Poutine gagnant, Poutine perdant

Posté le mars 27, 2018, 5:59
9 mins

Vladimir Poutine vient d’être réélu président de la Russie. Il l’a été à une forte majorité, avec une forte participation, un score record de 76 % des suffrages qui a surpris jusqu’au Kremlin. Poutine est populaire parce qu’il a restauré l’autorité de l’État. « La Russie, disent les Russes, est à nouveau respectée. Elle a repris dans le monde sa place de grande puissance. Remercions Dieu d’avoir bien voulu que notre pays ne ressemble pas à la France d’aujourd’hui, sans autorité, en désordre et envahie. »

Voilà ce qu’il en est du Poutine gagnant. Mais, dans son ombre, se profile un Poutine perdant. L’ancien lieutenant-colonel du KGB a tenté de faire assassiner à Salisbury, en Grande-Bretagne, un espion russe manipulé et retourné, tentative d’assassinat commise dans la grande tradition stalinienne consistant à supprimer ceux qui déplaisent au pouvoir. Ce qu’il faut savoir en cette affaire, c’est que les services spéciaux des grandes puissances agissent en cas de besoin de la même façon, la France ne faisant pas exception. Je n’en dirai pas plus ici. Le problème, en l’espèce, est de ne pas se faire prendre. Or, Poutine s’est fait prendre. Les agents du KGB (le FSB aujourd’hui) n’ont pas fait correctement ce qu’ils devaient faire très discrètement. C’est évidemment, à tous égards, fort regrettable.

La Grande-Bretagne n’a pas pu moins faire que de protester bruyamment, approuvée par les puissances occidentales. Et nous voici revenus en pleine guerre froide. Celle-ci, en elle-même, n’est pas forcément dramatique. C’est une très belle assiette au beurre et beaucoup s’y retrouvent avec bonheur. En Russie, l’armée, la grande force politique du pays, avec ses généraux ultra-galonnés, et, en Occident, l’OTAN, ainsi que tout le complexe militaro-industriel qui produit beaucoup d’armement et d’excellentes situations, s’accommodent parfaitement de la guerre froide. « La course aux armements devient hors de contrôle, vient de déclarer Donald Trump. »

Le problème est que de cet affrontement résulte un climat de grande tension comportant des risques énormes. C’est un climat qui envenime des zones déjà très sensibles que sont les zones de guerre réelle, en Ukraine et au Moyen-Orient.

Les Russes ne sont pas les seuls coupables. Il faut reconnaître que l’OTAN est souvent provocant et l’Occident tout entier parfois dépourvu de jugement. Quel intérêt a-t-on de rattacher l’Ukraine à l’Union européenne, un pays très sous-développé et au gouvernement corrompu ? N’en a-t-on pas assez avec la Roumanie, la Bulgarie, les États baltes, la Grèce et, à ce train-là, pourquoi pas, demain, la Biélorussie, la Moldavie, la Mongolie qui demanderaient aussitôt à l’UE de bien vouloir les aider financièrement, tout en se disant très disposées à envoyer autant de députés à Strasbourg aux très belles indemnités mensuelles.

Nul n’ignore que cette boulimie unioniste est l’une des causes du mauvais fonctionnement de l’UE. N’aurait-il pas été plus sage, plus simple, plus efficace, d’en rester aux six membres fondateurs, à la rigueur de passer à huit, mais pas à 27 ?

On connaît aussi les responsabilités occidentales au Moyen-Orient, c’est-à-dire la guerre pour implanter le printemps et la démocratie, chez des peuples régis par une religion totalitaire qui en est restée au VIIe siècle. On a tout le loisir voulu pour constater aujourd’hui le résultat de ces erreurs tragiques : des centaines de milliers de victimes civiles, des villes anéanties et un chaos tel qu’il faut être un spécialiste pour s’y reconnaître entre Russes, Américains, Israéliens, Français, Anglais, Turcs, Kurdes, Syriens, musulmans, chrétiens, yézidis, un chaos évolutif qui fait apparaître la Turquie, membre de l’OTAN, désormais hostile aux autres pays de l’OTAN et nouvel allié de Poutine. Qui, soit dit en passant, est le seul chef d’État qui soit venu en aide aux chrétiens d’Orient abandonnés honteusement par les Occidentaux. Vous conviendrez qu’il s’agit là d’une politique scandaleuse.

Ce qui est profondément inquiétant dans cette situation mondiale, en pleine confusion, c’est l’absence de leadership en Occident. Quel est le leader occidental qui s’impose par sa compétence, son autorité, et une sagesse reconnue ? Il n’y en a pas un seul. L’Occident est dirigé – et mal dirigé – par des politiciens à courte vue, qui affichent leur impuissance, parfois leur ignorance des dossiers, et dont le seul souci est de manœuvrer pour se faire réélire.

En face, on a non seulement Poutine, mais Xi Jinping, le nouvel empereur chinois, dont le n° 2, Wang Ouishan, est également une forte personnalité. Le Nord-Coréen Kim Jong-Un a démontré lui aussi qu’il savait agir et réussir. Or, tout ce vaste ensemble, qui compte presque deux milliards d’individus, dispose de la bombe atomique et obtient la sympathie d’une partie du Tiers-monde, peu favorable à l’Occident naguère colonial. Je pense en particulier au Pakistan islamiste qui, lui aussi, a la bombe.

Attention à l’engrenage fatal qui pourrait aboutir à une troisième guerre mondiale qui serait un désastre effroyable en pertes et destructions, dix fois supérieures à celle de la Deuxième Guerre mondiale.

Ayons présent à l’esprit le bombardement, le 5 septembre 2007, par Israël d’un réacteur syrien. Or Israël se dit absolument déterminé à bombarder l’Iran si la certitude est établie qu’une bombe atomique est sur le point d’être fabriquée. « Israël n’autorisera pas les pays qui menacent son existence à se doter de l’arme nucléaire, a déclaré le ministre israélien des Affaires étrangères. » L’Iran bombardé par les Israéliens, que ferait Poutine ? Sans doute est-il un calculateur froid. Il n’est pas un illuminé rivé à une idéologie, mais il a le complexe russe de « l’attaqué ». « Si j’estime qu’un conflit est inévitable, j’attaquerai le premier, a-t-il dit. »

Le réalisme, la sagesse, le souvenir des guerres mondiales, ces stupidités criminelles, commandent aux responsables occidentaux d’oublier leurs arrière-pensées politiciennes et électoralistes et de se conduire en hommes d’État. Il faut parler à la Russie, qu’on l’aime ou pas, avec réalisme, patience et hauteur de vue. Les conflits en cours ne peuvent être réglés que par le dialogue. De tous les sujets qui mobilisent aujourd’hui les dirigeants du monde, c’est celui-ci, et de loin, le plus important, qui impose une mobilisation générale pour la paix.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

53 réponses à l'article : Poutine gagnant, Poutine perdant

  1. quinctius cincinnatus

    03/04/2018

    dans la corporation des espions il existe deux catégories : ceux qui  » traitent  » et les  » sources « 

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      03/04/2018

      et une troisième : ceux qui analysent ( je l’ avais oublié celle là )

      Répondre
  2. AMA

    02/04/2018

    Poutine réélu. Est-ce bon ou mauvais pour nous, c’est ce qui importe. De même avons nous besoin d’un Trump fort ou affaibli? Nous sommes tellement dépendant de l’équilibre russo-américain que ce qui nous intéresse c’est un équilibre entre les deux puissances et entre le pouvoir de ces deux hommes Qu’un équilibre existe, c’est ce qui importe, même au prix d’une guerre froide qui, somme toute, pourrait engendrer à notre avantage, de nouvelles « trente glorieuses ».

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      03/04/2018

      il ne faut jamais tirer de plans sur la comète ; défendons d’ abord nos  » propres  » intérêts et pour cela soyons bien …  » armés « 

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    01/04/2018

    je cherche à savoir quel est le temps de latence avant que le  » produit toxique  » ne produise son effet létal

    Skripal [ et sa fille ? ] revenaient il du  » laboratoire  » ?

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      01/04/2018

      Je viens de lire dans un article que c’est le laboratoire de Porton Down qui a effectué l’analyse du poison utilisé sur Mr.Skripal et sa fille.
      Autant confier la garde de la chasse aux braconniers.

      Le monde occidental n’est pas au bout de ses contradictions, il y a quelque temps on avait nommé un Saoudien à un poste important de l’office des droits de l’homme.
      Cela ne fait plus tiquer personne, l’EEG occidental est plat, addiction à la moraline suivie de mort subite sans doute…

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        02/04/2018

        oui je savais pour l’ analyse et comme je l’ avais dit cela expliquait la rapidité de la prise en charge

        j’ ai demandé : environ 15 minutes

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          02/04/2018

          Je me suis promené à Porton Down en utilisant Google Map. C’est un beau village bien vert avec de belles maisons cossues la plupart en briques rouges. Devant sont parquées de grosses limousines, apparement les gens y vivent bien, le lab doit bien payer.
          Dans la cambrouse avoisinante s’érigent des clôtures assez hautes avec du barbelé au sommet, cela fait un peu frontière DDR / BDR du temps du rideau de fer. On sent que quelque chose de pas catholique doit se passer au delà.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            02/04/2018

            quelque chose de pas très … orthodoxe plutôt ! et pourquoi pas : …

            … des … armes chimiques de destruction massive comme chez Assad ou chez feu Saddam ou même chez le Libyen ?

            mais j’ aime bien les Britanniques : sont faux-culs ils sont certes mais avec … élégance et savoir vivre ; l’ éducation des publics schools ça ne s’ improvise pas comme ça !

          • HansImSchnoggeLoch

            02/04/2018

            You’re right mate.
            British is lovely, weird, canny and wicked all at the same time.

          • quinctius cincinnatus

            05/04/2018

            Doctor X and Mister Y ?

    • HansImSchnoggeLoch

      01/04/2018

      QC, pour votre question au sujet du temps de latence.
      13 km en fourgon ou camionette cela prend combien de temps?

      Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    31/03/2018

    Affaire Skripal

    Hecule Poirot aurait cherché la femme dans cette affaire.
    Pourquoi pas?

    À qui profite le crime?
    Là on est dans le cas général, 2 réponses sont possibles.
    Qui veut se débarasser de son chien l’accuse de rage. Appelons le brave toutou “Poutine” et aura tout compris.

    a) Les choses ne vont trop bien pour l’Occident en ce moment.
    Il y a la Syrie, l’Ukraine, l’Iran, la Chine, l’économie, les dettes, etc…
    Une diversion s’imposait donc…

    b) Mr.Poutine a-t’il réellement voulu faire liquider Mr.Skripal?
    Une balle dans la nuque à la “soviet” aurait été suffisante.
    Pourquoi donc se fatiguer à mélanger un poison binaire (dose mortelle 10mg).
    Rappelons que le crime a été commis à quelques jours de l’élection présidentielle russe.
    En guise de représailles, interférer dans cette élection était de bonne guerre après la débâcle de Mme Clinton aux USA suite aux “ingérences russes”.

    Le sac de noeuds est tellement touffu que même Alexandre dit le Grand n’arriverait plus à trancher.

    PS: le prochain renvoi de diplomates incluera les ambassadeurs et dictera la fermeture des ambassades.
    Braves gens préparez vous au pire.

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    30/03/2018

    Pluton92 et Nicolas sont tout particulièrement à remercier pour leurs précieuses contributions à ce débat.
    Avez-vous des contacts directs au Royaume-Uni?

    Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    30/03/2018

    250 policiers ont enquêté? Diantre quelle précision!
    Pourquoi pas 300 comme les Spartiates
    Ou 314.159 plus scientifique et plus crédible.

    Donc |250| *) fines limières et/ou fins limiers britanniques dans un même élan professionnel sont arrivé(e)s à la conclusion que le “le Poutine c’est lui qu’a fait le sale coup!”.
    Félicitations Dr.Watson, 250 bien sûr, c’était simple et évident il suffisait d’y penser.

    Les 250 épuisé(e)s par ce dur labeur purent enfin rejoindre leurs pénates où elles / ils vont vivre heureuses (reux) et auront sans aucun doute beaucoup d’enfants.

