Pour une droite fidèle à ses convictions

Pour une droite fidèle à ses convictions

Plusieurs personnalités LR ont affirmé dans une tribune : « Zemmour, ce n’est par notre Trocadéro ! » En référence évidente aux meetings de Nicolas Sarkozy (2012) et de François Fillon (2017).

Mais, pour moi, qui ai participé aux trois réunions (en y ajoutant donc l’énorme succès d’Éric Zemmour en 2022), je peux témoigner de la continuité.

Éric Zemmour a expliqué avoir choisi le Trocadéro pour son grand meeting parisien, à la fois en référence à la prestigieuse histoire du lieu, et par volonté de laver l’honneur des électeurs de droite.

Car il est bien certain qu’en 2012 et en 2017, les électeurs et les militants étaient au rendez-vous mais que trop de « caciques » ont critiqué cette droite « trop à droite » à leur goût.

Combien d’élus LR se sont pincé le nez devant le « populisme » de Nicolas Sarkozy ou « la droite Sens commun » de François Fillon, avant de dénoncer « l’extrémisme » d’Éric Zemmour ?

Mais, surtout, qu’a dit Éric Zemmour hier au Trocadéro, sinon ce qui figurait déjà dans le programme RPR-UDF de 1990, signé par Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing, François Bayrou et Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et Alain Madelin, pour ne citer qu’eux ?

Ce programme qui nous a assuré le triomphe aux législatives de 1993, mais que nos dirigeants ont systématiquement oublié dès qu’ils étaient au pouvoir au profit d’une fumeuse « ouverture à gauche » – qui n’était qu’un autre nom pour la trahison de nos engagements.

Pourtant, sur la baisse des charges, sur l’importance de l’indépendance nationale, sur la nécessité de frontières, sur le refus de l’islamisation, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac avaient raison naguère et Éric Zemmour a raison aujourd’hui de prendre leur suite.

Les 30 ans perdus rendent même le message plus urgent que jamais.

Et, sur l’immigration, sujet sur lequel les dirigeants LR sont sans doute le plus critiques contre Éric Zemmour, relisons donc ce que nous disions voici 30 ans (oui, oui, y compris Alain Juppé ou François Bayrou !) :

– La France ne peut plus accueillir de nouveaux immigrants.

– Il n’y a pas de fatalité.

– Il faut renforcer les contrôles, non seulement aux frontières, mais également à l’intérieur du pays par des contrôles d’identité.

– La souveraineté de la France et le respect de l’autorité de l’État impliquent que les règles en vigueur soient réellement appliquées.

– Nous voulons lutter contre le détournement du droit d’asile.

Je pourrais continuer ainsi longtemps.

Le discours du Trocadéro de 2022 est presque mot pour mot le discours des états généraux de Villepinte en 1990.

À vrai dire, je me demande si la vraie raison de l’hostilité à Éric Zemmour ne réside pas précisément ici : sa fidélité à ses convictions contraste avec les reniements de la droite lorsqu’elle fut au gouvernement.

Je continue à penser qu’il est nécessaire que la droite reste de droite quand elle gouverne et qu’elle reste fidèle à la parole donnée pour rendre confiance à nos électeurs – et, plus important encore, pour restaurer la France abîmée par des décennies de socialisme !

Partager cette publication

(6) Commentaires

  • vozuti Répondre

    zemmour est le candidat d’opposition de la classe moyenne alors que lepen est la candidate d’opposition de la classe populaire.
    zemmour a été dépassé par lepen parce que la classe moyenne croit toujours qu’elle a interet a maintenir le système en place pour garder ce qu’elle considère etre ses avantages, elle se réfugie donc majoritairement dans le vote conformiste… elle vote donc majoritairement macron, jusqu’au jour ou elle perdra tout.

    14/04/2022 à 21 h 25 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      C’ est en gros ça … plus il faut bien le dire une forme d’ intolérance , un racisme reptilien anti- » africain  » d’ un très grand nombre de ses électeurs … en résumé c’ est un vote qu’ on pourrait qualifier de classiquement trumpiste … Eric Zemmour s’ est fourvoyé à grandes enjambées dans le CUL de SAC du COMMUNAUTARISME et du CONSERVATISME REPUBLICAIN du Tea Party … hors la France ce n’ est pas ENCORE l’ Amérique telle que la voit Donald Trump ! … heureusement !

      15/04/2022 à 8 h 14 min
      • Laure Tograf Répondre

        « Un racisme anti-africain » ? Merde, alors.Avec l’invasion africaine que nous subissons en mode crescendo et qui est en passe de remplacer notre ethnie européenne, que serait ce si, de plus, nous organisions des croisières de « transfert » Dakar/Paris, par exemple, avec les paquebots géants genre MSC faisant la navette en permanence. Au fait, vous arrive t il de vous interroger sur le racisme anti-blanc de bien des Africains ? Y compris pour nous conspuer quand bien même nous les aidons et y laissons nos soldats ? Avec les ressources que ce continent – l’Afrique – possède, si ses habitants se sortaient un peu les doigts du Q. et cessaient le règne de la corruption généralisée, ils devraient avoir dépassé le niveau de vie des Sud Coréens, partis de plus bas, il y a des décennies. Mais c’est plus confortable de couiner et tendre la sébile en permanence, ne vous en déplaise. Installez vous dans un pays d’Afrique, si l’on vous laisse y entrer en résidant permanent et cessez de baver sur la France qui vous nourrit. Au passage, virez en les curés cathos pour y installer vos luthériens en peau de lapin.

        16/04/2022 à 0 h 46 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Politiquement la Droite dite  » républicaine  » est acquise au néo-libéralisme et donc à la financiarisation de l’ Economie et à une mondialisation sans limites du commerce ET pour ce qui concerne le  » sociétal  » à l’ altermondialisme … Cela fait beaucoup … trop pour espérer qu’ elle soit un jour  » sincère  » !

    14/04/2022 à 11 h 58 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

     » Une droite fidèle à ses convictions  » ? …
    Encore aurait il fallu qu’ elle en ait eu … des  » convictions  » ! …

    13/04/2022 à 8 h 30 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Comme je l’ ai dit depuis le début Eric Zemmour c’ est le soufflé au fromage qui sitôt sorti de four de la campagne électoral s’ affaisse … ce qu’ on a pu constater le 09 au soir ! inutile donc de poursuivre dans cette cuisine politique là !

    12/04/2022 à 18 h 37 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *