Présidentielles : Tout sauf Macron !

Posté le mars 15, 2017, 9:32
6 mins

Je persiste à penser que le scénario de l’élection présidentielle française est écrit d’avance, et qu’il faudrait un miracle pour qu’Emmanuel Macron ne soit pas élu.

Je veux encore espérer que les sondages sont, en France, aussi inexacts qu’ils l’ont été aux États-Unis avant l’élection de Donald Trump, et qu’un sursaut se produira, mais mes espoirs sont minces.

Je tiens pourtant à souligner une fois encore pourquoi une victoire d’Emmanuel Macron serait une horreur.

Emmanuel Macron n’est pas seulement le candidat de François Hollande et de l’aile social-démocrate du parti socialiste, il est le candidat du multiculturalisme, de l’effacement de l’histoire et des repères qui font de la France un pays de civilisation occidentale.

Il est le candidat d’une perspective de gouvernement mondial technocratique, et il est le candidat de l’islamisation irréversible de la France.

Celle-ci est bien plus avancée que ne le disent les grands médias.

Les chiffres donnés, en général, à des fins d’anesthésie sont faux : ils évoquent deux ou trois millions de musulmans en France. C’est inexact.

Un article d’Yves Mamou publié par le Gatestone Institute, un centre de recherche pour lequel je travaille aux États-Unis, donne des éléments précis et concordants qui permettent de multiplier le chiffre par cinq environ.

Le problème n’est pas en soi le nombre d’individus ; il est celui que pose l’islam lui-même.

L’islam n’est pas une religion, c’est un système total.

Et cela se voit par la constitution de quartiers musulmans où l’ensemble du mode de vie devient musulman, et qui fonctionnent désormais comme des enclaves étrangères sur le sol du pays.

Cela se voit aussi par des empiétements graduels dans des domaines qui excèdent de beaucoup la sphère religieuse.

Le livre publié sous la direction de Georges Bensoussan, il y a quelques semaines, Une France soumise, constitue un bilan d’autant plus accablant qu’il vient une quinzaine d’années après un livre qui avait déjà été publié par Georges Bensoussan : Les territoires perdus de la république.

À lire Une France soumise, on voit à quel point la situation a empiré depuis quinze ans, et on discerne que, désormais, comme je l’ai écrit récemment ailleurs, c’est la république entière qui est en train de devenir un territoire perdu.

Sont touchés en profondeur des secteurs-clés, tels que l’éducation, la santé, la sécurité intérieure, la défense nationale.

Un autre livre, paru très récemment, constitue un signal d’alarme et vient compléter Une France soumise.

Il est constitué d’entretiens avec Renaud Camus.

Il s’appelle 2017, dernière chance avant le grand remplacement. Le sous-titre pose l’alternative très concrète à laquelle le pays se trouve confronté : « Changer de peuple ou changer de politique ».

Et il s’agit bien de cela : sans un changement de politique, dans quelques années à peine, un changement de peuple sera survenu. Renaud Camus parle de colonisation, comme l’a déjà fait Éric Zemmour, et souligne que l’émergence des enclaves étrangères que j’évoque plus haut est un phénomène de colonisation au sens strict du terme.

Il souligne que la transformation en cours de la république entière en un territoire perdu montre que la colonisation avance vite et est destinée à se poursuivre.

Il dit que deux peuples co­existent désormais sur le territoire français : les envahisseurs et les envahis.

Il note que la France est passée d’une situation où les musulmans ne s’intégraient pas, à une situation où, peu à peu, les tenants de l’islam exigent que la France s’intègre à l’islam.

Ce qu’il ne note pas, mais qui est en filigrane derrière ses mots, est que l’islam est incompatible avec la démocratie, avec le développement économique, avec la liberté individuelle.

La gauche qui porte Emmanuel Macron entend utiliser l’islamisation pour abraser ce qui la gêne et obtenir une soumission générique.

Elle ne discerne pas à quel point elle joue avec le feu, et elle semble ne pas comprendre qu’une fois la soumission obtenue, l’islamisation se débarrassera aussi de la gauche.

Renaud Camus ne donne pas de consigne de vote, et je me garderai moi-même d’en donner.

Il énonce néanmoins ce qui peut être considéré comme une prise de position : tout sauf Macron !

Je suis entièrement d’accord cette prise de position et cette consigne de vote.

20 réponses à l'article : Présidentielles : Tout sauf Macron !

  1. quinctius cincinnatus

    26/03/2017

    le problème avec Chouchou, alias Macron, ce n’ est pas qu’ il soit sans doute crypto-socialiste, mais bien qu’ on ne soit pas sûr qu’ il soit  » libéral  » …
    il y a les simulateurs et les … dissimulateurs

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    24/03/2017

     » chez la plus part des hommes la vanité va de pair avec un GOÛT pour la PALABRE et une MAUVAISE FOI tout aussi innée  »

    ( Schopenhauer )

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/03/2017

      pas de commentaires ?

      Répondre
      • Jaures

        26/03/2017

        Cher Quinctius, je n’ai plus accès aux commentaires.

        Répondre
  3. Gérard Pierre

    19/03/2017

    Dans une époque où l’on peut s’inquiéter de la frilosité intellectuelle de l’épiscopat français, … pour ne pas dire de sa complaisance incompréhensible, … il est bon de lire ce texte émanant d’un homme d’Église :

    [Judas ressuscite à Alger…!

    C’est la France, dont il prétend être un des « apôtres », qu’Emmanuel Macron vient de doublement trahir en Algérie…!
    Lui qui aspire à la magistrature suprême n’a pas hésité à critiquer son pays de l’étranger…!

    Ou il est très mal éduqué et pense que toutes les transgressions sont bonnes pour se faire remarquer, ou il pense que l’Algérie est encore française…?

    Cette dernière hypothèse me paraît douteuse, compte tenu de son message sur la colonisation : « crime contre l’humanité » ! Écho de la voix de son Maître, François Hollande, en 2012, le jour de son investiture, qui critiquait Jules Ferry pour son colonialisme, alors qu’il venait de déposer une gerbe devant sa statue…!

    Mais il voulait honorer le laïc, ne pouvant pas comprendre que cet homme était aussi un grand patriote aimant la France et sa culture et voulant ainsi la faire partager, quitte à envoyer des Pères blancs avec l’armée française.

    Horreur pour messieurs Hollande et Macron…!

    Je voudrais donc rassurer les anciens combattants catholiques dont je suis l’aumônier national. Je ne vais pas les convoquer pour une confession de crime contre l’humanité, eux qui au prix de leur vie ont voulu défendre, tant en Indochine qu’en Algérie, tout ce que la France avait apporté de bon en matière d’enseignement, de médecine et autres progrès. Je n’ignore pas qu’à côté de ces incontestables bienfaits, la colonisation, comme toute entreprise humaine eut ses ombres…!

    Mais ces dernières n’effacent pas l’apport positif de la France ! Monsieur Macron lui-même n’a-t’il pas dit dans un autre discours et devant un public différent que la colonisation « avait créé des richesses et favorisé la naissance de classes moyennes ».

    Si les choses se sont souvent mal terminées, en Algérie en particulier, les questions de finances ont eu une grande part de responsabilité ! Monsieur Macron, plus qu’un autre, devrait le savoir. Tout comme Il aurait dû se souvenir de ce qui nous a obligés à intervenir en Algérie en 1830.

    La sécurité de notre littoral méditerranéen était en cause, tout comme notre honneur…!

    Réalités secondaires pour ce « prétendant « qui vient de faire le choix public de les oublier…!

    Il est devenu un candidat « moralement fictif », justiciable devant les urnes…!

    Aussi j’espère que les anciens combattants catholiques et ce n’est pas interdit aux autres protesteront comme il convient contre l’injure qui leur est faite par un candidat à la présidence de la République, qui les compare à des nazis.] – Père Michel VIOT, aumônier national des Armées, Diocèse de Versailles.

    Répondre
    • Jaures

      20/03/2017

      « tout ce que la France avait apporté de bon en matière d’enseignement, de médecine et autres progrès ».
      On peut contester la phrase de Macron mais il ne faut pas non plus raconter n’importe quoi.
      Par exemple, concernant l’enseignement, en 1954 seuls 14,6% des enfants « indigènes » sont scolarisés pour 85,4% des européens (chiffres annuaire statistiques de France et d’Algérie). Les écoles européennes et indigènes étaient séparées et l’enseignement dans les établissements indigènes rudimentaire (essentiellement l’apprentissage d’un français pratique). C’était les « écoles spéciales indigènes » qu’on appelait surtout  » les écoles gourbis ». De fait, la part du budget colonial consacrée aux écoles européennes est en moyenne de 8,4% contre 1,9% pour les écoles indigènes avec des effectifs 7 fois plus nombreux.
      On voit bien que l’école a servi à instruire les enfants indigènes uniquement pour adapter la main d’oeuvre à la demande des colons.

      Répondre
      • alain

        20/03/2017

        Si Malika SOREL vous lisait…

        Répondre
        • Jaures

          20/03/2017

          Mais vous-même, qu’en pensez-vous ?

          Répondre
        • quinctius cincinnatus

          24/03/2017

          on remarquera surtout que Malika Sorel n’ est jamais invitée sur  » les chaînes où on débat » et qu’ elle est tout aussi absente comme référente chez les  » féministes-progressistes  »

          sans doute parce que c’ est une grosse pointure intellectuelle d’ origine algérienne et qu’ elle est pro-française

          Répondre
      • fbrachet99623500

        30/03/2017

        Bonjour, ayant été à l’école franco musulmane lors de mon enfance, 42 élèves, 32 musulmans dont péniblement 5 ou 6 filles, les parents refusant qu’elles aillent à l’école, où elles n’apprendfont rien d’utile si ce n’est de mauvaises manières et des gros mots. Le reste des élèves était composé de 10 européens dont 2 français. La France s’acquittait de ses obligations, mais ne pouvait obliger les parents à y envoyer leurs enfants. C’est du vécu et non de l’anectotique. Ce qui est marrant c’est que l’on casse la France sans savoir se racontant les petites histoires de français « faisant suer le burnous au bougnoul » la population européenne était minoritaire et les colons représentantsune minorité.

        Répondre
  4. Hilarion

    18/03/2017

    Le député Guillaume Larrivé constatait en 2015 que 60% la population carcérale était composée de musulmans.
    En bisounourserie bien comprise il est hors de question d’en conclure que le taux de délinquance des musulmans est supérieur au taux de délinquance/ criminalité des non musulmans. On en vient donc à conclure que 60% de la population française est musulmane, c’est à dire de l’ordre de 40 millions.
    Quant au bateleur d’estrades Macron, s’il n’y avait qu’un seul éléments pour lui barrer la route, ce serait sa déclaration à propos de « l’Algérie victime d’un crime contre l’humanité » démontrant soit qu’il n’est qu’un pauvre type ne sachant pas de quoi il parle, soit, et c’est hélas l’hypothèse la plus pertinente, d’un dangereux démagogue prêt à tout pour arriver au pouvoir, y compris à en rajouter une louche à la rancoeur voire la haine que porte déjà à la France une très large fraction de la population immigrée d’origine algérienne, qui n’en demandait pas tant.

    Répondre
  5. BRENUS

    17/03/2017

    Il est bien possible que le macro soit élu. La suite, ce sera une autre histoire et si la France profonde entre en résistance larvée, cet olibrius pourrait connaitre des jours pires que ceux de moije. Tous ceux qui auront tiré à boulets rouges (c’est le cas de le dire) sur Fillion et la salaire de sa femme pour l’écarter ne devront pas être ménagés. Il faudra rappeler que la goche tellement donneuse de leçons oublie de dire ce que coutent les maitresses les poufs les batards reconnus ou non de leurs « guides » à la République. A coté de ces couts les costards de Fillion c’est de la gnognotte. Et la rottweiller qui faisant sa crise a bousillé du mobilier national, a t elle payé? Quelle légitimité avancer pour justifier ces ponctions. Le boxon de la Lanterne qui sert toujours de défouloir aux marmots des dirigeants, avec tous les frais que cela engendre, cela non plus ne les dérangent pas. Normal car d’une façon ou d’un autre, tous ces gus bouffent à la gamelle. Et mieux : ils adorent le couscous .

    Répondre
  6. Rouletabille

    16/03/2017

    Mais enfin Jaurès! N’étiez-vous pas un ardent partisan de l’entrée dans l’UE de la Turquie? Vous seriez-vous vous trompé pendant tant d’années? Je n’ose pas le croire.
    Moi au moins je n’ai pas changé de point de vue. Par racisme, certainement. Auriez-vous donc rejoint la « facosphère »?

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    15/03/2017

    consigne : ne pas répondre à Jauresse ( cela a été fait d’ innombrables fois la dialectique étant toujours la même ) et ne pas commenter davantage l’ article ( en soldes ) de Millière ; les deux ne sont que des  » opinions  » que beaucoup, dans un camp comme dans l’ autre, partagent sans que cela fasse avancer les solutions aux problèmes … LIBEREZ VOUS !

    Répondre
    • Jaures

      15/03/2017

      Promis, Quinctius, je quitte ce site dés que vous aurez fait « avancer les solutions aux problèmes ».

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        16/03/2017

        je ne joue pas aux …  » dés  » … mais …  » dès que  » je veux bien !

        Répondre
    • Bistouille Poirot

      20/03/2017

      Mais qui est donc ce Jaures dont vous nous parlez si souvent ?
      Tachez plutôt de nous intéresser au cas de ces Belkacem qui se livrent à une première agression, la regrettent au cours d’un échange de véhicules, en se confiant à leurs familles pour enfin la rééditer quelques instants plus tard dans un aéroport où dérangés par la tenue vestimentaire d’une Sentinelle s’en prennent finalement à un de ses représentants. Horreur, il s’agissait d’une femme non voilée. La traîtresse échappe à la prise d’otage en deux temps puis à une étreinte qui permet enfin à la justice divine de s’appliquer à la demande de la victime qui en espérait l’application le matin même, par le Dieu auquel elle croyait. Reste à déterminer les véritables raisons de cet attentat djihadiste new look dont les commandos agissent à présent sous l’effet de la l’alcool. Issus d’une colonie de 4 à 4,5 millions d’individus supposée maîtrisée (sic), ils finiront je vous l’assure par échapper à un mauvais amalgame, avant de passer à l’acte, aidés en cela par une consommation de drogue et bientôt d’une nourriture porcine,…. Ces Bekacem d’origine chérifienne sont des délinquants ordinaires puisque je vous le dis même si vous estimiez qu’ils mériteraient une autre éducation ou mieux de la développer ailleurs, accompagnés de leurs familles, pour l’instant en garde vue et dans la foulée… par le reste de la colonie . Voeux pieux ? oui, je sais…

      Répondre
  8. Jaures

    15/03/2017

    Comme d’habitude, Millière débite des slogans sans les appuyer d’aucun fait, d’aucune donnée précise et vérifiable.
    Sur le nombre de musulmans en France, de multiples études ont été réalisées par divers organismes (Insee, Ifop, Ipsos, Pew Research,….). Ils arrivent à des chiffres qui n’ont rien à voir avec ceux énoncés et dont j’aimerais que Millière nous donne les références précises.
    La réalité est que la population musulmane en France représente 6,5 à 7,5% de la population (soit 4 à 5 millions de personnes) . A ces chiffres il faut par ailleurs apporter toutes les nuances concernant les populations qui se déclarent appartenant à une religion: pratiquant ou non, nature et fréquence de la pratique,…

    Millière parle d’une « France soumise » mais en quoi est-elle soumise ? Où la laïcité aurait-elle reculé depuis 15 ans ? A quelles revendications religieuses la République aurait-elle cédé ? Bien au contraire, la France est l’un des pays européens où la laïcité est appliquée de manière la plus stricte. Quelles modifications dans nos institutions montreraient que « la France s’intègre à l’Islam » ? J’attends donc que Millière nous cite des faits précis sur cette soit-disant soumission qui se serait aggravée depuis 15 ans.

    Sur les territoires qui seraient hors contrôle, c’est en partie vrai mais cela n’a rien à voir avec la religion. Dans tous les pays du monde, et Millière doit le constater aux Etats-Unis où pourtant les musulmans représentent moins de 1% de la population, existent des territoires cumulant détresses sociales et pratiques mafieuses liées notamment au trafic de drogue. Même dans les pays où ne vivent pas de musulmans on se trouve face à ce problème. D’ailleurs, comparés à ce que vivent les pays d’Amérique du Sud où la lutte contre les trafiquants fait chaque année des dizaines de milliers de morts dans les ghettos, nos territoires contaminés paraitraient presque paisibles.

    Enfin, Millière nous dit aujourd’hui que l’Islam serait incompatible avec la démocratie et les libertés individuelles alors qu’il y a 10 ans il écrivait exactement le contraire, militant pour l’entrée de la Turquie dans l’Europe. Saluons au passage ici sa clairvoyance en imaginant quelle serait la situation actuelle si les peuples avaient écouté Millière et intégré la Turquie au sein de l’U.E !

    La question qu’il convient de se poser dés lors est qu’est-ce qui motive aujourd’hui tant d’inepties et ce slogan définitif: « tout sauf Macron » ! Quoi ? Millière voterait plutôt Hamon, Mélenchon, Asselineau,…que Macron ? Qu’a donc lu Millière dans le programme de Macron qui ferait de la France définitivement une terre d’Islam ? Certes, Macron a déclaré que « l’Islam est compatible avec la République » mais Mme Le Pen en a fait de même le 16 septembre 2016. Tout sauf Le Pen ? Inaugurant la mosquée d’Argenteuil en 2010, F.Fillon déclare: « « La réalité de l’Islam de France aujourd’hui, c’est celle d’un Islam de paix et de dialogue ». Tout sauf Fillon ?
    La vérité est qu’aujourd’hui Millière nage dans l’irrationnel, dans ses « réalités alternatives ».
    Comme à propos de ce qu’il écrivait il y a dix ans, quand nous ressortirons ses articles d’aujourd’hui dans une décennie, nous nous tiendrons les côtes en nous félicitant de ne pas les avoir pris au sérieux.

    Répondre
  9. balaninu

    15/03/2017

    E. Macron est un pur produit des USA avant D. Trump ! il est là pour qu’il soit élu et faire de notre France la continuité de ce qu’en ont fait les gouvernements précédents….c’est-à-dire un cloaque de déchets venus d’ailleurs, car nos têtes intelligentes partent ailleurs, et nous récoltons ces bouches inutiles qui viennent nous envahir avec l’accord de ceux qui nous gouvernent. Malheureusement, le comportement de ceux qui arrivent sur notre territoire, ne parle pas en leur faveur. Mon commentaire est loin de ressembler à un « cpasalismam » certes, mais il faut arrêter de se mettre la tête dans le sable, car nous allons finir par mourir étouffé. Alors avant qu’il ne soit trop tard : REVEILLEZ VOUS, servez-vous de VOTRE CERVEAU !
    Aide-toi le Ciel t’aidera !

    Répondre
  10. bze.cerp60757000

    15/03/2017

    Je ne suis pas spécialement « Marine Le Pen ». Cependant j’apprécie son entourage : Marion Maréchal et Philippot.

    Mais ne nous trompons pas de combat :
    Si nous voulons nous sortir de cette situation il n’y a qu’UNE solution, celle de la victoire du Front National.

    Les baratins, c’est bien, en disant que Macron c’est nul.

    Mais il faut affirmer le langage en un seul cri : Marine LE PEN élue au premier tour ! J’ai bien dit : PREMIER tour.

    SINON, c’est MORT.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)