Pourquoi depuis toujours sommes-nous mal gouvernés ?

Pourquoi depuis toujours sommes-nous mal gouvernés ?

Force est de constater que depuis toujours nous sommes mal gouvernés. Je n’aurais pas la cruauté de révéler les erreurs passées de nos politiciens qui ont provoqué des catastrophes humaines, financières, écologiques, etc.


La bonne question a se poser est : « Pourquoi avons nous choisi ces dirigeants ? »

Ce qui est valable pour une dictature l’est aussi pour une démocratie, s’agissant du choix du ou des dirigeants. Quels sont les critères de choix? Avant de se présenter au suffrage universel, passe-t-on un examen de mesure des compétences ? NON !

J’ai, au cours de ma carrière, dû embaucher des salariés pour des tâches diverses. Mon premier souci était se savoir si le postulant avait les qualités requises pour ce poste. Si j’avais besoin d’un soudeur, d’un électricien, il était préférable qu’il sache souder, ou comprendre un schéma électrique, et il devait passer un essai pour avoir le poste.

Que constate-t-on avec notre gouvernement pléthorique d’aujourd’hui ? Aucun, je dis bien aucun, n’a le niveau pour le poste qu’il occupe, le Président en tête de liste! Ces gens-là, tous issus de la fonction publique, ont été élus sur des promesses plus attrayantes que les promesses des incapables qui les ont précédés.

L’entreprise France a besoin, pour la gouverner et la conduire à la prospérité, de gestionnaires compétents ayant fait leur preuves à la tête d’entreprises qu’ils ont fait prospérer. Où se trouvent ces moutons à cinq pattes? Déjà à la tête d’entreprises où ils gagnent, pour les plus mal payés d’entre eux, dix fois le salaire présidentiel avant diminution. Il sera difficile de les débaucher.

Je me souviens du scandale médiatique qu’avait provoqué, à la suite de l’assassinat du PDG de Renault, le débauchage de sont successeur à la Générale de Belgique. Le montant de l’indemnité de rupture de contrat payée par Renault était inférieure au coût du transfert d’un joueur de foot, mais aux yeux de nos gauchistes, beaucoup trop élevé.

Je suis désolé de le constater, il n’y a pas de solution au problème, sauf peut être : le retour à la vraie vie après un ou deux mandat et dix ans de vie politique et, dans tous les cas, à 62 ans, âge légal de mise à la retraite ; le non cumul de mandat électoral et poste dans la fonction publique; curriculum vitae obligatoire et vérifié dans la profession de foi ; et le mandat unique. Toutes idée allant dans le même sens sera la bienvenue.

Nous assistons à la plus grave crise monétaire de tous les temps, le système entier va exploser. Pensez-vous une seule seconde que l’ensemble des politiques de la planète seront capables de régler le problème ? Si vous répondez oui, alors ne vous pressez pas pour rejoindre les abris.

Partager cette publication

(10) Commentaires

  • Daniel Répondre

    F
    Excellente réponse à notre jojo Madoff,  le roi de l’embrouille des arguments à contre sens.  Son irresponsabilité,  au départ  statutaire et choisie,  est au terme subie au point qu’il ne puisse plus distinguer la vérité du mensonge. C’est ainsi que des cerveaux dotés d’une bonne capacité mécanique d’analyses tels celui de Jaurès,  se mettent au service au service de dogmes faussement religieux ou faussement laïcs. Ils peuvent ainsi y obtenir des pouvoirs fondés sur les idées, à défaut de les obtenir par des actes avec la charge de la responsabilité personnelle et les comptes à rendre à autrui.

    Notre jojomadoff  peut tout à loisir exploiter des idées tordues, stupides, malhonnêtes  avec lesquelles il va faire toute sa vie faire illusion,  en premier à ses propres yeux.  Comme Madoff il espère bien qu’il n’en paiera jamais les conséquences. Plus pervers que Madoff,   il camoufle son mensonge personnel en passant son temps à salir ceux qui lui assurent par leurs efforts depuis longtemps sa paye et ses privilèges sous la contrainte de ses droits. Droits mérités selon lui et ses principes racistes mais aujourdhui culturellement bien ancrés. 
    Car quand la vie matérielle est totalement assurée par des droits discriminatoires, les hypocrites qui en "bénéficient" font feu de tous mensonges pour que ça dure et qu’ils ne soient un jour prochain perçus comme les collabos d’hier… et traités comme tels!. 

    19/08/2012 à 17 h 47 min
  • F Répondre

      " Avec vos critères, un homme comme Bernard Madoff aurait pu être président"…

     Même sans ces critères, c’est fait depuis longtemps.

     Faut il rappeler que le système de retraites est exactement une pyramide de Ponzy, exactement la même chose ( à une échelle bien supérieure cependant) que l’escroquerie montée par Madoff? Et nos présidents ne l’ont jamais désavouée.
     
     Soit dit en passant, les syndicats non seulement défendent bec et ongles cette pyramide, mais en plus la gèrent…
     Vous voyez, Jojo, pas besoin d’aller chercher Madoff.
     

    18/08/2012 à 21 h 29 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<Jaures: Votre président de la République idéal !! >>
    Et celui là sorti de l’ena, est-ce Prosper le roi du Pain d »Épice non c’est "normal 1" tout fraichement élu. Quel panache, quelle prestance!
    http://www.youtube.com/watch?v=x2ualU3C1_Y

     

    18/08/2012 à 13 h 43 min
  • HOMERE Répondre

    Supprimons les cons et il restera plus grand monde pour les compter.C’est vrai que tous,nous faisons des erreurs,sauf moi !!

    Pour diriger des moutons il suffit d’un bon berger et d’un bon chien pour éloigner les loups…..le berger avec un bâton, le chien avec ses crocs.Encore faut il que le berger ait un bâton suffisamment solide et le chien des crocs suffisamment acérés…..comme pour les humains,revenons aux fondammentaux….et les brebis seront bien gardées !!

    Vous savez tous que pour un énarque,distinguer brebis et chien est impossible…

    17/08/2012 à 18 h 43 min
  • Jaures Répondre

    Vik, avec vos critères, un homme comme Bernard Madoff aurait pu être président en 2008. Voilà un chef d’entreprise adulé pour ses compétences, ancien président du nasdaq, dont l’entreprise était alors florissante.
    Il n’était par ailleurs issu ni de l’ENA ni de Science Po mais entrepreneur autodidacte.
    Votre président de la République idéal !!

    17/08/2012 à 17 h 22 min
  • vik Répondre

    Les peuples ont les gouvernants qu’ils méritent, c’est pourquoi ces derniers, toutes tendnces confondues, font en sorte d’enfumer le peuple, de telle sorte qu’ils puissent les gouverner comme bon leur semble, sachant depuis longtemps qu’ils ont atteint leur seuil de compétence !

    Une solution serait, peut-être, d’élire à la tête des leviers de l’Etat des gens qui ont fait leur preuve dans leurs propres entreprises, avec réussite à l’appui, des syndicalistes tant salariés que représentant les employeurs, et limiter le quota des fonctionnaires, et surtout ceux de l’enseignement, qui, pour la plupart sont restés dans leur coquille d’étudiant, puis d’enseignant !

    Est-ce qu’un tel système (à améliorer, sans doute) pourrait-il être mis en oeuvre ?

    VIK-ABEL

    N.B. : Quant à quinctius cincinnatus, je suis entièrement d’accord avec lui pour supprimer l’ENA, et pourquoi pas Science-Po, quand nous savons que certains énarques, comme l’ancien PDG du CREDIT LYONNAIS, HADERER, – pour n’en citer qu’un – a ruiné cette banque, qui, à l’époque était l’une des trois premières banques mondiales !Le comble, c’est qu’il roulait en voiture de prestige, avec une plaque d’immatriculation à son nom ! Qui dit mieux ?

    P.M. : A l’époque de ce scandale, le Point avait fait un article, avec un triste bilan des catastrophes dues aux énarques, dans leur gestion catastrophique des affaires qui leursétaient confiées !

    Que voulez-vous, à l’E.N.A., les professeurs leur bourrent le crâne en leur répétant à longueur de journée qu’ils sont les meilleurs, l’élite de la nation, et j’en passe !…

     

    17/08/2012 à 7 h 45 min
  • F Répondre

      @ Jacquou

     " Diriger la France n’est pas la même chose que diriger une multinationale"

     Non, mais cela peut aider.

      Mais diriger la France n’est aussi pas la même chose que suivre une scolarité à l’ENA.
     
     Et là, cela n’aide pas vraiment…

     Je remarque qu’aucun de ceux que vous citez n’en sortait. Mais il y a parmi eux 2 généraux qui avaient l’habitude de diriger les hommes ou qui avaient au moins démontré qu’ils savaient le faire…

      " Pourquoi depuis toujours sommes nous mal gouvernés?"
      N’exagérons rien, la France n’a pas commencé en 1789…

    15/08/2012 à 21 h 42 min
  • Jacquou LeCroquant Répondre

    Diriger une nation n’est pas la même chose que diriger une multinationale. Le Général de Gaulle avait il dirigé une multinationale ? Napoléon avait il dirigé une grande compagnie ? Et Churchill ? Etc… Etc…

    15/08/2012 à 18 h 02 min
  • IOSA Répondre

    Le mouton a cinq pattes que vous décrivez n’existe pas et vous leurrez le monde en prétendant qu’un patron issu d’une multinationale ferait  l’affaire, car dans votre analyse simpliste voous ignorez une donnée qui a son importance.

    Figurez vous que cette donnée est celle que depuis des lustres [email protected]… ,  [email protected]… et beaucoup d’autres ne cessent de le répéter et qui est très exactement celle dont disposent votre fameux mouton à cinq pattes.

    Vous ne voyez toujours pas ?

    C’est la RESPONSABILITE FINANCIERE ( le capital qui lui appartient en propre) que votre mouton miraculeux engage.

    Chose qui bien évidemment n’existe pas dans la fonction publique et encore moins aux postes clefs de gouvernement.

    Même quand celà saute aux yeux, certains restent aveugle à la réalité.

    Nommez n’importe qui au poste de Président avec un gros salaire, tout frais payés ( puisqu’il vit aux frais de la princesse) et donnez lui la rente à vie après juste cinq années de service sans condition de résultat et vous aurez toujours le même crétin prétentieux et roublard issu de n’importe quelle caste politique.

    IOSA

    IOSA 

    15/08/2012 à 11 h 58 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    mon ordonnance  S.A.M.U.  : il y a URGENCE à supprimer Science ( ? ) -Po et l’E.N.A.

    14/08/2012 à 13 h 39 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: