Quand la vérité n’est plus convenable !

Quand la vérité n’est plus convenable !

Comme dans les sociétés primitives, il est en France des mots qu’il ne faut pas prononcer, des idées qu’il ne faut pas exprimer sous peine de commettre un crime contre la cohésion nationale.
C’est ce qu’on appelle les tabous, qu’il ne faut pas enfreindre.Actuellement, le plus sacré d’entre eux est l’immigration. Il est permis de déplorer, comme vient de le faire le 8 juillet le Chef de l’État, le racisme et le communautarisme qui s’aggravent de jour en jour, mais en aucun cas on ne doit dire que l’antisémitisme est à 95 % le fait des arabo-musulmans immigrés en France et au nombre de 7 millions. On peut déplorer les conséquences mais en aucun cas on ne peut citer la cause.
Il est tout autant interdit d’exposer que le communautarisme est renforcé par les pouvoirs publics – ceux-là même qui demandent qu’on le combatte – en imposant par exemple dans les cantines scolaires des repas adaptés aux musulmans et des horaires pour leur plaire et surtout des allocations de toute nature qui dépassent souvent 5 000 euros par mois, par famille.
Le comble, en ce domaine, a été la liste palestinienne aux dernières élections européennes qui, très logiquement, a eu un grand succès dans les localités musulmanes de la région parisienne. Ainsi la voie est-elle ouverte, à l’avenir, aux listes algérienne, marocaine, malienne, turque, kurde, tzigane, banyamoulengue, etc… C’est ce qu’on appelle une politique d’intégration réussie sous le signe des valeurs républicaines !…
Toujours est-il que celui qui énoncera cette vérité évidente que la France est en voie de perdition en raison d’une immigration massive afro-maghrébine encouragée depuis des décennies aussi bien par l’exécutif, le législatif que le judiciaire sous le signe d’une démagogie criminelle, ne peut être qu’un énergumène d’extrême droite, c’est-à-dire un fasciste, mieux encore un nazi, à condamner sans appel.
Également ne peut être qu’un agent stipendié de la CIA, celui qui démontre que l’anti-américanisme systématique résulte d’une grande ignorance de l’histoire contemporaine et témoigne pour tout dire d’une parfaite imbécillité contraire aux intérêts nationaux, sauf à être communiste ou à en vouloir aux États-Unis pour des raisons personnelles. J’éviterai, à ce sujet, de citer quelques noms très connus de notre histoire récente.
Dans un tout autre domaine, celui du chômage, il convient aussi d’être très prudent. Sans doute est-il permis de faire état des chiffres officiels qui sont mauvais mais à la condition d’ajouter aussitôt que la croissance arrangera tout cela dans les mois qui viennent. Le chiffre officiel publié est de 2 350 000 chômeurs en France. Le chiffre réel, interdit de publication, est de 2 981 000 chômeurs touchant une allocation, plus 1 540 119 chômeurs non indemnisés, soit 4 521 219 chômeurs en France. On peut avoir davantage de précisions sur ce point en lisant le dernier ouvrage de Thierry Desjardins « C’est une révolution qu’il faut faire », chez Albin Michel.
Il est également peu recommandé de souligner que le chômage des jeunes est en France le plus élevé de tous les pays industrialisés et que de façon générale, le taux de chômage de 9,8 % est supérieur de 1,5 point à la moyenne observée dans les pays de l’Europe des quinze et bien au-delà de la moyenne de l’OCDE, chiffres qui vont s’aggraver avec les inévitables délocalisations, à venir, d’entreprises écrasées par la fiscalité et les charges sociales et qui s’apprêtent à se fixer en Europe de l’Est et en Extrême-Orient (cf. l’article d’Alain Dumait « Envahissement et appauvrissement de la France » dans « Les 4 Vérités » n° 455).
Enfin, le pire des blasphèmes, celui qui vaut rejet immédiat de la tribu, est de dire qu’en France il y a trop de vacances et que l’épidémie des congés de maladie est désastreuse. La loi des 35 heures fait tout pour qu’il en soit ainsi en ponctionnant les contribuables de 15 milliards d’euros par an pour empêcher de travailler ceux qui voudraient le faire afin de gagner un peu plus. Une loi qui relève du crétinisme démagogique aggravé.
Bref, sachons que pour être bien considéré, aussi bien dans la vie politique, par les médias qu’en société, il faut être convenable, c’est-à-dire tenir le discours suivant : « La France est un grand pays, c’est aussi la patrie des droits de l’homme. Ses chefs ont toujours réussi à surmonter la difficulté. L’immigration est une chance pour la France qui intègre à merveille toutes ses minorités. Le monde entier envie la France… ».
Déjà en 1940, on entendait ce genre de propos aussi mensongers qu’absurdes. « Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts ». Malheur alors à celui qui disait que l’armée allemande remise sur pied en quelques années était beaucoup plus forte que l’armée française, minée par le syndicalisme socialo-communiste et une stratégie archaïque et stupide. Celui-là ne pouvait être qu’un agent de la cinquième colonne à incarcérer sur le champ.
En réalité, les responsables français, depuis des décennies, démagogues de gauche, démagogues de droite, font penser à ce médecin radiologue qui truquait les clichés pour faire plaisir au malade. Un jour, le malade découvrit le truquage, mais il était trop tard.

Partager cette publication

Comments (21)

  • Nour Répondre

    Monsieur Lambert, je salue votre courage, et votre point de vue. Est-il bon, pour vous, d’utiliser les procédés de vos adversaires contre nous, les immigrés ? Car enfin, vous avez eu à souffrir des préjugés imposés par la pensée unique socialo-communiste, vous luttez pour promouvoir une autre analyse que celle qui nous est servie par la masse des médias, ceci vous honnore. Il est des faits qui sont incontestables, des constats efficaces pour combattre notre présence en Fance , mais comme toujours la passion vous pousse à prendre des raccourcis indignes d’une pensée ordonnée qui se veut honnête. Monsieur Lambert, aimez vos amis avec modération car il peuvent adopter la cause de votre ennemi, et haïssez vos ennemis avec modération car ils peuvent devenir un jour des amis. Votre inquiétude pour la France est légitime, et si vous saviez le contenu de nos coeurs, vous prendriez des précautions au sujet des Arabo-musulmans, avant de dire qu’ils sont antisémites. Nous sommes arrivés à une telle confusion, que les mots n’ont plus de sens, et que chacun se permet de dire son sentiment. Les mots sont au service de la Vérité et non au service de nos sentiments, car alors ont se retrouve l’esclave de la logique des idées, et vous savez ce que cela veut dire.

    28/08/2004 à 20 h 17 min
  • Nour Répondre

    Vous pensez comme les islamistes qui comme vous sont habités par l’esprit modernes dont la caractéristique est de faire table rase du passé.Nous ne sommes pas des ennemis, nous autres , c’est vous qui pendant des siécles avez assassinés la France, je n’ai pas sur les mains le sang de son derniers Roy. Je milite auprés des miens pour preparer notre départ de la France. Nous savons depuis longtemps que nos jours sont comptés nous allons quitter la France par légion. Ce jour viendra je peux vous le prommettre, car les valeurs sublimes de Dame France sont foulées aux pied par vos soins. Nous sommes des gens qui ne se sont jamais occupés de leurs droits, notre devoir est notre seule préoccupation. Cessez de pleurer comme des enfants privés de dessert, votre imagination ne peut concevoir la réalité de ce qui se prépare .

    26/08/2004 à 23 h 16 min
  • FRANCK Répondre

    eh oui, cela devait arriver, nous atteignons le point d’essouflement de la politique d’immigration à outrance, on appelle ce phénomène le retour du bâton, non? Etre tolérant ok, être ouvert à d’autre cultures ok (suis marié avec une métisse mais ne faudrait il pas de la mesure comme nos parents nous l’inculquait, mon seuil de tolérance est atteint (eh oui ce seuil fatidique est une réalité pour moi n’en déplaie à certains).ce qui me dérange n’est pa tant le nombre de personnes non indigènes mais plutôt des comportements hostiles, agressifs,des discours autoritaires, des demandes de droits parfois légitimes mais sans exercer des devoirs en compensation, un rejet complet de la culture occidentale. Je conseille aux « humanistes » à 0,30 Euros de cotoyer l’autre,le non autochtone, de le pousser paisiblement dans ses retranchements afin de connaitre réellement ses idées, il serait surpris comme je l’ai été. Plus je voi ce genre de comportements plus je m’attache à mes origines et à celles de nos pays occidentaux frères.Ce n’est pas de la peur ce n’est tout simplement que du RAS LE BOL. Le racisme en france ne vient pas uniquement de la population autochtone, soyons franc et honnêtes. J’attends patiemment une réaction de mon peuple, et dans cette attente je vais militer politiquement à la rentrée afin d’exprimer mon exaspération, mon incompréhension face à cette haine et mépris de nos valeurs lesquelles ne sont peut etre pas les meilleures mais ce sont celle qui ont forgé notre identité. Bien qu’il ne soit pas possible de légitimer quelques unes de leurs actions politiques, les Américains sont nos frères ainsi que les juifs, allemands, anglais…….

    06/08/2004 à 1 h 44 min
  • R. Ed.ne pas confondre avec la copie Répondre

    Cela ne vous dérangerais pas de ne pas utiliser mon pseudo ? Ayez un tout petit peu d’imagination,que diable !

    30/07/2004 à 14 h 05 min
  • R.ED Répondre

    A jacky.a Est-ce que tu es un Basque bègue ?

    30/07/2004 à 10 h 57 min
  • SIMON DE MONTFORT Répondre

    Je viens d’apprendre, comme tout un chacun, que le jeune homme récemment assassiné à coups de hachette était tombé sous les coups d’un marocain. Pour consoler les malheureux parents de la victime, sans doute faudra-t-il leur rappeler que, comme l’a déclaré M. Bernard STASI (Médiateur), « l »immigration est une chance pour la France ».

    29/07/2004 à 19 h 47 min
  • Caliméro Répondre

    pour Shére Khan il n’est pas question de se barrer aux States. Vous n’avez pas bien lu nos posts. Nous ne sommes pas contre l’immigration, nous souhaitons simplement qu’elle soit contrôlée et rationnelle. Si c’est pour faire immigrer des gens et les envoyer directement comme allocataires du RMI ou comme prestataires aux aides sociales ce n’est pas la peine de les faire venir.Si nous n’avons pas les moyens de les héberger (et c’est le cas avec la crise du logement actuelle)pourquoi les laisser venir et se plaindre qu’ils sont mal logés .Si c’est pour que les étrangers qui viennent nous générent des problèmes de société qu’ils restent chez eux .Celui qui veut s’installer en France pour y travailler,gagner sa vie honnêtement, s’intégrer à la vie et aux moeurs Française sans réclamer de passe droits communautaristes (horaires particuliers à la piscine, pas de sport pour les filles, repas particuliers à la cantine…..)Je dis bienvenue….En privé les gens peuvent faire ce qu’il veulent ça ne regarde qu’eux. Mais on ne peux pas adapter des horaires spéciaux dans le monde du travail à tel ou tel parce que sa religion lui impose un jeûne ou une priére à un moment donné ou un jour donné.IL ne faut pas mélanger vie publique et vie privée. Et puisque vous parlez des States sachez que là bas les différentes communautés se fréquentent peu et qu’elles sont sectorisées par quartier.Elles peuvent donc recréer leurs modes de vie respectifs voire leurs coutumes sans gêner les autres. Mais sorties de leurs quartiers elles respectent l’ensemble des régles communes. C’est plus l’incohérence des pouvoir publics en matiére de gestion de l’immigration que l’immigration elle même qui est en cause…. C’est un débat qui ne sera résolu( peut être…) que lorsque les pouvoir publics prendront leurs résponsabilités.

    29/07/2004 à 15 h 46 min
  • T.Larger Répondre

    rappelons qu’un de ces guantanamistes a vu son frère et son père, imam de la banlieue lyonnaise, arrétés pour activités bizarres du genre fabrication de bombes artisanales et autres joyeusetés, bref nous avons là un apport culturel certain à leur pays d’accueil. Qu ‘on puisse prétendre que ces tristes individus soient français me donne la nausée, je ne veux rien avoir de commun avec ces gens qui abusent de notre hospitalité

    29/07/2004 à 13 h 32 min
  • Shere Khan Répondre

    Bravo Nemesis , enfin quelqu’un qui a un peu de plomb dans la cervelle dans ce pays. Tous les autres barrez vous aux USA , le pays qui accueille 2 millions d’immigrés par an et dont le president a les idees plus proche d’un islamiste que d’un « liberal » digne ce ce nom.

    28/07/2004 à 18 h 32 min
  • Caliméro Répondre

    Mais qu’est-ce qui nous pousse de la sorte a nous préoccuper du sort de quelques individus qui renient nos valeurs? Des gens à qui nous (enfin…nos dirigeants)avons donné la nationalité Française et qui la salissent en se mêlant à des actions de guerre anti démocratique ? Il y aurait eu des négociations diplomatiques afin de libérer ces prisonniers à Guantanamo….Mais nous n’avons donc rien d’autre à faire? On a l’impression que nous sommes fiers d’avoir des « Français » combattants de l’islam….Maintenant qu’ils sont rapatriés, aprés une gesticulation judiciaire pour faire passer la pilulle (gesticulation qui va coûter un max….)gageons qu’ils seront de nouveau en liberté pour aller de nouveau faire passer la France pour un pays de terroristes…Je ne comprends plus rien à rien…

    28/07/2004 à 8 h 46 min
  • jacky.a Répondre

    aucune étude ne prouve que… ce sont les arabo-musulmans… qui… qui… qui… qui… aucune études ne prouve que… que… que… que… que… mais il y a une constat … l’univers des prisons…. a moins de 40% d’indigène…. pour plus de 60%…de français…. d’origine arabo-musulmane. Indigène moi-même… d’une région exotique, le pays basque… si la France agonise… en se voulant la jeune nation…des colonies passées… l’ensemble de ses indigènes des régions reculées… feront de leurs terres ancestrales… un refuge sanctuaire… que même les armées… ne pourront investire… la Corse nous montre le sens… le pays Basque en suit la trace… à quant les 2 Savoies…la Lorraine et la Saxe… peut-être pour bientôt… les élections arrivent… et dans ces régions délimitées… le qui..le que…ne pourra se poser… déjà en Corse il chute… au pays Basque…il n’est…

    27/07/2004 à 22 h 03 min
  • Tatangas Répondre

    Je me permets d’intervenir à nouveau à l’intnention de deux intervenants ci-dessus: MM Alain Bourgault et Calimero dont j’ai apprécié l’autheticité du texte et son vécu. Je voudrais leur rappeler pour conforter leur point de vue que lorsque nous avons quitté l’Algérie (eh oui, je suis un rapatrié) la population musulmane du territoire s’élevait approximativement à 9 Millions. Combien sont-ils aujour’hui ? Plus de trente millions. Appliquez donc ce taux de fécondité à la population immigrée en France et vous aurez vite une vue réelle de l’avenir. Alors, 7 ou 6 ou 5 millions, peu importe.

    27/07/2004 à 20 h 29 min
  • paddy10 Répondre

    merci malheureusement a sas. Pour moi la france est morte en 1940! la preuve nos médias parlent des Français de Guantanamo! un comble! Ne m’appelez plus jamais France……

    27/07/2004 à 19 h 03 min
  • Caliméro Répondre

    Bien Alain. Moi j’habite Bobigny et je confirme vos observations. J’habite dans une cité ni meilleure ni pire que toutes celles qui sont sur Bobigny.Et ce que voient les habitants de ces cités est en compléte rupture avec la vision que peuvent en avoir les provinciaux des petites villes Francaises. Et c’est bien là le drame.Il faut y vivre pour le comprendre.Avant de penser que nous sommes xénophobes,ce que je réfute pour ma part, venez, les provinciaux vivre, ou essayer de vivre dans le 93…Là ce ne seront pas des discours, des articles de presse, mais vous constaterez de visu que ce que l’on voit traîner se sont bien des Africains, du nord ou du sud. A partir de 14hoo (avant c’est trop tôt…) et jusqu’a des 2 ou 3 heures du matin sans se soucier des autres habitants, dérapages en voitures, sonos a fond vitres ouvertes, discussion aux pieds des immeubles, pavés dans les vitres de portes…. (pas possible de dormir la fenêtre ouverte l’été…).Les bus ne circulent plus a partir de 22hoo (jets de pierres,lancer de poubelles, agressions…) . Pas de sortie autrement qu’en voiture et si vous rentrez tard du boulot tant pis pour vous….vous marchez…. Obligé de mettre ses enfants dans les écoles privées au prix de sacrifices, sinon ils ne peuvent suivre une scolarité de qualité.Ces jeunes comme on les appelle pudiquement, ces fouteurs de binz n’ont guére plus de 17 ans et sont tous originaires d’Afrique ou du Maghreb. ce n’est pas du racisme, c’est une constatation. Ce ne sont pas vraiment eux qui sont en cause, c’est la politique de laxisme qui nous gouverne depuis 20 ans.Les gens voient ce qu’ils voient et les discours contraires n’arrangent rien. Il n’y a aucune raison pour que les immigrés du sud ne puissent vivre en France. On demande simplement qu’ils soient soumis aux mêmes lois que nous.Personne ne vient contrôler une voiture dans la cité alors qu’a 15, 16, 17 ces gamins font du rodéo sans permis, sans assurance,sans même une immatriculation. Savez vous ce que je ressents lorsque je me fais arrêter pour 15 km/h de trop et que je suis sanctionné…quand je paie 11 euros parce que j’ai oublié mes papiers à la maison? et tout est comme ça.J’aimerai pouvoir dormir aprés le boulot, recevoir du monde sans être obligé de surveiller leur voiture.Et se sont toujours les mêmes…. Alors il faut arrêter la démagogie. Aidons certe, ceux qui le mérite, mais soyons francs et ferme avec les autres et vous verrez que tous le monde y gagnera. Et en premier lieu les immigrés qui ne viennent pas en France pour en tirer profit mais pour vivre honnetement.

    27/07/2004 à 15 h 20 min
  • sas Répondre

    la FRANCE est comme un astre morts….elle ne brille plus depuis des lustres et ne le sait pas….la France de source majoritairement chrétienne et héritière de l’histoire de france…n’est plus !!! Remercions les frères libres penseurs subversifs ou « lumieres » dont les héritiers dogmatiques militent à ce jour a la cgt,fo ou cfdt…les détricoteurs de nations….merci 1789,merci Danton,voltaire,rousseau et autres franc-maçons , vous avez érigés vos utopies en réalité…donc délité la nation FRANCAISE….c’est au prochain conflit armé qu’on mesurera pleinement l’ouvre de votre sabotage….il n y aura plus un français pour monter au front… Vous philosophiez pour occuper vos soirées d’oisifs et de lubriques…il y a des cons qui se sont engouffrés dans vos rêves d’une autre sociétées. la france n existe plus… sas

    27/07/2004 à 14 h 47 min
  • cast Répondre

    La classe politico-journalistique ne fait que refléter la société française:si Napoléon disait des anglais qu’ils étaient « une nation de boutiquiers »,les français sont ,eux,une nation de couards et de collabos.ainsi,90% d’entre eux pensent qu’il y a trop d’immigrés en France,mais ils sont 80% à réélire le président qui leur promet que rien ne va changer.80% pensent qu’il y a trop de corruption,mais ils réélisent triomphalement Chirac,Balkany et Mellick;et si Tapie s’était représenté ,il aurait été pareillement réélu.et il en va ainsi de tout les problèmes.La lacheté chronique des français provenant de l’assistanat systématique et du déni de la propriété corporelle et matérielle,rien ne changera tant que cette dernière ne sera pas rétablie et respectée.

    27/07/2004 à 13 h 09 min
  • Alain Bourgault Répondre

    Admettons un instant que vous ayez raison Mr Séméria; que les chiffres énoncés soient faux. Pourquoi donc ces actes antisémites ne se produisent surtout que depuis le durcissement du conflit israélo-palestinien. Les Français de souche voueraient-ils un amour immodéré pour les palestiniens au point d’accomplir tous ces actes odieux envers les israéliens ? Dites cela à un cheval de bois, il vous donnerait un coup de patte ! Admettons encore que le chiffre avancé de 7 millions d’immigrés soit erroné. Peut-être résidez-vous au fin fond de la Lozère, mais je vous conseille alors de sortir un peu; d’aller prendre le métro comme l’on dit, et tiens ! de vous rendre au marché des 4 Routes de La Courneuve le dimanche matin par exemple Vous pourriez alors y faire une découverte qui risquerait d’ébranler vos convictions. A cet endroit, reprenez-donc le tram en direction de Bobigny; au passage, relevez le nombre de voyageurs de type européen, vous verrez, vous les aurez dénombrés en une fraction de seconde, descendez à Bobigny, et prenez la peine de vous y promener. Je vous conseile alors, pour votre sécurité d’éviter d’entrer dans les cités. Assistez donc plutôt aux audiences du tribunal de cette même ville, vous serez très édifié. Afin de parfaire votre visite, poursuivez-la jusqu’aux services d’état-civil des mairies du neuf trois, afin d’y consulter le registre des naissances. Amusez-vous alors à calculer le pourcentage des noms et prénoms à consonnance étrangère. Vous commencerez alors à trouver une certaine concordance des chiffres. Afin d’atténuer votre ignorance dans ce domaine, permettez à mon tour de vous indiquer quelques pourcentages qui proviennent directement de personnes dont la parole ne saurait être mise en doute: Un commissaire de police de ma commune (Drancy) m’indiquait que 80 pour cent des arrestations sur la ville, concernaient des maghrébins et africains. Une amie avocate au tribunal me confirmait le même pourcentage des affaires jugées dans le domaine de la délinquance. Pourcentage identique relevé par mon fils gendarme, effectuant des transferts de prisonniers entre les prisons parisiennnes. Osez donc déclarer que ces personnes font preuve d’une malhonnêteté intellectuelle ? Par ailleurs, votre contestation sur les chiffres est une querelle de marchand de tapis: Les 7 millions annoncés par Christian Lambert (que je salue pour ses propos toujours pertinents et mesurés)représentent 11 pour cent de la population. Vous prétendez qu’il n’y aurait en fait (traduit en pourcentage, que 8 à 10 pour cent d’immigrés). La belle affaire !!! nous ne sommes plus à raisonner sur une légère différence de pourcentage, et c’est bien là où se trouve votre problème. quand il n’y a plus d’argument choc à opposer, on chipotte sur une légère différence de pourcentage. Je ne vous suis pas du tout sur ce terrain et j’espère que d’autres personne m’emboîtrons le pas en apportant aussi d’autres arguments, peut-être encore plus percutants. Mais sauront-ils réviser vos opinions, j’en doute. Quelqu’un a dit: »il n’y a que les imbéciles qui ne changent jamais d’avis, et ça a toujours été mon avis…

    26/07/2004 à 3 h 41 min
  • SEMERIA Répondre

    Ce texte se discrédite d’emblée par plusieurs affirmations présentées comme des vérités, mais qui sont en réalité des approximations orientées, sinon mensongères. D’abord le chiffre de « 95% » des actes antisémites qui seraient imputables à des personnes d’origine « arabo-musulmanes ». Aucune étude ne prouve cela. Pourrait-on savoir où l’auteur à puisé son information ? Ensuite, le chiffre de « 7 millions » : la population issue de l’immigration en France. Il faut savoir qu’il n’y a évidemment pas de recensement précis, et que c’est donc un chiffre donné, pour ainsi dire, au hasard. De plus, il est volontairement majoré. On parle plus généralement de 5 à 6 millions, parfois moins. Il y a donc, dans ce texte, une volonté de « gonfler les chiffres » pour faire des arabo-musulmans LE danger. Ce n’est pas seulement de la démagogie, c’est de la malhonnêteté intellectuelle.

    25/07/2004 à 15 h 17 min
  • Nemesis Répondre

    « en aucun cas on ne doit dire que l’antisémitisme est à 95 % le fait des arabo-musulmans immigrés en France et au nombre de 7 millions. » L’atlantiste André Glucksman dit qu’il existe en France 3 antisémitisme : celui des islamiste, celui des gauchiste, mais aussi celui des « milieux vieille France et conservateurs »… Que faut-il en penser ? « Toujours est-il que celui qui énoncera cette vérité évidente que la France est en voie de perdition en raison d’une immigration massive […] ne peut être qu’un énergumène d’extrême droite, c’est-à-dire un fasciste, mieux encore un nazi, à condamner sans appel » Chaque camp (« atlantiste » comme « pro-palestinien tiers-mondiste ») traite l’autre de « nazi » (ou de « munichois » dans le meilleur des cas). On ne risque pas de sortir du « shoa-centrisme »… « Également ne peut être qu’un agent stipendié de la CIA, celui qui démontre que l’anti-américanisme systématique résulte d’une grande ignorance de l’histoire contemporaine et témoigne pour tout dire d’une parfaite imbécillité contraire aux intérêts nationaux » Est-ce que les intérêts nationaux peuvent être différents de ce que la majorité du pays croient qu’ils sont ? Oui, peut-être, si une minorité de « rois-philosophes » « prennent leurs responsabilités » pour imposer au pays son propre bien malgré lui. Mais qui sélectionnera les « rois philosophes », si ce n’est leur propre conviction d’être dans le vrai (ce qui ne les distingue pas tellement de leurs adversaires) ? La notion d’élite politique est plus platonicienne que libérale, car le libéralisme, à la base, reconnaît davantage l’intérêt de l’individu que « l’intérêt général » (plutôt une fiction). Ce doit être dur d’être « libéral-conservateur », en ce moment, car le « libéralisme » et le « conservatisme » sont de plus en plus difficiles à concilier… « sauf à être communiste » Certes. « ou à en vouloir aux États-Unis pour des raisons personnelles. J’éviterai, à ce sujet, de citer quelques noms très connus de notre histoire récente. » Je n’ai pas compris l’allusion, moi, en fait… Le « pétainisme » de Mitterand ? Nous voilà encore dans « l’obsession du fascisme » reprochée pourtant aux gauchistes… Mais enfin, admettons. Ceci dit, pour le moment c’est Chirac qui tourmente les « atlantistes », or il n’était pas prédisposé à s’opposer aux USA (qu’il connaît mieux que la plupart des Français) ni des juifs ou d’Israël (c’est lui qui a abandonné en 95, à tort selon moi, la « théorie gaulliste du pieux mensonge », car « le passé », disait-on « ne passait pas »). « Dans un tout autre domaine, celui du chômage, il convient aussi d’être très prudent. Sans doute est-il permis de faire état des chiffres officiels qui sont mauvais mais à la condition d’ajouter aussitôt que la croissance arrangera tout cela dans les mois qui viennent » Pourquoi ne fait-on pas comme les Pays-Bas, d’irréprochables libéraux, qui font baisser leurs statistiques du chômage en classant comme « handicapés » (hors chômage) et en leur accordant des pestations sociales, ceux qui ont un poil dans la main. Ainsi, avec des statistiques arrangées, la morosité baisserait, la perception de la France à l’étranger s’améliorerait et l’économie repartirait (sauf que… les francophobes s’empresseraient de contester la performace française tandis que le tour de passe-passe des Pays-Bas, eux aussi en déficit de plus de 3%, passe comme une lettre à la poste). En fait, la psychologie compte beaucoup en économie, donc un ministre qui dirait que « ça va mal » risquerait d’énoncer une prophétie autoréalisatrice, et serait un mauvais ministre. ça irait « encore mieux » si les Français votaient plus « libéral » ? En démocratie, le peuple choisit les représentants de son choix. A eux d’agir en fonction des contraintes que le peuple leur impose. Si c’est trop compliqué, les politiques n’ont qu’à faire un autre métier… « Déjà en 1940, on entendait ce genre de propos aussi mensongers qu’absurdes. « Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts ». » Ce slogan était accompagné d’une carte des colonies de la France et du Royaume Uni. Et c’est bien à partir de ces colonies que la guerre a été gagnée. Oui, gagnée. S’agissant de l’Angleterre, bien-sûr mais aussi de la « France libre ». Jusqu’à récemment (1995) la France avait en effet gagné la Seconde Guerre Mondiale (siège au conseil de sécurité, zone d’occupation en Allemagne). Mais de manière lancinante, « on » nous a expliqué que la France « n’avait jamais pris vraiment conscience de l’importance de la collaboration » et de sa responsabilité dans l’Holocauste, et que « les Français » n’en pouvaient plus de tant d’hypocrisie, et souhaitaient désormais jeter « un regard sans complaisance » sur « les jours les plus sombre de leur histoire ». Et grâce à qui a-t »on » obtenu cet indispensable examen de conscience des Français sur leur lâcheté trop longtemps dissimulée ? Grâce à… Jacques Chirac ! Il est vrai que les « atlantistes » sont en droit de s’estimer surpris, s’agissant de l’Irak, par un président qui avait pourtant su s’affranchir des « ambiguités » franchouillarde du gaullisme historique. Mais, que voulez-vous ? Chirac va où le vent le pousse ; et, dernièrement, le vent aura soufflé plus fort dans une direction qui déplait aux atlantistes. Les temps changent, tout simplement… Alain Finkielkraut a regretté que « l’on ait trop mis l’accent sur la Shoa » et fait ainsi douter les Français de leur identité (il est allé jusqu’à contester « l’acharnement » contre Papon). Son souci d' »équilibre » mérite d’être salué, mais il est dommage qu’il soit si tardif et ne se manifeste qu’au moment où la « pression de l’islamisme » met à l’épreuve « l’estime de soi » du monde occidental. Dommage également que sa reflexion ne soit pas reprise au bond par les autres « atlantistes ». Si l' »on » avait moins insisté pour que la France confesse sa « lâcheté », « on » n’en serait pas aujourd’hui amené à s’interroger sur le manque d’estime de soi de l’Occident (de l’Europe, en pratique), tellement désarmant face à l’islamisme. Afin de restaurer « l’estime de soi » de la France, peut-être serait-il judicieux de considérer comme « nulle et non avenue » la reconnaissance par la France de ses fautes dans la collaboration, et revenir à l’idée selon laquelle Vichy lui-même était bien « nul et non avenu » (on pourrait par exemple mettre cette erreur d’interprêtation de l’Histoire sur une « exacerbation des passions » qui aurait conduit à un jugement injuste ; après tout, « la France » a pu s’accuser d’un crime dont elle n’etait pas coupable). Or pourtant, le monde anglo-saxon a l’air de beaucoup tenir à cette conception de l’Histoire en vertu de laquelle la France serait globalement responsable de collaboration (la « collaboration » est un mot apprécié des atlantistes lorsqu’ils veulent démontrer la « lâcheté » passée et présente de la France). Cette lâcheté pétainiste et collaboratrice est considérée comme tellement consubstancielle à la France que « nos amis anglo-américains » l’associent à des disgraces physiques telles qu’un manque d’hygiène et un caractère efféminé, qui ne sont pas sans rappeler les stéréotypes nordicistes (notamment nazis mais aussi scandinaves et américains) de la première moitié du XXème siècle à l’encontre des méditerranéens en général (et des juifs en particulier). Ainsi l’Australo-Américain Rupert Murdoch, ne semble-t-il pas considérer que la xénophobie, s’agissant de la France, soit politiquement incorrecte (depuis bien avant le problème irakien), et cela n’a jamais paru choquer la classe politique britannique. En revanche, ce Monsieur échappe au soupçon de « fascisme » tant il est irréprochable quant à son philo-sémitisme, ce qui prouve que l’assimilation des conservateurs Américains à des « Nazis » est malhonnète, au moins sur ce plan (certes très important). Néanmoins, tant que l’Amérique, et en particulier les néo-conservateurs, invoqueront les « fautes » de l’Europe (et surtout de la France, nation qu’ils cherchent le plus à affaiblir) pour la dissuader de mener la politique de son choix, ils obtiendront l’effet contraire à celui qu’ils recherchent et susciteront l' »antisémitisme » qu’ils lui reprochent. Pour résumer, puisque ce site se propose de nous dire « les quatre vérités », je trouve qu’il se réfère un peu trop à la période de la « collaboration » afin d’exhorter les Français à lutter contre leur supposée « lâcheté » congénitale, et de prendre exemple sur les nobles Anglo-saxons. Cela dicrédite ceux qui se proposeraient de critiquer l' »ethno-masochisme » gauchiste. « Malheur alors à celui qui disait que l’armée allemande remise sur pied en quelques années était beaucoup plus forte que l’armée française, minée par le syndicalisme socialo-communiste et une stratégie archaïque et stupide. » Certains atlantistes (et les conservateurs américains) expliquent également que la France a perdu la bataille en 40 (moi je ne dis pas « la Guerre », désolé) à cause des 40 heures de travail hebdomadaire. Il se trouve que c’est également un argument pétainiste. Mais je me garderais bien de traiter les atlantistes de pétainistes pour une telle raison : après tout ce n’est pas parce qu’Hitler a fait des autoroutes que les autoroutes sont « nazies » et ce n’est pas parce que Le Pen dit qu’il fait jour à midi etc. Mais, de même, si l’on est partisan de « l’Europe-puissance » et que l’on souhaite qu’elle tienne tête aux USA (y compris en ayant recours au protectionnisme), ce n’est pas parce que les nazis concevaient un projet vaguement semblable au profit de l’Allemagne, que ceux qui s’y opposeraient aujourd’hui seraient fondés à assimiler ses partisans à des « nazis », « antisémites », et de se dispenser d’une critique sur le fond.

    25/07/2004 à 3 h 17 min
  • Tatangas Répondre

    Mon commentaire a « sauté » – je voulais dire que les journalistes manquent à leurs devoirs de dire la vérité, avec une unanimité qui paraît orchestrée. Or on nous dit que Mme Anastasie est morte !!!

    24/07/2004 à 20 h 52 min
  • Tatangas Répondre

    Oui, un jour le malade découvrit le trucage mais il était trop tard: il était sur le point de mourir. La France subira-t-elle le même sort? Est-elle capable de découvrir le trucage ? Je voudrais vous demander Monsieur LAMBERT, dans quelle mesure la Presse — d’une manière générale, je veux dire TOUS les journalistes — ne sont pas responsables de cet état de choses. Traditionnellement et d’ailleurs pratiquement, ce sont eux qui forment l’opinion. N’ont-ils pas le devoir de dire la vérité et toute la vérité ? Apparemment ils manquent avec une unanimité extraordinaire — j’a

    24/07/2004 à 20 h 49 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: