Pour ou contre l’hommage à nos soldats

Posté le juin 27, 2012, 12:00
3 mins

Pourquoi cette impression de malaise en as­sistant en direct, jeudi 14 juin, à l’hommage solennel rendu par le Président de la République pour honorer quatre militaires français tombés en Afghanistan ?

S’agissait-il de respecter une tradition ? Mais celle-ci n’existe ni en France, ni à l’étranger ! S’agissait-il de faire comme son prédécesseur ? Ce n’est pourtant pas le genre de François Hollande !

Si l’on veut, vraiment, témoigner de la reconnaissance de la nation à nos soldats, il faut trouver des moyens concrets et constants : mieux entourer les familles, inscrire les noms des soldats concernés sur les monuments aux morts, reconnaître le statut d’anciens combattants aux militaires ayant participé aux opérations extérieures…

Il faut, surtout, faire en sorte que ces opérations soient soutenues par l’opinion. Ce qui n’a jamais été le cas pour cette campagne d’Afghanistan…
On pourrait donc se réjouir de la décision du chef de l’État d’en retirer nos troupes. Sauf que tout indique que la décision du candidat socialiste était purement « politique », et même « politicienne ». Ce qui l’a amené à faire une faute lourde : avertir à l’avance les Talibans du calendrier de ce retrait, leur donnant ainsi la maîtrise du temps, en plus de celle des routes, qu’ils ont déjà.

Sur presque tous les plans, le nouveau président tenait à se démarquer de son prédécesseur. On est surpris qu’il ait cru devoir poursuivre, et même amplifier, « l’hyperréactivité compassionnelle » de Nicolas Sarkozy, selon la forte expression de Pierre Servent (Le Figaro du 14 juin).
Sur ce plan-là, il aurait été mieux inspiré d’être plus sobre, et donc plus respectueux du courage de nos soldats, qui ne sont ni des victimes, ni des enfants.

Mais, comme les politiques ont pris l’habitude d’infantiliser les Français, c’est tout naturellement qu’ils en font autant à l’égard de nos soldats. Qui ne sont pas dupes…

9 réponses à l'article : Pour ou contre l’hommage à nos soldats

  1. Anonyme

    3 juillet 2012

    Les politiques sont des crétins pour qui l’on continue de voter en élisant les pires, ou les moins mauvais, jamais les bons. Mais en existe-t-il de bons ? Je crois en la société civile qui abrite des gens compétents, pas dans les gens issus de l’école des ânes (ENA) Ce pays n’est pas près de sortir de l’auberge mais s’enfonce dans le marigot.

    Répondre
  2. al007

    1 juillet 2012

    Ce genre de cérémonie est sujet a remarques, le body count n’est pas la meilleure des solutions.

    Ils faudrait aussi rendre hommage a ceux d’Indo, et d’Algérie, hélas , ce pays par son comportement  assassine deux fois ses soldats.

    Le politiques sont des crétins.

    Répondre
  3. HOMERE

    1 juillet 2012

    S’il avait fallu faire des cérémonies pour chaque soldat français tombé en Algérie, alors ce serait 14 Juillet tous les jours……pour 37.5 Euros par mois çà vaut le coup !!!  combien pour les soldats de plomb en Afghanie ?

     

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    30 juin 2012

    @ Claude Roland et les généraux

    ne sont resté que ceux qui voulaient faire " carrière " pour leur retraite ( sans jeu de mots ! ) ceux qui avaient la vocation patriotique sont partis ; exemple le général Cotelle de l’Armée de l’Air …

    Répondre
  5. Anonyme

    29 juin 2012

    “Il faut, surtout, faire en sorte que ces opérations soient soutenues par l’opinion. Ce qui n’a jamais été le cas pour cette campagne d’Afghanistan…” Ah bon, parce que ça a été le cas dans des guerres précédentes ?!!! Tu parles, pour beaucoup, ça fait bien de cracher sur nos soldats, nos flics et nos gendarmes ; c’est “branché” pour de trop nombreux Français hypocrites, alors il ne faut pas rêver… “Mais, comme les politiques ont pris l’habitude d’infantiliser les Français, c’est tout naturellement qu’ils en font autant à l’égard de nos soldats. Qui ne sont pas dupes…” Ah bon, vous en avez la preuve qu’ils ne sont pas dupes ? Moi, je vois que les choses ne changent pas dans ce pays où les gens continuent à se laisser sodomiser parce que apparemment, ils aiment ça. On a les dirigeants que l’on mérite. Et même dans l’armée où les derniers brillants et géniaux Etats-majors datent de l’An II (je ne parle pas de brillants soldats comme le général Bigeard, par exemple, qui restent des cas isolés qui ont été ou sont rarement écoutés)

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    28 juin 2012

    @ F

    il en est de même  au Canada …  mais vous l’aurez sans doute constaté :  il s’agit de Pays Anglo-Saxons , dans les églises desquels les Drapeaux des Régiment locaux déploient leurs couleurs fanées et leurs franges mitées dans les chapelles consacrées aux soldats  morts  pour Le Pays

                                                  " Qu"il ait raison , ou qu’il ait tort , mon Pays "

                    signé :       un  descendant de conquérant arabe et de soldat napoléonien

    Répondre
  7. IOSA

    28 juin 2012

    [email protected]….

    Déjà que la naturalisation se fait sans cérémonie officielle et sans serment d’allégeance, pourquoi voulez vous que la foule se sente concernée ( y compris les natifs de souche).

    Quand les gens sauront ce que veut dire être français, ils approcheront de ce que ressentent les américains quand l’un des leurs tombe sous le feu ennemi.

    Condoléances aux familles.

    ps: il y a déjà belle lurette que notre ex-président Sarkosy avait ordonné à nos troupes de laisser les villes afghanes aux talibans….ordre avait donc été donné de ne plus sortir du casernement.

    IOSA

    Répondre
  8. F

    28 juin 2012

      Ozone, vous n’avez pas tort.
      Aux Etats Unis, par exemple, des Américains viennent applaudir leurs soldats qui reviennent d’Afganistan à l’aéroport.
      En Grande Bretagne, les corps des soldats tués arrivent sur une base aérienne et sont ensuite transférées à un hopital près d’Oxford. Sur le trajet se trouve le village de Wootton. La tradition a été prise que le convoi traverse le village au pas derrière une sorte de "maître de cérémonie" qui ouvre le cortège à pied. Avec la foule recueillie massée des deux côtés de la rue du village…
      Nous devrions prendre exemple…

    Répondre
  9. ozone

    27 juin 2012

    A chaque fois cela sent la récup politique,d’ou un malaise certain,je suppose que les talibans doivent suivre aussi les retransmission sur internet en se disant que la prochaine fois ils feront "mieux" pour que le nombre de drapeaux soient plus nombreux dans la cour.

    Une annonce des horaires d’arrivée des corps avec un hommage d’anciens combattants et de tous ceux qui y voudront étre présent serait bien mieux..

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)