PS : "une alliance fraternelle"

PS : "une alliance fraternelle"

Tout en annonçant sa candidature, Ségolène Royal rappelle son « alliance fraternelle » avec DSK et Martine Aubry :

Cette décision, « je ne l’ai pas prise seule (…) J’ai consulté toutes mes équipes », a-t-elle assuré. Y compris, a-t-elle affirmé, les autres potentiels candidats aux primaires. « J’ai prévenu Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry ». « Ce n’est pas une compétition les uns contre les autres (…) Nous avons une alliance fraternelle pour qu’il n’y ait pas de guerre des chefs », a-t-elle poursuivi.

Concernant DSK, donné favori dans les sondages, Ségolène Royal a assuré que si le patron du FMI se décidait à rentrer, elle verrait, avec lui, « quel est le meilleur dispositif gagnant ». Et « une candidature aujourd’hui, ça n’est pas pour barrer la route de DSK », qui ferait « un très bon chef du gouvernement », a-t-elle assuré.

Martine Aubry, « je la vois très souvent », a-t-elle ensuite expliqué. Et sur la question d’une candidature aux primaires, « nous avons eu un point de vue un peu différent : Martine pense que le ou la candidate doit se présenter le plus tard possible pour subir le moins d’attaques possibles de la part de la droite »

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: