Politiquement correct et séparatisme

Politiquement correct et séparatisme

Suite aux révélations dérangeantes d’un professeur de Trappes sur les aspects inquiétants du séparatisme dans sa ville, l’hebdomadaire «Le Pèlerin» vient d’envoyer une équipe de reporters enquêter sur le terrain pour publier un article lénifiant intitulé «Trappes n’est pas la ville que vous croyez».

On y apprend notamment qu’au sous-sol de la mosquée de 3400 places surmontée d’un grand minaret, «il y a des salles de classe, où l’on apprend le Coran et la culture arabo-musulmane» (sic).

Sans autre précision ni explication, de la part des braves journalistes, comme si la chose allait de soi et était dans l’ordre normal des choses.

Comment peut-on encore, après tout ce que nous savons, oublier de dire que le choix du vivre-ensemble ou du vivre à part dépend étroitement de ce qui est enseigné à ces jeunes enfants dès leur plus jeune âge?

Si on leur met dans la tête que les hommes sont supérieurs aux femmes, que les musulmans sont supérieurs aux non-musulmans – postulat d’où découle le statut de dhimmi pour les non-musulmans en terre d’islam et l’impossibilité pour une musulmane de passer sous l’autorité maritale d’un non-musulman –, en bref que les lois de la charia sont supérieures aux lois françaises, alors il ne faut pas s’étonner qu’ils ne puissent ou ne veuillent ensuite pas s’intégrer ou que certains soient sensibles à l’appel du djihad, comme les 60 « Trappistes » qui ont rejoint Daech – dont la moitié ne sont pas revenus.

Où sont passés les autres ? On n’en sait rien.

On nous montre la photo d’une des rares femmes blondes non voilées sur le marché.

Le curé nous parle des ponts qu’il essaye de créer, il y a des initiatives très positives pour aider les enfants en retard scolaire et le reportage se termine en s’apitoyant sur le malheur d’une famille mixte franco-algérienne qui a perdu deux fils en Syrie.

Le discours rassurant du maire, comme celui de tous les autres témoins, cherche à édulcorer la gravité de la situation.

Cette volonté de flouter la réalité des faits relèverait presque du syndrome de Stockholm, de même que l’incroyable incapacité de nos médias et de nos hommes politiques à poser correctement le problème d’intégration auquel nous avons été déjà été confrontés en Algérie – et dès les premières décennies de la conquête.

Comment peut-on être à ce point oublieux et incapable de tirer objectivement les leçons d’une histoire si longue, qui nous a coûté et nous coûte encore si cher?

De deux choses l’une: ou bien les musulmans et leurs imams acceptent la primauté des lois françaises, adhèrent à notre pacte républicain et donc à tous les droits et devoirs qu’il implique et ils peuvent être Français de plein droit, ou bien ils n’adhèrent pas à ce pacte et ne peuvent pas prétendre à la nationalité française.

Il n’y a pas d’entre-deux, sinon c’est la ruine assurée du pays.

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • ELEVENTH Répondre

    « sinon c’est la ruine assurée du pays »…
    Vous avez parfaitement résumé la situation, mais auriez pu ajouter, à la fin de la phrase : « qui est déjà bien enclenchée ».
    Et quand le « chef de l’état » vous ressasse que les choses se passeront quoi qu’il en coûte, cela devrait vous enlever vos derniers doutes, si, d’aventure, vous en nourrissez encore.

    12 mars 2021 à 15 h 45 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

       » SI d’ aventure vous en nourrissez encore  » écrivez vous, mais avec un  » i  » serait préférable pour une conjugaison qui soit grammaticalement correcte et qu’ impose le  » SI  » en début de phrase … ma belle fille sénégalaise ne fait pas ce genre de faute

      13 mars 2021 à 8 h 20 min
      • ELEVENTH Répondre

        Vive le Sénégal !
        Mais, si vous, ou votre « belle fille sénégalaise », répondiez sur le fond, cela ne serait pas plus mal…. mais surement plus ardu, non
        Saluez la bien de ma part.
        Bisous !

        13 mars 2021 à 17 h 42 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          tout simplement pour montrer à vos admirateurs  » bas du front  » qu’ une jeune femme sénégalaise peut respecter la langue française bien mieux que ne le fait un Français de souche

          respectueusement

          16 mars 2021 à 9 h 16 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Achtung ! … Achtung ! …

      toute réponse comportant une allusion à caractère raciste sera signalée au CNIL !

      redonnons un peu de dignité à ce blog !

      13 mars 2021 à 8 h 25 min
      • ELEVENTH Répondre

        Oh ! le gros piège, bien balaise.
        Il n’y a que Q.Q. pour croire que nous ne le voyons pas venir. De plus, il n’a toujours pas compris que nous n’avions rien à foutre de l’origine, la couleur, la religion de ses proches.
        Pas plus que de ses affirmations ridicules : à la fois « sarrazin » et protestant « de stricte obédience ». Il faut le faire. Funny !
        Durant l’occupation, vous auriez fait un excellent délateur auprès de la gestapo .
        Vous pouvez essayer les lettres anonymes (avec y pour vous faire plaisir).

        P.S. : je vous méprise toujours autant : signalez le au CNIL ou a Libation, si vous voulez . Minus habens.

        13 mars 2021 à 17 h 49 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          voyez vous, cher Monsieur ma royaliste de mère a eu ,avec le vieille concierge de notre immeuble, le courage, la dignité et la noblesse de nier la présence d’ une famille juive, nos voisins de palier vivant sous un faux nom, devant la Gestapo je m’ en souviens encore

          pauvre type

          16 mars 2021 à 9 h 29 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *