Propagande médiatique : c’est reparti !

Posté le avril 25, 2012, 12:00
2 mins

Ce qu’il y a de bien en France, c’est que les médias de la pensée unique restent fidèles à leur tactique, quelle que soit l’actualité.

Après nous avoir saoulés de pronostics prévoyant l’écrasement de Sarkozy, un score faramineux du Front de Gauche et un score très moyen de Marine Le Pen, les voilà repartis pour annoncer une victoire écrasante de Hollande (France 2 a même jugé opportun de maintenir, jusqu’à la fin de la soirée politique de dimanche soir, une estimation beaucoup plus favorable à Hollande que le résultat réel, pourtant alors connu !).
Or, si victoire il y a, elle ne pourra être due qu’au report unanime des voix du Front de Gauche, malgré l’antinomie de son programme avec celui de Hollande.

Je voudrais bien qu’on m’explique pourquoi la gauche aurait le droit d’avoir recours à des voix extrémistes, alors que la droite devrait refuser celles du FN. Que je sache, les dégâts des communistes sont suffisamment horrifiants pour qu’on continue de s’en méfier, quand bien même certaines idées du FN seraient, elles aussi, à combattre !

La droite continue d’être majoritaire dans ce pays, elle se doit de gagner et donc de faire le nécessaire pour cela ! Dans ce but, la seule réponse valable de Sarkozy à la gauche est d’accueillir d’abord les voix FN, avant de discuter de l’inflexion de certaines de ses positions.

Jean-Paul Pfiffelmann

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

14 réponses à l'article : Propagande médiatique : c’est reparti !

  1. Oeildevraicon

    29/04/2012

    Merci SEMBOUR pour votre réponse!

    J’ai évoqué l’Islande, pour prouver que le programme de M Le Pen n’était pas si utopique qu’on a bien voulu nous faire croire.

    Donc programme bien, mais la stratégie est encore un peu juste…

    Répondre
  2. François

    29/04/2012

      Il paraît que s’il est élu, Hollande renoncera au titre honorifique de Chanoine du Latran au profit de celui d’Imam de Castellane…

    Répondre
  3. Anonyme

    29/04/2012

    @ Oeildevraicon,

       tout est une histoire de gros sous. Vous ne voudriez tout de même pas que la réussite des Islandais soit bien expliquée à toute la galerie. A l’heure où tout le système Européen, dans chaque pays, va avoir besoin de saigner le contribuable pour ne pas s’écrouler trop vite, parler d’une telle manière de s’en sortir est contraire aux intérêts des principaux réseaux d’influence et de force qui sont partout aux affaires.

       Les Islandais montrent très bien que l’Europe n’est pas une nation, mais est une civilisation, ce qui n’est pas la même chose. Grâce au fait qu’ils sont une nation très homogène, les Islandais ont montré qu’ils pouvaient reprendre vite et fermement la maitrise de leur destinée. La pureté de l’ADN islandais a joué en leur faveur. Tant mieux pour eux.

    Répondre
  4. Oeildevraicon

    28/04/2012

    SEMBOUR, je vous cite:"certaines idées du FN seraient, elles aussi, à combattre".
     
    Juste par curiosité, lesquelles?

    L’Islande s’est dotée d’une nouvelle constitution.

    L’Islande a terminé l’année 2011 avec une croissance économique de 2,1% et devrait, selon les prévisions de la Commission européenne, atteindre le taux de 2,7% en 2013 grâce principalement à la création de nouveaux emplois. 

    L’Islande est le seul pays européen qui a rejeté par référendum le sauvetage des banques privées, laissant s’effondrer certaines d’entre elles et jugeant de nombreux banquiers pour leurs crimes financiers mais curieusement les médias français et européens n’en parlent pas ou très peu…

    C’est la conspiration du silence. les citoyens européens pourraient avoir la mauvaise idée de s’en inspirer…

    Ce que l’ISLANDE a réussit, pourquoi les Français avec le programme de Marine, n’auraient-ils pas pu le faire?

    Répondre

  5. Anonyme

    28/04/2012

    @ Tucroy :

    "La certitude est la vérité des sots".

    Sans vouloir vous vexer, votre tolérance est doublement défectueuse ou de mauvaise qualité, puisque vous ne tolérez pas des idéologies qui de plus n’existent pas chez ceux pour qui vous ne les tolérez pas. Ca fait tout de même beaucoup. Et ça fait encore plus pour quelqu’un qui se méfie de la certitude des sots.

    Répondre
  6. Anonyme

    27/04/2012

    @ sembour Je vous cite : « … Il vaut mieux pour eux, car vivre dans un pareil environnement serait intellectuellement insupportable sans une certaine adhésion complice. » Vous ne faites pas de politique, écrivez-vous ? Peut-être est-ce regrettable car cela pourrait vous aider, en choisissant votre camp sans a priori, à comprendre que la pluralité des opinions (autant que des certitudes) et la tolérance sont le contraire de toutes les idéologies, qu’elles soient de droite comme de gauche.

    Répondre
  7. Anonyme

    27/04/2012

    @ Tucroy :

    "La certitude est la vérité des sots".

    Renseignez-vous donc en direct, écoutez avec VOS oreilles et prenez VOUS-MEME la carte du FN (c’est accessible pour quelques Euros), afin d’avoir un accès direct aux intentions ultrasecrètes, aux réunions et textes pour initiés, compréhensibles à ceux qui ont reçu le code secret de la lecture au 3-ième degré. Vous questionnerez aussi, avec la lampe halogène dans les yeux, ces « certains membres », si vous les trouvez, sous un casque à pointe.

    Après ça vous réviserez vos thèses révisionnistes, et nazies – réaffirmées – rabâchées en boucle par tous les idiots utiles.

    Ceci-dit, je ne fais pas de politique.

    @ HOMERE. J’écris plutôt depuis les UAE, la France, les USA et ailleurs. Je considère le Luxembourg comme un pays glissant vers le socialisme, mais très loin d’avoir atteint le point de non-retour de la France. Pour le reste, je ne suis pas assez fort pour comprendre votre prose.

    @ quinctius cincinnatus. Je pense comme vous que la droite n’est pas majoritaire en France, alors que l’idée fondatrice de 4V est justement, au contraire, qu’elle EST majoritaire. J’estime à peut-être 20 % la population de droite en France, avec seulement 5% issus du FN et 15% ailleurs, dont beaucoup de non-inscrits. Les français de France sont donc quasiment tous lessivés et à gauche. Il vaut mieux pour eux, car vivre dans un pareil environnement serait intellectuellement insupportable sans une certaine adhésion complice.

    Répondre
  8. Oeildevraicon

    26/04/2012

    Que ferait cette « belle et irréprochable » gauche si au 1er tour l’UMP et le FN étaient arrivés en tête ?

    Que ferait aujourd’hui « l’incorruptible » UMP si Le FN et le PS+Méchancon étaient en tête du 1er tour ?

    Eh bien dans les deux cas, ils laveraient plus blanc que blanc, aidé dans leurs œuvres par tous les médias, les syndicats, les associations et tout ce que la France compte d’anti-anti proclamés :

    Le SACRO-SAINT FRONT REPUBLICAIN.

    J’ai trop longtemps espéré et appelé de mes vœux l’union de toutes les droites,comme le souhaite d’ailleurs les 4 vérités.

    En conclusion, l’aiguillage étant restée bloquée je voterai, M LE PEN au 2eme tour. Que l’UMP implose ou explose, je m’en fiche. Peut-être en sortira t-il enfin autre chose que cette droite, la plus con (maso) du monde.

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    26/04/2012

    @ sembourg

    "Elles" ( les "idées du F.N." ) sont innombrables ; leur point commun : elles ne sont pas " politiquement correctes" ; à preuve Sarkozy veut bien des voix " F.N. " mais surtout pas des idées " F.N. "
    En conclusion la droite n’est pas majoritaire dans le Pays , même de façon comptable , puis qu’il y aurait dans de bilan de fausses écritures selon les experts ( comptables )

    Répondre
  10. François

    26/04/2012

       " Juste par curiosité, lesquelles?"
       C’est facile, Sembour: Celles dont la gauche a décidé qu’il fallait les combattre…

    Répondre
  11. WatsonCorsica

    26/04/2012

    Réponse :

    Parce qu’il n’y a jamais eu un procès de Nuremberg du communisme

    Parce que l’imbécile est toujours plus sensible à l’idée, au slogan, plutôt qu’à la réalité

    Répondre
  12. HOMERE

    26/04/2012

    Vu du Luxembourg, pays gavé du pognon des français et vivant au dessus du seuil de richesse, il est bien évident que l’idée Européenne du libre échange est sacrée !! sinon on comprend plus rien !Alors vient à l’idée que la conversion de MLP au marxisme serait une bonne chose si l’on habitait pas dans ce micro pays qui abrite les pétros dollards et les milliards de la came !! sans compter les planques des fiscaux éxilés….voilà au moins une bonne raison de ne pas être en accord avec la conversion Lepéniste vers l’économie dirigiste et étatique !! il y a aussi beaucoup d’autres raisons !!

    Je veux aussi dire au sieur Sembour que son mail est un pléonasme : "cleanmaxi -luxembourg"

    Mon Dieu l’éxil est la pire des choses pour ceux qui n’aspirent pas au retour !!

    Répondre
  13. Anonyme

    26/04/2012

    @ SEMBOUR : Les thèses révisionnistes, quant au nazisme – non démenties – de certains de ses membres, par exemple, et la référence à ce même nazisme qu’il affiche par sa relation avec ses partis frères dans d’autres pays. Cela dit : Les électeur du FN sont-ils davantage comptables des horreurs fascistes que le sont les citoyens ayant voté pour Mélenchon, Joly, Poutou et consort de celles du communisme ? Les socialistes font en tout cas moins la fine bouche lorsqu’ils s’allient avec l’extrême gauche que lorsqu’ils évoquent certains alliés objectifs de l’UMP dans son combat contre le terrorisme intellectuel d’une pensée unique qui nous renvoie un siècle en arrière. Il serait donc tentant pour la droite d’écouter le chant des sirènes au point d’imiter le PS dans ses tractations et renonciations aussi nombreuses que variées et contradictoires. Mais rassemblement n’est pas compromission et la main tendue à tous les électeurs de bonne volonté pour qui les intérêts de la France passent avant ceux de quelque parti que ce soit, repose sur une autre conception de la politique et de ses enjeux.

    Répondre
  14. Anonyme

    26/04/2012

    "certaines idées du FN seraient, elles aussi, à combattre "

    Juste par curiosité, lesquelles?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)