Politique africaine : La France doit choisir !

Posté le novembre 14, 2004, 12:00
3 mins

La crise actuelle en Côte-d’Ivoire montre, une nouvelle fois, à quel point la France peine à mettre en place une politique étrangère cohérente et responsable.
Mais, cette fois, il sera difficile de prétendre que la France est un facteur de stabilisation du continent noir ou qu’elle demeure fidèle à une tradition remontant au Général De Gaulle.
Car Jacques Chirac a rompu la tradition gaulliste de soutien au pouvoir en place, lors du putsch de la fin 1999 qui vit l’éviction de Henri Konan Bédié au profit de Laurent Gbagbo. Et, d’autre part, alors que Paris avait obtenu, à l’arraché, un mandat de l’ONU pour intervenir en Côte-d’Ivoire, ce sont bien les Français, comme tels, qui sont visés par les émeutes de ce début novembre.
La position du Président de la République française semble de plus en plus intenable. On ne peut à la fois prétendre que Laurent Gbagbo est le chef légitime de l’État ivoirien et violer la souveraineté de cet État. On ne peut stigmatiser la colonisation et tenter de la poursuivre !
On ne peut à la fois pratiquer la « diplomatie des droits de l’homme » pour justifier le lâchage de Konan Bédié et « couvrir » les exactions les plus manifestes.
On ne peut à la fois jouer sur le mandat international et la défense des « accords de Marcoussis » – d’ailleurs contestés par la quasi totalité des parties en présence ! -, pour ensuite se replier sur la seule défense des ressortissants français.
Tout le monde est capable de comprendre que la politique, c’est aussi la « Realpolitik » ; mais le décalage entre le droits-de-l’hommisme de Jacques Chirac et son action africaine est tellement criant que son discours n’est plus audible par quiconque. Et, comme la France n’a plus les moyens de la « Realpolitik » en Afrique, elle se contente d’agacer ses interlocuteurs sans être en mesure d’imposer ses arguments.
Malheureusement, ce qui se passe en Côte-d’Ivoire n’est que le signe éclatant d’une pratique diplomatique générale. Nous l’avons déjà observé au sujet de la crise irakienne. Ou lorsque Jacques Chirac a été plaider, sous le nez de George Bush, en faveur d’une taxation sur les transactions financières – en compagnie des leaders d’extrême gauche Lula et Zapatero.
Les Français sont en droit d’attendre de leurs responsables politiques un minimum de cohérence et aussi un minimum de bon sens et d’appréciation de nos forces réelles !

…………………………………………………………….

A lire

 JP Gourévitch, la France en Afrique

[Acheter avec chapitre.com]

[Acheter avec Amazon.fr]

18 réponses à l'article : Politique africaine : La France doit choisir !

  1. Caramba

    13/12/2004

    Essayons de faire avancer le debat. Chirac est certes dans l’erreur dans sa politique Africaine mais cela n’a rien a voir avec Republicain ou non- Republicain. La gauche en son temps n’a pas fait mieux. Le probleme n’est pas Chirac, quoique il ne fasse pas assez pour l’arranger. Les Amis de la France politique tous bords confondus sont les dictateurs. Les 2/3 de l’Afrique sont gouvernes par les dictateurs et tous sont les favorits des politiques Francais. En Afrique francophone, les 3/4 des pays sont diriges par des dictateurs avec un soutien arrogant de la France Diplomatique, Financiere et Militaire. L’image de la France en Afrique s’est deterioree. La France combat les forces progressistes Africaines qui ne lui sont pas hostiles. Le debat en France , comme sur ce site est tres surrealiste. On regarde le point de chute et ferme les yeux sur les causes de la chute. Comment peut -on croire en France qu’un dictateur Africain qui ruine son pays defend mieux les interets Francais? Il existe des issues de grande importance a revoir et come je le dis, le debat n’a pas commence. A quoi servent les bases militaires Francaises en Afrique? Elles n’ont jamais prevenu la paix dans un pays Africain? Les forces Francaises deployees en Cote d’Ivoire coute 1 million d’Euros par jour pendant ce temps en France, on plaint les deficits. L’autre debat concerne la monnaie CFA utilisee par 14 pays Francophones Africains et geree a Paris par le Tresor Francais. C’est quoi cette abheration? Enfin, la francophonie, c’est quoi ce machin au nom duquel la France depense sans compter? Comment peut -on etre Europeen et promouvoir la Francophonie et non l' »Europeanie » afin que tous les autres Europeens participent? Voila au moins 3 debats qui devraient se tenir et qui probablement se tiendront. Si par manque d’anticipation Paris venait a s’endormir, les cas comme celui de Cote d’ivoire se multiplieraient. Il est temps d’ouvrir le debat.

    Répondre
  2. K. Claude

    23/11/2004

    La Politique de Jacques Chirac à l’égard de la Côte d’ivoire a toujours été ambigüe depuis le déclenchement de la guerre imposée à la Côte d’ivoire par une rebellion montée de toutes pièces par des groupes d’intérêts aussi bien français qu’Ouest africains.Elle s’est traduite par la déclaration de Mme Alliot-Marie dès le début qui affirmait que La crise était Ivoiro-ivoirienne.C’est aprés que nous avons découvert la supercherie de la France qui a tout fait pour faire echouer les négociation d’ACCRA I et de LOME pour ensuite faire convoquer sa fameuse réunion de Marcoussis qui accouché de soit disant accords qui se revelait être une trouvaille de Chirac et de ses lieutenants pour préserver leurs intérêts dans le pré carré. Cela s’est soldé par un echec criant des soit-disant accords entre partis politiques au lieu d’accord entre l’Etat Légal et légitime et cette rébellion qui en réalité était une trouvaille de M.Chirac pour faire pression sur Le Président ivoirien pour accepter l’inacceptable. ET voilà que n’ayant pas abouti à ses fins, et les accords étant dans l’impasse, M. Chirac a mandaté ses soldats qui faisaient partie de la force onusienne d’interposition, de se substituer à la rebellion pour détruire tous les avions militaires ivoiriens après selon eux une frappe de l’aviation ivoirienne sur une position des soldats français au centre du Pays (Bouaké). Cela n’étonne en rien dans la mesure où la France de M.Chirac était jusque-là soupçonnée d’être en complicité avec la rebellion: Ce n’est qu’une confirmation des doutes que la population ivoirienne se faisait. M.Chirac gagnerait a revoir sa politique vis à vis de la CI qui n’est plus celle de l’époque coloniale sinon il mettrait en péril la vie de milliers de ses ressortissants qui ont toujours vecu en bonne intelligence avec les ivoiriens.

    Répondre
  3. T.LARGER

    20/11/2004

    Merci m. ryan de ramener les français à plus d’humilité; depuis les elections présidentielles française et américaine, la presse française qui n’est pas d’information, mais d’opinion (au singulier …) s’est complètement discréditée. Je ne vois pas pourquoi un pays nutre comme la suisse serai plus partial que la france dans ce cas de figure

    Répondre
  4. Ryan

    20/11/2004

    La presse et les médias en ont parlé… bien peu. Comme je m’occupe de la revue de presse du site, j’ai accès tous les jours à tous les médias (TV et presse) et je peux vous dire que la majorité des français n’auront aucun souvenir de cette histoire, ce qui ne sera pas du tout le cas du « scandale » des américains qui restera gravé dans les mémoires. C’est ça la désinformation. Laurent, je voulais simplement montrer que la soit-disant professionalité de l’armée française pouvait sérieusement être remise en doute. Pour moi, chaque intervention armée conduit à des bavures (cela se vérifie pour l’armée américaine, israélienne et maintenant française), c’est comme cela, on est humain, je ne porte pas de jugement. Maintenant, cela reste des bavures et il faut le dire. Je ne vois pas en quoi l’armée française échapperait à cela. Je réitère donc ce que j’ai dit. Il n y a rien de remarquable et de professionnel à tuer des civils, enfants et femmes compris. Il faut donc arrêter cette attitude voulant que ce que nous faisons est toujours juste et bien fait, c’est tout. Europe, je trouve particulièrement choquante votre phrase : « La France a bien fait son travail et a eu raison de tirer sur ces pseudo-patriotes et le commandant de l’Opération Licorne l’a avoué. » Comme je le disais, je ne veux pas rentrer dans le débat de la justification ou non de la situation actuelle. Mais de là à dire que l’armée française a bien fait de tirer sur une foule de civils, sans armes pour la plupart, et de tuer des enfants, des femmes enceintes…il y a un pas que je ne franchirai pas et que vous franchissez superbement. Bravo, c’est magnifique d’entendre cela. Mais vous aussi, vous répondez à côté. Je n’excuse absolument pas les actions des patriotes sur les français, je voulais simplement tempérer votre vision manichéenne du conflit. Dans chaque conflit, les états ont rarement des intérêts philantropiques. La France ne fait pas exception à la règle. Le génocide du Rwanda l’a très bien montré. C’est pour cela que l’attitude consistant à glorifier notre action alors que nous critiquons celle des autres n’est pas objective. C’était juste l’objet de mon propos, rien d’autre. Cordialement.

    Répondre
  5. Europe

    20/11/2004

    Ryan, Il faut regarder la télé un peu plus souvent et vous verrez que ces images existent sur les chaînes Françaises. La France a bien fait son travail et a eu raison de tirer sur ces pseudo-patriotes et le commandant de l’Opération Licorne l’a avoué. Ce sont des voyous qui la veille avait commis des atrocités (viols sur des femmes de tous âges et même une fille qui avait 12 ans et qui en est morte). Je ne suis pas du genre a critiqué bêtement les bavures militaires américaines en Irak, sauf quelques dérapages mais globalement le boulot est bien fait. On peut approuver le boulot de l’armée Française sans être en désaccord total avec les USA. Ne soyez donc pas si suspicieux car ça devient ridicule. Et oui, l’Armée Française fait un super boulot en CI et mes amis qui y vivent encore ne cessent de me le dire. L’action de la France n’a-t-elle pas été appuyée ouvertement par Bush lui même?? Il est malheureux que j’en arrive à vous citer Bush pour que vous me croyez.

    Répondre
  6. laurent

    20/11/2004

    A Ryan: Erreur, on en a parlé….. En retard, il est vrai par rapport à d’autres, mais je vous confirme que la presse en a parlé, avec vidéo des tirs à l’appui!!!!! En ce qui concerne la comparaison avec les Américains, voyez seulement le nombre de dommages collatéraux qu’ils enregistrent, on n’a pas spécialement à rougir de honte si vous faites une comparaison!!!!! Sinon, GBAGBO a largement remis en doute la mort des 9 militaires français, sa presse nous accuse de vouloir utiliser des snipers pour le liquider….. Les viols des femmes occidentales est il aussi un mythe pour lui?????…..

    Répondre
  7. T.LARGER

    19/11/2004

    Mr ryan merci de nous permettre de redescendre sur terre; il n’y a pas que les américains qui fassent des bétises avec une arme dans la main… Ca peut même arriver à des laïcs républicains athées et antiracistes français qui veulent le bien de l’humanité sous mandat de l’onu. La responsabilité en incombe bien sûr à nos grands hommes politiques qui n’ont pas le courage de suivre des objectifs ni de prendre des décisions clairs. soit on a les moyens d’imposer une solution, soit on ferme sa G…. Pour revenir à notre conversation cher M. Europe, on peut choisir de regarder le drame de la côte d’ivoire au téléobjectif ou avec un objectif grand angle, et on ne voit pas forcément la même chose, même si toutes les informations sont bonnes à prendre

    Répondre
  8. Ryan

    19/11/2004

    Je ne souhaite pas rentrer dans ce débat, juste tempérer un peu la phrase de Europe : « L’armée Française fait un boulot remarquable et très professionnel en Côte d’Ivoire. » Vous trouverez ici ( http://clubidf.free.fr/rm/CI-carnage.rm) une partie d’un JT d’une chaine suisse (posté par oppidum sur notre forum) concernant l’action de notre armée. Pas très remarquable, ni professionnel : tir de l’armée sur une foule de civils, femme enceinte tué etc… Evidemment, rien de tout cela n’a filtré en France. Nous devons trouver notre information en Suisse pour être au courant!! Je me demande quelle aurait été l’attitude de nos médias et de notre pays si les américains avaient fait la même chose. On aurait sans doute parler de scandale… Cordialement.

    Répondre
  9. Christophoros.

    18/11/2004

    Laurent GBAGBO est le grand copain des Ripoublicains français. In le Monde du 19 novembre 2004 ce propos d’Henri Emmanuelli :  » Je lui ai dit qu’il faudrait peut-être calmer les patriotes. Sa réponse a fusé : « Mon cher Henri, est-ce que vos sans-culottes étaient des gentlemen? ». De l’humour noir, sans doute….

    Répondre
  10. EUROPE

    18/11/2004

    De quel Petrole parlez-vous T-Larger? Il n’y en a quasiment pas en Côte d’Ivoire. Il n’y a que du Cacao et du Café et ce sont les Américains qui le controlent par le biais de grandes firmes. Le Kosovo est-il réputé pour son pétrole? Je ne crois pas non plus.

    Répondre
  11. T.LARGER

    17/11/2004

    je n’y connais rien à la côte d’ivoire, ni au Kossovo d’ailleurs; je connais peu de chose, mais la seule chose que je constate c’est que la dernière fois que la france a utilisé son armée pour s’interposer dans un conflit, au Kossovo, on a combattu la Serbie au nom de la multiculturalité, et c’est vrai que la grande Serbie a été obligée de s’éclipser…. au profit de la grande Albanie. Un nettoyage ethnique a bien eu lieu au profit des albanais malgré nos protestations d’impartialité; et on trouve peu de consciences ni d’intelligents pour le reconnaitre et s’en émouvoir. Je ne connais pas la côte d’ivoire, mais je répète que je crains bien qu’à long terme celà profite à une faction qui prète allégeance à une religion qui pue le pétrole comme au Kossovo. A force de ne taper que d’un seul côté, on favorise l’autre + ou – directement. Je trouve que la diplomatie française actuelle incline plutot du côté du pétrole. D’ailleurs on n’entend pas les mêmes lamentations quand il s’agit du massacre de soudanais chrétiens ou animistes par des musulmans. mais enfin je suppose que n’y connaissant rien, je n’ai pas le droit de donner mon avis. C’était déjà le cas au moment du Kossovo… Maintenant excusez moi professeur Europe d’avoir osé emettre un avis personnel sans avoir les diplomes et les connaissances recquis

    Répondre
  12. EUROPE

    16/11/2004

    Permettez-moi de vous signifier que les intérêts de la France en Côte d’Ivoire et dans l’Afrique de l’Ouest sont insignifiants. Le PIB de la CI est équivalent à celui de Toulouse, donc comme argument on a trouvé mieux. Gbagbo est un dangereux pour toute l’Afrique de l’Ouest. Encore une fois, vos propos dénotent une méconnaissance totale de l’Afrique que vos analyses semblent rapprocher de l’Irak ou du conflit du MO. C’est très étrange. J’attends vos explications sur la base d’arguments plausibles.

    Répondre
  13. Thierry

    15/11/2004

    Comme toujours la France va favoriser le pouvoir en place le plus tyrannique possible. la raison: Elle est simple…Les interets des grandes entreprises Francaise tel Elf-Total-Fina sont dépendantes de la stabilité politique des régions concernées. Il faut qu’une région soit stable pour que ces entreprises puissent continuer a piller les ressources de la région en toute quiétude. Ainsi, la politique étrangere francaise n’a que faire de la démocratie ou du bien-être des gens, elle va favoriser le régime le plus tyrannique, c’est-a-dire le plus stable possible. C’est aussi la raison pour laquelle on reçoit et soutien a l’Elysée les plus grand despotes de la planête… En France, au 21eme siecle, on a un peu de pétrole (que l’on fait payer tres cher), mais on a plus du tout d’idées!!!! Je pense que , par rapport a l’adage, on a perdu au change…

    Répondre
  14. EUROPE

    15/11/2004

    T Larger, Je crains que votre analyse ne souffre d’un manque de connaissances de la situation Ouest-Africaine et Ivoirienne en particulier. Peut-être seriez-vous capable de m’expliquer en quoi celle-ci est similaire à la situation au Kosovo? Il y a plus de 60 ethnies en Côte d’Ivoire et le Président Ivoirien « élu » dans des conditions troubles et après élimination du principal candidat n’est qu’un sadique dupliciste et qui n’est approuvé que par les Bétés, une ethnie minoritaire et réputée pour ses moeurs violentes, proche du cannibalisme. Ce membre de l’International Socialiste ne mérite aucun intérêt sauf celui que lui accorde Arlette Laguiller et Henri Emmanuelli, tous deux réputés pour être des adeptes de la démocratie et de la transparence (vous aurez compris le caractère ironique de mon propos).

    Répondre
  15. MEDITIO

    15/11/2004

    Quelle est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase du bouillon de culture ivoirien? Rien n’arrive par hasard. Cette bourrasque est-elle le signe avant-coureur d’une élimination des intérêts français de l’Afrique de l’Ouest ou un simple avertissement à Jacques Chirac pour qu’il modifie son attitude? Dans le premier cas, nombreux sont ceux qui n’y verraient que des avantages. Dans le deuxième cas il est certain qu’il y a un compte à règler après les élections américaines. Les deux sont vraisemblables. Chirac a le souci capital de son image de leader charismatique dans l’opinion publique française et celui de préserver là-bas les privilèges exorbitants des grands groupes financiers qui le soutiennent. De tout cela, que va t-il en sortir? Des rapatriements regrettables, des coûts sérieux pour l’entretien de soldats professionnels qui n’y font plus leur métier, un marché juteux de contrebande d’armes consécutifs à l’embargo de l’ONU, et beaucoup d’autres choses encore. Chirac a voulu botter le cul du tigre, mais il n’avait pas de plan pour ne pas être mordu (Tom Clancy). A moins que tout ceci ne soit que théâtre, et qu’il s’agisse de déposséder la France de sa Côte d’Ivoire au profit de Bruxelles, ,sous le prétexte que les Etas-Unis porraient bien mettre la main dessus. Le gaullisme, ça sait vous fourguer les territoires éxtérieurs comme pas un!

    Répondre
  16. T.LARGER

    14/11/2004

    l’armée française fait en cote d’ivoire le même boulot qu’au Kossovo, et je crains que ce soit au bénéfice de la même faction qu’au Kossovo…

    Répondre
  17. EUROPE

    14/11/2004

    L’armée Française fait un boulot remarquable et très professionnel en Côte d’Ivoire. Les témoignages de mes amis rapatriés sont unanimes, à la fois pour l’action de l’armée Française et pour le double langage et les manoeuvres de bas étage de Gbagbo, pervers conseillé par un homme qui se dit Prophète. La France a fait ce qu’il fallait face à Gbagbo qui a fait capoter les accords de Marcoussis et qui est un homme dangereux.

    Répondre
  18. ZAPAPATO

    13/11/2004

    Vous avez parfaitement raison: la politique étrangère de notre Président — puisque c’est lui seul qui la détermine — est une fois de plus rejetée, en Côte d’Ivoire cette fois. Les erreurs de notre Grand Chef ne se comptent plus: Israel, Irak, Bush et USA, Angleterre, Algérie. Et maintenant la Côte d’Ivoire où les intérêts très précis de la France sont ouvertement menacés et où des femmes françaises sont violées impunément malgré la présence de militaires français sur lesquels on peut se poser des questions. Jusqu’où allons nous être menés dans cette voie. Les dégâts seront-ils réparables ????

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)