Primaires ouvertes à droite et mensonges de la gauche

Posté le décembre 02, 2016, 8:18
3 mins

Après avoir inventé la machine à perdre, la droite se lance dans la machine à éliminer qu’est la « primaire ouverte ».

Certes, a priori, cela semble démocratique, une présélection 6 mois avant la présidentielle, avec un engagement signé des candidats à respecter le résultat et à soutenir le gagnant de cette primaire.

Jusque-là rien à dire, mais le diable est dans les détails. Or, parmi ces détails, il y en a un qui s’est introduit avec un peu de légèreté : l’ouverture du scrutin à tous les Français inscrits sur les listes électorales et, là, il y a un double problème :

1) Est-il logique qu’un parti (ou plusieurs partis d’idéologies proches) qui s’est structuré au long des années grâce à des adhérents ayant régulièrement payé leurs cotisations, permette à ceux qui ne se sont pas investis de décider à la place de ces adhérents ? C’est à méditer.

2) Beaucoup plus grave, ouvrir le scrutin à la gauche revient à lui donner ainsi la capacité, si ce n’est de désigner notre candidat, en tout cas d’éliminer celui qui lui déplaît. Là, on devient véritablement schizophrènes !

On me rétorquera que tout électeur doit signer la « charte des valeurs » de la droite. Faut-il être aussi naïf ?

15 % des socialistes ont participé au premier tour (c’était 4 % d’électeurs de droite, en sens inverse, lors des primaires à gauche de 2011). On peut certes imaginer qu’ils ont réellement changé d’opinion, mais, alors, on devra les retrouver dans le scrutin des présidentielles, c’est-à-dire que l’ensemble des gauches, que l’on peut estimer aujourd’hui à 35 % environ, devrait passer, s’il n’y a pas eu forfaiture, à 20 %. On pourra vérifier, mais je connais déjà la réponse.

C’est donc beaucoup plus vicieux.

Les électeurs de gauche ont ainsi réussi à éliminer Sarkozy. Étant moi-même un fervent soutien de Fillon, vous me direz que ça pouvait m’arranger, mais pas dans ces conditions ; ce n’est pas ma conception de l’honneur.

Cette gauche, autoproclamée « parée de toutes les vertus », agit finalement comme une autre communauté, celle des islamistes intégristes, à qui l’on permet de mentir, si c’est pour le bien de leur cause, c’est-à-dire pour faire avancer la charia… Tout aussi minable !

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)