Quand l’arbre Depardieu cache la jungle fiscale

Posté le décembre 13, 2012, 11:55
5 mins

Sans être un grand « fan » de Gérard Depardieu – qui tire un peu trop la couverture à lui dans ses films, à mon goût –, ­ je comprends mal les attaques dont l’accable la classe politique, de gauche comme de droite.

 J’y vois cependant une bonne surprise : je n’espérais pas que toutes ces personnalités, qui presque toutes n’ont eu de cesse depuis trois décennies de brader la souveraineté française à l’eurocratie bruxelloise, fissent finalement montre d’un patriotisme aussi ardent. Depardieu, paraît-il, est un mauvais citoyen et un mauvais Français parce qu’il a choisi d’aller s’installer en Belgique, et à un kilomètre de la frontière française, qui plus est, pour adresser un insolent pied-de-nez à son percepteur, au gouvernement socialiste et au président qui-n’aime-pas-les-riches.

Le scandale est énorme. L’histrion fait offense à la solidarité républicaine ! Au ministère du budget, le bon Cahuzac, entre deux réponses à Médiapart, doit en frémir d’indignation : la Belgique, pensez donc ! Et Yannick Noah, l’animateur attitré des festivités présidentielles qui a tant aimé la Suisse, a sûrement du mal à se remettre de cette cruelle atteinte à la respectabilité du star-système français…

A droite, Copé, qui démontre tous les jours son souci de l’intérêt général et national, a vilipendé la vilenie de l’émigré. Même Marine Le Pen, peut-être cornaquée par son entourage chevènementiste, a jeté sa pierre au maudit ; et Chantal Jouanno s’est à son habitude surpassée, en en appelant à ce qu’elle appelle « l’harmonisation fiscale » et qui n’est en fait que l’alignement de l’ensemble de la fiscalité européenne sur la fiscalité française, qui est la plus lourde et la plus inquisitoriale. Ainsi, lorsque des captifs du fisc français (ayant les moyens de faire ce choix) choisissent l’exil, Mme Jouanno ne s’interroge pas sur les conditions de la détention, ni sur l’étranglement auquel sont soumis les prisonniers, mais songe seulement à étendre ces conditions abusives à l’univers entier, s’il se pouvait, pour effacer tout espoir d’évasion.

Chantal Jouanno aurait fait une fonctionnaire zélée en Union soviétique.

À gaspillages publics, exils privés

Je précise, pour éviter tout malentendu, que je ne suis pas assujetti à l’ISF et que je fais partie de ces nombreux Français de la classe moyenne qui n’ont pas la moindre chance d’échapper au garrot fiscal, que l’administration leur applique d’ailleurs moins au moyen de l’impôt sur le revenu que par l’explosion de la fiscalité locale. Pourquoi, alors, défendre ici Depardieu ? Puisqu’on nous parle de solidarité, j’invoquerai ici celle des prisonniers.

Au reste, il s’agit moins de défendre Depardieu que de souligner l’effet inévitable de la surfiscalisation, que constitue l’exil fiscal. Le cas de Depardieu déchaîne la polémique parce que Depardieu est une star. Combien de fortunes ont-elles quitté la France plus discrètement ?

Les insulter n’est sans doute pas le meilleur moyen de les retenir ; en revanche, cela évite de se poser des questions embarrassantes sur le niveau de notre dépense publique et sur les nombreux gaspillages d’argent public qui creusent toujours davantage le déficit et la dette publics (or, comme aime à le dire Alain Dumait, l’argent public sort des poches privées).

Comme exemple de gaspillage, je prendrai, parmi tant d’autres, le régime des intermittents du spectacle, mis en place pour aider les artistes dépourvus de moyens à subsister, mais dont profitent aussi certaines stars, qui perçoivent le chômage entre deux cachets mirobolants. Au fait, il ne serait pas inintéressant de savoir si MM. Depardieu et Noah se sont déjà trouvés dans ce cas…

33 réponses à l'article : Quand l’arbre Depardieu cache la jungle fiscale

  1. HansImSchnoggeLoch

    17/12/2012

    Réponse à l’intervenant alias « Jaures ».
    Si Depardieu n’avait rien fichu comme vous et bien l’état français n’aurait rien eu du tout.
    Et si tout ceux qui réussissent suivent l’exemple de Depardieu ce qui ne va plus tarder avec cette gouvernance minable actuelle et bien adieu veau gras, hôpitaux, écoles et tutti quanti.

    Répondre
  2. Jaures

    17/12/2012

    Dans les années 80, Gérard Depardieu chantait ceci:
    « Comédien, comédien,
    Tu te fais du bien, tu te fais du bien
    Comédien, comédien,
    Tu te fais du bien et tu te plains. »

    Répondre
  3. Shadok

    17/12/2012

    Gérard Depardieu s’installe en toute légalité en Belgique dans l’indignation générale du gouvernement français et de ses ministres alors que la très grande majorité des citoyens, ( plus de de 80% selon les derniers sondages ). approuve et comprend sa décision.

    Gérard Depardieu, selon ses affirmations , à payé en impôts divers 150 millions d’euros à l’état français pendant toute sa carrière.

    La fraude sociale, qui est considérée comme un véritable, délit, coûte à la France plusieurs milliards d’euros.

    Répondre
  4. Shadok

    16/12/2012

    Les imposteurs, les manipulateurs, les menteurs, les terroristes intellectuels et les pères la vertu récoltent ce qu’ils ont semé.

    Gérard Depardieu, un vrai socialiste français
    Il y a bien longtemps que le PS a rendu son passeport tricolore

     » Gérard Deaprdieu ne fait en cela que se partager la vision internationaliste du monde des socialistes. Comment lui reprocher d’aller au bout de cette logique ? »

    http://www.causeur.fr/gerard-depardieu-un-vrai-socialiste-francais,20431

    Répondre
  5. Jaures

    16/12/2012

    Cher Quinctius, qu’est-ce qui vous incite à croire ainsi M Depardieu sur parole ? Apparemment, le montant de ses impôts ne l’a pas empêché de mener grand train.
    A quel montant d’imposition serait-il finalement resté en France ? Est-ce aux plus riches de décider ce que eux paieront quand le vulgaire n’aurait qu’à payer et se taire ?
    Depardieu met en avant son « talent » et sa « réussite » pour demander une indulgence fiscale. Le talent et la réussite ne s’évaluent donc selon lui qu’au montant du compte en banque ?
    Et puis quoi, admettons qu’au lieu des 185 millions qu’il prétend avoir payé il n’en ait réglé que la moitié, à quoi l’Etat aurait-il dû alors renoncer ? Combien de classes ou de lits d’hôpitaux fermer pour qu’il puisse se payer un deuxième hôtel particulier ?
    Sait-il que pour exonérer les plus riches, l’Etat belge surtaxe les salariés, notamment les classes moyennes ?
    S’en préoccupe-t-il seulement ?

    Répondre
    • sinik

      17/12/2012

      Jaures avant de faire la morale à Monsieur Depardieu, que pensez vous de l’ami de votre président ce cher Noah qui a conseillé à son fils de vivre aux Etats-Unis et quant à lui où en sont ses déboires avec le fisc.

      Et vos cher amis socialistes qui n’ont jamais travaillé de leur et qui pourtant vivent de façon bourgeoise. Ce cher Lang et son pied à terre Place des Vosges, il me semble que le prix du m2 n’est pas à 10 €uros.

      Alors balayez chez vos caciques.

      Répondre
      • Jaures

        17/12/2012

        Cher Sinik, posez-vous simplement cette question: où aller quand on veut pratiquer le basket-ball de haut niveau ? Noah, qui n’est pas mon maître à penser, a tenu le raisonnement suivant: comme chanteur il est payé par le public français, donc il paye ses impôts en France (qu’il ait un contentieux avec le fisc n’a rien d’exceptionnel,il y en a des milliers chaque année) mais son fils qui vit et travaille aux USA y paye ses impôts. Quelle différence ? Ils sont tous les deux multimillionnaires.
        Quant à Jack Lang, je n’ai pas souvenir qu’il ait demandé la nationalité belge.

        Répondre
        • sinik

          18/12/2012

          Quand on ne connait rien sur un sujet, on a la décence de ne rien écrire. Le championnat européen est d’excellent facture puisque des joueurs européens comme l’espagnol Pau Gasol Sáez, qui a évolué à Barcelone durant 3 ans.

          Noah réside aux Etats-Unis et refuse de payer ses impôts aux fisc français d’ailleurs les étudiant en droit étudient le cas de personnage.

          Mais que feraient les belges de Lang, ils ont déjà leurs politiciens incapables et comme vous l’aurez remarqué, la Belgique a continué de vivre sans un gouvernement de politicards durant plusieurs mois.

          J’ai déjà lu sous votre plume, des billevesées et autres calembredaines mais comme dirait un certain Canard enchaîné, ici vous avez franchi le mur du con.

          Répondre
          • sinik

            18/12/2012

            J’ai oublie Monsieur Gasol évolue actuellement aux Lakers et juste pour enfoncer le clou, quand il y une gréve en NBA certains joueurs de nationalité française viennent jouer dans le championnat français, chercher bien vous trouverez bien leur nom.

          • Jaures

            18/12/2012

            Cher siniq, si Noah ne paye pas d’impôts en France, comment expliquer qu’il soit en contentieux avec le fisc ?
            Pour le reste, le basket, je rends grâce à votre érudition.

        • quinctius cincinnatus

          18/12/2012

          non il se contentait de piquer des objets d’art *** dans les musées nationaux *** … comme Malraux au Cambodge

          à Tours et non …. imposables !

          des parangons de vertu civique et républicaine !

          Répondre
          • sinik

            18/12/2012

            Jaures,

            C’est justement parce qu’il refuse de s’acquitter des sommes que le fisc lui demande qu’il a des problèmes avec mais comme c’est un camarade de Normal 1er, tout cela sera bientôt oublié.

            Gardez vos sarcasmes pour vos mais comme AZ.

    • quinctius cincinnatus

      17/12/2012

      que voulez vous la vie est ainsi ( mal ?) faite :

      il y a des hommes qui ont de la gueule ( Villon , Ruteboeuf , Rabelais… ) …des femmes qui ont du chien ( La Callas , La Mallibran … Trierweiler ! ) … d’autres qui sont des …limandes ( comme Ayrault ) ou des falots ( comme François Homais notre actuel Président )

      heureusement qu’il n’y a pas que des comptables et des syndicalistes sur cette Terre … quelle tristesse ce serait alors !

      méditez cette pensée de Gustave Flaubert :

       » tout le rêve de la démocratie est d’élever le prolétariat au niveau de la bêtise du bourgeois « 

      Répondre
  6. BRENUS

    16/12/2012

    A tous les profiteurs de tous ordres, nécessairement d’accord sur ce qui fait la conjonction de leurs intérêts réciproques (fut elle au détriment du véritable intérêt général), rappelons qu’il fut un temps pas si lointain où les p..es particulières étaient définies comme des « femmes entretenues ». Cette formule devrait dire quelque chose a certains – quelque part,comme l’on dit maintenant- tant le nombre d’entretenus permanents a pris d’énormes proportions.
    Ceci dit : laissons les gauchistes s’acharner sur les producteurs de richesses car c’est le meilleur et le plus rapide moyen de les voir s’effondrer et ainsi nous accompagner vers le précipice. Selon les spécialistes de la chose, la disparition du tigre à dents de sabre serait due a un prélèvement excessif de l’espèce sur les animaux qui lui servaient d’aliment . Tous les espoirs sont permis.

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    16/12/2012

    Depardieu dit avoir payé 185 millions d’impôts en France depuis qu’il est imposable !

    il vient de rendre son passeport et sa carte d’assurance maladie dont dit il ne s’être jamais servi ( à la différence de tant d’autres ! )

    je n’ai pas une admiration excessive pour l’acteur , mais je ne peux que l’approuver

    souhaitons que d’autres franchissent eux aussi le …Rubicon et pourquoi pas moi ?

    de nos jours être  » patriote  » c’est être  » con  »

    et vive la France !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16/12/2012

      en réalité 145 millions d’impôts en 45 ans !

      Répondre
  8. HansImSchnoggeLoch

    15/12/2012

    Webmaster des 4V, je veux vous rappeler un certain mail. Je pense personnellement avoir suivi vos conseils, d’autres non!
    Cela repart de plus belle.

    Répondre
  9. Jaures

    14/12/2012

    Dr H, je vous laisse penser que produire des savonnettes parfumées ou des bombes à fragmentation serait plus « sérieux » qu’une pièce de théâtre, un livre ou un concert, c’est votre droit.
    Par ailleurs, dire que l’industrie du tourisme se résume à « bouffe, pinard et petites femmes » est trop grotesque pour être relevé.
    Enfin, si le régime des intermittents coûte 1 milliard à la collectivité, les aides aux entreprises atteignent 65 milliards et l’aide agricole se monte à 10 milliards.
    Mais il est vrai que certains préfèrent consacrer leurs soirées à l’optimisation fiscale plutôt qu’à Plaute, Ménandre ou Kâlidâsa.

    Répondre
    • Dr H.

      15/12/2012

      « Dr H, je vous laisse penser que produire des savonnettes parfumées ou des bombes à fragmentation serait plus « sérieux » qu’une pièce de théâtre, un livre ou un concert, c’est votre droit. »
      Autrement dit, Jaurès sait mieux que vous ou moi -qui sommes trop frustes- ce que nous devons aimer.
      « les aides aux entreprises atteignent 65 milliards et l’aide agricole se monte à 10 milliards. »
      Il aurait effectivement mieux valu les laisser dans les poches des contribuables, qui en auraient fait meilleur usage !
      « Mais il est vrai que certains préfèrent consacrer leurs soirées à l’optimisation fiscale plutôt qu’à Plaute, Ménandre ou Kâlidâsa. » Puisque vous connaissez bien ce dernier, n’oubliez pas de lui demander qu’il me rende mon peigne…

      Répondre
    • QUINCTIUS CINCINNATUS

      15/12/2012

      C’est bien ce que disait Drieu La Rochelle ( un grand écrivain français mais … fasciste ) :

       » la France sera un grand bordel « 

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/12/2012

      incroyable !

      @ jaurès réincarné dans l’esprit du Brahmane !

      qui pouvait s’attendre à un tel miracle de la métempsycose ?

      dans la plus pure tradition mitterandesque !

      Répondre
  10. Dr H.

    14/12/2012

    En tant qu’assujéti à l’ISF je remercie P. Menou de sa lucidité et de sa solidarité. Mais la remarque des services fiscaux (je veux parler de Jaurès) sur Avignon est intéressante, parce qu’elle confirme le projet de partage des tâches d’Hitler pour l’ Europe : les productions sérieuses confiées aux « Germains » (large « banane » de la mer du Nord à la Tchécoslovaquie). Pour la France, parc de loisirs : bouffe, pinard et petites femmes.
    Jaurès devrait aussi lire Bastiat (« ce qu’on voit, et ce qu’on ne voit pas ») : si on m’avait laissé l’argent des intermittents du boulot, j’en aurais aussi fait usage (mais ce marché-là ne se voit pas) et aucun politique n’aurait raflé des voix en disant « Grâce à moi Avignon est prospère… »

    Répondre
  11. Jaures

    14/12/2012

    Dissident, votre remarque est juste et je me repends. Mais vous-même, n’omettez pas de commencer vos phrases par une majuscule.
    Oeilderaison, Gégé, comme vous dîtes, a été lui-même un profiteur des largesses de l’Etat. Ainsi, débutant, il a profité du régime des intermittents pour subsister. Ensuite, ses cachets ont été subventionnés par les aides au cinéma. Enfin, les cinéastes qui ont fait sa réputation (car un acteur n’est bon que lorsqu’il est bien dirigé) ne se sont,eux, jamais exilés. Si Depardieu est riche c’est, certes, grâce à son talent que je ne nie pas, mais surtout grâce aux Français qui ont payé leur place pour aller le voir. Le bras d’honneur qu’il leur fait aujourd’hui pour quelques millions de plus incite plus au mépris qu’à la colère.
    Enfin, je m’étonne de l’élan de sympathie dont profite l’acteur dans ces colonnes alors que pour ses affaires, il n’a jamais hésité à s’acoquiner avec des dictateurs comme Castro ou des hommes d’affaires algériens sulfureux. Certes, l’homme est instable puisqu’il est allé du PC à Sarkozy en passant par Georges Frêche et son attachement à la religion catholique ne l’a pas empêché de mener une vie pour le moins dissolue.
    Plutôt que l’étendard d’une bourgeoisie opprimée, Depardieu doit plutôt être considéré comme un homme paumé, sur le déclin physique, professionnel et psychique, dont je n’envie pas les dernières années dans son ancien poste de douane.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14/12/2012

      la vie  » dissolue  » ( comme vous la jugez ) d’un tel homme n’est historiquement intéressante que lorsqu’il s’agit d’un génie ce qui n’est pas le cas ici …

      Répondre
  12. Befroid

    14/12/2012

    J’affirme ici que la France est un paradis fiscal…. pour les nombreux (une véritable armada) heureux titulaires d’indemnités non-imposables !

    Répondre
  13. oeildevraicon

    13/12/2012

    Bien vu Gégé! Si j’en avait les moyens je ferai comme vous.

    Nous sommes dans une république, ou tous biens acquis par le travail, à la sueur de notre front, nous sont confisqués
    par un état voyou, à son profit et à celui d’états (type régime de bananes).
    Un état qui considère que tout lui appartient et qui de jour en jour, appauvrit un peu plus sa population.

    Répondre
  14. BRENUS

    13/12/2012

    Pourquoi l’auteur s’indigne-t-il de la position et des paroles de Chantal Jouanno? Est il a ce point naif pour ne pas comprendre que la dite dame va elle aussi a la gamelle du fait de sa situation et qu’il est bien normal qu’elle se soucie de l’alimentation perpetuelle du récipient. Après tout, elle aussi a des « droits », comme le réclament les bénéficiares qui sont légions et qu’elle sait très bien brosser dans le sens du poil. A d’autres de cracher au bassinet,mais sans attendre d’autre remerciement qu’un bon coup depied auc.l.

    Répondre
  15. dissident

    13/12/2012

    le syndicaliste, quant au et non pas « quand au »

    Répondre
  16. lavandin

    13/12/2012

    est-il plus condamnable de s’expatrier que de percevoir une retraite de prefet sans jamais avoir exercé la fonction ? ( et il y en a plus d’un !!)

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14/12/2012

      les  » préfets  » : autrement ne vivrions plus dans une démocratie qui  » récompense  » ceux qui ont tant donné de leur personne tant pour le bien public qu’aux dirigeants intègres : cireurs de pompes , lustreurs d’ego , adaptateurs de l’Histoire , mensongeurs , oublieurs …et autres falsificateurs en tous genres

      Répondre
  17. Jaures

    13/12/2012

    Etonnant discours qui vise à faire des pires grigous les nouveaux rebelles. La fuite à l’étranger des riches peu enclins à la solidarité est aussi vieille que la fiscalité: on sait que le premier exode important eût lieu en 1918 quand un effort fut demandé pour reconstruire le pays.
    Quand au discours sur la « surfiscalisation », il est vain car pour certains, payer ne serait-ce qu’un euro d’impôt est proprement insupportable. Et si Pierre Menou fait partie des « classes moyennes », il doit savoir qu’en Belgique, pour favoriser les Gerard Depardieu, on surtaxe les revenus moyens. Ainsi, il n’existe pas en Belgique de quotient familial et les taux y sont brutalement progressifs. Par exemple, si le Pierre Menou belge gagne 1500€ net, il se retrouvera déjà dans la tranche de 45%. Il faut bien trouver l’argent des grandes fortunes exonérées dans la poche des salariés.
    Enfin, sur le statut des intermittents, c’est en grande partie grâce à son existence que l’industrie française du cinéma est florissante et que de nombreux festivals existent favorisant le tourisme.
    Lors de la grande grève des artistes au festival d’Avignon en 2003, les pertes commerciales de la ville atteignirent 40 millions d’euros. Gageons que les commerçants locaux, sans doute promptes à pester contre le fisc, ne doivent guère militer contre le régime des intermittents du spectacle.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13/12/2012

      hé oui ! il était indispensable et nécessaire de dire aux citoyens français que le contribuable belge paye lui aussi pour exonérer les fortunes qui franchissent le Quièvrain ( un ruisseau , pas même le Rubicon ) à fin d’  » épargner  » leurs successeurs ( en particulier )
      il est bon aussi de dire qu’ils n’iront ni aux U.S. ni au R.U. car là ils n’y trouveraient pas cet avantage
      et vive l’ Europe ! en matière de fiscalité elle vous propose tous les choix !

      Répondre
  18. quinctius cincinnatus

    13/12/2012

    pour progresser dans une jungle il faut un coupe-coupe bien affuté et un bras vigoureux ( et infatigable ) ! avons nous cela dans les magasins de la république ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)