Pour en finir avec le marxisme fiscal !

Posté le août 05, 2015, 9:52
6 mins

La traduction, voici quel­ques mois, du livre de l’économiste français Thomas Piketty « Le capital au XXIe siècle » a été un énorme succès de librairie outre-Atlantique.
Mais on sait moins que ce livre, encensé par la presse « bien-pensante », a été aussi sévèrement critiqué par d’excellents économistes – et pas seulement aux États-Unis.
C’est pourquoi il faut remercier nos amis Nicolas Lecaussin et Jean-Philippe Delsol, ainsi que l’économiste Emmanuel Martin, pour avoir réuni plusieurs dizaines de contributions critiquant ce best-seller sous plusieurs angles.
La grande thèse de Piketty est que nous assistons à une hausse des inégalités. Cette thèse est résumée par l’inégalité : r>g, où r est le rendement du capital et g le taux de croissance. Le rendement du capital croissant plus vite que l’économie, on assiste, selon Piketty, à une accumulation rapide du capital, dans des mains de moins en moins nombreuses.
Le problème, c’est que la réalité est fort éloignée de ce modèle.
Tout d’abord, il est manifeste qu’un smicard peut, aujourd’hui, s’offrir un confort qui était naguère réservé aux rois et aux princes. Dans le même temps, le train de vie des « super-riches » a augmenté beaucoup moins rapidement. En d’autres termes, nous assistons plutôt à une égalisation des conditions.
Mais, surtout, tout se passe comme si, pour Pi­ketty, l’économie était statique. Or, il est faux que les « super-riches » s’enrichissent mécaniquement. Parmi les 10 personnes les plus riches du classement « Forbes » de 1987, aucune ne figurait en tête du classement 30 ans plus tard. Seuls 3 ont réussi à augmenter leur fortune (et à un rythme nettement inférieur à la croissance mondiale). Quant au n° 1 du classement de 1987, il avait perdu, 30 ans plus tard, 96 % de son patrimoine !
Nous sommes bien loin d’une économie de rentiers.
D’ailleurs, les personnes les plus riches sont pratiquement toutes des entrepreneurs qui, non seulement ne volent pas leur patrimoine, mais créent de la richesse pour tout le monde. Ils prennent des risques pour s’enrichir… et nous enrichir dans le même temps.
Notre ami Bernard Zimmern développe ici son « modèle de la toile cirée », que certains lecteurs connaissent bien : la répartition des revenus peut se modéliser comme une toile cirée soulevée par un doigt. Autour du doigt, la pente est très raide et s’adoucit à mesure que l’on s’éloigne (ce qui signifie que les revenus sont effectivement très inégalitaires au­tour du plus élevé). Mais, plus le doigt soulève haut la toile, plus tous les revenus montent.
Il faut mentionner aussi une critique sévère sur les chiffres de Thomas Piketty. Plusieurs économistes, no­tamment américains, montrent que ses chiffres sont biaisés et même parfois in­ventés (là où les chiffres ne prouvent pas assez bien sa thèse, Piketty n’hésite pas à remplacer plusieurs années par une simple moyenne).
Mais, même en admettant que les chiffres soient justes, il reste que, contrairement à la thèse de Piketty, il est faux que les plus riches s’enrichissent mécaniquement sans effort.
Et il est surtout faux que l’accroissement de la richesse soit un danger.
La réalité, c’est que nous avons besoin des riches pour investir et pour enrichir la société tout entière.
La taxation mondiale que propose Piketty, aux applaudissements de l’extrême gauche mondiale, sur le revenu et sur le patrimoine des plus riches, est, en réalité, exclusivement punitive (un taux marginal de 80 % pour les revenus supérieurs à 500 000 dollars et un impôt de 5 à 10 % sur les patrimoines supérieurs à un milliard de dollars). Elle serait économiquement désastreuse (si tant est qu’il soit possible de la mettre en œuvre, ce dont l’auteur lui-même doute).
Il est bien plus efficace économiquement et plus sage politiquement d’encourager les plus modestes à devenir eux-mêmes capitalistes. Et les faire ainsi participer à la richesse globale, tout en leur donnant les moyens de leur indépendance.
Il est vrai que les communisants du genre Piketty, qui veulent réaliser le « grand soir » par le matraquage fiscal, ne sont pas des grands défenseurs des libertés et de l’indépendance des plus modestes qu’ils préfèrent tranquillement asservis à l’État-providence !

Le livre : http://www.amazon.fr/Anti-Piketty-Vive-capital-XXIe-si%C3%A8cle/dp/B00WS5RBW0/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1438609792&sr=1-1&keywords=lecaussin+%2B+vive+le+capital

61 réponses à l'article : Pour en finir avec le marxisme fiscal !

  1. quinctius cincinnatus

    14/08/2015

    Monsieur G De T. , la  » fiscalité  » pré-marxiste, je veux parler de la fiscalité royale, n’ était pas mal non plus ! que voulez vous il faut bien entretenir ( aux deux sens du mot ) la Grandeur !

    Répondre
  2. druant philippe

    12/08/2015

    @jacky :

    ce trollure nous est très utile sur ce site : il constitue le repoussoir absolu en matières sociale , économique et sociétale .
    Il officie sur ce site depuis 2007 , je pense, et n’ est jamais parvenu à convaincre qui que ce soit malgré son service commandé par le PS .
    Si l’ on pense à l’ opposé de ses idées , cela signifie que l’ on est dans la bonne voie ; un peu comme avec Attali , cet autre ravagé du bulbe socailo mondialiste et crapule notoire !

    Répondre
    • Jacky Social

      12/08/2015

      Exact, druant philippe. C’est aussi ma grille de lecture. Idem avec les media. Quand ceux-ci nous font part de leurs idées, il faut souvent penser à l’envers d’eux. C’est systématique. Normal, ils adorent l’échec et je ne comprends ni pourquoi, ni à quoi ça sert, mais c’est comme ça. Ils nous ont fait les éloges d’Obamarx. Le Tea Party n’a plus le temps, mais il était question d’invoquer l’impeachment de Barry. Jojo vous dira que ce n’est pas vrai car il ne l’a pas lu dans Libé, sa Pravda préférée, son dazibao de prolo glandeur professionnel. Qu’il tape Obama impeachment dans Google et il tombera sur ce que l’Amérique libre, celle du bon sens, pense de l’andouille métisse, celle du nonsense. Bien vu druant philippe.

      Répondre
    • Jaures

      14/08/2015

      Vous croyez vraiment que mon but serait de convaincre vous ou Jacky Social ?
      D’autant que ce dernier ne se prive pas de délivrer des jugements définitifs sur un livre qu’il admet ne pas avoir lu. Un peu comme si Steevy Boulay donnait son avis sur Proust ou Claudel.
      Cher Jacky, Obama se fiche comme d’une guigne de l’Obama impeachment. Il a été élu, réélu et ira au bout de ses mandats. Mais réjouissez-vous, certains affirment qu’il ne sera pas réélu !

      Répondre
      • Jacky Social

        14/08/2015

        D’abord Jojo, vous ne répondez à aucun argument et détournez le propos, comme à votre habitude. Mes jugements ne sont pas définitifs, mais assurés càd. certains. Ma grille de lecture ne m’a jamais trompé. En effet, je n’ai pas passé mon temps précieux à lire les élucubrations de Marx afin d’éviter toute contamination (j’ai bien assez avec vous). Par contre, à l’université dans les années 80 à Bruxelles, j’ai eu des cours de philosophie consacrés non pas à l’apologie du marxisme comme chez les Fransquillons, mais à sa critique objective. C’était un ancien Jésuite qui donnait ce cours, ancien car il avait décidé de se marier avec la femme de sa vie, mais était resté fidèle à l’esprit de l’Université Catholique de Louvain. Avant cela, à 16 ans, j’ai aussi lu « Retour de l’URSS » et « Retouches à mon Retour de l’URSS » d’André Gide, un communiste homo comme vous les aimez. J’ai ensuite effectué une présentation basée sur ce livre et ai reçu une ovation debout de la part des autres élèves. J’avais 16 ans, un âge où beaucoup se tiraient le chicon en matant les adolescentes en chaleur dans le torchon « Salut ». Vous ne l’avez pas lu, ce chef d’œuvre de Gide, n’est-ce pas, du Jojo? Moi, j’aime le concret. Ce livre est un vaccin. Ensuite, j’ai été exposé au mal et à ses conséquences au pays même du marxisme où j’ai de la famille. Y travaillant, j’ai vu et vécu les conséquences, les implications et surtout les dégâts invraisemblables du marxisme appliqué. J’ai ensuite contribué de toutes mes forces à la privatisation du pays. Sachez au moins à qui vous parlez, mon tout p’tit monsieur le syndicaliste profiteur. Quant à Steeeeevie Boulay, ce petit pédé correspond à vos standards. Il est inculte et stupide comme le bon peuple des losers que vous prétendez aider et aimer. Obama se fout de moi? Tiens, ça tombe bien car moi aussi, je me fous de lui. Ce troll a fait beaucoup de dégâts à son pays. Le Président George Walker Bush et le Vice-Président Richard Cheney ont aussi été élus et réélus et ce très aisément, ce qui vous a tous fait chier des barres. Moi, cela m’a procuré une jouissance intellectuelle incomparable. Mais, eux Bush et Cheney, ont été élus par le peuple, pas par le lavage de cerveaux par la presse gauchiste majoritaire. Obama ira au bout de ses mandats et nous, Républicains américains, nous l’en remercions vivement. En effet; grâce à Obama, on n’est pas prêts de revoir un marxiste à la tête des USA. Obama aura été un antidote, un vaccin contre le cancer socialiste. Alors je dis « Vive Obama le musulman » et « Merci pour ce moment ». « Vous nous avez tellement dégoutés de ce que vous représentez, le socialo-fascisme ». Et donc cela va plus loin que sa non-réélection pour cause de 2ème mandat. Il peut toujours organiser un coup d’état comme FDR. Poutine pourra l’aider en faisant la guerre ouverte à l’Ukraine juste avant les élections et alors celles-ci seront reportées au nom de la démocrassie que vous aimez tant, Jojo-la-Trollure. Mais je doute que l’Amérique, cette fois, tolère de coup d’état socialiste une nouvelle fois. Vous devriez être mieux informés. Les USA d’aujourd’hui ont plus à voir avec un gigantesque Tea Party qu’avec une horde de commissaires du peuple. Répondez aux arguments de Lincoln. Cela devrait être facile, pour un génie comme vous l’êtes, vous le fils de pute.

        Répondre
  3. Jacky Social

    12/08/2015

    Voici la réponse d’Abraham Lincoln à Jojo-la-Trollure. On aimerait que notre cancre si cultivé nous démontre exemples à l’appui que Lincoln avait tort. Je n’ai lu ni Marx, ni Piketti (Nicolas Lecaussin vient de publier un livre « rebuttal » du torchon pikettiste de grève), mais j’ai vu et vécu les dégâts et l’échec aussi cuisant que lamentable car prévisible du marxisme appliqué. Jojo va nous trouver la parade car le texte est en anglais. En réalité, Jojo-la-Crapule est KO. On attend sa réponse avec ses arguments et ses démonstration à la « tords-moi le nœud ». Nous lui souhaitons bon courage à lui et à son imbécillité sans limite.
    « You can fool some of the people all of the time, and all of the people some of the time, but you can not fool all of the people all of the time.
    You cannot bring about prosperity by discouraging thrift.
    You cannot strengthen the weak by weakening the strong
    You cannot help the poor man by destroying the rich.
    You cannot further the brotherhood of man by inciting class hatred.
    You cannot build character and courage by taking away man’s initiative and independence.
    You cannot help small men by tearing down big men.
    You cannot lift the wage earner by pulling down the wage payer.
    You cannot keep out of trouble by spending more than your income.
    You cannot establish security on borrowed money.
    You cannot help men permanently by doing for them what they will not do for themselves ».
    On t’attend, Jojo. Que le cirque commence.

    Répondre
    • Jaures

      15/08/2015

      Justement, cher Jacky, la première chose que l’on apprend en quittant le lycée, c’est qu’il faut se référer aux textes eux-mêmes et non à ceux qui en donnent leur opinion.
      Devant certains commentaires de son travail Marx disait qu’il n’était pas marxiste.
      Heureusement que je ne me suis pas arrêté aux commentaires de mon prof de philo sur certains philosophes (notamment Berkeley) qui se sont avérés erronés à la lecture des textes.
      Une grille de lecture, comme toute forme de grille, n’est pas compatible avec un esprit libre.
      Vous en donnez vous-même la preuve en expliquant que vous appliquez votre « grille » sans même lire les ouvrages.
      Pour ce qui est d’Obama, ne faites pas comme certains spécialistes autoproclamés de ce site: rien ne dit qu’un démocrate ne sera pas le (ou la) président(e) des Etats-Unis.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        15/08/2015

        En parlant de  » grille de lecture  » voici une information toute fraîchement tombée qui corrigera votre enthousiasme de vendeur d’ armes de la Socialie française si elle est confirmée ( bien sûr )

         » l’ Inde annule(rait) sa commande de Rafale et achète(rait) … russe  » ***

        bilan comptable : … 58 milliards d’ euros  » envolés  » malgré un déplacement présidentiel des plus … royal ! … bien entendu la politique commerciale hollandienne concernant les deux Mistral n’ y est strictement pour rien

        *** il y a de cela quelques mois  » on  » m’ avait fait savoir que le Ministre russe de la Défense avait présenté aux Indiens tous les avantages qu’ un Sukhoï présentait par rapport à un ( dit ) Dassault allant même jusqu’ à affirmer que cet appareil ( trop sophistiqué et peu  » agile  » ) ne ferait pas le poids devant les aviations pakistanaise ou chinoise

        P.S. 1 : avez vous, comme je vous le recommandai approfondi vos connaissances sur l’ histoire de la Crimée ?

        P.S. 2 : cette information ( si elle est confirmée ) va mettre en rage notre  » Belge « 

        Répondre
        • Bistouille Poirot

          15/08/2015

          @Qinctius…
          Vous rappelle l’emprunt que je sollicitais de votre part…

          Répondre
        • Jacky Social

          15/08/2015

          Ah justement pas, Quinctius. Je ne vais pas pleurer sur les échecs de la France. Je préfère bien mieux en rire. Mais si vous préférez la Russie, on y recherche des grrrrrrands médecins payer au SMIC. Ca ne vous intéresse pas? Et moi qui croyait le pays de Poutine était si génial.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            15/08/2015

            Monsieur le Belge, vous décevoir @ Druant, votre dernier admirateur sur ce blog, puisqu’ il semble ne pas avoir encore pris conscience que vous n’ étiez qu’un  » pervers  » et un  » manipulateur  » politique …et pour ce qui est d’ un diagnostic psychiatrique ( ou plus simplement comportemental ) , sûr et rapide, vous pouvez me faire entière confiance

          • quinctius cincinnatus

            15/08/2015

            Vous ALLEZ décevoir etc … etc …

          • quinctius cincinnatus

            15/08/2015

            ah j’ oubliai pour une fois l’ anti-marxiste que vous êtes se réjouit qu’ un ex du K.G.B. vende des armes à un ex allié des … Républicains

        • Jacky Social

          15/08/2015

          QC: je me ris de vos insultes. Continuez. Vous me faites plaisir. Euh, au fait, vous vouliez me mettre en rage et c’est raté en m’appelant le Belge avec mépris. Nous en Belgique on ne veut pas de vous, Français. Il y a bien un mouvement de Rassemblement Walbanie-France mais il peine à décoller alors que la Walbanie est un bastion socialo-fasciste, une vraie mine d’or pour vos rats socialo-fromagers. En fait, on vous déteste. C’est pas de la haine, mais juste du bon sens. Bien sûr, on aime votre vin (moi pas, mais bon), vos châteaux et surtout vos hommes d’affaires qui fuient votre pays de cons pour se réfugier et investir chez nous. Ca, nous adorons, surtout que ca vous fait bien chier. Mais de vous, de votre chauvinisme lamentable et de votre arrogance pathétique, nous n’avons point besoin. Alors, c’est vous qui êtes en rage. Votre post le montre. Votre haine, j’adore. Allez, Qinctius, ksss-ksss.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            15/08/2015

            Pensée conceptuelle totalement indigente … même @ Jaurès fait, sans peine, mieux que vous, c’ est dire ! Quant au style littéraire qui se voudrait  » américain  » il n’atteint pas même le niveau de celui d’ un petit rappeur du 9/3 . Comment les  » 4 V² « , qui se veulent  » traditionalistes  » peuvent elles supporter sur leur blog un personnage aussi grossier et aussi  » fou  » que vous … Cela ne plaide pas en faveur de la cause ( à mon avis dépassée, mais c’ est une autre histoire ) qu’ elles ont pour ambition de défendre et de promouvoir … Mr G. De T. ferait bien de se pencher sur cette question ne serait ce que pour la survie de sa feuille d’ informations ou plutôt de convictions … Vous êtes un cas psycho-pathologique grave ; j’ ai fait depuis longtemps mon diagnostic que bien entendu je garde pour moi

      • Jacky Social

        15/08/2015

        Les références aux textes étaient dans le cours. Le Capital était une lecture obligatoire, mais je me suis débrouillé pour ne pas le lire. Personne ne me forcera à lire un torchon de bout en bout et personne n’y a jamais réussi. Quant à Gide, ce n’est pas une opinion qu’il relate mais un témoignage. J’ai moi-même été témoin de ce qu’est le marxisme appliqué. Une grille de lecture consiste à savoir ce que l’on veut.pour soi-même au regard de ses propres valeurs et le marxisme n’en fait pas partie. Mais si ce sont là vos arguments, c’est vide. Voir son application vaut bien plus que tous les livres. Répondez aux arguments de Lincoln au lieu de vous braquer sur moi et ce que devrais lire. Je suis libre et comme vous l’avez dit: « je fais ce que je veux ». Moi aussi, OK.

        Répondre
        • Jacky Social

          15/08/2015

          Et j’oubliais, NON le prochain Président des USA ne sera pas démocrate. Pas besoin d’être expert autoproclamé pour dire ça.

          Répondre
          • Jaures

            16/08/2015

            Evitez ces prédictions péremptoires.Millière sur ce même thème a dû avaler son chapeau à plusieurs reprises.
            Un peu de prudence et d’humilité ne fait de mal à personne.
            Si vous voulez avancer des arguments crédibles, il vous faut faire l’effort de lire des ouvrages d’auteurs dont vous ne partagez pas les idées. D’autant qu’il y a toujours, quand l’auteur est sérieux, quelque chose à apprendre.
            « Le Capital » n’est un « torchon » que pour vous-même. On peut ne pas partager les conclusion de Marx mais ses analyses correspondent à un contexte qu’il convient de comprendre: celui où les enfants travaillaient dés 7 ans dans des conditions insupportables, où l’espérance de vie d’un mineur n’atteignait pas 40 ans, où l’on travaillait 12 heures par jour sous 50°,…
            Qu’un intellectuel ait pu se demander comment cela était possible et pourquoi (chapitre 10 notamment) mérite qu’on s’y confronte sans pour autant adhérer aux conclusions qui sont celles d’un philosophe pensant dans son contexte du milieu du XIXème siècle.

          • goufio

            16/08/2015

            Jaurè[email protected] Pouvez vous medonner la(es) page(s) odu Capital de K Marx où les enfants travaillaient dès 7 ans et où l’on travaillait 12 h par jour sous 50°

            merci

          • quinctius cincinnatus

            16/08/2015

            Votre conclusion : comme quoi, @ Jaurès, l’ Histoire est bien un  » Espace-Temps « , ce que tout le monde, dans ses références, semble VOULOIR ignorer

        • quinctius cincinnatus

          16/08/2015

          une  » grille de lecture  » ce n’ est pas cela ! une  » grille de lecture  » ne consiste pas à lire avec les lunettes du  » préjugé  » mais est un outil à la compréhension , à l’ analyse et … possiblement à la réfutation … son principal défaut est d’ ordre technique : le texte étant ainsi morcelé , elle ne permet que rarement, à la première lecture de se faire une idée globale de la pensée de l’ auteur , à condition qu’ il en ait une ! … C’ est comme lire un digest ( c’ est ce qui explique la médiocrité conceptuelle de bien de nos énarques ) … la solution : d’ abord lire globalement, puis approfondir par une seconde voire par une troisième lecture ( même des années après )

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            17/08/2015

            N.B. :

            il est tout aussi évident qu’ en ce qui concerne Piketti , celui ci a une grille … d’ écriture ou si on préfère un dogme qui dirige sa plume …

          • Jaures

            17/08/2015

            La grille de lecture n’a qu’un intérêt de compréhension intellectuelle d’une forme de pensée.
            Il peut être formateur d’analyser un texte successivement avec des grilles marxiste-léniniste, structuralo-linguistique, freudo-lacanienne,…
            Ce que vous dîtes du livre de Piketti est arbitraire. Donnez des exemples précis pour appuyer votre jugement.

          • quinctius cincinnatus

            17/08/2015

            Vous voyez bien que votre vision est, dès son origine ,  » corrigée  » par des verres …  » colorés  » … ce n’ est pas en se  » référant  » à des grilles de lectures  » variées  » ( ici des systèmes philosophiques  » intégrés  » ) qu’ on se fait un  » jugement LIBRE et PERSONNEL  » On se gargarise , comme vous, de  » connaissances  » de nature scolastique … autant lire les Pères de l’ Eglise ! ce que vous reprochez entre autres personnes à Guy Millière vous le pratiquez vous même !

          • Jaures

            17/08/2015

            Curieux. Il me semblait pourtant que ce que j’écris plus haut est le contraire de ce que vous en dîtes maladroitement.
            Ce n’est pas grave. Passons à autre chose.

          • quinctius cincinnatus

            17/08/2015

            Absolument pas ! Vous parlez bien de lectures selon des grilles je cite de mémoire :  » freudo-lacanienne , marxiste-léniniste, structuralo-linguistique  » ( alors là c’ est du pur pédantisme sorbonnard ! ) et jamais vous ne citez une grille qui vous soit  » autonome « , qui soit le produit de votre propre intelligence en conséquence de quoi vous lisez avec les lunettes d’ un autre ou de plusieurs autres et vous êtes donc un parfait scolastique ; d’ autre part, mon texte est assez clair pour être compris par qui veut bien … l’ entendre … ah ! @ Jésuite de quelle mauvaise foi vous êtes coutumier à moins que, comme je le pense, votre esprit de sophiste vous ait écarté à jamais de votre propre création critique !

          • Jaures

            17/08/2015

            Je citai ces grilles à titre d’exemples comme simples exercices intellectuels mais pour aborder le travail d’un intellectuel, il n’est pas besoin de grille mais d’un regard critique qui confronte les idées de l’auteur aux faits et à l’expérience du lecteur.
            C’est d’ailleurs souvent ce qu’on me reproche ici quand aux idées reçues assénées je confronte textes, faits et statistiques. Quand je confronte certains auteurs à leurs textes précédents, ils me traitent « d’archiviste myope », quand je produits des faits qui les contredisent ils prétendent que ceux-ci leur donneront raison dans 10,20 ou 30 ans et quand je cite les chiffres publiés par institutions et études indépendante, on affirme que celles-ci ne sont pas fiables (sans en citer pour autant d’alternatives).
            Ma seule grille est le doute, le refus des idées reçues, la chasse aux impostures intellectuelles.

          • quinctius cincinnatus

            17/08/2015

             » je doute, donc peut être suis je … moi ?  » …

            pour ce qui est des  » impostures intellectuelles  » débutons par Freud et finissons ( en ) par Lacan !

            bien à vous

      • quinctius cincinnatus

        16/08/2015

        seulement APRèS le Lycée ? Vous avez perdu de précieuses années, mais eu certainement de bonnes notes !

        Répondre
  4. goufio

    09/08/2015

    Avec une taxation à 80 % des revenus et de 10 % du capital qui oserait entreprendre en france et dans le monde ?
    M Piketty est un doux rêveur ou bien un idiot.

    Répondre
  5. goufio

    09/08/2015

    Comment peut-on avec une imposition du capital productif (dividendes et ISF) pour 100 000 € dividendes et un capital correspondant de 3m€ payer 70,10 % d’impôts (si TMI à 41 % et ISF à 1 %) et attendre des investissements productifs ?

    Répondre
  6. goufio

    09/08/2015

    Si T. Piketty a vendu entre 1,5 et 2 millions unités de son livre « Le capital au XXIe siècle » au prix unitaire de 25 euros, s’il perçoit des droits d’auteur d’environ 10 % (par ex.), il va être en contradiction avec le cœur de son ouvrage qui est de fiscaliser par équité, donc pour être en harmonie avec sa thèse, il doit de son propre chef montrer l’exemple et faire don à l’Etat de 80 % au-delà de 500 000 $/€ (page 831). JE N’EN AI PAS ENTENDU PARLE !!! Curieux ! Vous avez dit bizarre ?
    Mais il n’aurait pas non plus évoqué le mode d’imposition des droits d’auteur (n°2041GJ) qui lui est réservé en France à l’article 100bis du CGI (BOI-BNC-SECT-20-20) auquel il doit être abonné (voir ses publications antérieures), celui-ci lui offre l’option d’imposition au bénéfices non commerciaux (BNC) avec option du bénéfice moyen à déterminer sur 3 à 5 ans, il est vrai qu’avec des rentrées soudaines de l’ordre de plusieurs millions d’euros, il peut-être préférable d’opter pour un bénéfice moyen et jouer ainsi sur la tranche marginale et éviter la super taxation (Sarkozy-Fillon de 3 puis 4 %, adoubée par Hollande-Ayrault-Valls).

    S’appliquer à soi-même les règles que nous prévoyons d’appliquer aux autres, serait un principe démocratique de base.

    Répondre
  7. goufio

    09/08/2015

    Si R représente la rentabilité du capital investi et si G est le taux de croissance de l’économie, comme R>G, les profits croîtront plus vite que les autres revenus, ce qui veut dire que les riches deviendront plus riches et donc les pauvres plus pauvres.
    Piketty confond à l’évidence la rentabilité sur capital investi et le taux de croissance des profits, ce qui est à peine croyable.

    Répondre
    • Jaures

      12/08/2015

      De grâce, goufio, lisez le livre et ne perdez pas votre temps à commenter les commentaires de ceux qui n’ont même pas touché la couverture de l’ouvrage.
      Si Piketty avait avancé des inepties aussi grossières, croyez-vous qu’il serait l’invité de conférences animées par des prix Nobel dans les plus grandes universités comme Harvard ?

      Répondre
      • goufio

        14/08/2015

        Jaurès, comme à votre accoutumée vous jugez, taclez lorsque le propos ne vous plait pas. Bien que je n’ai aucun compte à vous rendre et votre sentence ne m’intéressant pas parce que vous n’êtes pas intéressant, j’ai lu vos tirades elles sont dogmatiques et ne me convainquent pas. Sachez que j’ai lu cet ouvrage, que j’ai aussi lu le précédent « Le hauts revenus en France au XXe siècle » ainsi que ses fascicules « l’économie des inégalités » publiés à La découverte. Je ne suis pas prix Nobel comme Stieglitz et Krugman que j’ai aussi lu. Je vais vous dire pourquoi. Parce que je suis aussi économiste et que je vis de mon travail à titre privé et indépendant. Voilà vous pouvez raconter n’importe quoi en matière économique, cela s’arrête là et puisque vous ne savez pas faire le distinguo entre la rentabilité sur capital investi et le taux de croissance des profits, comme Piketty, nous n’avons rien à nous dire. Il y a des écoles et des universités pour apprendre la matière. C’est tout.

        Répondre
  8. pi31416

    07/08/2015

    « Le rendement du capital croissant plus vite que l’économie »

    En clair: « quand on tire du capital plus qu’il ne produit. » Cela ne dure que tant qu’il reste du capital à piller.

    Répondre
  9. 06/08/2015

    C’est navrant de devoir Piketty d’inculture. Les chiffres, manipulables, ne traduisent pas toujours la réalité. La culture, est préférable en ce domaine.
    Lorsque j’étais thésard, j’ai pu apprendre que lors de la bataille des Thermopyles, les 300 spartiates tous « nobles » selon la légende, n’étaient que 76 à avoir leurs quatre quartiers de noblesse, de telle sorte que les autres provenaient de familles qui s’étaient élevées dans la hiérarchie sociale.
    La sagesse populaire dit souvent qu’une fortune ne dépasse pas les trois générations, pour lapidaire et excessive que soit la formule, elle n’en recouvre pas moins cette vérité que le capital change de mains au hasard des compétences et de la qualité Mais de cela, M.Piketty ne veut pas car il est de la génération où seul l’Etat est permanent, le reste est une masse confuse. Il est bien marxiste et donc, voué à l’échec.

    Répondre
    • Jaures

      06/08/2015

      Evitons les jugements à l’emporte pièce sur un livre de près de mille pages qui a donné lieu à des centaines de critiques et commentaires eux-mêmes sujets à de nombreuses polémiques auxquelles Piketty a lui-même participé sur son blog ou lors de ses dizaines de conférences dans le monde entier.
      Ce n’est certainement pas le lieu ici où l’on prétend en quelques lignes et deux ou trois jugements définitifs en développer autant que dans un tel ouvrage d’analyser le travail de Piketty.
      J’invite plutôt les personnes sérieuses à participer aux débats sur les nombreux blogs où l’on observe le contenu réel du travail de Piketty ou à écouter sur le net ses conférences et ses réponses aux questions des auditeurs.

      Répondre
      • Boutté

        06/08/2015

        Nous comprenons bien qu’une critique ne saurait être sérieuse si elle touche l’oeuvre de cet « économiste » .

        Répondre
        • Jaures

          06/08/2015

          Tout travail d’économiste doit être soumis à la critique. Il n’existe pas de vérité économique car il ne s’agit pas d’une science exacte.
          Mais avant de critiquer un ouvrage comme celui dont nous parlons, il convient de l’avoir lu ce qui à l’évidence n’est pas le cas de ceux qui le commentent ici. Dire que les chiffres sont « inventés » par exemple, est une ineptie. Ils sont contestables, certes, comme peuvent l’être les évaluations de population au Moyen-Age ou à la préhistoire, mais ils ne sont pas balancés au hasard comme des pronostics de turfistes. De même, à aucun moment Piketty n’écrit que « l’accroissement de la richesse soit un danger ». On ne peut amener un démenti à chaque phrase.
          C’est pour cela que j’incite à regarder les conférences ou à lire les nombreux débats publiés qui amènent des éclaircissements sur ces questions.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            14/08/2015

            Piketty est une … Mode et comme toute mode Il passera ! Approfondir la pensée de Piketty sur des bases chiffrées qui ont été modulées , pour ne pas dire plus, c’ est autant pisser dans un violon

      • Jacky Social

        09/08/2015

        Comment peut-on vanter le « travail » de Piketty? En effet, son livre est base sur une imposture avec son echec execrable. Comment peut-on meme discuter avec Piketti? Tout est tronque, tout est faux. Marx avait au moins su produire une analyse impressionnante de la societe dans laquelle il vivait. Piketti s’est trompe d’epoque. Boute, vous avez tout a fait raison. Jojo, cette engeance sur pattes, ce fils de pute a la retraite qui profite bien de la secu payee par les autres, nous fait encore ses manigances propagandistes comme si nous allions nous convertir a son ideologie abjecte car totalitaire.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          15/08/2015

          vous avez ( donc ) lu Marx ( Karl ) ou vous en parlez par  » on dit  » ?

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        15/08/2015

        tout le monde ne  » travaille  » pas aussi peu que vous , pour avoir autant de temps à perdre … tenez moi par exemple je prépare mes  » exposés scientifiques  » pour deux de mes petits enfants, 9 ans ,et je vous assure que ce n’ est pas de la même logorrhée sirupeuse dont vous dégoulinez sur ce blog !

        Répondre
    • Bistouille Poirot

      15/08/2015

      @Genau
      La « permanence » de l’Etat dépasse largement celle de « trois générations » et son capital qui n’est que le nôtre reste entre ses mains quelques soient ses excès dans la mesure où mon père me disait déjà que les gouvernants n’étaient riches qu’avec l’argent… des autres, soit pour le leur avoir emprunté leurs ressources soit pour les avoir endetté quand ils n’en disposaient plus, au prétexte que nos votes de confiance nous empêcheraient de les euthanasier.

      qu’avec l’argent des autresqu’avec l’argent des qu’avec l’argent des autres

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/08/2015

      dans un Etat marxiste  » évolué « , le  » capital  » c. à d. dans ce cas de figure le Pouvoir Politique change aussi de mains ! voyez l’ exemple de la République.Populaire de.Chine

      Répondre
  10. Boutté

    06/08/2015

    Même la Chine (communiste en ce qui concerne la politique interieure) est devenue capitaliste pour ne pas sombrer comme l’URSS le fît .  » Enrichissez vous » est l’évangile actuel de Pékin .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/08/2015

       » enrichissez vous  » …. ah bon ? le Parti ne contrôle donc plus rien ? Encore une vision déformée du Capitalisme Financier d’ Etat !

      Répondre
  11. Fucius

    06/08/2015

    Cet article omet la principale objection à Piquetout: Le marxisme est une superstition, un préjugé irrationnel.
    Ce préjugé prétend que l’économie libre entraîne l’accroissement des inégalités. Que les épargnants s’y enrichissent plus que les ouvriers.
    Or ce préjugé ne résiste pas à l’examen rationnel, et on en a la démonstration depuis au moins 1850, dans les harmonies économiques de Frédéric Bastiat.
    Elle est très simple: pour qu’une machine rapporte, elle doit éliminer du travail, à production égale. Elle ne peut pas valoir plus que le travail éliminé, car sinon elle est mise au début et vaut zéro.
    Il s’ensuit que la valeur du travail progresse toujours plus que celle du capital, donc que le capitalisme garantit que les inégalités diminuent.
    Leur augmentation dans les dernières décennies est logique: le socialisme a fortement progressé, donc le capitalisme a fortement reculé, donc les inégalités ont progressé.
    Pour y remédier il faut réduire drastiquement la dépense publique.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/08/2015

      ce n’est pas un préjugé ! il est parfaitement démontrable que dans un système de capitalisme financier certains s’ enrichissent bien plus vite et davantage que ceux qui produisent de la richesse véritable : les fonds de pension, les banques, les Soros etc … c’ est ce qu’ on nomme des  » bulles « 

      Répondre
  12. Vichy

    06/08/2015

    Le remboursement des dettes est un enfer pour les actifs car il existe 3 systèmes de retraites dans le monde:
    – la retraite par repartition
    – la retraite par capitalisation
    – la retraite de criminel nazi dont le montant a ete fixe par arbitraire nazi et dont le financement est assure par emprunts a charge pour les générations futures de les rembourser et qui ne preleve pas un pourcentage de la richesee cree par l entreprise mais l oblige a vendre ses actifs, ce qui l empeche donc de créer de la richesse et engendre donc du chomage, d ou l impossibilite pour de nombreux actifs de rembourser un credit

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/08/2015

      la retraite de criminel  » NAZI  » ? euh ! c ‘est quoi au juste à part une expression Ikéa ?

      Répondre
  13. Jacky Social

    05/08/2015

    Un livre que le Jojo devrait se procurer d’urgence.

    Répondre
    • Bistouille Poirot

      05/08/2015

      Encore faudrait il qu’il sache lire.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        15/08/2015

        il sait lire et comprendre … ce qu’ il veut … comme nous tous !

        Répondre
    • Boutté

      06/08/2015

      . . . pour faire sombrer définitivement son pédalo !

      Répondre
  14. DE SOYER

    05/08/2015

    A Bercy, j’ai eu une sous-directrice polytechnicienne folle de Piketty. Elle est ensuite devenue conseillère économique de Hollande: on comprend mieux les folies de « Moi, Président ». Mes relations avec cette piketttyste avait fini par fortement se détériorer. Comment des polytechniciens peuvent-ils être de gauche?
    J’ai eu l’occasion d’en parler avec Zimmern, lui-même polytechnicien.
    Concernant le type de personne évoqué plus haut, il s’agit d’une administratrice de l’INSEE. Bernard m’a raconté que l’INSEE faisait de la retape à la sortie de l’X en leur faisant miroiter qu’il feraient de l »économie « à haut niveau ». En fait d’économie à haut niveau, les 3/4 font de la collecte statistique de base. Certains s’aigrissent et se rapprochent du parti socialiste. D’où l’importance de mon livre « Economie ou socialisme: il faut choisir ».

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/08/2015

      citation de De Gaulle :

       » il y a autant d’ imbéciles à  » X  » qu’ ailleurs « 

      Répondre
  15. druant philippe

    05/08/2015

    Arme fatale de l’ UMPS = un même parti socialiste !

    Répondre
  16. FR

    05/08/2015

    « Maître, j’ai observé tous ces commandements depuis ma jeunesse. » Posant alors son regard sur lui, Jésus se mit à l’aimer. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel ; puis viens et suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. Alors Jésus regarde tout autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Mais Jésus reprend : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu. Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et répond : « Pour les hommes, cela est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. » >>

    Marc 10, 17-27

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)