Pour le retour au bled, mon pote !

Posté le juin 27, 2011, 12:00
3 mins

Non seulement certains « Français d’origine immigrée » refusent de s’intégrer, mais ils prétendent en empêcher ceux qui le désirent. Parce qu’il acceptait que sa femme fume, boive, vive à la française et qu’il ne lui imposait pas le port du voile, un Français d’origine marocaine a été roué de coups, à son domicile, le 23 juin en pleine nuit, par ses trois beaux-frères d’origine algérienne et âgés de 25, 18 et 17 ans, qui lui ont cassé le nez.

Le couple est parvenu à s’enfuir de son domicile lorsque ses bourreaux, qui lui avaient en outre volé 100 euros et la clé de sa voiture, se sont endormis. Prévenus, les policiers ont interpellés les trois « beaufs » et se sont rendu compte :

  • que l’aîné, condamné pour meurtre en 2005 à 10 ans de prison, était recherché pour évasion après avoir « oublié » de rentrer d’une « permission de sortie » ;

  • que le cadet avait été condamné voilà trois semaines à six mois de prison avec sursis pour des cambriolages ;

  • que le benjamin, soupçonnés de plusieurs vols, était impliqué (comme d’ailleurs le cadet) dans un cambriolage commis le 11 juin.

Ce qui m’amène à me poser plusieurs questions :

  • jusqu’à quand va-t-on continuer à accorder des permissions de sortie à des meutriers ?

  • Comment se fait-il qu’un individus ayant commis plusieurs cambriolages ne soit condamné qu’à du sursis ?

  • Quand se décidera-t-on à réviser le code de la nationalité, de telle sorte que des immigrés qui refusent de s’intégrer, même nés en France, ne puissent accéder à la nationalité française et soient renvoyés au bled s’ils commettent des délits ?

Et accessoirement, qu’a fait Nicolas Sarkozy pour lutter contre l’insécurité depuis son élection à la présidence de la République ?

5 réponses à l'article : Pour le retour au bled, mon pote !

  1. Guillermo

    28/06/2011

    @Gregarius

    C’est pas en faisant des nouvelles lois qu’on réussira quelque chose, alors que celles qui existent ne sont déjà pas appliquées.
    Il faut harceler les juges trouillards avant tout.

    Répondre
  2. WatsonCorsica

    28/06/2011

    Orianna falacci nous avait déjà expliqué qu’il ne sert à rien de discuter avec un Arabe.

    Ou les virer ou les éliminer !

    Répondre
  3. ozone

    27/06/2011

    Rien,que dale,nada………

    Ils partent toujours du principe que l’insécurité leur sera toujours benéfique a l’heure des éléctions,en face ils sont téllement cons qu’ils n’arrivent pas a comprendre ça…

    Répondre
  4. Gilles

    27/06/2011

    Le meilleure moyen de lutter contre l’insécurité, c’est d’aller trouver personnellement les politiciens, juges et journalistes et leur faire comprendre notre désaccord.

    Où peut-on trouver une liste des noms et adresses de ces gens-là? 

    Le problème, c’est le sentiment d’impunité qu’un juge ressent lorsqu’il libère un assassin après 5 ans de taule.

    Juges, journalistes et politiciens savent très bien ce qu’ils font quand ils décident de faire leurs lois malsaines. Ils seraint temps qu’eux aussi éprouvent un sentiment s’insécurité. De leur cas, cela sera amplement mérité!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)