Privilège bureaucratique

Posté le septembre 24, 2010, 7:01
54 secs

En France, le privilège bureaucratique règne. La RGPP n’a rien changé à l’affaire. La réduction du nombre de fonctionnaires se fait au détriment des agents qui accueille et servent le public, pas de la bureaucratie.

Un exemple frappant avec l’université. Dans la grande réorganisation de la Sorbonne, des établissements comme l’Ecole Pratique des Hautes Etudes ont été priés d’aller trouver de la place ailleurs. Solution validée par le ministère : les cours, donc les enseignants et les étudiants partent à Aubervilliers, l’administration… rue de Lille, Paris 7 !

Les cours en banlieue, les bureaucrates dans la partie la plus chère de Paris ! Tout y est : l’éloignement entre l’administration et les personnes qu’elle est censée servir, le privilège donné aux bureaucrates et la folle dépense de rénovation d’un hôtel particulier….

Les enseignants apprennent ensuite que l’EPHE n’a plus les moyens de faire appel à des enseignants européens ou américains pour venir dispenser leurs cours aux élèves. Du fait du déménagement, l’année universitaire 2010-2011 durera 4 à 5 mois ! Les enseignants et élèves ont finalement obtenu de n’être envoyés qu’à Tolbiac. Mais les dépenses faites pour les bureaucrates n’ont pas été remises en cause.

Résultat : 40% d’étudiants inscrits en moins pour cette année universitaire tronquée. Notamment parmi les étudiants européens.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)