Pourquoi je quitte la France…

Posté le 29 mars , 2016, 11:01
6 mins

Je quitte la France. Je n’y restais encore que pour prendre soin de mes vieux parents. Ils sont tous deux décédés maintenant. Plus rien ne me retient.

J’aurai la nostalgie de ce que fut la France ; mais je l’éprouve déjà présentement quand je suis en France.

Ce pays n’est plus celui que j’ai connu dans ma jeunesse. Des mosquées y émergent, et des églises sont transformées en parkings.
Le grand remplacement décrit par Renaud Camus est en marche et des auteurs, tels que Re­naud Camus ou Éric Zemmour, sont traînés devant les tribunaux parce qu’ils le disent.

Ceux qui sont attachés à la civilisation occidentale sont traités de fascistes, quand bien même leurs valeurs sont l’inverse du fascisme, qui est un socialisme, et qui, au temps où Mussolini prononçait ses premières diatribes, suscitait l’admiration des compagnons de route de Léni­ne.

Les villes sont mutilées par l’écologisme débridé qui multiplie les poteaux métalliques, les parpaings cimentés et les impasses.

Le paysage politique et médiatique ne vaut pas mieux que le paysage urbain, et hors « Va­leurs Actuelles », plus un seul grand magazine ne me semble lisible.

Parmi les hommes et les femmes politiques, pas un seul, pas une seule, ne me pousserait à me déplacer vers un bureau de vote : je pourrais à la rigueur tenter de discerner le moins mauvais, ou la moins mauvaise.

Je n’attends pas de redressement. J’espère me tromper, et, oui, j’ai de la compassion pour ceux qui vivent dans la pénurie, la pauvreté, l’épuisement, et sous le coup des menaces.

Des attentats tels ceux du 13 novembre auront sans doute lieu à nouveau dans un futur proche. Le pire, hélas, est à venir.

Je me dirige vers les États-Unis, où je séjourne souvent depuis une trentaine d’années et où je résiderai désormais. C’est un pays qui se porte beaucoup moins bien aujourd’hui que dans les années 1980, au temps du grand Ronald Reagan.

Les années Obama ont été particulièrement désastreuses : il y a davantage de pauvres, les dé­ficits se creusent, le venin socialiste y circule dans un trop grand nombre de têtes. Mais il y reste une atmosphère de liberté et de dynamisme qui a déserté l’Euro­pe. Les valeurs judéo-chrétiennes qui me sont chères y sont encore affirmées, et des milliers de lieux de culte juifs et chrétiens se dressent.

Il y a des espaces immenses et ouverts. Les villes ne sont pas mutilées. Quand des débats ont lieu, ils sont encore imprégnés de pluralisme. La gauche y est aussi lamentable et délétère qu’en France, et voir ses deux incarnations dans la campagne des élections primaires démocrates est tristement significatif de son état de décomposition : le choix est entre une femme cynique et corrompue et un homme qui tient des discours dignes d’Olivier Besancenot.

Mais il existe un vaste mouvement conservateur et un espoir de renouveau du côté républicain. Les conservateurs se dé­chirent, mais la vivacité des op­positions est la marque d’une démocratie vivante, et que le conservatisme américain puisse être incarné par un homme d’affaire qui brave le politiquement correct, par deux fils d’immigrants cubains, par un noir devenu neurochirurgien de ré­putation mondiale est symbolique des capacités de renouveau d’un pays qui reste celui où s’invente le futur et où se décide une bonne part de l’avenir du monde.

Je me dirige vers les États-Unis, et je me dirige vers l’Ouest, parce que c’est à l’Ouest que les espaces sont encore plus im­menses et plus ouverts, parce que c’est à l’Ouest que les villes deviennent elles-mêmes plus vastes, et que les capacités d’innovation et d’imagination de l’être humain montrent ce qu’elles peuvent accomplir lorsque la libre entreprise est à même de donner sa pleine mesure, parce que l’Ouest américain montre que rien n’est impossible. Une ville telle que Los Angeles est sortie du désert et n’était, il y a deux siècles, qu’une bourgade peuplée de cent personnes. Une ville telle que Las Vegas est elle aussi sortie du désert et n’existait pas au lendemain de la Seconde Guer­re mondiale.

Je reviendrai en France. Je ne peux, ni ne veux, me détacher de mes racines. Mais j’entends être désormais là où j’ai choisi d’être, et là où, selon l’expression consacrée, les choses se passent.

208 Commentaires sur : Pourquoi je quitte la France…

  1. druant philippe

    5 avril 2016

    ” en conclusion notre bonhomme a plus de chance de se faire rosser par ses amis que par nous”

    Même conclusion pour jaures I et je me réjouis à l’ avance des sévices que les djihadistes feront subir à ces saletés gauchistes (tortures / égorgement halal) : je regretterai de ne pouvoir leur trancher moi-même la tête à ces misérables .
    Ces “braves “muzzs éprouvent encore plus de mépris pour les gauchocollabos / antifas … que pour les natios :
    égorgez – les les premiers , messieurs les salafistes !

    Répondre
    • Jean Meslier

      5 avril 2016

      Druant Philippe

      – Quatrième menace de mort en quelques jours sur ce site : faut-il que vos arguments soient faibles pour en arriver là…

      – Pas étonnant que, depuis la Révolution française, vous ayez perdu toutes les batailles idéologiques. Et que cela va continuer…

      Répondre
    • Jaures

      5 avril 2016

      “Tant q ue ces 2 gusses ne seront pas évacués du site , je n’ y reviendrai plus” druant philippe le 4 avril à 12h26.

      Répondre
      • 13 avril 2017

        Jaurès, en tant que gauchiste vous devriez savoir que vos prises de positions systématiquement pro-islam entraînent de facto les pires réactions. Vous me faites penser à cet idiot de Salvador Allende qui une fois élu au Chili n’avait rien trouvé de mieux de mieux que d’inviter Fidel Castro. On lui a fait sauter la cervelle. Si des idiots comme Poutou ou Mélanchon viennent au pouvoir en France, ils risquent de subir le même sort. Druant a raison lorsqu’il dit que les Musulmans (je simplifie…) ont horreur des collabos. La preuve : le respect qu’ils ont des Corses + le fait que les premiers morts ont été des gauchistes ( Charlie…).

        Répondre
  2. BRENUS

    4 avril 2016

    Q.C. n’a pas tord en écrivant que les 4V semblent faire tout leur possible pour, non seulement laisser la place, mais prIvilégier les interminables tirades des JOJO ET AVATARS. Une seule solution – si vous refusez d’être impolis et de répondre merde à chaque fois- : bannir définitivement de vos consultations ce site 4V . Lequel n’est plus qu’une tribune pour les empafés islamophiles et autres nervis “antifas” ces totalitaires. Ils vont bien se faire chier quand il ne leur restera plus qu’a se prosterner à la mosquée.

    Répondre
    • DE SOYER

      4 avril 2016

      J’ai vu qu’à l’abruti du Tarn s’est joint un emmêlé pas piqué des hannetons dont le slogan est “Plus coco que moi, tu meurs’!

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    4 avril 2016

    remarquons que Jean Mellier ( ou Meslier ) était curé d’ Etrigny , qu’ il ne publia rien de son vivant et qu’ il vécu curé d’ Etrigny sur les bénéfices de la dîme que lui reversait l’ Eglise … pas fou le prêtre athée et anticlérical … tiens ça me rappelle quelques autres … parasites !

    Répondre
    • Jean Meslier

      4 avril 2016

      Quinctius Cincinnatus

      – Parmi les parasites, n’oubliez pas les fraudeurs du fisc, dont le défaut doit être compensé par les salariés qui représentent les 9 premiers déciles de l’échelle des revenus…

      Répondre
    • Jaures

      4 avril 2016

      A Quinctius: c’est fou ce qu’ une semaine passe vite…

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        4 avril 2016

        c’ était un complément d’ information pour mes ” amis ” et ma ( modeste ) contribution à la Vérité ( ici sur le personnage du curé d’ Etrigny ) ; je comprend que cela vous ” dérange ” ; remarquez aussi que je n’ interviens que pour bien préciser les choses et non pas de manière stérile, polémique, et qu’ ainsi je me garde comme de la … peste de répondre au haineux et attardé descendant spirituel ( sic ) du curé d’ Etrigny qui lui avait , à cette époque, des raisons légitimes à professer, si on peut dire cela d’ écrits non publiés, de pareils sentiments anti-catholiques … qui ne sont plus disons d’ actualité … d’ autres le seraient mais ils seraient intellectuellement sans doute ” malveillants “

        Répondre
        • Jaures

          4 avril 2016

          Mais bien au contraire, cher Quinctius, vous ne dérangez personne,surtout pas moi.
          Mais gardez-vous plutôt d’inutiles menaces ou promesses.

          Répondre
  4. Jacky Social

    4 avril 2016

    A TOUS LES JAURES ET AUTRES DAMNES DE LA TERRE: Ces États, les enfers fiscaux, sont au contraire l’expression concrète de ce principe énoncé à l’Assemblée Nationale en 1789 : « Un peuple libre n’acquitte que des contributions », soit le prix des services que lui rend le Pouvoir, « un peuple esclave paie des impôts ».

    Répondre
    • Jean Meslier

      4 avril 2016

      Jacky Social

      – Les “damnés de la terre”, c’est précisément le début de l’Internationale, chant de révolte suscité par les abominations des patrons et des capitalistes, vos maîtres…

      – Et puisqu’on en est aux citations, permettez que je vous offre celle-ci, de Condorcet : “L’impôt est un tribut que le peuple se verse à lui-même…”

      Répondre
  5. druant philippe

    4 avril 2016

    Sacré Jacky :

    vous n’ avez pu résister à une querelle électronique avec jaures 2 entraînant une dépense d’ énergie considérable pour rien .
    Je propose maintenant une tactique de désertion du site des 4 v qui nous impose 2 gauchistes patentés obsessionnels .
    Je vais imiter en cela QC qui l’ a proposé la semaine passée .
    Tant q ue ces 2 gusses ne seront pas évacués du site , je n’ y reviendrai plus

    Répondre
    • Jacky Social

      4 avril 2016

      Mon post de 13.49 ci-dessus sera mon dernier jusqu’a ce que Ducon et Ducont aient debarrasse le plancher. Merci Druant. Vous avez raison, je me ne suis fait avoir Mais au moins Jaures IIa ete repondu. Aujourd’hui, e finita la comedia.

      Répondre
      • DESOYER

        5 avril 2016

        Ducond et Ducont!

        Répondre
  6. Jacky Social

    3 avril 2016

    Je decouvre que Jean Meslier etait un cureton de gauche pronant l’atheisme, la pauvrete et la haine au 17 eme siecle. C’est un socialo-fasciste avant l’heure mais dans la veine des Jaures et autres pignoufs.
    @Raoul Villain: je me demandais d’ou venais ce nom ridicule. En fait, il s’agit d’un veritable heros qui n’a rien de ridicule !!! Wow, Raoul Villain, c’est du lourd. Avoir debarrasse le monde du bousier Jean Jaures, quelle merveille. Je veux tout savoir de ce tres grand Monsieur.

    Répondre
    • Jacky Social

      3 avril 2016

      La pochaine fois que je vais Reims, je fais dire une messe en l’honneur de Raoul Villain. Un genie qui avait vu tres clair dans le jeu des socialo-fascistes qui ont fini par l’assassiner. C’etait un mec qui ne s’en laissait pas compter.

      Répondre
      • Jean Meslier

        3 avril 2016

        Jacky Social

        – La France, de 1789 à 1815, a aussi été toute seule contre toute l’Europe. Et au bout d’un siècle de contre-révolutions, qu’est-il arrivé : la plupart des grandes monarchies qui l’avaient écrasée en 1815 ont été emportées…

        – Et aujourd’hui, le mariage gay a été introduit dans des pays aussi curetons que l’Espagne ou la Belgique…

        Répondre
        • DESOYER

          5 avril 2016

          “Pays aussi cureton que”: injure aussi lourdaude que cradingue contre la religion catholique. L’emmêlé, vous avez révélé votre véritable nature. Une crapule de bas étage!

          Répondre
          • Jean Meslier

            5 avril 2016

            Desoyer

            – Autant que je sache, le délit de blasphème est aboli en France (sauf en Alsace-Moselle) et l’État est séparé de toutes les religions (et, notamment de la religion catholique) depuis 1905. Je ne vois donc pas en quoi le fait de dauber sur le catholicisme ferait de moi une “crapule”, d’autant plus que, dans ces pays, l’Église catholique, avec une obstination digne de meilleures causes, s’oppose à toutes les avancées sociétales : mariage homosexuel, contraception, avortement…

            – Et je vous répète que je ne suis pas anticatholique. Le catholicisme a toute sa place dans notre société. Il y introduit des éléments de pittoresque : des comportements folkloriques en matière de mœurs (notamment de la part des participants à la Manif pour tous), des déguisements hauts en couleurs pour les ministres du culte…

    • Jean Meslier

      3 avril 2016

      Jacky Social

      – Le curé Meslier est l’un de ceux qui (avec d’Holbach, La Mettrie, Helvétius et beaucoup d’autres) ont été parmi les démolisseurs de la France d’Ancien Régime, des précurseurs de la Révolution française et de la déchristianisation (qui fait qu’aujourd’hui, seuls 4 % des Français catholiques pratiquent). Ce qui n’est pas mal pour un homme que presque personne ne connaît…

      – Raoul Villain a terminé sa vie comme le raté qu’il était : fusillé par les anarchistes espagnols (et même pas pour son forfait contre Jaurès !). Et je vous signale que Jean Jaurès possède une rue à son nom dans toutes les villes de France. Ce n’est pas demain la veille que ça arrivera à Raoul Villain…

      Répondre
      • Raoul Villain

        3 avril 2016

        AZ Jean Meslier.

        Les municipalités communistes avaient nombre de « ponts Lénine », d’écoles « Rosa Luxemburg », depuis beaucoup ont été débaptisés. Comme quoi cela change. L’Université de Toulouse III a pris le nom de « Jean Jaurès », cela reste un endroit sale dans une banlieue merdique où l’on apprend rien.

        Répondre
        • Jean Meslier

          3 avril 2016

          Raoul Villain

          – Les rues Lénine ou Rosa Luxembourg ne se trouvent que dans les municipalités communistes. Les rues ou places Jean Jaurès se trouvent dans toutes les villes, y compris de droite, et ce depuis les années 1920.

          – Ce n’est pas demain la veille qu’il y aura des rues Raoul Villain. Ou même Charles Maurras…

          Répondre
          • Jacky Social

            3 avril 2016

            Teu-teu-teu: il n’y a pas de droite en France.

            Et on se demande en quoi Jean Jaures est un heros ou un bienfaiteur. C’est le contraire: un zero et un malfaiteur. Faire la justice avec le pognon des autres n’a rien d’heroique. C’est juste de la bureaucrassie.

            “When politics are used to allocate resources, the resources all end up being allocated to politics.”
            — P.J. O’Rourke

            “There is no virtue in compulsory government charity, and there is no virtue in advocating it. A politician who portrays himself as ‘caring’ and ‘sensitive’ because he wants to expand the government’s charitable programs is merely saying that he’s willing to try to do good with other people’s money.” — P.J. O’Rourke

        • Jean Meslier

          4 avril 2016

          Raoul Villain

          – Mes idéaux, comme vous le confessez ingénument, ne sont pas encore morts… si tant est qu’ils doivent mourir un jour ! Au contraires des vôtres qui, depuis l’amendement Wallon, n’ont cessé, sur leur dépouille, de recevoir des pelletées de terre.

          – On peut dire d’eux ce que les Britanniques, jouant sur son surnom de “Dame de Fer”, ont dit après le trépas de l’intéressée : Rust in peace (rouille en paix…).

          – A ce propos, le développement de R.I.P. n’est pas “Requiem in pacem”, comme vous l’écrivez sans craindre le barbarisme, mais “Requiescat in pace”. Ne confondez pas un verbe au subjonctif avec un substantif…

          – Je vous salue, pour ma part, fort civilement, sachant, comme le dit Chateaubriand, qu’il faut être économe de son mépris en raison du grand nombre de nécessiteux…

          Répondre
          • DE SOYER

            4 avril 2016

            Le socialisme est déjà mort! Même Macron rêve de l’enterrer!

      • Jacky Social

        3 avril 2016

        Teu-teu-teu – Avoir liquide Jaures est une belle reussite. Rien que ca, c’est meritant. Van Gogh est mort dans la pauvrete et la folie, etait-ce un rate? Il est temps que l’on rende hommage a Raoul Villain. Quant aux rues de votre pays, il y a bien des references a Staline, Stalinegrad ou encore a Arafat ou a Anatole France. A quand un boulevard Hitler ou une rue Cohn-Bendit avec bars pedophiles, le monde reduit a la France n’allant pas dans ma direction? Venant de la France, cet etat rate (failed state), on ne s’etonnerait plus de rien.
        Mais il me semblait qu’on n’etait pas christiasohobe chez Jaures I et Jaures II et qu’on etait tolerants. Tiens, a quand seulement 0% de musulmans pratiquants en France laiconnasse et dont le torchon qui leur sert de reference est une incitation a la haine et au meurtre? Hum la tolerance a deux vitesses, la hein c’est ca? Le nombre de croyants chretiens reste malgre tout assez eleve malgre la propagande et les pressions. Evidemment les statistiques induisent en erreur. Quelle est la methodologie et quelles sont les questions posees? Et donc vos 4%, c’est de la tarte aux fraises. Votre jumeau Jaures I parlait de 12 % puis de 8 % et ce n’etait que la frequentation des eglises. Cela ne prouve absolument rien. Mais vous devriez vendre vos cathedrales ou les transformer en bars gay. Cela viderait la France de la moitie de ses touristses, source bienvenue de revenus faciles, vu votre incapacite a avoir une economie saine.

        Répondre
        • Jean Meslier

          3 avril 2016

          Jacky Social

          – Si Raoul Villain avait raté son coup, il y aurait peut-être eu une chance (infime, je le reconnais, mais pas nulle) que Jaurès, par son influence, par son prestige, empêche la France d’entrer en guerre, ce qui aurait évité à la France 1,5 millions de morts, au moins autant de mutilés.

          – Et tout ça pour que l’Allemagne, un siècle après et une autre guerre perdue, redevienne ce qu’elle était en 1914 : la première puissance du continent. Et que cette même Allemagne envisage une Europe des régions, dont un bon nombre pourraient être transfrontières (Catalogne, Pays basque, Savoie, Alsace-Bade-Wurtemberg).

          – Il existe de multiples indicateurs de la déchristianisation en France (ou, au moins, de la décatholicisation). Par exemple, le fait que, dans les années 1950, une paroisse correspondait à deux ou trois communes. Aujourd’hui, cela peut être 27 ou 30. Et les messes y sont dites, à tour de rôle, une fois tous les quatre ou cinq mois. Et là où il y avait 80 à 100 fidèles, on n’en a plus, à tout casser, qu’une vingtaine.

          – Autre indicateur : l’âge très élevé des prêtres, qui voient leur succéder des prêtres africains, ou coréens – ou autres Asiatiques. Et l’abandon fréquent de leurs études par les séminaristes.

          – Il existe d’autres critères – que je me ferai un plaisir de vous fournir.

          – Cela dit, contrairement à ce que vous pensez, je ne souhaite pas la disparition de la religion (et notamment du catholicisme). Et encore moins des persécutions ou même une présentation péjorative de la religion. Le catholicisme a toute sa place en France.

          – Dans notre société uniformisée, les catholiques apportent une touche de pittoresque (notamment dans leur culte). Et il n’est pas jusqu’aux fidèles les plus traditionalistes (ceux de la Manif pour tous) qui sont fascinants à fréquenter, à écouter, à voir. On dépense des sommes importantes à envoyer des ethnologues étudier des tribus de Papouasie alors qu’il suffit de se déplacer dans une paroisse intégriste pour se retrouver à l’époque de Pie IX…

          Répondre
          • Jacky Social

            3 avril 2016

            Vos posts sont trop longs. Vous etes tantot dans l’affrmation peremptoire, tantot dans le deni. Je me fous de votre opinion car je la connais vu qu’elle est deja dans les MSM francais. Nihil novo sub sole. Epargnez-nous vos platitudes. Merci. Tout ce que vous dites sur Jaures ne m’inspire a chacun de vos post qu’encore plus de degout envers ce sinistre connard. De quel prestige parlez-vous? Des gens comme Churchill, Hoover ou meme Wilson ou Roosevelt?
            La France n’est pas le monde. L’Eglise caholique se porte tres bien dans le monde et meme de mieux en mieux, la France n’etant pas le monde. Elle est une relique du passé qui fait bien rire le reste du monde par son pittoresque syndical, etatiste et socialo-fasciste d’un autre age. Pour ce qui est de la France, la page est deja tournee. Dites-moi ce qu’apporte encore la France a art des emissions sur une cuisine que peu de francais peuvent se permettre. Je lis aujourd’hui que MEME la petite Suisse alemanique se detourne desormais du francais. Cela va s’accelerer et s’accentuer de par le monde. Le francais devient la langue de l’echec, du loser ou de quelques nostalgiques d’une grande histoire qui est maintenant dans les musees pour excursions scolaires avec monsieur l’instit coco qui aimeles petites culottes. Je crois que le monde ne va du tout dans votre sens.

        • Jean Meslier

          3 avril 2016

          Jacky Social

          – Je vous signale qu’en matière de tripotage d’enfants l’Eglise catholique a un beau palmarès, comme en témoignent les scandales actuels dans le diocèse de Lyon…

          – Et un des derniers prêtres concernés est précisément un traditionaliste : vous savez, un de ces curés en soutane de la Manif pour tous…

          Répondre
          • Jacky Social

            3 avril 2016

            @Jaures II: vous etes aussi previsible que Charlie Hebdo, le fameux torchon gauchiste qui reclame la liberte de parole et d’opinion qu’il refuse a ceux qu’il insulte a longueur de pensees uniques. Personnellement, je suis pour le mariage des pretres catholiques et la liberte de choix en ce domaine. Rien ne s’y oppose sauf une curie romaine jalouse. Mais ceci ne vous concerne pas puisque vous etes hors de l’Eglise. Il s’agit de cuisine interne. Je ne m’occupe pas de votre centre laic, de vos loges pour freres trois points, ni de leur organisation. Je m’en fous, mais si un jour il faudra vous liquider, on ne s’en privera pas. Quant aux pretres pedophiles, oui cela existe et a existe. Mais ils n’ont pas le monopole de cette tare tres grave, loin s’en faut. Les peres de famille, les instits de l’etat, les animateurs de colos, les imams (dont vous n’oseriez pas parler), certains rites afghans et pakis que les GIs doivent taire sont egalement a pointer du doigt en premier pour des raisons qui m’echappent puisque la France n’est pas de culture judeo-chretienne ainsi qu’on nous l’assene a longeur de torchons. Vous vivez encore au temps de Jean Jaures, moi je vis au 21eme siècle. Par ailleurs, je suis tres loin d’etre un fan de Francois Bergoliasse et de Philippe Barbarien. Pour moi, ce sont de dangereux gauchistes de meme que les faux-culs obsedes et grossiers Guy Gilbert et Jacouille Gaillot. Ces gens devraient etre exclus de la pretrise pour ignorance economique et aveuglement religieux face a l’islam. Et pas mal de curetons de gauche aussi d’ailleurs. L’eglise francaise n’existe pas ou plus depuis longtemps. Il s’agit juste, et vous avez raison, d’une organisation parasite comme tant d’autres: syndicats, prefets, regions, gendarmerie (double emploi avec police – c’est nous qui payons), Bercy, Matignon (double emploi avec presidence), senat, les enfoires, Sidaction (impot deguise), TF1, france Televisions, le PS, le PCF, The Voice, Anal+ et j’en passe etc. A supprimer ou recycler au plus vite.

          • DE SOYER

            5 avril 2016

            Jacky, c’est vrai, je ne suis pas toujours aussi extrême que vous, mais vous avez raison sur de nombreux points.

        • Jean Meslier

          4 avril 2016

          Jacky Social

          – Vous avez encore l’obsession des francs-maçons (dont je ne fais d’ailleurs pas partie). Décidément, l’extrême droite est constante dans ses haines…

          – Je ne savais pas que les prêtres, dans leurs sermons et au catéchisme, devaient enseigner les merveilles de l’ultralibéralisme…

          – Je note aussi que vous êtes le deuxième, dans la journée, à vouloir me liquider ou peut s’en faut. Une telle insistance m’intrigue. Vous ne me connaissez pas : en quoi vous ai-je porté un préjudice tel que vous souhaitiez ma mort ?

          Répondre
          • Jacky Social

            4 avril 2016

            Jaures II:
            1) Votre seule reponse, c’est de dire que je suis d’extreme-droite, preuve que le centre s’est tellement deplace a gauche que vous ne voyez plus LA DROITE. Il n’y a pas de haine a dire que vous etes franc-macon. C’est vous qui parlez de haine. Votre idole Jaures a fonde l’Humanite, torchon d’extreme-gauche – pardon de la gauche de la gauche de la gauche.
            2) Quelle est la difference entre le liberalisme et ce que vous appelez “ultra-aliberalisme”? Merci de definer. Bien sur, l’Eglise catholique dans ses interpretaions economique des paroles du Christ est completement a cote de la plaque. Ceci explique TRES CERTAINEMENT pourquoi les eglises se vident, Les sermons des curetons de gauche sont imbuvables. Ils sont deja dans les MSM: partage, redistribution, rien a foutt, etc.
            3) Pour le reste, arretez d’etre ridicule en jouant les victimes et les vierges fofolles. Vous et les votres me coutez 50% de mon labeur. Je ne travaille pas pour vous, ni pour votre systeme foireux (10 millions de chomeurs avec vos fonctionnaires et 2200 millirds de dettes et cela a commence il y a 70 ans et ne fait qu’empirer). On tue bien pour une cigarette, alors un socialo-fasciste, ce sera bon debarras.

        • Jean Meslier

          4 avril 2016

          Jacky Social

          – Ce n’est pas le centre qui s’est déplacé à gauche, c’est vous qui êtes resté congelé au début des années 1930, à l’époque des patrons de droit divin et des Expositions coloniales, lorsqu’on exhibait des “indigènes” dans des cages, à côté des singes et des girafes. Vous êtes bien d’extrême droite et cette obsession de la franc-maçonnerie en est un des indicateurs. Je n’aurais pas honte d’être franc-maçon, mais ce n’est pas ma tasse de thé.

          – Votre remarque confirme d’ailleurs ce que je disais dans un de mes précédents messages : depuis au moins l’amendement Wallon, et plus spécialement depuis 1944 et 1968, vous avez perdu toutes les batailles idéologiques – ce qui éloigne de plus en plus votre banquise du reste de la société – et ce qui vous rend hargneux, c’est que vous avez l’intuition que ces changements sont irréversibles.

          – Aucun leader de droite ne reviendra sur la contraception et l’avortement, sur l’abolition de la peine de mort, sur la pénalisation du racisme, sur la normalisation des sexualités diverses, etc. Et si je ne suis pas franc-maçon, je leur reconnais au moins un mérite, c’est d’avoir été à l’origine d’un grand nombre de changements sociétaux qui vous sont restés en travers de la gorge.

          – Les syndicats ont été institués, précisément pour mettre fin au droit divin des patrons dans leur entreprise. Et ça n’a pas été sans mal : la troupe a tiré, dans tous les pays, pour défendre le fric des patrons et des riches. Parce qu’au fond, vous n’avez jamais fait que remplacer le droit divin du sang par le droit divin du fric.

          – L’ultralibéralisme, c’est l’idéologie qui prône de travailler comme des mules pour consommer comme des gorets. Il n’y a pas de de différence entre lui et le libéralisme. L’ultralibéralisme veut effectivement ramener au libéralisme de 1848, à l’époque d’avant les législations sociales, celle du renard libre dans le poulailler libre. Mais avec un élément psychologique en plus : le désir forcené de se venger de 70 ans de frustrations et de rancoeurs, du programme du CNR à mai 68, et de 1981 aux échecs de Balladur, Juppé et Villepin.

          – Non, l’instauration d’un taux unique d’impôt sur le revenu est de la plus grande injustice car, contrairement à ce que pense superficiellement la droite (ce qui est un pléonasme, s’agissant de la droite), prendre 5 % à quelqu’un qui gagne 1200 euros et 5 % à quelqu’un qui gagne 12 000 euros (et a fortiori 120 000 euros) ce n’est pas du tout la même chose ! Et il faut avoir l’esprit tordu pour sortir de telles arguties.

          – Vous êtes en pleine illusion sur les “réussites économiques” de Reagan et Thatcher : restez-y. Vous savez ce que les Anglais ont dit, très spirituellement, lorsqu’elle a trépassé, en jouant spirituellement sur son surnom de “Dame de Fer” : “Rust in peace…”

          – Dernier point : le sigle MSM, c’est du jargon de votre secte, je ne sais pas ce que cela veut dire.

          Répondre
          • Jacky Social

            4 avril 2016

            MSM est un sigle anglais qui signifie “media generalistes” (Mainstream Media). Si vous ne connaissez que le francais, vous n’avez que des references francaises et donc vous n’avez aucun interet. Pour le reste, je reprends le travail de goret pour payer les profiteurs socialistes, ces porcs de faineants dans votre genre. Bon debat avec les autres intervenants de ce site. Quant a ce que vous dites de la Wallonie, mais qu’est-ce je m’en branle. La Wallonie, c’est la France en miniature. C’est tout dire. Rien a foutre. Hihihihahahahouhouhou.
            PS (sans mauvais jeu de mots):
            1) le liberalisme et la liberte ne sont pas des ideologies. Si travailler pour gagner est une ideologie, alors le “stakhanovisme” est une ideologie ultraliberaaaale? Interessant.
            2) la flat tax: l’exemple que vous montrez est exactement cela – l’egalite devant la Loi. Ce n’est pas a l’etat a s’occuper de qui gagne quoi et combien. Si le petit salaire veut plus, a lui de se debrouiller. Il faut se battre dans la vie. SE BATTRE signifie etudier, travailler, apprendre, et non defiler habilles avec des sacs en gueulant des slogans abscons.
            La flat tax fonctionne tres bien dans plusieurs pays: Russie, Estonie, Slovaquie, Georgie.
            Comme vous etes Jaures sous un autre nom et que vous vouliez cracher votre bile, et bien c’est fait, mon p’tit. Vous ne m’impressionnez pas, loser redistributor du pognon des autres sans les risques des autres. Nous sommes au 21eme siècle. Votre etat-providence est MORT, mais ne le sait pas encore.

        • DE SOYER

          4 avril 2016

          Jacky, j’espère que vous ne considérez pas ces deux guignols comme représentatifs de la population française. Ils se saoûlent (et nous saoûlent) de mots, mais nous remettrons la France sur les rails, avec ou sans eux. Ils pourront émigrer si notre pays ne leur plaît pas.

          Répondre
      • Jean Meslier

        3 avril 2016

        Jacky Social

        – Mais bien sûr que si qu’il y a une droite, en France, et comment ! Mais le curseur de votre sensibilité politique est tellement déréglé, tellement perverti, qu’il vous fait voir tout à gauche.

        – Vous êtes, à cet égard, comme un habitant de la Yakoutie, où l’on relève des températures de – 80 ° et qui estime qu’on crève de chaleur, à Paris en hiver, par – 15°.

        – Jean Jaurès faisait, effectivement, de la justice avec l’argent des autres : mais pas de la façon dont vous le concevez ! Il ne faisait que restituer aux ouvriers une toute petite partie de l’argent qui leur avait été extorqué par leurs patrons. Pourquoi croyez-vous que le Code du travail date précisément des années d’avant 14 ? Vous ne semblez guère vous être appesanti sur l’histoire de la condition ouvrière ou des luttes sociales…

        Répondre
        • Jacky Social

          4 avril 2016

          @Jaures II: Ce n’est pas parce que certains se disent de Droite qu’ils sont effectivement de Droite: Chirac, Juppe, de Gaulle, Sarkozy, Fillion, MLP, etc. Ce sont la des usurpateurs qui donnent a l’electeur l’illusion du choix. En quoi sont-ils differents des gens de gauche? Je prends la definition generale de la Droite: conservateur pour les valeurs ultimes et liberaux pour l’economie. Ces gens que vous considerez comme de Droite ont-ils liquide les syndicats? Non. Ont-ils realise une reforme fiscale avec une flat tax mettant les francais a egalite en droit devant la loi fiscale? Non. Ont-ils reduit la fonction publique? Non. Ont-ils reforme le Code du Travail pour redonner au monde du travail (independants, auto-entrepreneurs et salaries) la flexibilite necessaire? Non. Vont-ils annuler le mariage pour tous pour revenir au PACS tout simplement? Evidemment non. Ont-ils applique les regles de laicite et vont-ils les appliquer a l’islam d’amour et de paix? Bien sur que non. Et on peut continuer ainsi sur des dizaines de pages. Alors elle est ou la Droite en France? Mon curseur n’est pas deregle. Il faut dire que le centre s’est tellement deplace a gauche qu’il n’y a pas de Droite. La Droite en France est comme la bulle d’un niveau tenu a la verticale.
          Enfin sur Jaures, y a t-il un pelerinage afin d’aller pleurer pour que les mechants patrons rendent “l’argent voles aux ouvriers”? De quoi parlez-vous? Je me fous de la lutte des classes. Seul le capitalisme peut regler les problemes. Pas le socialisme. Depuis Jean Jaures et 1914, il y a eu plusieurs pays qui ont ete crees grace au socialisme et qui ont disparu a cause du socialisme dans une misère indescriptible et un echec cuisant: l’URSS et la RDA aujourd’hui dans les depotoirs de l’Histoire ne sont que des exemples. La Chine n’est meme plus socialiste et en Chine la jeunesse rigole du socialisme. Pas encore ouvertement mais presque. Nous sommes en 2016. Faites un update. Il est temps.

          Répondre
          • Jean Meslier

            4 avril 2016

            Jacky Social

            – La liquidation des syndicats, ça a existé en France, sous le régime de Vichy, ou au Chili, après le coup d’Etat de Pinochet, ça s’appelle la dictature. Je comprends mieux : votre variété de droite, c’est l’extrême droite à l’état pur : jaune devant et marron derrière…

            – Il faut vraiment être naïf – ou inconscient – pour s’imaginer que la flat tax (un taux unique pour tout le monde) est un impôt juste : rien de plus inique que ce taux unique…

          • Jacky Social

            4 avril 2016

            Jaures II:
            1) “La liquidation des syndicats, ça a existé en France, sous le régime de Vichy, ou au Chili, après le coup d’Etat de Pinochet, ça s’appelle la dictature. Je comprends mieux : votre variété de droite, c’est l’extrême droite à l’état pur : jaune devant et marron derrière…”
            JS: Ah non, mon p’tit. C’est toujours la meme rangaine, ca. Avec moi, mon gars, vous n’etes pas chez les MSM francais qui vous sont tout acquis. Je pense a Ron Reagan (et aux controleurs aeriens) et a Margaret Thatcher. Un travail de titan. Ces gens geniaux sont des saints. En quoi les syndicats sont-ils garants de la democratie? De quel droit “divin”? Par quel tour de magie? Ils doivent etre controles et mis sous tutelle rapprochee comme toute organisation francaise. Prendre les gens en otage et leur faire violence (cfr. chez Air France), est-ce cela votre democratie? C’est plutot du fascisme, ca, non?
            2) “Il faut vraiment être naïf – ou inconscient – pour s’imaginer que la flat tax (un taux unique pour tout le monde) est un impôt juste : rien de plus inique que ce taux unique…”
            JS: il s’agit d’egalite devant la Loi. Celle-ci s’applique a tous dans les memes termes et sans distinction. La flat tax est que chacun cede un pourcentage egal de ses revenus nets afin de financer un Etat limite et gere correctement par des gens competents (en France. c’est l’inverse). L’Etat n’a pas a s’immiscer dans la sphere privee des revenus en jouant un role de “Robin des Bois”. D’ailleurs, Robin des Bois reprenait a l’Etat incarne par le Sheriff de Nottingham pour le compte de Jean sans Terre les impots indument percus au petit peuple.
            Enfin, Vichy est un regime de gauche: outrranciere etatiste, collaborationniste et militariste. L’inverse de mon “ulraliberalisme” et de la Droite (conservateur pour les valeurs ultimes et liberal pour l’economie) – il faudrait savoir.
            Quant a Pinochet, je vous laisse a vos delires. Toujours est- il qu’il a remis le Chili sur pied. Entre Alliende et Pinochet, je choisis le second sans la moindre hesitation. Mais ce n’est pas ma tasse de the. C’est un choix de Sophie. Alors vos “arguments massues” ne fonctionnent pas fort, on dirait.

          • DE SOYER

            4 avril 2016

            Bravo, Jacky!

      • DE SOYER

        4 avril 2016

        Vous avez l’air d’un bouffeur de curé de première! Vous devriez avoir honte! Vous avez sûrement quelque chose à vous reprocher!

        Répondre
    • Jean Meslier

      4 avril 2016

      Jacky Social

      – Le système social est encore plus foireux dans les pays qui pratiquent un régime économique et social selon vos voeux (Etats-Unis, Royaume-Uni).

      – En effet, c’est ce qu’on appelle le ménage qui est le payeur en dernier ressort. Lorsque celui-ci fait une comptabilité analytique de ses dépenses (logement, nourriture, vêtements, santé, éducation, retraites, assurances, loisirs…) peu lui importe à qui il donne l’argent.

      – L’essentiel, pour lui, c’est de savoir combien il lui reste – s’il lui en reste – pour se payer du superflu : un logement plus grand et mieux construit mieux équipé que la moyenne, une belle voiture, des fringues de marque, des vacances lointaines, une Rolex, etc.

      – A cet égard, le résultat est exactement le même de donner 100 euros (ou 100 dollars) à une caisse publique ou à une assurance privée pour sa santé. Ces 100 euros – indispensables car besoin de base – ce seront 100 euros de moins pour un repas au restau ou un cd d’opéra.

      – Donc, ce qui n’est pas pris par le public est pris par le privé (et, pour l’essentiel, consacré à la santé, à l’éducation, à la retraite ou à la famille). Aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni, l’essentiel de ces prestations est pris en charge par le privé (même s’il existe un service public de base, très bas). Or, ces diverses prestations coûtent un bras, elles sont (forcément) inégalitaires, et, surtout, bien plus inefficaces qu’un système public et, j’y insiste, égalitaire. Car l’inégalité est la première des inefficacités…

      – Lisez par exemple, à cet égard, le “Mad un USA” de Michel Desmurget, édité chez Max Milo, ça vous changera de vos charlatans habituels.

      Répondre
      • Jacky Social

        4 avril 2016

        @Jaures: les problemes qu vous decrivez ont ete crees par l’etat providence (avec les stars) et puis vous voulez nous faire croire que ce meme etat et ses sbires et autres associations de malfaiteurs vont regler ces “problemes”. Prouvez-nous que le systeme social US est si desastreux. Quant au systeme anglais, il s’agit de la NHS, systeme ultra-etatiste plein de dysfonctionnements etatistes. Vous voulez du constructivisme liberticide et puis quand ca ne fonctionne pas (comment peut-il en etre autrement?), c’est la faute des autres. Quant au CD d’opera, Jaures aime l’opera, un gout de gros bourgeois. Je n’ai jamais vu de petites gens s’interesser a l’opera en achetant des CD a 100 euros ! Avec les telechargements, ils ne sont pas encore aussi bourgeois que vous qui, en bon hypocrite, aime visiter la FNAC trois par semaine. Et puis, les gens qui font de l’opera gagnent beaucoup trop. Que faites-vous de cela? En URSS, les spectacles etaient quasi-gratuits (euh sauf au marche noir).
        Quant a vos references, je n’ai pas besoin de ces lectures pour me faire une idee iou une opinion. Atlas Shrugged, the Road to Servitude et The origin of Totalitarianism sont les plus grands ouvrages recents jamais ecrits. Ce sont des travaux majeurs du 20eme siecle. Decrier les USA et ce qui fonctionne, c’est bien francais. Et puis, on se retrouve avec des Hollande, des Royal, des Sapin, des Fabius et autres Moscovicius. C’est bien la peine: 10 millions de chomeurs avec les ponctionnaires et les syndicalistes et 2200 milliards de dettes sociales. Ah ouiiiii – ah que ouiiiii, ca donne envie. Qu’apporte encore la France, ce failed state (etat rate) au monde? Repondez au lieu de critiquer les autres!!! Si les USA, c’est de la merde, qu’avez-vous a dire des pays arabes, vos grands amis democrates et justes qui n’exploitent pas la main d’oeuvre etrangere, hein Jaures?

        Répondre
        • Jean Meslier

          4 avril 2016

          Jacky Social

          Remarque liminaire. Je ne suis pas Jaurès. Il faudrait pour cela, apporter une preuve négative, ce qui est impossible. Mais j’ai l’impression qu’à droite, parce que ça arrange, on se fiche de la preuve négative (pour autant, d’ailleurs qu’on sache ce que c’est…).

          Faut-il que vous ayez l’imagination pauvre pour penser qu’il n’y a que Jaurès à disposer des références dont il dispose…

          Je vous ai donné les références de l’ouvrage recensant les dysfonctionnements du système étatsuniens (qui, outre l’éducation, la santé et la retraite, s’étendent aussi à la justice). Il y a des foules de références précises, avec des chiffres, des cas concrets, et qui mont été confirmés par des Etatsuniens.

          Le NHS britannique a été délibérément saboté par la Thatcher (Rust in peace) et ses tristes épigones. Il est pour le moins cynique d’accuser de dysfonctionnement un système qu’on a contribué à détruire.

          Les Arabes ne sont pas mes amis. Un avocat n’est pas l’ami de ceux qu’il défend. L’exploitation de la main d’oeuvre est bien partagée par les multinationales occidentales qui profitent largement de l’absence de lois sociales et des dictatures pour engranger de gras dividendes au profit de leurs actionnaires et de leurs managers.

          Répondre
          • Jacky Social

            4 avril 2016

            JAURES II: JE M’ EN BRANLE – I DON’T GIVE A WANK –
            MNIE NA KHOUI NASRAT’. EST-CE CLAIR? BLABLABLA.

    • Jean Meslier

      4 avril 2016

      Jacky Social

      – Si MSM signifie média généralistes, que ne le dites-vous en français ? Qu’est-ce que l’expression anglaise apporte en plus au sens ? Avez-vous une âme d’esclave pour adopter à ce point la langue des maîtres ?

      – Où ai-je parlé de la Wallonie ? Vous avez des hallucinations ?

      – Le libéralisme, entendu au sens ultralibéral d’aujourd’hui, ce n’est pas la liberté. Il se concilie très bien avec la dictature, comme l’ont montré tous les régimes sud-américains soutenus par les Américains : assassinat de leaders syndicalistes ou de militants de gauche.

      – La liberté économique est à la liberté ce que le vase de nuit est au vase : dans les deux cas le contenu est nauséabond.

      – L’ultralibéralisme c’est aussi : mon superflu vaut plus que ton nécessaire.

      – La flat tax est un impôt injuste en ce qu’on ne vit pas avec des proportions mais avec de l’argent. Dire que prendre 60 euros à quelqu’un qui gagne 1200 euros et prendre 600 euros à quelqu’un qui en gagne 12000 est une malhonnêteté intellectuelle sans nom.

      – Ce qu’il faut dire, c’est que quand on a pris 60 euros à quelqu’un qui en gagne 1200, il lui en reste 1140. Et quand on a pris 600 euros à celui qui en gagne 12000 il lui en reste 11400 : c’est cela qui est la réalité !

      – Or, l’argent n’a pas la même valeur selon ce qu’on gagne : son utilité marginale décroît à mesure qu’augmente le revenu. Cette utilité marginale est très grande pour celui qui gagne peu (parce que chaque dépense est vitale pour lui), elle est négligeable pour les tranches supérieures de revenu de celui qui gagne beaucoup. Un retranchement de 60 euros pour quelqu’un qui gagne 1200 euros est douloureux. Un retranchement de 600 euros à qui gagne 12000 euros est insignifiant.

      Répondre
      • Jacky Social

        4 avril 2016

        Jaures: C’est termine. Je vous ai assez ecoute. Allez precher vos conneries a goooooche, votre public conservateur traditionnel. Ici, vous prechez dans le desert. A moins que votre patientele ait aussi deserte vos rangs.
        Sur MSM, je m’exprime comme je veux et donc en un mot: ALLEZ CHIER.

        Répondre
  7. BRENUS

    3 avril 2016

    L’avatar de JOJO qui semble adorer tirer à la ligne dans ses commentaires, pensant ainsi flooder les débats ne peut s’empêcher de se ridiculiser en ressortant pour la millième fois la formule “france moisie”. De la part des supporters de la partie de “france pourrie”, ça ne manque pas de sel. L’odeur du moisi n’est certes pas des plus agréables, mais celle de la pourriture, c’est autre chose. Sauf pour ces gugusses, sans doute. En tous cas nous aurons remarqué que les bataillons de nervis et autres anfifas se sont mis en branle pour attaquer la liberté d’expression et ce, avec d’autant plus de véhémence que, dans le public au sens large ils sont désormais perçus comme des trou-du-cul.

    Répondre
    • Jean Meslier

      3 avril 2016

      Brenus

      – Il est croquignolet de vous entendre stigmatiser les antifas qui attaquent la liberté d’expression alors que c’est justement sur ce blog qu’on parle de “prendre le pouvoir” (et non pas d’y accéder), qu’on promet, à un “gauchiste comme moi”, un hyperenfer en cas de bouleversement ou qu’on demande au médiateur de virer un dissident parce qu’on n’est pas fichu de répondre à des objections, ou de se sortir de ses contradictions et de ses impasses…

      – Parce que ce n’est quand même pas moi qui ai inventé des fantaisies comme le “Français de souche” (que personne n’a jusqu’à présent pu définir, et pour cause !) ou la remigration (dont personne n’a pu me dire qui elle concernerait).

      – Lorsque je vois, sur le même blog, des jérémiades sur les antifas et des menaces, cela me rappelle l’histoire de l’ethnologue qui arrive dans un village réputé anthropophage et qui demande : “Il n’y a pas de cannibale, ici ?”, et à qui le chef répond : “Ne vous inquiétez pas, on a mangé le dernier à midi…”

      Répondre
  8. Jean Meslier

    3 avril 2016

    druant philippe

    – Parmi les “traités droitsdel’hommistes”, il y a la Constitution française qui, dans son préambule, fait explicitement référence à la Déclaration des droits de l’Homme de 1946. Vous allez écrire quoi, à la place ?

    – Il y a peu de chances (ou, plutôt, de risques) que, comme vous l’écrivez, les “natios” prennent le pouvoir.* Néanmoins, si cela devait se produire, je vais vous dire comment ça finirait : comme en 1944.

    – En 1940, en effet, les inconsolables de l’Ancien Régime, ceux qui n’avaient digéré ni l’amendement Wallon, ni l’école laïque, ni la loi de Séparation, ni les inventaires, ni l’impôt sur le revenu ont cru pouvoir prendre leur revanche sur un siècle et demi d’humiliations et de reculades.

    Résultat : en 1944, le balancier est allé encore plus loin dans l’autre sens. Leurs craintes se sont concrétisées au-delà même de ce qu’ils redoutaient le plus…

    * Je m’arrête un instant sur un verbe. Vous avez écrit que les natios “prennent” le pouvoir. Juridiquement, en France, on ne “prend” pas le pouvoir, on y “accède”, on y “parvient”. Le verbe “prendre” a une connotation de violence qui en dit long sur vos frustrations et vos envies de revanche…

    Répondre
    • DE SOYER

      4 avril 2016

      Comme disait Drieu la Rochelle, ” On ne peut pas être à la fois intelligent, honnête et socialiste”. Rien de nouveau sous le soleil!

      Répondre
      • Jean Meslier

        4 avril 2016

        De Soyer

        – Cette citation, elle vaut aussi pour l’UMP et le Front National….

        Répondre
        • DE SOYER

          4 avril 2016

          On peut être prédateur à droite, mais toujours avec compétence!

          Répondre
        • DE SOYER

          4 avril 2016

          Quant au FN, ils sont nationaux-socialistes, et dans national-socialiste, il y a socialiste, donc retour à la case départ!

          Répondre
          • Jean Meslier

            4 avril 2016

            De Soyer

            – Le F.N., à ce que je sache, ne s’est jamais défini comme socialiste. Quant au “socialisme” de Mussolini et de Hitler, il n’a jamais trompé personne : il n’a été qu’un faux nez destiné à capter les voix de la gauche.

            – Et les capitalistes, tant allemands qu’anglais et surtout étatsuniens ne s’y sont pas trompés : ils ont généreusement arrosé le petit moustachu.

          • DE SOYER

            4 avril 2016

            Si vous voulez affiner votre analyse politique et la nature du national-socialisme, vous pouvez lire mon bouquin “Economie ou socialisme: il faut choisir”

        • DE SOYER

          4 avril 2016

          Quant à l’UMP, plus on va vers la Droite, plus la compétence apparaît, mais ils sont très peu à droite!

          Répondre
  9. druant philippe

    3 avril 2016

    Raoul Villain a très bien décrit la tactique du gauchiste :

    – le gauchiste est un agent anesthésiant car il minimise à l’ extrème le péril migratoire

    – il est aussi un agent démoralisant lorsqu’ il tente de persuader le pekin moyen de l’ irréversibilité des traité s d’ immigration et autres traités droitdelhommistes .

    -Il a fallu bien du temps à ces scélérats pour faire passer leurs mesures grâce à des Weil / Badinter (avocat le plus bas d’ inter) / Fabius – Gayssot (crapule communiste)….
    Si les natios prennent le pouvoir , il leur suffira de quelques mois pour abroger ces textes de loi ou pour modifier la constitution et même y insérer une sorte de 2d amendement sur la possession et détention d’ armes .
    Il y a de fortes chances que le peuple consulté par referendum (aie aie les gauchiottes) approuve de’s mesures telles que la peine de mort / la fin du regroupement familial / la remigration …

    Répondre
    • DE SOYER

      4 avril 2016

      Leur tactique commence à être sérieusement éventée! A force de se mentir à eux-mêmes, ils doivent être sacrément à l’ouest!

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)