Priorité à la sécurité des Français

Priorité à la sécurité des Français

Assurer la sécurité des personnes et des biens est le devoir premier de tout gouvernement.

C’est aussi le préalable nécessaire à l’édification d’une société prospère : il y a, en effet, une corrélation nette et historique entre les indices permettant d’apprécier le niveau de sécurité intérieure et ceux qui mesurent la richesse par habitant. Le chaos fait toujours reculer l’économie…

Dans ce domaine, la France est très moyennement placée, dans tous les classements internationaux. Aussi bien dans le classement de l’Institute For Economics and Peace, d’origine australienne (45e position et recul de 9 places depuis 3 ans) que dans les statistiques des Nations Unies, qui collectent crimes et délits recensés dans tous les pays du monde.

C’est ainsi que le nombre d’homicides volontaires commis en France, qui a baissé depuis 20 ans, a baissé encore plus vite dans beaucoup d’autres pays développés. Il est quatre fois plus faible au Japon qu’en France…

Ces différences, qui concernent aussi bien l’insécurité objective que ressentie, s’expliquent principalement par l’organisation des structures administratives en charge de la sécurité des citoyens. On peut penser que le maillage de la gendarmerie nationale, en zone rurale, avec ses 3 500 brigades, est supérieur à celui de la police nationale, qui n’a même pas un commissariat dans chaque commune placée sous sa responsabilité.

Sans doute sous l’effet de la cogestion syndicale de ce corps de fonctionnaires civils, la présence sur le terrain n’a cessé de diminuer. À Paris, la plupart des commissariats de quartiers, de voie publique ou de police judiciaire, ont été fermés et regroupés. Les fonctionnaires de police refusent les missions d’îlotage comme les surveillances statiques.

En banlieue, en particulier dans les villes à forte croissance démographique, la présence de la police est faible. C’est ainsi que les « quartiers sensibles » et les « zones de non-droit » se sont développés. La police y patrouille, y effectue des opérations de contrôle, et y mène des enquêtes, mais elle n’y est pas présente en permanence.

Il est quand même paradoxal que le maillage policier en France soit beaucoup plus dense dans les quartiers calmes que dans les autres !

Depuis 20 ans au moins, le problème de la présence policière effective et résidentielle dans les « banlieues difficiles » est posé, mais jamais résolu.
Le terme même d’îlotage est vidé de son sens commun. Un car de CRS dé­barque, une patrouille commence, reste quelques heures et s’en va…

En matière de sécurité intérieure, le modèle se trouve au Japon, avec ses 6 000 köban (dont 1 000 à Tokyo), postes de police de proximité, ouverts 24 heures sur 24, qui maillent l’ensemble du territoire, avec des résultats remarquables et enviables.

En France, le modèle de la gendarmerie nationale est évidemment plus proche de ces köban que celui de la police nationale. Comme l’une et l’autre sont, depuis 2009, sous la tutelle du même ministre de l’Inté­rieur, celui-ci serait bien inspiré d’en tirer certaines conséquences…
Les considérations précédentes doivent évidemment être actualisées et tenir compte de la nouvelle guerre mondiale contre le terrorisme.

Quoi qu’on en pense, le niveau de menace vient de monter de plusieurs crans. Pour y faire face, il ne suffit pas de le claironner, il faut prendre des dispositions concrètes. Par exemple, développer encore le renseignement et favoriser les signalements ; mettre en état d’alerte tous les réservistes et en recruter de nouveaux ; renforcer l’îlotage (ce que font les pouvoirs publics), mais aussi saisir cette occasion pour organiser partout une présence permanente des forces de l’ordre. Et pas seulement par la coordination, façon « zone de sécurité prioritaire », mais façon köban.

Un homme d’État doit savoir utiliser les circonstances. C’est le moment, parallèlement à une réelle mobilisation de toutes les forces de l’ordre, de revoir la politique pénale dans le sens de beaucoup plus de fermeté.

En s’appuyant sur ces deux piliers, police et justice, le gouvernement pourrait décréter la mobilisation générale. Non pas tant pour « attaquer » Daesh, mais pour mieux protéger tous les Français. Un consensus serait possible sur un tel plan. Quitte à sacrifier sur cet autel un Garde des Sceaux, qui ne demande elle-même qu’à partir…
Dans d’autres circonstances, les res­ponsables de la ville de New York, à la fin des années 70, ont apporté la preuve qu’on pouvait vaincre l’insécurité et rétablir la tranquillité publique.

Les circonstances graves qu’il faut s’apprêter à vivre sont propices à un tel sursaut…

Partager cette publication

Comments (25)

  • quinctius cincinnatus Répondre

    Castres :

    la présence d’ un campement de  » gens du voyage  » * * * ( mais qui se  » fixent  » chez nous ! ) entraine la fermeture de la … gare , les agents de la S.N.C.F. ayant fait appel à leur droit de retrait pour des  » incivilités » , menaces, agressions etc … de plus en plus nombreuses et sérieuses …

    * * * comme dit Hollande c’ est mentir de façon éhontée que de dire que nous sommes envahis !

    encore des voix pour le F.N. à la S.N.C.F. ( je ne les compte plus ! )

    19/10/2015 à 16 h 08 min
  • Rosenberg Répondre

    Comment? la Sécurité des Français devient priorité ? C’est reconnaître que jusqu’à présent la Sécurité n’était pas prioritaire !?

    14/10/2015 à 22 h 13 min
  • Jaures Répondre

    Petite rectification: on a pas amélioré la sécurité à New-York, on l’a simplement déplacée.
    Sur les statistiques de l’insécurité en France, elles sont dans la moyenne européenne: légèrement inférieure à l’ Angleterre, la Belgique ou le Portugal; légèrement supérieure à l’Allemagne, l’Autriche ou l’Espagne.
    Ensuite, le maillage n’est pas plus dense dans les quartiers calmes: c’est parce que le maillage est plus dense que les quartiers sont plus calmes.
    La grande erreur est d’avoir mis un coup d’arrêt à la police de proximité initiée par L.Jospin. L’îlotage est en effet une technique efficace mais qui demande des moyens et une formation spécifique. Est-ce compatible avec, par exemple, le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux ?
    Il n’est pas pertinent de comparer avec le Japon qui a une culture différente de la violence: un taux d’homicide très bas mais un taux de suicide très élevé. Là où un Américain forcené prendra une arme de guerre pour tirer dans le tas, un Japonais se fera sauter la cervelle dans son coin. A choisir…

    14/10/2015 à 10 h 54 min
    • Raspoutine Répondre

      JoJo : on pourrait envisager le déplacement de la France en Afrique du Nord

      14/10/2015 à 11 h 14 min
    • Raoul Villain Répondre

      Jaurès le permanent propagandiste sénile ressasse invariablement les mêmes inepties. La vérité est ailleurs: il n’y a plus de justice en France depuis les années 1960. Plus précisément depuis que les thèses marxistes sont appliqués. On a détruit la justice « bourgeoise » au profit d’une justice prolétarienne fantasmée. Ces niaiseries gauchistes ont fait leur temps: s’il y a de l’insécurité c’est qu’il y a des criminels. Elimination physique de ceux-ci et le problème sera réglé.

      14/10/2015 à 17 h 07 min
      • Jaures Répondre

        Si les thèses marxistes sont appliquées là où il y a de la délinquance, ces thèses dominent le monde depuis la nuit des temps vu qu’il n’existe pas de société sans délinquance.

        14/10/2015 à 17 h 17 min
        • Raoul Villain Répondre

          Affirmation pompeuse et pompée sur Durkheim ressassée a nauséam. Un sophisme de plus. Il n’y aurait pas de délinquance sans délinquants c’est à eux qu’il faut demander des comptes.

          14/10/2015 à 17 h 41 min
          • Jaures

            « Il n’y aurait pas de délinquance sans délinquants ». Bah tiens ! Et il n’y aurait pas de pauvreté sans pauvres. Ni de maladie sans malades.
            Et c’est vous qui me parlez de sophismes ?

            14/10/2015 à 17 h 51 min
      • Blumkovitch Répondre

        Raoul : JoJo est payé pour ses inepties !

        14/10/2015 à 18 h 19 min
        • Raoul Villain Répondre

          Oui 2,5 fois le SMIC, enfin du moins c’est ce qu’il prétend. Avec de tels gugusses il faut s’attendre à tout !

          14/10/2015 à 19 h 48 min
      • blumkovitch l. Répondre

        La place des JoJo est à l’Asile !

        15/10/2015 à 10 h 34 min
      • Rosenberg Répondre

        concernant Jaurès : on ne dialogue pas avec un séniles.

        16/10/2015 à 12 h 51 min
    • Raoul Villain Répondre

      Les thèses marxistes sont appliquées par des gauchistes vous le savez pertinement. Lisez l’archipel du goulag. De tout temps il y a eu des pauvres et des malades doit-on aussi éluder ces problèmes? A noter que la délinquance n’a jamais été aussi importante que sous Jospin (alors l’ilôtage) une vaste blague.
      La gauche c’est la dépénalisation du crime, je souhaite qu’un jour on lui fasse payer cash.

      Puisque vous ne comprenez pas le mot sophisme cherchez sur wikipédia.

      En plus d’être un con vous êtes un salaud vous avez le sang des victimes sur les mains.

      14/10/2015 à 18 h 26 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      à partir du moment où le viol ne sera plus comptabilisé , pas davantage que les actes de corruption ou de concussion dans les statistiques nous aurons amélioré notre indice délinquance ! hé bien c’ est justement ce qui vient d’ être décidé !

      14/10/2015 à 20 h 42 min
  • Josette Gazu Répondre

    La menace du terrorisme accentue ce qui était déjà une menace quotidienne: la délinquance armée. Si les forces de l’ordre avaient déjà eu la possibilité de lutter contre celle-ci, on n’en serait pas là, sachant que l’une comme l’autre impliquent des criminels aux moyens et aux intérêts communs ( drogue, trafic d’armes, braquages…). Au lieu de cela , la justice de Taubira a contrarié l’action de protection de la police et de la gendarmerie. Il reste à Cazeneuve les discours hypocrites et stériles après les attentats ou lors de la célébration d’obsèques de policiers!

    14/10/2015 à 10 h 39 min
    • Jaures Répondre

      Il faut cesser de fantasmer avec C.Taubira.
      Il n’y a pas moins de détenus en 2015 qu’en 2011 et le taux d’homicides a continué à baisser depuis 2012.
      La malencontreuse libération du détenu qui a récemment amené l’assassinat d’un policier obéissait à une loi inchangée de 2004. Il y a eu depuis cette date d’autres cas de délinquants récidivistes qui n’avaient pas respecté leur permission de sortie.
      Mme Taubira demande que ces permissions soient mieux encadrées car même les policiers ne demandent pas qu’elles soient supprimées.
      La démission de C.Taubira ne fera pas baisser la délinquance. Il serait plus intelligent de réfléchir à des actions de fonds, notamment l’autorisation de la vente de certaines substances interdites (haschich) dont la prohibition crée une mafia incontrôlable sans aucune influence sur la consommation.

      14/10/2015 à 11 h 05 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        @ Jaurès 92 fume de l’ herbe ?

        14/10/2015 à 20 h 44 min
      • Raspoutine Répondre

        JoJo est le porte parole de la Taub ira en prison

        16/10/2015 à 12 h 53 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Le gouvernement présentera 15 mesures  » pour calmer les policiers  » ( la Presse … aux ordres des uns et … des autres mais pas au service des citoyens français )

    il ne devrait en présenter qu’ une ; laquelle selon vous ?

    13/10/2015 à 20 h 07 min
    • Sylvain Drey Répondre

      Cincinnatus :et dire qu’on en ait à devoir calmer les policiers.!
      Nos gouvernants sont tombés très bas!

      14/10/2015 à 11 h 16 min
  • DE SOYER Répondre

    Je suppose que vous n’attendez tout de même pas un tel réalisme sécuritaire d’un gouvernement socialiste?
    Si oui, prévoir des Temesta pour dormir.

    13/10/2015 à 13 h 44 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Avec les Français j’ ai appris qu’ il fallait s’ attendre à tout … surtout au pire !

      13/10/2015 à 20 h 09 min
      • Rosenberg Répondre

        une fois le seuil de la porte du Temple franchit,, les initiés perdent leurs couilles irrémédiablement

        14/10/2015 à 22 h 11 min
      • Blumkovitch Répondre

        Comme à Alésia

        18/10/2015 à 0 h 54 min
    • Blumkovitch Répondre

      Temesta ou à la rigueur Lexomil

      18/10/2015 à 0 h 52 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *