Pour une vraie campagne de droite

Pour une vraie campagne de droite

La campagne de la droite pour 2017 est déjà lancée en avance, en désordre – en catimini pour certains, avec porte-voix pour un autre.

Pour les citoyens redevenus curieux après sevrage, il est particulièrement malaisé de trouver des lignes tranchées dans les propositions partielles.

Le plus bruyant après un long silence n’est pas le plus clair, et le plus timoré, naguère, semble le plus progressiste.

Tous ont redit qu’il fallait écouter la base, les militants, ce qu’ils s’entendent à ne pas faire en dépit de micros lâchés sans préparation dans les salles de meetings.

L’un prétend entendre les citoyens par référendum, une fois élu. C’est mettre les bœufs (« les veaux » disait de Gaulle) derrière la charrue !

À tricoter dans le désordre des programmes avec des fils récupérés, pour certains, dans les poubelles des mandatures précédentes, les ouvrages risquent bien de n’être pas très seyants en 2017…

Je propose huit idées franchement de droite, pour accorder harmonieusement la création de 2017 à la météo élective du moment :

– Président de mono-nationalité française, vierge de toute condamnation au titre d’un mandat électif.

– Mandature unique entre 7 et 10 ans.

– Programme en 10 points maximum, mais à assurer par serment le jour de l’intronisation (pouvant entraîner la destitution en cas de non-exécution).

– Promesses d’orientation pour la stratégie à long terme.

– Révision de la constitution pour intégrer l’équilibre budgétaire.

– Référendum pour tout sujet de société.

– Réforme du Sénat et suppression-fusion du CESE. Limitation du nombre de sénateurs et du nombre de mandats.

– Réforme de l’Assemblée nationale. Diminution du nombre de députés et du nombre de mandats.

 Henri Gizardin

Partager cette publication

(6) Commentaires

  • DeSoyer Répondre

    Un candidat qui n’a pas au programme:
    – Stopper l’immigration, supprimer le regroupement familial, revenir au droit du sang;
    – Diminuer la redistribution et les dépenses publiques tout en augmentant l’efficacité de l’administration, pour pouvoir baisser les impôts et charges des entreprises;
    Un tel candidat ne peut pas de droite.

    23/10/2014 à 20 h 23 min
  • DA85 Répondre

    J’ajouterai que étant donné que grâce à la découverte de l’ADN il n’y a plus de risque d’erreur , je ne vois pas pourquoi nous continuerions a engraisser en prison à charge de la collectivité, les assassins d’enfants, les violeurs, les massacreurs de vieillards et les tueurs de policiers. Les français devraient être appelés par référendum a se prononcer sur le rétablissement de la peine de mort.

    23/10/2014 à 18 h 12 min
  • Pierre Répondre

    Réforme du Sénat oui oui oui ! Mais surtout réforme de ses statuts et de ses financements.

    Elections proportionnelles correspondant réellement à l’importance de l’électorat.

    23/10/2014 à 10 h 03 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      le Sénat est sensé représenter Un Territoire …. de même qu’ aux U.S.A. LE sénateur représente les intérêts d’ un Etat , de sorte que le Maine très peu peuplé a un sénateur tout comme la Californie n’ a qu’ UN sénateur ; si réforme il dot y avoir le Sénat devrait représenter au niveau de l’ Etat … jacobin les intérêts des Régions … et il est évident que cela est hors sujet !

      25/10/2014 à 9 h 15 min
  • Agathe Répondre

    Des référendums mensuels par quartiers ou communes seraient indispensables, comme les citoyens grecs qui se réunissaient chaque mois.
    Les horaires de classe : a-t-on consulté les parents ?
    Les homosexuels : ont- ils envie de se marier ?
    Les autoroutes : fallait- il les vendre ?
    Le musée Vuitton : pourquoi ne pas restaurer plutôt l’Oree du Bois, et plus accessible au public ?
    Etc…

    22/10/2014 à 14 h 35 min
    • Jaures Répondre

      « Les homosexuels : ont- ils envie de se marier ? »
      Pourquoi ne pas poser la question également aux hétéros ?
      Après tout la grande majorité des couples vivent non mariés. Si la réponse majoritaire est non, supprimera-t-on le mariage ?

      23/10/2014 à 18 h 29 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: