Que celui qui a – déjà – péché lui jette la première pierre

Posté le mars 04, 2011, 12:00
5 mins

C’est ainsi que la chose fut faite.

M. Juppé, pécheur reconnu par la justice, s’est empressé de condamner les « maladresses » de Madame Aillot-Marie, sa collègue et amie de 30 ans, tandis que le premier ministre, plus digne, précisait : « elle n’a pas commis de faute », la décision prise « n’est pas une décision morale, c’est une décision politique ».

En effet, le long parcours politique de MAM a été exempt d’autres « maladresses », ce qui est une performance en politique, et elle n’a pas connu les bancs d’un tribunal correctionnel. Toutefois, le ministère des Affaires étrangères, ministère de la parole, lui a été fatal, car « la langue qui fourche (à Tunis) fait plus de mal qui le pied qui trébuche (à Gaza) », selon un proverbe africain.

En revanche, notre nouveau ministre des Affaires étrangères a oublié ses propres maladresses : location d’appartements dans des HLM de la ville de Paris, pour lui-même et pour sa parentèle, emplois fictifs, « arrangements illégaux » selon les attendus au vitriol du tribunal de Nanterre, ainsi que ceux de la cour d’appel de Versailles. Sévérité injuste à l’égard de Madame Aillot-Marie, inquiétude quant à la place qu’il paraît prendre à nouveau dans la conduite du pays.

Ce remaniement ministériel a au moins permis au président de prononcer un discours à la hauteur des évènements. Il a pris en compte les prochains flux migratoires dont l’importance brutale, pourtant annoncée voilà longtemps à la tribune de l’ONU par un président algérien, n’avait jamais été envisagée. Cependant, l’exhumation d’un serpent de mer comme celui de l’Union pour la Méditerranée, dont il a reconnu qu’elle s’était bornée à une grand-messe, ne résoudra aucun problème. Seules des actions bilatérales seront utiles. En cela, le racket proposé par M. Kadhafi à l’Italie n’était pas inopérant : des milliards d’euros pour fixer ses populations et celles de l’Afrique sub-saharienne. Mais que restera-t-il alors de nos beaux discours au sujet des droits de l’homme et de la morale politique ?

Comme nous aimerions que la gauche française et la gauche européenne nous donnent leur opinion et nous fassent part de leur solution !

Comme un point d’orgue à ce silence, M. Roland Dumas, ancien ministre socialiste des Affaires étrangères, s’est exprimé dans le dernier numéro du Figaro Magazine pour nous confier qu’il avait sauvé la mise de M. Kadhafi, en refusant le survol de la France par les avions américains, lui offrant ainsi un répit de plusieurs heures avant le bombardement de Tripoli.

Que de complices ce tyran aujourd’hui honni a-t-il pu recruter ! Songez que l’année dernière encore, il n’y eut que 37 pays sur 192 – 37 seulement –, votant pourtant à bulletin secret, pour refuser l’admission de la Libye à la commission des droits de l’homme de l’ONU. On redoute d’apprendre un jour le sens d’un vote de la France, probablement émis dans la tradition de la politique pro-arabe du Quai d’Orsay.

5 réponses à l'article : Que celui qui a – déjà – péché lui jette la première pierre

  1. Anonyme

    06/03/2011

    Levy : " la phrase est attribuée à Jésus et non pas à Mahomet. Elle faisait un si beau titre…mais pas une incitation."
    –       Well, si vous ressentez le besoin de préciser que votre citation n’était pas une incitation, c’est que mon joke était mauvais… Quant a la phrase elle-meme, qui est effectivement très belle, si elle est attribuée a Jesus comme chacun sait, vous n’ignorez guere que nombreux sont ceux qui aujourd’hui collent la pratique de la lapidation sur le dos du Coran, et lui associe Mahomet … et c’est bien pourquoi il se marre!
    Sorry pour mon humour sans doute trop sophistiqué… le niveau a probablement baissé sur le forum des 4 V, non? Probablement l’influence islamique!

    Best,

    Mancney
     

    Répondre
  2. Lévy

    06/03/2011

    Monsieur Moncney.

    Vous n’ignorez pas, bien sûr,  que la phrase est attribuée à Jésus et non pas à Mahomet. Elle faisait un si beau titre…mais pas une incitation.

    Répondre
  3. Jean-Pierre

    05/03/2011

     

    La mosquée d’orsay étant réservée au plus arabolâtre et islamophile de nos polititocards  elle revient donc à nouveau au "meilleur"  ( ou pire ) d’entre eux.

    Répondre
  4. IOSA

    05/03/2011

    C’est comme pour les musulmans, il fallait qu’elle tire sa révérence la tête haute….sans être accusée de conflit d’interêts à cause de papa& moman en pleine transaction immobilière en Tunisie et qui pouvait virer au mauvais placement, d’où la proposition d’envoi de nos fonctionnaires zélés et armés pour étouffer la rebellion.

    IOSA

     

    Répondre
  5. Anonyme

    05/03/2011

    Gabriel Levy : "Que celui qui a – déjà – péché lui jette la première pierre."
    –          Ca vous parait vraiment raisonnable de demander la lapidation d’une femme en France, meme d’une femme "ministre"? Parce que sur ce forum, j’en connais qui ne supportent pas bien ce genre de truc : La lapidation, c’est assez mal vu. Surtout que pendant ce temps-la, Mahomet est mort de rire!

    Mancney

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)