Polygamie : maintenant, les représailles

Posté le juin 15, 2011, 6:41
31 secs

Le bureau du maire d’Emerainville (Seine-et-Marne) et celui de sa directrice de cabinet ont été incendiés dans la nuit de vendredi à samedi, vers 1h30 du matin. Le maire UMP, Alain Kelyor, évoque des représailles après l’émission « Enquêtes exclusives », diffusée sur M 6 le 28 mai et consacrée à la polygamie.

Le maire y dénonçait cette pratique en vigueur dans un quartier de sa ville, le Clos-d’Emery. La directrice du centre d’action sociale se désolait dans l’émission que l’argent des allocations familiales soit détourné par les premières épouses au détriment des secondes. Le lendemain de l’émission, le fils d’une première épouse était venu en mairie, proférant des menaces de mort.

Le Parisien

Polygamie : au coeur de l’interdit


En France aussi la polygamie est un sujet brûlant qui concerne plus de 20 000 familles. Dans certaines communes les maires s’avouent impuissants devant la complexité du phénomène qui mêle souvent religion et vie privée et masque parfois des fraudes aux allocations familiales.