    Il est toujours affligeant de constater que toutes celles et ceux qui touchent de loin ou de près la politique perdent leurs capacités naturelles de réflexion.
    N’ayant plus qu’un seul marteau dans leur caisse à outil, ils tendent à croire que tous les problèmes rencontrés ressemblent à des clous.
    Sic transit gloria…

    *) en valeur absolue pour éviter les chiffres négatifs

    Répondre
    • Paul

      30/03/2018

      Monsieur, ces chiffres ( 250 enquêteurs, 500 témoins entendus) sont dans toute la presse. Mais vous pouvez prétendre que tout le monde ment…sauf Poutine.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        30/03/2018

        Toute la presse?
        Oui peut-être dans le Washington Post, le Monde et quelques autres canards boiteux en perte de vitesse.

        500 témoins ni un de plus ni un de moins, c’est fantastique.
        C’est fou ce que Mr. Skripal *) et sa fille ont comme accointances.

        N’ayant aucune prétention je vous souhaite une bonne nuit!

        *) leur état de santé s’améliore, Dieu soit loué.

        Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            30/03/2018

            Il est dommage que des gens se consacrant à la politique ne soient pas exigeants concernant les nouvelles diffusées par la presse surtout par la presse aux ordres.
            Cela jette un doute sur tous leurs engagements pris par la suite.

        • Paul

          31/03/2018

          M Hans, quelle presse lisez-vous qui, n’étant pas aux ordres, montrerait que Poutine n’est pour rien dans cette affaire ? Votre presse émet-elle d’autres chiffres concernant le nombre d’inspecteurs en charge de l’affaire et le nombre de témoins interrogés ?
          Merci de nous communiquer vos références indépendantes.
          Et pensez-vous que Trump qui a expulsé 60 ( Tiens ! encore un chiffre rond) diplomates russes était sous l’influence du Washington Post ?

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            31/03/2018

            Si c’est pour une consultation psy prière de prendre un RDV. Mes tarifs sont ceux indiqués par la SS.
            Sinon tous les éléments qui semblent vous manquer on été indiqués dans mes posts précédants. Il suffirait de relire…

            PS: poor Donald he probably did this under intense pressure from the swamp and deep state. Right now his hide ist not worth much anyway.

          • Paul

            31/03/2018

            Monsieur, je vous demanderais bien ce que vous entendez par « le marais et l’Etat profond » qui selon vous dictent à Trump ses agissements mais émettre un avis contraire au vôtre ou vous demander vos sources relève visiblement pour vous d’une maladie psychiatrique.
            Je m’abstiens donc devant votre tournure d’esprit très poutinienne, voire soviétique.

          • HansImSchnoggeLoch

            31/03/2018

            Pour la signification de « swamp » et de « deep state » consultez Donald Trump, c’est luil qui utilise ces termes.
            En ce qui me concerne je les comprends sans explications supplémentaires.
            Mon esprit « poutinien » est peut-être plus apte à saisir les nuances profondes.

            La politique me semble-t’il, ne vous a pas fait que du bien. Resaisissez vous et reprenez votre destin en main.

            Pour l’affaire « Skripal » un post avec liens est en attente de modération.
            Si d’aventure il ne passait pas, adressez vous à la Direction 4V.

      • quinctius cincinnatus

        30/03/2018

        je connais assez bien le comté de Salisbury pour y avoir eu de la famille …

        ce que personne ne dit c’ est que ce comté abrite les …  » laboratoires de … biologie de l’ Armée britannique  »

        ce qui explique déjà la rapidité avec laquelle fût fait le  » diagnostic « 

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          30/03/2018

          Je ne connais pas Salisbury (Wilshire) n’ayant que lu son nom sur la carte par contre je connais très bien la région de Liverpool / Manchester y ayant séjourné plusieurs fois.
          Un intervenant bien renseigné avait évoqué le laboratoire de Porton Down j’ai donc consulté internet par curiosité uniquement pour ne pas mourir stupide.
          La proximité de ce laboratoire (tout à fait capable de produire ce poison) de la scène du crime m’a paru troublante. Surtout que la formule chimique était tombée dans le domaine public.

          Répondre
  7. Nicolas

    29/03/2018

    Vous attribuez l’affaire Skripal à Poutine 😂
    1- Teresa May en est à la 3eme version , les deux 1ères ayant fait un flop
    1- resto
    Manque de chance, 1000 consommateurs pendant et après dans la journée
    Reportage sur place par mainstream , le type qui a dit avoir pris son repas en même temps : montre ses vêtements sous sachet et une semaine après , aucune analyse et pas de visite médicale
    Pourquoi dépenser pour rien
    Notez que ce « reportage «  était censé étayer la thèse restaurant
    – 2 eme version
    La voiture
    Bon, ils sortent et s’offrent un copieux repas
    C’est après qu’ils s’ecroulent Sur un banc et que le policier qui les approche tombe raide
    Mdr ..,
    Ça le fait pas
    3 eme version depuis hier
    La porte du domicile
    Euh …
    personne tombe malade dans l’immeuble
    Ratage intégral du false flag
    Leçon
    – le Bundestag vient de voter le ok pour North Stream 2
    On commence cette année
    – les 4 diplomates russes virés par l’Allemagne, rien à voir avec Skripal
    La Russie peut les remplacer si elle le souhaite
    Ceux qui ont monté le false flag de manière aussi debile, devront rendre des comptes à leurs maîtres
    Ne vous ridiculisez plus

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      29/03/2018

      Porton Down:

      The Pentagon has spent at least $70 million on military experiments involving tests with deadly viruses and chemical agents at Porton Down – the UK military laboratory near the city of Salisbury. The secretive biological and chemical research facility is located just 13 km from where on 4th March former Russian spy Sergei Skripal and his daughter Yulia were found slumped on a bench following an alleged Novichok nerve agent poisoning.

      Skripal et sa fille étaient les bons cochons d’inde (guinea pigs) pour tester le produit et de plus on pouvait accuser Poutine de ce méfait.
      Génial n’est-ce pas?

      Répondre
    • Paul

      29/03/2018

      Curieusement, vous détenez toutes les preuves de l’innocence de Poutine dans cette affaire, lesquelles ont échappé à l’Europe entière et aux Etats-Unis eux-mêmes qui ont marqué leur solidarité avec le Royaume-Uni. Il est entendu que tout l’Occident est assez stupide pour s’embarquer dans ces sanctions alors que le moindre Nicolas est capable de déceler la supercherie anglaise dont vous allez d’ailleurs nous révéler ici le mobile.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        29/03/2018

        Il ne s’agit pas d’inculper ou de disculper qui que ce soit.
        Disons simplement que la proximité de Porton Down du lieu du crime est une étrange coincidence.
        Mme May aurait été bien inspirée de prendre en compte ces faits, mais l’Occident a de plus en plus la vision troublée.
        Les évènements qui ont suivi les printemps arabes sont là pour le prouver.

        Répondre
        • Paul

          29/03/2018

          Et bien entendu, de Scotland Yard à la CIA, personne n’a relevé ces évidences.
          J’espère qu’ils sont abonnés à ce blog et vous lisent avec attention.

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            29/03/2018

            Le MI5, Scotland Yard, la CIA et le FBI enquêtent sur autorisation, avis et orientations du marais politique et/ou du « deep state ».
            Et ils ne vont surtout pas se tirer une balle dans le pied.

          • Paul

            29/03/2018

            250 spécialistes de la police britannique ont enquêté mais vous, bien sûr, vous en savez plus que les autres.
            De toutes façons, tout cela n’est qu’un complot,non ?

        • quinctius cincinnatus

          02/04/2018

          il est inutile de discuter avec [email protected] [email protected] il a ses convictions qui datent de l’ âge de …  » l’ ère froide  » ; le Russe marxiste ou orthodoxe ? et voilà le … Diable en personne … son pôle de réflexion c’ est Notre Dame de Fatima …c ‘est un  » Homme Nouveau « 

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/04/2018

      Donald Trump  » profite [ AUSSI ] de ce moment  » pour se blanchir des accusations que l’ on porte envers son entourage durant la campagne présidentielle : une occasion à ne pas manquer , certainement

      Répondre
  8. Pluton92

    28/03/2018

    Monsieur Lambert, vous écrivez : « L’ancien lieutenant-colonel du KGB a tenté de faire assassiner à Salisbury, en Grande-Bretagne, un espion russe manipulé et retourné, tentative d’assassinat commise dans la grande tradition stalinienne consistant à supprimer ceux qui déplaisent au pouvoir. »
    Mais d’où tenez-vous cette certitude ? Je suis effaré de voir le manque de prudence occidental consistant, sans le moindre commencement de preuve, à transformer des soupçons en certitudes. Cela est d’autant plus grave lorsque cela est pratiqué par des chefs d’état qui s’empressent de prendre des mesures de rétorsion envers une puissance militaire de premier ordre.

    Cela ne vous étonne-t-il pas que Poutine ait attendu 8 ans et la présence de la fille de Skripal pour tenter d’assassiner cet espion ? Que faisait donc cet homme et sa fille sur un banc à Salisbury, justement la ville où se trouve comme par hasard le principal centre britannique de recherche sur les armes chimiques (Porton Down) ? Boris Johnson a même avoué que la GB aussi possédait le Novichok mis au point dans ce centre : https://www.youtube.com/watch?v=Xt7UPKhhfk8

    Vous écrivez également :  » On connaît aussi les responsabilités occidentales au Moyen-Orient, c’est-à-dire la guerre pour implanter le printemps et la démocratie, chez des peuples régis par une religion totalitaire qui en est restée au VIIe siècle. »
    Croyez-vous vraiment que ces agressions militaires ont été menées pour implanter la démocratie dans ces pays ?!!! Vraiment ? Écoutez ce que déclarait Wesley Clark en 2007 à ce propos : la décision de détruire 7 pays du Moyen-Orient dont l’Iak, la Libye, la Syrie, … : https://www.youtube.com/watch?v=zXcu29fFs2M
    Et pourquoi ? Roland Dumas en donne une réponse claire sur LCP, malheureusement censurée (https://www.youtube.com/watch?v=AXr7_izwMsYà

    Vous écrivez que « Les Russes ne sont pas les seuls coupables » du climat actuel de grande tension. Quelle bonté de votre part ! Et en quoi les Russes porteraient-ils la moindre culpabilité de ce climat ? Devraient-ils laisser l’OTAN continuer son œuvre de destruction au Moyen-Orient ? Devraient-ils laisser l’OTAN s’installer dans la base de Sébastopol et abandonner la Crimée ? Devraient-ils s’abstenir de toute protestation contre le coup d’état organisé par l’Occident pour mettre en place à Kiev un homme à sa solde ? Devraient-ils s’abstenir de protester contre les crimes commis par l’armée ukrainienne envers les provinces de l’est de l’Ukraine ? Ne trouvez-vous pas que c’est un peu trop leur demander ?

    La culpabilité vient du seul fait des Occidentaux qui poursuivent une politique de provocation suicidaire. Je suis très surpris qu’un homme de votre qualité se laisse aller à tenir de tels propos.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/04/2018

      Monsieur Lambert a parfois des faiblesses contactées au Quai d’ Orsay

      Répondre
  9. Paul

    28/03/2018

    Il y a peu de chance que cette affaire ait été montée pour discréditer Poutine puisqu’il a, comme on pouvait s’y attendre, fait tourné l’affaire en sa faveur jouant sur la corde nationaliste.
    Si Poutine prend parfois des positions honorables en défendant l’identité chrétienne de son pays ou en rejetant la mode européenne du mariage gay, c’est qu’il sait que 80% de la population russe approuve spontanément cette position. Il ne faut cependant pas oublier par ailleurs la permanence de la GPA ou de l’avortement qui fait des ravages. En tolérant ces commerces, Poutine ne fait pas oeuvre chrétienne. Et l’économie russe est tout sauf libérale, basée (comme l’Algérie) sur l’exploitation des ressources, sans investissement ni recherche (que doit-on à la Russie depuis 30 ans ?), minée par la corruption et les dépenses somptuaires inutiles comme les J.O ou la coupe du monde de football.
    Le grand peuple russe mérite mieux et il le montre puisque ses jeunes quittent leur pays et les adultes ne font plus d’enfants.

    Répondre
    • Pluton92

      28/03/2018

      Vous écrivez que « Le grand peuple russe mérite mieux » que Poutine. Ah bon ? Les électeurs russes ont pourtant démontré le contraire en votant à une majorité écrasante pour lui.

      Pour vous, « les jeunes quittent leur pays ». Avez-vous une référence pour le justifier ?
      Pour vous, « les adultes ne font plus d’enfants ». Les statistiques de la démographie russe montrent tout le contraire. Par exemple :
      https://stratpol.com/2017-annee-charniere-demographie-russe/

      La Russie sort de 80 ans de communisme, d’une terrible saignée due aux guerres et aux crimes communistes. La priorité prioritaire de la Russie est de faire face à la menace militaire de l’OTAN qui, par ses manigances, cherche des prétextes à une agression contre la Russie, le dernier prétexte étant la « tentative d’assassinat » de Skripal et sa fille. Or la Russie n’a pas le monopole de la fabrication du Novichok comme on l’a prétendu, Boris Johnson a même avoué que la GB aussi possédait le Novichok mis au point dans ce centre de Porton Down qui se trouve … à 8 km du centre de Salisbury !: https://www.youtube.com/watch?v=Xt7UPKhhfk8

      Le grand mérite de Poutine a été de privilégier la défense de son pays en perfectionnant l’outil militaire au point de dépasser le niveau occidental, cela avec un budget militaire modeste (10 fois moins que les États-Unis). On aimerait que nos dirigeants aient eux aussi le même souci de leur pays.

      Répondre
      • Nicolas

        29/03/2018

        Lol .., les jeunes ont voté à 84% pour Poutine
        Faut les remplacer …
        Autre enfumage, l’economie
        1- le pétrole ne représente que 29% du PIB
        2- la Russie est au niveau de l’Espagne
        Vraiment ?
        Statistiques du FMI, la Russie est la 4eme ou 5eme puissance mondiale
        3- les sanctions l’ont ruinée
        Grâce aux sanctions, la production locale bio a permis l’auto-suffisance des russes
        La Russie est le 1er exportateur de blé de la planète et le 2eme de céréales
        4- la dette
        22% du PIB, France, 96% officiels
        5- inflation
        2%
        Comme pour l’UE, il y a déflation , pas comparable avec un pays qui augmente les salaires
        Chiffres FMI
        6- niveau d’education
        Par rapport à la France 😂
        De plus, il ne s’agit pas seulement du lire, écrire , compter.
        Les jeunes qui seraient qualifiés de génies ici, exportent leur savoir-faire technologique et innovation
        Et sont soutenus par leur gouvernement
        7- la nation
        Patriotisme
        On défend sa Nation
        8- LGBT
        Pedophilie et pub interdites
        Valeurs familiales
        Je n’en jette plus, la cour est pleine

        Répondre
        • Paul

          29/03/2018

          Vous décrivez une économie basée sur l’exportation de matières premières, principalement les hydrocarbures (70% des exportations, comme l’Algérie). C’est à dire le degré 0 de l’économie.
          De fait, vous comparez avec l’Espagne mais le PIB par habitant en Espagne est de 25 500 USD contre 8800 en Russie.
          Un pays ce n’est pas seulement une aire géographique mais surtout une population qui y vit. Or la Russie c’est un salaire minimum à 140€, une espérance de vie inférieure de 10 ans au reste de l’Europe, un taux d’avortement démentiel (105 avortements pour 100 naissances), la GPA en libre service,…
          L’Education en Russie ? Mais le classement Pisa de ce pays est encore inférieur à celui, guère brillant, de la France.
          Et oui, la Russie constate une forte migration: 120 000 Russes quittent la Russie en moyenne depuis 2012. Celle-ci est compensée en partie par une immigration économique venue des pays russophones limitrophes encore plus pauvres.
          Bref, il ne faut pas que ce que l’on reproche à la France soit considéré comme positif en Russie.
          La libre entreprise et les valeurs chrétiennes ne sont pas négociables et donc le dirigisme étatique russe doit être condamné comme l’avortement et la GPA.

          Répondre
          • Boismert

            02/04/2018

            Vous êtes vraiment un comique.

          • Paul

            03/04/2018

            « La libre entreprise et les valeurs chrétiennes ne sont pas négociables  »
            Voilà sans doute qui vous fait plier de rire, vous et vos camarades de mosquée.

          • quinctius cincinnatus

            03/04/2018

            écoutez [email protected] il faut vous faire désintoxiquer , votre addiction religieuse nécessitera sous peu l’ usage des électrochocs … comment , diable si j’ ose dire en m’ adressant à un aussi bon chrétien qui ne craint pas l’ enfer, comment ne comprenez vous pas que vos obsessions, vos idées fixes et répétitives, vont à l’ inverse de vos souhaits qui sont aussi les nôtres : ceux de faire des Français des hommes enfin libres

  10. HansImSchnoggeLoch

    28/03/2018

    Si piste russe il y a, certainement pas celle de Poutine, mais plutôt de l’un de ses deux concurrents communiste et nationaliste.
    Tous les deux avaient un intérêt certain à destabiliser le candidat principal.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28/03/2018

      c’ est une  » tradition  » chez les Russes et depuis les temps ancestraux : le traître est  » assassiné  »

      en somme une loi du talion non pas mésopotamienne mais … slave

      Répondre
      • Pluton92

        28/03/2018

        Si les Russes avaient voulu assassiner Skripal, il aurait été beaucoup plus simple de le liquider lorsqu’il était en Russie. Et si l’on regarde ce qui se passe aux États-Unis avec la mort violente de nombreux témoins à charge contre le clan Clinton, la tradition serait aussi américaine.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          30/03/2018

          il faut savoir que dans cette  » corporation  » il existe une certaine forme …  » d’ autonomie  » ; ce qui veut dire que ceux qui ont  » souffert  » de la trahison de Skripal sont encore en état de se faire justice … eux-mêmes …

          Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    28/03/2018

    sur le plan international la position de Poutine et de la Russie, reste  » fragile  » d’ autant qu’ elle ne connait pas comme la Chine une économie prospère et qu’ elle reste une économie d’ exploitation de ressources naturelles avec ses aléas conjoncturels comme … l’ Australie et bien d’ autres nations ; de cela Poutine a pris rapidement conscience qui booste l’ enseignement scientifique

    Répondre
  12. Philippe

    27/03/2018

    « Le problème est de ne pas se faire prendre or poutine s’est fait prendre »…Ça manque un peu d’analyse…
    L’assassinat était volontairement signé « Moscou ». Soit c’est volontaire de la part de Poutine, soit c’est une façon de le discréditer alors qu’il n’y seraot pour rien, mais on peut exclure l’idée d’un travail mal réallisé!

    Répondre
    • Pluton92

      28/03/2018

      Cette tentative d’assassinat n’a été « signée » par Moscou que parce que l’on a prétendu que cet agent innervant était un monopole de la Russie. Or rien n’est plus faux. Boris Johnson a déclaré publiquement que le Novitchok était aussi produit par le centre de Porton Down (à 8 km de Salisbury !!!) https://www.youtube.com/watch?v=Xt7UPKhhfk8

      Répondre
      • Nicolas

        29/03/2018

        Produit en Ouzbékistan du temps de l’URSS
        Formule active ? Ou pas
        Les USA qui récupèrent le dissident russe , ousbek, pensent que oui
        L’OIAC pense que non et ne l’inclut pas sur la liste des produits prohibés à la demande du RU et des USA
        L’inventeur publie en 2007 des formules permettant , à ce qu’il dit, de le créer
        Donc, dans le domaine public
        Une simple entreprise commerciale chimique peut le produire
        Monsanto ? Bayer ?
        Le problème n’est même pas là
        Effectivement , à 10 miles de Salisbury , le RU a une base de développement de gaz toxiques, ce qui est interdit par les conventions internationales signées
        Perfide Albion veut le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière
        Lol …

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        01/04/2018

        Porton Down est un vaste  » park  » de recherche en technologies avancées avec de nombreuses start-up où sont parfois employés des Russes ( mathématiques et physique ) etc …

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)