Premiers enseignements des municipales

Premiers enseignements des municipales

Le premier tour des municipales s’avère une excellente nouvelle pour les Français de droite. D’abord, parce que la droite progresse fortement ; ensuite, parce qu’elle se « droitise » ; enfin, parce que le rejet de l’oligarchie n’a jamais été aussi fort.

La droite progresse fortement d’abord. Elle obtient 46,5 % des voix et même 51 % des voix si l’on ajoute le FN. Au premier tour de 2008, les listes UMP avaient obtenu 22,4 %, les listes divers droite 21,9 % et les listes FN 0,1 % (comme en 2014, le score du FN est très bas puisque ce parti ne peut pas se présenter dans toutes les communes). Soit, au total, 44,4 %. À l’inverse, la gauche dépassait les 51 % au premier tour de 2008 et s’effondre à 37,7 %.

Dans le même temps, la droite se « droitise ». Le poids du FN a considérablement augmenté. D’une part, le FN était présent dans 500 communes environ, ce qui constitue un record historique. Et, d’autre part, là où il était présent, il a souvent réalisé des scores impressionnants.

Je sais fort bien que le FN affirme aujourd’hui n’être pas de droite. Et il y a certes des prises de position gauchisantes dans le nouveau FN – notamment la défense de l’État-providence (pourtant pompe aspirante de l’immigration). Mais, enfin, en vo­tant FN, la plupart des électeurs veulent à la fois donner un coup de barre à droite et dénoncer le trop grand décalage entre les attentes des électeurs de droite et les actions de la droite au pouvoir.

Enfin, le rejet de l’oligarchie s’intensifie. Le nombre d’électeurs qui refusent de se porter sur les partis « de gouvernement » ne cesse de progresser. En témoignent à la fois le score du FN, le score des listes d’extrême gauche et l’abstention (38,7 %, autre record historique aux municipales).

Contrairement à la presse aux ordres, j’estime, pour ma part, que ce rejet grandissant est une bonne nouvelle. Aucune réforme sérieuse ne sera envisageable tant que la majorité des électeurs ne sera pas convaincue que ce que l’on nous présente comme des avancées inéluctables (la montée de l’immigration, le progrès du mondialisme ou l’extension de l’État-providence) ne sont que des options idéologiques parfaitement contestables.

Reste à savoir ce qu’il adviendra de ces résultats.

Naturellement, il faut attendre le deuxième tour pour voir si la tendance se confirme.

Mais, si c’est bien le cas, le « socialisme municipal » devrait reculer – ce qui sera notamment une excellente nouvelle pour les contribuables. L’UMP devrait gérer davantage de villes. Et, selon toute vraisemblance, quelques villes devraient être gouvernées par le FN.

C’est sans doute là le plus intéressant. Le FN aura ainsi la possibilité de prouver par les actes qu’il peut gouverner. Le principal risque serait que le FN gère « ses » villes comme les autres partis, avec une bonne dose de clientélisme et de démagogie. Un risque, plus discret mais non négligeable, serait que les nouveaux maires FN se trouvent rapidement en désaccord avec le siège national, comme après 1995 (alors que les villes FN étaient plutôt bien gérées). Toute la question est de savoir si, réellement, le FN souhaite s’enraciner localement, développer le nombre de ses cadres… quitte à ce que des discours différents s’y fassent entendre.

S’agissant de la droite dite « parlementaire », il me semble que 2014 confirme 2012: je veux dire par là que la droite est majoritaire en France. La cause de l’échec de 2012 était principalement à chercher dans la personne de Nicolas Sarkozy. Il est à craindre que l’UMP soit incapable de se choisir un nouveau champion d’ici 2017 et que, les mêmes causes produisant les mêmes effets, François Hollande l’emporte à nouveau… *

Pierre Baudouin

Partager cette publication

(28) Commentaires

  • DESOYER Répondre

    Je me permets de vous informer que j’ai envoyé aux éditeurs un ouvrage intitulé « On ne peut pas être à la fois économiste et socialiste ». J’essaie de proposer une vision du monde politique qui pose des jalons pour une reconquête digne de la reconquista espagnole du XVème siècle.

    05/04/2014 à 13 h 26 min
  • Jaures Répondre

    « Les résultats des élections municipales Jaures, sont avant tout une défaite cinglante des socialistes.  » Quelle fine analyse !
    « Elle était attendue sans surprise et annoncée sur ce site il y a quelques mois déjà, seul Jaures pensait le contraire. » Tiens donc ! Pouvez-vous me remémorer mes propos à ce sujet ? S’il y en a un ici qui ne s’avance jamais sur les résultats électoraux, c’est bien moi ! Vous ne lirez jamais sous ma plume « Untel ne sera jamais élu ». D’autres s’y sont brulé leur crédibilité.

    01/04/2014 à 15 h 57 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Après la raclée méritée que votre parti a reçue vous devriez venir sur ce site dans la position du pélerin et recouvert d’un sac de jute.
      Votre crédibilité est depuis longtemps carbonisée Jaures, il n’y a plus rien à abimer.
      Bien le bonjour à votre dame.

      01/04/2014 à 17 h 49 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    le premier enseignement du second tour c’est que rien ne changera dans le fond … il est vrai que le fond étant vaseux la visibilité est très, très faible …de plus la nomination de Valls servira au moins à quelque chose utile à l’avenir : l’ambitieux  » républicain catalan  » se brûlera les ailes … le pedalo socialiste est encalminé … sans espoir du moindre alizé et l’équipage sera rôti vif

    31/03/2014 à 23 h 15 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Jaures: Quant aux entreprises, la plupart voient leur intérêt à disposer d’interlocuteurs qui savent négocier, qui font remonter les problèmes et participent au bon fonctionnement de l’entreprise, notamment en matière d’hygiène et sécurité.

    Complètement ridicule, de nombreuses entreprises qui ont suivi cette cure ont déposé le bilan. Les exemples abondent.

    Motto: là où les syndicats passent, les entreprises trépassent!

    31/03/2014 à 19 h 27 min
  • annabelle Répondre

    « Mais, si c’est bien le cas, le « socialisme municipal » devrait reculer – ce qui sera notamment une excellente nouvelle pour les contribuables. L’UMP devrait gérer davantage de villes. Et, selon toute vraisemblance, quelques villes devraient être gouvernées par le FN »

    FAUX
    Si c’est pour passer de villes PS à villes UMP = aucun intérêt MEME GESTION.

    UMP = PS = UMPS

    29/03/2014 à 19 h 12 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      je partage entièrement votre avis ; il n’y a qu’une prioritSEULE :

      REDEFINIR LES TÂCHES DE L’ ETAT

      30/03/2014 à 21 h 09 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        il n’y a qu’une SEULE priorité pour un parti politique qui serait intéressé aux problèmes récurrents du Pays sous la Droite comme sous la Gauche

        REDEFINIR LES TÂCHES DE L’ETAT

        je partage donc entièrement votre avis

        ce message remplace donc le précédent victime d’une erreur de …doigté ( merci au modérateur )

        30/03/2014 à 21 h 16 min
  • annabelle Répondre

    NON l’Etat providence n’est pas au FN C’est l’ETAT STRATEGE qui n’est PAS la gauche

    On a changé d’époque je vous signale !!
    Le FN est favorable a un état fort mais confiné à ses prérogatives régaliennes, et pas à un état obèse !! (le FN est favorable à beaucoup moins de fonctionnaires)

    NE PAS CONFONDRE !!!

    29/03/2014 à 19 h 09 min
    • Jaures Répondre

      Annabelle, décréter une augmentation de 200 euros de tous les salaires inférieurs à 1500€, est-ce une fonction régalienne ?
      Par ailleurs, le FN ne demande pas une réduction des effectifs de l’Etat mais uniquement des collectivités locales. Mieux, elle condamne le gel des salaires de la fonction publique ( » Le gel des traitements pour tous, petits ou hauts fonctionnaires, est aussi injuste que choquant ») et se positionne pour la défense des services publics (« Dans l’immédiat, l’application des directives européennes de libéralisation des services publics sera gelée »).
      Je pourrai prendre ainsi de nombreux exemples ( » les tarifs de l’électricité et du gaz seront directement réglementés par l’Etat »). Le programme socio-économique le plus proche de celui du FN est celui du Front de Gauche.

      30/03/2014 à 19 h 04 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      comment définissez vous un  » stratège  » qui n’est jamais allé combattre sur un champ de bataille ? C’est le cas des  » politiques  » Français qui ne connaissent rien la vie  » industrieuse « 

      01/04/2014 à 14 h 54 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    parmi les premiers enseignements celui ci

    d’après madame Bricq la cuisine de l’Elysée ( qui nous coûte la bagatelle de 4 millions l’ an ) serait  » dégueulasse ; ces propos tenus en public d’après le cuisinier chef de l’Elysée monsieur Gomez meilleur ouvrier de France à l’âge de 25 ans ) et qui a refusé les excuses de la fine ( ou grande ) gueule du commerce .extérieur , par ailleurs  » grande bourgeoise  » dans un civil qui reviendra vite, a provoqué … la réunion en urgence d’une cellule de crise ce que n’avait pas réussi à faire l’annexion de la Crimée . . ah les  » priorités  » françaises et le savoir vivre de nos nouveaux aristocrates de la Socialie avec le  » petit personnel  » … ce n’est pas chez nous les royalistes qu’on verrait un pareil comportement de goujat ***

    *** un mot gascon le saviez vous ?

    28/03/2014 à 21 h 00 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    iconographie :

    la photo c’était à la sortie du pub ?

    28/03/2014 à 20 h 34 min
  • BRENUS Répondre

    Non, Sarko n’a aucun intéret a revenir maintenant, ni dans quelques mois, même s’il était appelé. Il faut laisser le baton merdeux a la gauche qui a tout fait, y compris le dénigrement (bashing) pour l’obtenir. Tu l’as voulu, tu l’as eu, turlututu, chapeau pointu. Et maintenant tu l’as dans le c.l. Ce n’est qu’après une purge drastique, quand les ravis de la crèche comprendront enfin qu’il ne reste plus un atome de viande sur l’os qu’ils accepteront d’arrêter leurs c;nneries. Avant c’est trop tot. Ne servez plus la soupe aux jojos de tous genres (y compris des genre incertains).

    28/03/2014 à 17 h 01 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      pour l’intérêt de la France il n’a surtout pas intérêt à … revenir
      un  » grec  » *** une fois cela suffit !

      *** les vieux Romains disaient qu’il ne fallait jamais faire confiance à un … Grec !

      28/03/2014 à 21 h 04 min
  • Jaures Répondre

    P.Baudouin se réjouit de la victoire de la droite qui est incontestable, mais est avant tout celle de l’UMP. Le FN gèrera peut-être une demi douzaine de villes. Cela ne me gène pas en soi, tant que ce n’est pas la mienne, car, comme le dit Baudouin, il va falloir « prouver par les actes ».
    En effet, le FN a mis la barre haute: selon M.Le Pen, les villes FN vont « revivre », « respirer » tout « en baissant les impôts ». Elle a assuré que les maires allaient gérer « en bon pères de famille », sans licencier les fonctionnaires. Dont acte.
    Voyons maintenant comment réagissent les maires FN quand il faut rénover les écoles, réparer les toitures des gymnases, restaurer l’église, refaire la voirie, mettre la piscine aux normes,…
    Voyons s’il y a tant à prendre dans les subventions « d’associations communautaristes » pour répondre aux demandes des clubs de sport, des associations de 3ème âge, des activités familiales,…
    Observons l’attitude du maire quand, pleins d’espoirs, ses électeurs viendront le voir pour qu’il embauche leurs enfants au chômage,ou selon leur âge leur trouve un logement, une place en crèche ou à l’école du centre ville,…
    Car on ne gère pas en bon père de famille de la même façon selon que la famille est établie à Neuilly/Seine ou à Hénin-Baumont
    On ne pourra plus se contenter de dire « tous pourris », il faudra se mouiller.

    28/03/2014 à 16 h 44 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      pourrons pas faire pire que les socialistes !

      28/03/2014 à 20 h 37 min
      • Jaures Répondre

        Le pire n’est jamais sûr mais cependant possible. ,Cependant, Mme Le Pen n’a pas dit que les villes FN ne feraient pas pire que les socialistes, elle a affirmé que ces villes allaient revivre, respirer tout en voyant la fiscalité baisser. Place au criterium de la pratique !

        30/03/2014 à 14 h 11 min
    • Frédéric Bastiat Répondre

      « Observons l’attitude du maire quand, pleins d’espoirs, ses électeurs viendront le voir pour qu’il embauche leurs enfants au chômage,ou selon leur âge leur trouve un logement, une place en crèche ou à l’école du centre ville,… » Cela s’appelle du clientélisme largement utilisé depuis longtemps par la gauche. Je te donne un os à ronger tu me donne ta voix ou bien je ne fous rien mais tu ne peux pas me virer car je suis délégué syndical. Un peu d’acuité visuelle relativise rapidement les grands discours sur la « démocratie » et par la même « le danger faaachissssste ».

      29/03/2014 à 19 h 20 min
      • Jaures Répondre

        Justement, cher Fred, voyons ce qu’il en est des gestions FN et si les maires sauront dire non à ceux qui leur ont donné leur voix.
        Par ailleurs, un délégué syndical peut tout à fait être viré.Il suffit de respecter la procédure et les entreprises bénéficient de conseils avisés de la part du Medf. Les représentant syndicaux sont d’ailleurs en tête de liste lors des licenciements économiques. Si être délégué syndical protégeait du licenciement, il y aurait plus de candidats pour ces postes, je le rappelle, totalement bénévoles.

        30/03/2014 à 19 h 16 min
        • Frédéric Bastiat Répondre

          Il est inutile de m’appeler « cher » cela confine au ridicule. Il est inutile aussi d’écrire des contre-vérités. La CGT a un close shop officiel chez les dockers et officieux à la SNCF, RATP, NMPP …et dans de nombreuses entreprises privées dont sans doute la vôtre. Je doute en effet que votre recrutement soit dû à des compétences quelconques.

          Quiconque a un peu de bon sens sait que le système socialo-communiste est un système mafieux assis sur des clientèles d’obligés: ethniques, syndicales, GLBT etc

          Ce n’est qu’une parodie de démocratie bien loin de l’intérêt général.

          31/03/2014 à 13 h 38 min
          • Jaures

            Mon Frédo, la CGT a fait 35% à la sncf et la ratp en 2014. Votre prétendu « close shop » est donc limité au tiers.
            Sur les délégués syndicaux, s’ils ont tant d’avantages (dont, d’après vos dires, la sécurité de l’emploi), pourquoi suscitent-ils si peu de vocations ? Pourquoi les métiers les moins pourvus sont les plus précaires ?
            Quant aux entreprises, la plupart voient leur intérêt à disposer d’interlocuteurs qui savent négocier, qui font remonter les problèmes et participent au bon fonctionnement de l’entreprise, notamment en matière d’hygiène et sécurité.

            31/03/2014 à 16 h 18 min
          • quinctius cincinnatus

            comme bon fonctionnement d’entreprises confiées à la C.G.T. ou aux syndicats nationalistes corse citons le port de Marseille et la SNCM

            31/03/2014 à 23 h 20 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Vous avez oublié la construction et l’entretien de la mosquée Jaures!

      31/03/2014 à 12 h 11 min
      • Jaures Répondre

        Ah oui ! Pardonnez cette omission ! Merci pour votre attention.

        31/03/2014 à 16 h 20 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Les résultats des élections municipales Jaures, sont avant tout une défaite cinglante des socialistes. Point à la ligne.
      Ensuite il y a une pause pour un moment et bien plus tard pourra-t’on parler d’une embellie non méritée chez l’UMP et d’une percée chez le FN.

      La débacle des socialistes reflète leur activité néfaste pendant ces 2 dernières années. Elle était attendue sans surprise et annoncée sur ce site il y a quelques mois déjà, seul Jaures pensait le contraire.
      Et bien il avait tout faux comme sur de nombreux autres points.

      31/03/2014 à 19 h 19 min
  • lauranceau Répondre

    M. Sarkozy n’a pas été réélu pour la bonne raison qu’il n’a pas voulu l’être.
    L’analyse mathématique de l’élection présidentielle faite par M. Bertrand LEMENNICIER l’a clairement démontré. La question que l’on devrait se poser est donc : Pourquoi ?
    Peut-être pour permettre aux français de  » purger » leur réservoir d’idées « socialistes « . Cette purge a l’air d’être à peu près réalisée.
    Maintenant ,  » on  » peut envisager l’avenir autrement…..

    28/03/2014 à 11 h 56 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      ce n’est pas une purge, un lavement, une banale diarrhée saisonnière, c’est le … choléra . alors vos explication à la mord moi le noeud …

      28/03/2014 à 20 h 36 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: