polluant et cancérigène quotidien : la pilule

Posté le novembre 17, 2010, 1:38
2 mins

 

P « le fait est là : ces 50 dernières années, des millions innombrables de femmes ont ingéré des hormones synthétiques – d’importants perturbateurs endocriniens – afin d’empêcher la conception, et elles en ont éliminé les résidus par [les toilettes]. […] les œstrogènes les plus envahissants dans l’environnement aquatique sont des stéroides dérivés des excrétions humaines. […] Pensez-y : si les contaminants œstrogènes ne conviennent pas aux rongeurs ou au poissons, pourquoi les femmes devraient-elles les consommer ? […]

Combien de femmes savent-elles qu’en 2005, l’OMS a classé la pilule contraceptive dans le groupe I des carcinogènes en raison de liens prouvés avec le cancer du sein et quelques autres ? Savent-elles que les hormones sexuelles peuvent compromettre le système immunitaire ? […] des chercheurs ont constaté un lien entre la pilule et le dysfonctionnement sexuel, et des neurologues soupçonnent le progestatif présent dans la pilule d’affecter notre capacité à penser. Un petit coup d’Alzheimer, les amis ? […]

Si la force agissante derrière la contraception est effectivement le choix pour les femmes – et pas seulement le contrôle social de la fertilité – l’alternative existe, comme l’alternative existe pour les plastiques et les boîtes de conserve, le pétrole et le charbon, si nous voulons vraiment le trouver. […] L’auto-observation de la fertilité, ou méthode naturelle de régulation de naissances, est bien, comme le montrent des études scientifiques, une méthode hautement efficace lorsque les couples sont bien formés et qu’ils l’utilisent de manière appliquée […]. Cela demande effectivement de changer de style de vie […] Continuer à promouvoir des contraceptifs tout en laissant de côté une option saine ressemblerait fort à un engagement idéologique ou commercial qui n’aurait absolument rien à voir avec la santé reproductive des femmes. Ni même, d’ailleurs, avec la protection de la planète. » [source originale]

Une réponse à l'article : polluant et cancérigène quotidien : la pilule

  1. MALBOS Isabelle

    17/11/2010

    la pilule « libératrice » de la femme ? preuves que non ! En plus, c’est un truc de « machos » : « prends la pilule et tais-toi » Oui : « changer de style de vie » AUSSI pour le dialogue et l’égalité dans le couple ! … Avis aux écolos, et au MLF !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)