Que faire face à l’islam ?

Posté le octobre 01, 2014, 10:32
6 mins

Dire que « l’État islami­que » soit une réalité islamique, c’est refuser la vérité et ça ne sert à rien ! Il y a mieux à faire par rapport à l’islam.

Ceux qui osent proférer que l’islamisme et « l’État islamique au Levant », en particulier, « ce n’est pas l’islam » sont dignes de ceux qui, au long d’un siècle, n’ont cessé d’affirmer de tous les régimes communistes qu’ils n’étaient pas le vrai communisme, mais de regrettables avatars.

Quelques uns, certes, ne sont que des ignorants, mais la plupart commettent ce déni de réalité en raison des nécessités de diplomatie politique ou religieuse. La plupart l’avouent en privé. Or, cela ne sert à rien : ni religieusement, ni politiquement, ni pour la survie des derniers chrétiens des pays islamisés, ni même pour notre sécurité intérieure.

L’islamisme actuel est la continuation moderne des multiples déferlements fanatiques, conquérants et massacreurs qui ont ponctué l’histoire de l’islam.

Le tout avec la claire conscience d’être dans l’imitation du prophète Mahomet et de son modèle théocratique systématisé avec la charia, que les djihads doivent préserver ou étendre.

Affirmer que l’islamisme, dont toutes les ramifications et organisations sunnites ont été développées et financées principalement depuis l’Arabie saoudite et le Qatar, ce n’est pas l’islam, cela revient à affirmer que les régimes de ces pays ne seraient pas l’islam !

Affirmer que l’État islamique, qui a bénéficié d’une indéniable complicité de la Turquie (que certains veulent faire entrer dans l’UE), ne serait pas l’islam, cela revient à affirmer que la Turquie ne serait pas musulmane !

Et, sur le plan français, que dire des politiciens, de l’extrême gauche à l’extrême droite et des religieux catholiques (y compris traditionalistes) et, bien sûr, des imams professant doctement que l’islamisme n’a rien à voir avec l’islam ? Et des policiers et des gouvernants qui, sans vergogne, n’ont cessé, à propos des terroristes comme Merah, de nous conter la fable des « loups solitaires » ?

Alors que la vérité, c’est que « l’État islamique », comme Boko Haram, comme al-Qaïda, comme les talibans, comme les régimes chiites ou sunnites, de stricte application fondamentaliste de la charia et de la dhimmitude, tout cela, c’est la diversité de l’islam dans ses formes les plus sectaires et les plus violentes.

Cette triste diversité, c’est certes celle des horreurs monstrueuses des organisations terroristes, mais c’est aussi celle des châtiments barbares appliqués selon la charia dans les pays musulmans les plus fondamentalistes (lapidations, amputations, décapitations…) et les discriminations cruelles de la dhimmitude et des entraves à la liberté religieuse (notamment la liberté de conversion), voire son interdiction totale.

Face à cette situation d’importance planétaire, que faut-il faire ? Il faut certes que les États ripostent militairement, et durement, à la barbarie. Mais c’est aussi toute une stratégie, politique et religieuse, qu’il faudrait mettre en place vis-à-vis de l’islam.

Il faut profiter du fait que même certains États musulmans qui l’ont encouragé, suscité, financé, s’inquiètent désormais d’un extrémisme djihadiste qui pourrait les balayer selon le mouvement continuel de l’islam, dans lequel, depuis quatorze siècles, il s’est toujours formé de nouveaux tsunamis salafistes dévastateurs des régimes attiédis.

L’action militaire peut et doit être assortie d’une exigence de liberté, nullement provocatrice, respectueuse certes des musulmans pacifiques, qu’il ne faut pas offenser dans leur foi religieuse.

Mais c’est l’acceptation de la liberté et de l’égalité religieuse qui, en islam, conditionnera l’éclosion des autres libertés. L’abandon de la dhimmitude, la possibilité de conversion à d’autres religions que l’islam, la liberté de culte, c’est ce qui fera surgir inéluctablement la liberté politique, sociale, civile, citoyenne.

Cela, il faut le réclamer d’abord, avec patience mais fermeté, des pays « phares », l’Arabie Saoudite et le Qatar, et aussi la Turquie et l’Iran.

Il faut chez nous, partout en Occident mais aussi en Russie, exiger clairement de tous les imams qu’ils se prononcent pour un islam moderne libéré de l’archaïsme totalitaire de la charia et qu’ils se prononcent pour la liberté religieuse dans tous les pays de l’oumma.

C’est cette exigence de réciprocité dans la liberté religieuse et civile que devraient sans cesse réclamer les hiérarchies chrétiennes, plutôt que de tenir de tièdes propos de complaisance qui ne rencontrent d’ailleurs qu’une courtoisie formelle recouvrant le mépris.

Bernard Antony

81 réponses à l'article : Que faire face à l’islam ?

  1. rentier gilberte

    13/01/2015

    Il n y pas que les prisons a surveiller, il faut faire le ménage dans les cités, a la sortie des mosquées, même voir a l’extérieur des collèges , les djihadistes sont de partout
    les imams ont parlé de la laïcité lors du massacre, mais ou est elle, le voile est toujours la , est plus en plus les musulmans modérés ne la respectent pas. Alors que faisons nous ?

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    04/10/2014

    lorsque j’ ai lu qu’ un  » humanitaire  » ami des musulmans avait été égorgé ( la Media préfère dire  » décapité  » cela fait moins …  » hallal  » ) j’ ai tout de suite crains pour la vie de notre @ Jaurès bien que je me douta bien qu’ il n’ était pas personne à risquer sa vie pour ses  » amis  » sur un terre de conflits ,surtout gratuitement, et que son drone à lui était plutôt le clavier de son ordinateur … enfin pour moi cela me rappelle … l’ Afrique de mes 20 ans !

    Répondre
    • Moktar

      04/10/2014

      Serait-ce de l’humour noirrr? Cela aurait été navrant de ne plus avoir notre Jaurès; qui mieux que lui aurait pu nous éveiller?

      Répondre
      • Jaures

        05/10/2014

        Votre post m’émeut aux larmes, Moktar.
        Cher Quinctius, pas besoin de franchir les frontières pour aider son prochain. Je vous attends pour la prochaine campagne des Restos du Coeur cet hiver. Le travail sera rude. Vos bras ou vos compétences (on cherche chaque année des comptables et des gestionnaires de stocks) ne seront pas inutiles.

        Répondre
  3. Magne

    03/10/2014

    suite et fin .
    Pourquoi ne pas demander , tant qu’on y est , aussi l’abandon du sixième pilier moins connu que les cinq autres , obligatoire de l’Islam , le Jihad , Al Jihad fi sabi lli Allah ( le Jihad sur le chemin de Dieu ) le Jihad offensif dans le Dar Al Gharb , le Jihad personnel dans le Dar Al Islam qui vise entre autre chose à contraindre les dirigeants à appliquer la Loi de Dieu , ou dans le Dar Al Daawa ( Terre d’évangélisation , en vue de propager d’une manière douce la Foi musulmane , comme les chrétiens pratiquent , notament les Jésuites , mais toute l’Eglise ) ( Jihad évangélique feutré , en direction des pays acceptant l’évangélisation et la propagation de la Foi musuilmane comme en Europe ) , l’évangélisation de musulmans en pays musulmans par des chrétiens étant un délit assorti de peines de prison dans le meilleur des cas ) , l’introduction de la laïcité dans le culte musulman qui voit la laïcité comme le signe évident de la décadence des pays n’étant pas musulmans ; le culte musulman étant plus alaïque ( n’a pas connaissance de ce que peut -être la laïcité ) qu’anti – laïque , l’abandon du califat , l’autorisation du prêt à intérêts …et pourquoi pas aussi le rejet de la polygamie qui est la base de la famille musulmane .
    Ce n’est pas aux musulmans qu’il faut s’intéresser , ni à l’Ummah qui fait ce qu’elle veut chez elle ( le Droit musulman est aussi éléboré que le Droit Romaniste ou la Common Law et la guillotine qui coupait les têtes n’est pas si éloignée de nous , sans parler qu’on ébouillantait les faussaires à la veille de la révolution , qu’on mutilait aux poignets , que la famille du délinquant était inquiétée souvent autant que le délinquant lui -même , le supplice de la roue etc.) .
    Non , c’est à la doctrine qu’il faut s’intéresser , et peut -être que l’Europe devra limiter drastiquement l’arrivée massive de cette religion , sans stigmatiser ceux qui la pratique .

    Nous sommes ( je suis ) de sensibilité chrétienne , de rite catholique romain , attaché à la laïcité , et j’interviens sur ce site ouvert , d’une manière citoyenne .
    Nous respectons les musulmans , mais voulons un débat sur la doctrine .

    Répondre
    • Moktar

      03/10/2014

      Jésus a dit: » si l’on frappe ta joue gauche, tend la droite ».
      L’Islam dit: » si tu veux rejoindre le royaume d’Allah il faut tuer les mécréants ».
      Vous êtes un doux rêveur Magne et vous pensez tout le monde il est beau tout le monde il est gentil.
      Certes il s’en est passé il y a plusieurs siècles, mais aujourd’hui notamment avec la religion que vous pratiquez ces rites, ces exécutions n’existent plus.
      L’Islam depuis sa création de Mahomed n’a pas varié d’un pouce, bien au contraire, voyant la vulnérabilité des Occidentaux par leur aveuglement, par surtout (comme vous hélas) leur naïveté, l’Islam se fait plus conquérant. Magnez vous à changer d’optique car demain vous paierez votre incrédulité

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      04/10/2014

      la  » polygamie  » n’est pas  » spécifique  » de la Religion Musulmane elle préexistait à l’ Islam pour la bonne raison qu’ une Bédouine seule dans le désert est en quelques semaines un tas d’ os qui blanchissent au soleil

      Répondre
  4. euréka

    03/10/2014

    Mr Antony, c’est bien joli tout ce que vous proposez « ’acceptation de la liberté et de l’égalité religieuse, abandon de la dhimmitude, possibilité de conversion à d’autres religions que l’islam, liberté de culte,  » MAIS CE N’EST PLUS L’ISLAM »
    Vous parlez de musulmans PACIFISTES et TOLERANTS.
    Sachez que pour un vrai musulman ces « pacifistes » SONT DES MECREANTS, de mauvais croyants. Car le devoir de tout bon musulman est de convertir les autres, par la force si nécessaire, et de transformer tout lieu où il se trouve en terre d’islam.
    Le vrai musulman ne peut pas tolérer que ses voisins refusent la vérité d’Allah. Et vous n’ignorez pas que dans tout pays musulman, la surveillance mutuelle et le contrôle social sont à l’oeuvre afin de vérifier que chacun reste bien dans le bon chemin.
    Alors votre préoccupation « NE PAS OFFENSER LES MUSULMANS PACIFISTES » c’est vous faire le complice des psychopathes de Daech, du Liban, des égorgeurs du GIA de la guerre civile algérienne qui a fait près de deux cent mille morts.

    En France nous ne pouvons tolérer que la présence des TRES TRES TRES MAUVAIS MUSULMANS, allez disons-le franchement, athés apostats laïcs.
    Ne perdez pas de vue qu’il y a sur notre sol des milliers de petits Mérah prêts à faire leur jihad au coin de la rue. Croyez-vous que les scènes de frénésie sanguinaire qui ont débouché sur l’assassinat de centaines d’Européens en Algérie française ne se renouvelleront pas sur notre sol ?

    Répondre
  5. Magne

    03/10/2014

    « Mais c’est l’acceptation de la liberté et de l’égalité religieuse qui, en islam, conditionnera l’éclosion des autres libertés. L’abandon de la dhimmitude, la possibilité de conversion à d’autres religions que l’islam, la liberté de culte, c’est ce qui fera surgir inéluctablement la liberté politique, sociale, civile, citoyenne.
    Cela, il faut le réclamer d’abord, avec patience mais fermeté, des pays « phares », l’Arabie Saoudite et le Qatar, et aussi la Turquie et l’Iran.
    Il faut chez nous, partout en Occident mais aussi en Russie, exiger clairement de tous les imams qu’ils se prononcent pour un islam moderne libéré de l’archaïsme totalitaire de la charia et qu’ils se prononcent pour la liberté religieuse dans tous les pays de l’oumma. »

    L’abandon de la dhimmitude : Mahomet n’est pas venu pour instaurer une nouvelle religion , mais pour parfaire les Ecritures , l’Ancien Testament , le Nouveau testament , le Testament Final , le Kùran ( le culte musulman reconnaît les 25 Prophètes qui l’ont précédé et n’apprécie pas qu’on puisse manquer de respect à Moïse , Jésus etc… les Prophètes faisant partie intégrante du culte musulman ) .Pour les musulmans Si Aïssa ( Jésus ) est né de la Vierge Marie qu’ils louent ( c’est la seule femme mentionnée dans le Coran , dans une longue Sourate , la Sourate à Marie ) , mais n’est pas mort sur la croix , comme Moïse n’a pas fauté … Pour un musulman Dieu n’abandonne pas les siens ; un autre à pris la place de Jésus sur la croix .Toute défaite ou toute victoire militaire sur l’ennemi de l’Ummah , a un retentissement métaphysique chez les musulmans ( » Dieu est pour ou contre nous  » pensent -ils ) .
    Mahomet reproche aux Gens du Livre , Ahl al Kitab , juifs et chrétiens d’avoir falsifié les Ecritures en ayant supprimé les passages où d’après Lui , la Bible annonçait la venue d’Ahmed ( qui est le nom véritable de Mahomet qui signifie le louangé ) . Mahomet ( QSSSL ) exhorte juifs et chrétiens à se convertir à l’islam , ou s’il veulent rester dans une religion subalterne et ne pas rejoindre la  » religion la plus haute  » qu’ils acceptent la dhimitude .

    La liberté de culte ( ar – ridah ce qu’on appelle l’apostasie ) est puni de mort . Comment tolérer qu’un homme libre ( qui n’est ni dhimmi , ni esclave ) , puisse renoncer à sa religion , pour aller à une autre religion et se voir infliger le statut de dhimmi . C’est impossible et cette proposition est pour l’Islam une déclaration soit farfelue , soit de guerre .

    La Chari’ah est un Droit , Droit musulman qui n’a pas été créé par Dieu , mais fait partie intégralement de la divinité . C’est une partie de Dieu , comme l’Esprit Saint peut l’être pour les chrétiens .
    ( à suivre … peut -être car tout ceci est dans n’importe quel livre de Droit musulman ) .

    Répondre
  6. Toni

    03/10/2014

    A propos de jaures: Mais il est encore ici ??
    Et bien il trouve le temps pour flooder ….

    Juste pour dire que des islamistes il y en a vers chez moi …. Je suggère au troll de la mettre en veilleuse avec ces gens.
    Sinon les enfants et petits enfants de jaures vont pouvoir apprécier de près ou de loin les joies du multiculturalisme….

    Chez moi cela va de sdf et punks qui cassent des bouteilles, mendicité agressive, vol de fibres optiques et de métaux, voitures brûlées, voyages en Syrie, squat et trafic de stupéfiants.

    La campagne a cote: Vol de fioul et d engins agricoles.

    Merci jaures pour les joies du multiculturalisme mais je vous dis faites attention à vous et vos proches mr le syndicaliste …

    Répondre
    • Toni

      03/10/2014

      Notez que je dis va pour vous mr le syndicaliste, essayant d éviter au maximum le multiculturalisme ca se passe pas trop mal pour moi … Purée ceux qui possèdent un bien immobilier
      Ne peuvent pas le revendre chez moi, allez dire vos théories a haute voix chez moi vous allez ramasser un pain dans la tronche d un cote comme de l autre.

      La morale: En faire le strict minimum en France et investir de sa personne ailleurs, voilà comment traiter avec mr le syndicaliste. Les barbus eux, ils n entendent pas du tout pratiquer le metissage et le font savoir.

      Répondre
    • Moktar

      03/10/2014

      Il serait sans doute opportun de ne plus répondre à ce provocateur imbu de sa personne.

      Répondre
      • Jaures

        03/10/2014

        Moktar, votre refus du dialogue et votre volonté de censure à mon égard (plutôt qu’envers ceux qui alignent des insanités) montrent la faiblesse intellectuelle de vos conviction.

        Comme exemple de ce que « nous imposent les musulmans » vous citez plus bas les zones de non droit.
        Or, tout le monde sait que ces zones sont liées au trafic de drogue. Sont-ce les musulmans qui imposent aux 8 millions de consommateurs, souvent venus des beaux quartiers, de se défoncer ? Le trafic était-il mieux tenu quand les Corses ou les Italiens l’organisaient ?
        Les pays sans musulmans ne trafiquent-ils pas pareillement ? Ne trouve-t-on pas de zones de non droit là où les musulmans sont marginaux, Etats- Unis, Amérique latine, Roumanie,… ?
        Bref, ne mettons pas sur le dos des musulmans les tares que nous trainons depuis des décennies.

        Répondre
        • Moktar

          03/10/2014

          J’ai, certes je le conçois, une faiblesse intellectuelle. Je sais tout de même différencier culture et intelligence. Pourquoi être réticent en dialogue a

          Répondre
        • Moktar

          03/10/2014

          J’ai, certes je le conçois, une faiblesse intellectuelle. Je sais tout de même différencier culture et intelligence. Pourquoi être réticent en dialogue avec vous? Tout simplement parce que d’une part vous êtes obtu et refusez de voir les réalités en nous abreuvant de théories qui n’ont aucunement lieu d’être dans le sujet qui nous concerne.
          Ce sujet est bien: »que faire face à l’Islam ». Je rajouterai « Pourquoi? ».
          En bon intellectuel de gauche vous développez en permanence des arguments qui n’ont strictement rien à voir avec le sujet.
          Zônes de non droit:: certes il y a la drogue; mais ne vous en déplaise il y a aussi et surtout le rejet de l’autorité française. Avez-vous vu (lors des mafias corses ou italiennes) des agressions envers les médecins, les pompiers, les policiers, les simples citoyens « couleur craie »? Non Jaurès. Jamais
          Les zônes de non-droit ne sont pas gérées par la drogue mais par l’Islam, uniquement par l’Islam qui exploite tous les moyens de s’enrichir (la drogue, la prostitution, le rackett en faisant partie).
          Et puis bon à quoi cela sert-il de tenter vous ouvrir les yeux ou pour lemoins vous apporter à réflexion. Vous êtes quelqu’un de borné, sur de son fait mais ne connaissant strictement rien ou plus exactement ne voulant pas admettre les réalités de cette religion maléfique.
          De partout dans le monde où il y a l’Islam, c’est décadence, régression, conflit. Lisez monsieur Jaurès, éduquez-vous; même si vous êtes hostile à la vérité.
          Sur ce je vous abandonne à vos convictions et ne perdrais plus de temps avec vous.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            03/10/2014

            avec @Jaurès vous êtes en permanence dans la pensée molle, malléable à merci, à laquelle il donne la forme que le moment historique veut ou bien alors il est dans dans l’ acrobatie féline : il retombe toujours sur ses pattes, même si pour cela il doit se contredire … Même la dérision n’ a pas de prise sur lui, à croire qu’ il n’ a pas d’ affect ( comme Hollande ) … quant au raisonnement il ne faut pas le pousser plus loin que celui de l’ amalgame relativiste … sa cause politique est désespérée … on connait depuis J.-M. Le Pen le  » Sida intellectuel  » ( une formule qui restera … historique ) , nous en avons un cas sur le blog ; inutile donc de  » polémiquer  » avec lui, ses convictions sont celles du  » charbonnier « ; contentons nous de nous moquer de lui … mais sans insultes , uniquement avec humour qualité dont il est tout aussi dépourvu, son registre étant de la qualité des blagounettes de Bedon Premier

          • Moktar

            03/10/2014

            Je comprends votre raisonnement et il est vrai que je devrais me soustraire à réponse envers jaurès. Je ne puis, cependant, comprendre et admettre que quelqu’un qui semble avisé, qui paraisse instruit ne voit pas plus loin que le bout de son nez et dénie des réalités que nous vivons journellement.
            Il est vrai que l’on peu amener un âne à l’abreuvoir mais on ne peut le forcer à boire s’il n’a pas soif.
            Il n’empêche que je suis ulcéré de constater que des Français cautionnent, car ils cautionnent même inconsciemment, l’état dans lequel se y trouve notre pays; sachant que nous ne sommes pas encore au fond du trou.

          • Jaures

            03/10/2014

            Ce n’est pas vous à qui je relève une faiblesse intellectuelle mais à votre haine viscérale des musulmans qui tient plus de l’irrationnelle que de la conviction raisonnée.

            Ceux qui trafiquent, les délinquants en général, refusent toute forme d’autorité. Et bien sûr que les mafias corses et italiennes s’en prennent aux policiers, médecins, pompiers juges, préfets et tous ceux qui gênent leur bizness.
            Lors de la tuerie du bar du téléphone à Marseille en 1978, sur les 10 personnes exécutées, seules 4 étaient connues de la police.

            Il n’y a jamais de zone de non droit sans trafic, où que ce soit. Les quartiers tenus par les gangs en Amérique sont des lieux de recel ou de trafic de drogue. Que des musulmans (il faudrait s’entendre sur ce mot: d’origine musulmane ou pratiquants ?) tiennent des trafics, c’est un fait. Qu’ils l’aient créé est faux. Supprimez les musulmans, le trafic demeurera.

            Ce n’est pas parce qu’on ne pense pas comme vous qu’on est borné. Où est la faille dans ce que j’écris ? Vous parlez de religion « maléfique » ne sommes-nous pas là dans l’irrationnel ?
            Ne perd-t-on pas plutôt son temps à discuter avec des gens de même avis que soi au lieu de les confronter à des opinions différentes ?

          • Moktar

            03/10/2014

            OUI JE SUIS RACISTE, ET JE LE REVENDIQUE. Je suis raciste contre tout individu accueilli sur notre sol, profitant de nos largesses et rejetant nos valeurs en voulant imposer sa culture, ses mœurs. OUI MONSIEUR JAURES JE SUIS RACISTE et je le resterais envers ces racailles qui sont la lie de la société, envers l’Islam qui a pourri notre sol.
            Oui Je suis raciste.
            Prenez note de ce qu’est l’Islam.
            Evènement : Jeudi 2 Octobre 2014

            Bouira : Il égorge sa belle-sœur
            par Farid Haddouche
            La terrible nouvelle s’est propagée telle une traînée de poudre, hier matin, au village d’Aghercif, dans la wilaya de Bouira. Un homme a égorgé sa belle-sœur. Il lui a tranché la tête avant de la jeter dans un puits. On ignore, pour le moment, les circonstances exactes du drame. Selon nos informations, l’auteur présumé du crime s’est retranché dans une maison, par peur de représailles des membres de la famille de la victime qui se sont déplacés au village, après avoir appris la funeste nouvelle.

            Les éléments de la Gendarmerie nationale, territorialement, compétents, une fois alertés, se sont déplacés sur les lieux pour délimiter le périmètre de sécurité. La terrible nouvelle a fait le tour des villages de la région se situant sur le bas-côté des monts du Djurdjura. En début d’après-midi, l’auteur présumé n’avait pas encore, été neutralisé. L’enquête ouverte permettra de savoir ce qui a poussé cet homme à commettre un crime d’une telle atrocité.
            Même entre eux ce sont des barbares, vous le lisez ce n’est pas moi qui l’ai écrit mais c’est un article d’un journal algérien.

          • Jaures

            03/10/2014

            Votre racisme vous aveugle. Je peux vous citer mille monstruosités accomplies par des non musulmans chaque jour.
            N’importe quel musulman se revendiquant raciste contre les chrétiens pourrait en effeuillant la page des faits divers hurler « regardez de quoi sont capables les mécréants !  »

            Votre haine vous abaisse au niveau de la pire engeance que vous exécrez. Ce en quoi vous faites le jeu des intégristes les plus barbares.
            Pour vous, c’est gagné. Il peuvent passer à un autre.

      • Toni

        03/10/2014

        Bonsoir,
        Oui et accéssoirement nous avons déjà demandé à jaures de ne plus venir flooder ici … Mon petit doigt me dit que le syndicaliste continuera à flooder tant que l’un de nous ne prendra pas le taureau par les cornes.

        Au syndicaliste concernant un certain type d’immigration et une certaine France, je n’ai jamais été un fan des entités qui viennent chier dans mon salon. J’èspère que je me fais comprendre mr le syndicaliste.
        Lors de mon prochain séjour hors d’Europe je vais peut être prendre le soin de contacter un journal national et dire que « un jaures » floode ici … je ne vous fait pas de schémas mr le syndicaliste, vous allez vite être repéré même dèrrière votre écran. Et des gens qui ne peuvent plus vous supporter, regarder les résultats des dèrnières élections …

        Répondre
        • Moktar

          03/10/2014

          Ce serait un grand bien et je vous en serais extrêmement reconnaissant car les échanges sont plus fertiles en face à face.

          Répondre
  7. IOSA

    02/10/2014

    Bravo M.Anthony pour cet article.

    Cà c’est pour le début, mais pour le reste, il faut le dire haut et fort qu’il est nécessaire de combattre l’ Islam par tout moyen.

    Ce n’est donc qu’après l’éradication complète de ceux qui prône la charia, que pourra avoir lieu la tolérance pour ceux qui voudraient pratiquer cette pseudo religion amputée de tout ce qui est néfaste et contraire aux lois d’une démocratie.

    Répondre
    • Moktar

      02/10/2014

      Hormis quelques réfractaires à l’évidence; il faut tout de même reconnaitre que nombre de Français et/ou d’intervenants ont le même point de vue sur l’Islam et notamment sur les effets pervers de cette pseudo-religion

      Répondre
      • Fucius

        02/10/2014

        Ces réfractaires sont les croyants d’une religion proche de l’islam à plusieurs égards : Le socialisme.

        Comme l’islam le socialisme est totalitaire: Il ne reconnaît pas la distinction entre sujets d’ordre religieux et d’ordre séculier.
        Comme souvent les deux extrêmes se rejoignent: Que tout soit de nature religieuse, que rien ne le soit, on aboutit au même holisme.
        Théocratie et matérialisme sont semblablement totalitaires.
        Pour que le dualisme qui limite le pouvoir puisse exister, il faut admettre qu’il existe un ordre absolu et un ordre relatif, tous deux limités – une idée qu’islam et socialisme rejettent avec la même horreur. Ainsi s’explique que la Bible est interdite aussi bien en pays communiste que musulman (et que personne ne semble savoir ou s’indigner que ce livre soit interdit à la majorité de nos contemporains).

        Comme l’islam et contrairement au christianisme, le socialisme a des dogmes qui touchent à la politique, à l’ordre social, ou même à la nature.
        D’où la cécité qui vous étonne.
        Face à l’évidence, le socialiste comme le musulman se réfugiera dans un passé ou un futur fantasmatique conforme à ses dogmes, le présent étant sans doute une aberration passagère.

        Répondre
        • Jaures

          02/10/2014

           » il faut admettre qu’il existe un ordre absolu et un ordre relatif, tous deux limités » dit Fucius.
          Mais, cher ami, c’est ce qu’on appelle la laïcité.

          L’ordre absolu, la spiritualité, est le domaine de la vie privée, de la conscience et des croyances.
          L’ordre institutionnel, c’est l’ensemble des lois votées démocratiquement qui régissent la vie terrestre de la société.

          La seconde garantit la liberté de conscience. La première reste du domaine privé et ne s’ingère pas dans le pouvoir.

          Répondre
          • Fucius

            02/10/2014

            Aucun sens.

            L’ordre absolu est celui de l’anthropologie, ce la vision de l’homme. Il n’est pas confiné dans le privé et ne peut pas l’être, car il fonde toutes les institutions.

            Ainsi les nôtres sont-elles fondées sur la Déclaration des droits de l’homme, qui est bel et bien perçue comme absolue – prétendrez-vous le contraire ?
            Et celles de pays musulmans, sur la charia.

            Chaque civilisation a sa vision de l’homme, son anthropologie, sa religion. Les régimes athées matérialistes (socialisme, communisme ou nazisme) ont aussi leur anthropologie.
            Pour les autres, leur anthropologie est d’ordre spirituel parce qu’elle est absolue (indifférente au temps et au lieu) comme l’esprit. Mais c’est un détail.

            Le conflits entre christianisme est socialisme ne résultent pas d’un débordement chrétien hors des limites de la religion telles qu’inventées par le christianisme, mais au contraire de l’invasion de ce champ par l’État socialiste.

          • Jaures

            03/10/2014

            Fucius, je suis curieux que vous me définissiez un « ordre absolu de l’anthropologie ». Cela voudrait dire qu’il existe un ordre absolu scientifiquement démontré duquel découlerait un ordre social et moral universel.
            Il me tarde de la connaître !

            Evidemment que les Droits de l’Homme ne sont pas un ordre absolu ! C’est la base institutionnelle que ce sont donnés les pays démocratiques et laïcs. Rien n’empêche un Etat de renoncer aux droits de l’homme. D’ailleurs, chaque année des rapports montrent que ceux-ci ne sont pas toujours respectés.

            La charia des théocraties musulmanes n’est qu’un moyen d’oppression. Si l’Iran était démocratique, il y a longtemps que les Iraniens se seraient débarrassés de cet « ordre absolu » imposé par la force.

            Enfin, vous confondez les dictatures staliniennes et les socialistes. En France et dans les autres pays démocratiques, nombre de socialistes sont chrétiens. La tradition du christianisme social est même très présente aux Etats-Unis (Social Gospel). Les socialistes n’ont rien contre les chrétiens qui respectent la laïcité. Il est vrai que les socialistes ont toujours défendu les libertés même quand celles-ci étaient contraires au dogmes de l’Eglise catholique (divorce, avortement, mariage pour tous,…), mais certaines églises chrétiennes protestantes défendent également ces libertés.
            Par ailleurs, les socialistes ont défendu des positions conformes à celles de l’Eglise (peine de mort) contre les conservateurs.
            Il n’existe donc pas à proprement parler de conflit entre socialistes et christianisme mais des positions morales parfois différentes.

          • Moktar

            03/10/2014

            Prenez quelques notes ami Jaurès

            L’islamisme est moins dangereux que l’islam
            2 octobre 2014 Par Guillaume Faye

            L’opinion proposée ici diffère des idées reçues d’une idéologie dominante qui regarde le monde à court terme et par le petit bout de la lorgnette. Je ne vais pas rabâcher ici tous les faits connus diffusés par la marée médiatique, mais aller simplement et directement à l’analyse, non pas émotionnelle, mais politique. Voici les 13 points de la thèse que je défends : le danger, c’est moins le terrorisme islamiste que l’islamisation.

            1) On se focalise sur la menace ”islamiste” de tueurs fanatiques, type Merah ou Nemmouche, pseudo-Français qui commettent des attentats et assassinats barbares, et qui peuvent revenir, aguerris, du Moyen-Orient, formés par l’ ”État islamique”. Mais le terrorisme, d’où qu’il vienne, désolé de le rappeler, n’a jamais fait énormément de morts ni de destructions. Bien moins que les accidents, les épidémies, les guerres. Simplement, aveugle et ultramédiatisé, il frappe et stupéfie l’opinion. Mais c’est une piqure de guêpe. Il y a beaucoup plus grave que l’islamisme terroriste, c’est l’islamisation par le bas, comme l’humidité qui ronge les murs.

            2) Au contraire, la violence islamiste provoque paradoxalement un effet ”anti islamique”, celui de créer un éveil de conscience contre le danger même de l’islamisation et la vraie nature de l’islam. De même, tous les excès des musulmans en France, dans leur phase de conquête (Dar al-Arb) sont créateurs d’une prise de conscience : revendications identitaires, provocations, agressions, femmes voilées intégralement, émeutes, exactions antijuives, sites et blogs internet djihadistes…

            3) C’est la raison pour laquelle les Arabo-musulmans intelligents et rusés qui veulent conquérir en douceur l’Europe (par immigration et démographie) condamnent toutes les violences ”islamistes” stupides et toutes les provocations d’un islam fondamentaliste et radical. Ils l’estiment maladroit et prématuré, contreproductif. Calcul stratégique et ruse. Très souvent, les dénonciations des égorgements d’Occidentaux sont des larmes de crocodile.

            4) SEULS LES IGNORANTS CROIENT QU’IL EXISTE UNE DIFFERENCE DE NATURE ENTRE ISLAMISME ET ISLAM .. C’est simplement une question de degré, de phase, de stratégie du lieu et du moment dans le combat de conquête, le djihad, ce dernier pouvant prendre toutes les formes. L’islam est un bloc. Intolérant à tout autre qu’à lui-même, qu’il soit sunnite ou chiite. L’islam modéré ou laïc, ou ”corrigé” par aggiornamento, est une impossibilité et correspond à un fantasme de mouton occidental naïf qui se laisse prendre au piège, comme le Chaperon rouge, par le gentil loup déguisé.

            5) La stratégie occidentale qui consiste (sous direction US) à aller guerroyer et bombarder dans les pays musulmans pour y éradiquer des foyers terroristes islamistes qui nous menaceraient – et pour y instaurer une ”démocratie” incompréhensible pour ces populations – est d’une ineptie complète. Nous n’avons rien à faire dans ces pays-là. (1) Cette démarche est contre productive ; elle aboutira à l’enlisement militaire et à la défaite comme en Afghanistan et ailleurs. Et à la fanatisation accrue des masses musulmanes face aux ”croisés”.

            6) Le seule solution sensée aurait été le ”cordon sanitaire” : bloquer toute immigration arabo-musulmane en Europe et assurer une sécurité intérieure sérieuse. À partir du moment où, depuis les années 70, on a laissé s’installer en Europe des millions de musulmans (sans compter les autres immigrés), on a fait entrer le loup dans la bergerie.

            7) D’innombrables déclarations d’autorités musulmanes en Europe et à travers le monde, en parfait accord avec les exhortations coraniques, appellent à une conquête de l’Europe, en particulier de la France, par l’islam sunnite. Ces appels ne se réclament nullement d’un djihad islamiste violent. Ils recommandent une prise de pouvoir progressive, par le bas, grâce à la démographie et aux flux migratoires. La France est destinée à terme, dans leur esprit, à devenir Dar al-islam ( domaine de l’islam). Ces appels et cet objectif sont largement diffusés par le Net et par bien d’autres canaux chez tous les musulmans de France et ne tombent pas dans les oreilles de sourds.

            8) Extrêmement préoccupants sont les deux éléments suivants : non seulement la progression numérique des Européens de souche convertis mais, notamment en France, l’islamophilie des autorités politiques et judiciaires, celle de nombreuses élites médiatiques et culturelles, inconscientes ou complices. L’islam acquiert un statut privilégié et protégé et l’ ”islamophobie” n’est pas tolérée par l’État ”laïc”. Tandis que la christianophobie est ignorée et la judéophobie mollement réprimée, surtout en fonction de l’origine des coupables…Cette islamophilie officielle, syndrome de soumission par avance, prépare le terrain de l’islamisation généralisée.

            9) On note donc une contradiction absolue entre, d’une part les efforts désespérés, avec des moyens militaires en berne, pour aller combattre à l’extérieur le djihadisme islamiste (qu’on a largement aidé par ailleurs par une ”politique arabe” stupide, comme en Libye et en Syrie) ou pour essayer de traquer les tueurs islamistes potentiels en France et, d’autre part, l’incroyable encouragement à l’implantation massive et continue de l’islam en France. C’est de la schizophrénie.

            10) Les attentats islamistes (on en verra, c’est sûr) sont évidemment à court terme, une chose horrible, mais qui permettent une prise de conscience de la désignation de l’ennemi. Beaucoup plus terrible est la perspective au cours du XXIe siècle de la disparition de la France, de son identité millénaire, de son être. Les projections démographiques (immigration incontrôlée et encouragée et natalité intérieure) sont inquiétantes. Idem pour d’autres pays d’Europe. Car l’islam, à terme, ne tolère rien d’autre que lui-même. Contrairement à la pusillanimité insouciante des idéologies occidentales, il possède les défauts et qualités suivants : mémoire, ténacité, intolérance, hypocrisie, patience et ruse, fanatisme ouvert et violent ou bien dissimulé, simplisme dogmatique, volonté de domination brutale. Sa grande faiblesse est que, comme toute force d’hégémonie primaire et impitoyable, il craint le châtiment et verse facilement dans la lâcheté et la soumission dès que le rapport de force s’inverse.

            11) Ce n’est pas l’islamisme barbare et tueur de l’EIIL qui provoque seul le martyre des chrétiens d’Orient et leur éradication. Il ne fait qu’achever leur élimination par l’islam lui-même, à l’œuvre depuis plusieurs siècles. Mais, comme nous le disent les chrétiens d’Orient (2), nous autres Européens devons nous méfier : le même sort peut nous arriver demain si nous nous laissons coloniser par une immigration en majorité musulmane, surtout avec la radicalisation et le retour aux sources de l’islam mondial. La cohabitation à terme avec une autre civilisation ou d’autres croyances est fondamentalement inacceptable pour l’islam, sauf provisoirement. À terme, il faut se soumettre ou bien disparaître .

            12) La question est celle de Carl Schmitt : quel est l’ennemi ? Non pas l’adversaire, c’est-à-dire le compétiteur, (par exemple les USA) mais l’ennemi. L’ennemi est celui qui te menace et veut ta perte, ta mort, à court ou à long terme, même s’il ne te l’avoue pas ; l’adversaire veut seulement t’affaiblir et gagner le match. Il faut avoir le courage de désigner l’ennemi principal : le ” terrorisme islamiste” me semble être un leurre, ou plutôt un avatar. Un avatar de ce qui le surplombe, l’inspire et le motive : l’islam lui-même, dans sa vérité ancestrale.

            13) Terminons sur une note positive. À divers signes, sociologiques et politiques, les populations de souche (surtout en France) des classes populaires, celles qui sont au contact avec le réel et qui ont du bon sens, manifestent une sourde révolte contre l’islamisation et, au delà, contre l’immigration voulue et incontrôlée. À l’inverse des intellectuels et des élites des grands médias et des partis pour l’instant au pouvoir, aux cerveaux nuageux. C’est une bonne nouvelle. À condition que cela débouche sur la conviction suivante : la solution ne passera ni par des négociations, ni par les fantasmes d’ ”intégration” mais sur ce simple mot d’ordre : désislamiser la France et l’Europe. Chacun chez soi, selon le bon sens aristotélicien.

            NOTES

            (1) Pauvres chrétiens d’Orient, dont la France (mais aussi la Russie) était la protectrice. Pour éviter le massacre, il aurait fallu, comme on savait le faire jadis, envoyer un corps expéditionnaire pour les protéger. Ce fut fait – sous Napoléon III. Mais même : après le départ du corps expéditionnaire, les persécutions reprennent en sourdine comme avant. La seule solution au Moyen-Orient aurait été un État chrétien, séparé et armé, sur le modèle israélien.

            (2) Cf. reportage de Frédéric Pons in Valeurs Actuelles, N° 4061, 25/09- 01/10/ 2014.

  8. Fucius

    02/10/2014

    La réciprocité de la part de l’islam est impossible.
    Pire: L’influence islamique ira croissante (je n’ai pas pu me retenir).

    Les pays occidentaux sont très affaiblis par le socialisme, démographiquement, économiquement, militairement. Ils ne sont plus en mesure de faire prévaloir leurs vues.
    Dans les institutions internationales, ou commercialement, ils seront pressés de se plier aux normes islamiques.
    Ils sont en passe de recevoir la monnaie de leur pièce.

    Nous sommes sur la défensive, il faut nous remettre en cause.
    Il nous faut copier chez l’adversaire ce qui fait sa force.
    C’est donc à nous de faire preuve de réciprocité.

    Les pays musulmans ont des régimes islamiques: ayons des régimes chrétiens.
    Ils ne pourront pas nous le reprocher.

    Un État officiellement chrétien pourrait à ce titre contrer l’islamisation de la rue (niqab…), de l’administration, du travail, de l’école, de la nourriture etc; et prôner la monogamie et la perpétuation de nombre de nos traditions et valeurs.

    Il pourrait refuser d’adopter les législations liberticides fondées sur des traditions de pensée d’origine islamique, comme celle sur la diffamation de l’islam qui revient souvent à l’ONU, poussée par l’OCI.

    Il pourrait défendre la laïcité, au sens chrétien, qui limite la portée de la religion et la dissocie de l’État – il sera sur ce point en butte à la coalition islamo-socialiste.

    Si nous ne nous appuyons pas sur une référence officielle et institutionnelle au christianisme, si nous continuons d’affirmer que nos institutions sont respectueuses de toutes les religions, nous aurons à les islamiser, car il nous sera opposé que nous devons tenir compte des prescription de l’islam au même titre que les autres.
    Le christianisme étant muet sur l’ordre régalien, un ordre prenant en compte à égalité toutes les religions ne tiendra compte que de l’islam.
    Ce qui attend nos institutions civiles est préfiguré dans l’évolution de la restauration: Elle a été changée par les interdits musulmans, et comme le christianisme n’en a pas, l’islam est le seul critère en la matière.

    Répondre
    • Jaures

      02/10/2014

      Cher Fucius, la démocratie vous offre un boulevard !
      Le jour où C.Boutin sera présidente de la république, votre programme sera réalisé.

      Vous prenez votre combat dans le mauvais sens: avant que le christianisme cogère le pays, il vous faudrait remplir à nouveau les églises, inciter les gens à suivre les sacrements, ordonner des jeunes prêtres en nombre suffisant,…
      Bref, que les gens croient en Dieu et à votre manière.

      Comment comptez-vous donc vous y prendre ?

      Répondre
      • Fucius

        02/10/2014

        Vous avez tort de traiter cette idée par le mépris.

        Que notre État devienne nominalement chrétien n’imposerait rien à personne, mais fonderait le refus d’adopter des normes musulmanes contraires à notre culture; alors que la prétendue neutralité de l’État rendra ce refus de plus en plus incohérent et difficile au fur et à mesure que notre population sera de culture musulmane et que grossira la pression internationale en faveur de normes islamiques.

        C’est bien le contexte des exigences de l’islam qui donne sa pertinence à cette hypothèse, et non une quelconque demande du christianisme.

        Il s’agit de retourner à notre avantage l’amalgame entre islam et christianisme, qui vous est cher, alors qu’en réalité les deux religions sont aux antipodes.

        Mais il est vrai que les socialistes choisissent toujours le camp du totalitarisme.

        Répondre
        • Jaures

          03/10/2014

          Je ne traite rien par le mépris mais j’aime bien qu’on m’explique.
          A quoi sert qu’un Etat se dise chrétien si ce n’est pour imposer certaines normes ? Un état peut-il se définir comme chrétien et admettre l’avortement, la PMA, le mariage gay, le divorce, la contraception, la liberté de culte, le droit au blasphème, … ?

          Répondre
        • euréka

          03/10/2014

          Fucius votre riposte est séduisante mais je pense que vous n’y êtes pas lorsque vous prétendez que les musulmans ne pourraient pas s’opposer au fait que nous adaptions notre stratégie à la leur.
          Essayez donc de leur refuser la construction de mosquées et vous verrez l’ONU, l’OCI nous tomber dessus. En Arabie saoudite impossible de construire une église, eh oui, et ils n’en ont rien à faire que ce ne soit pas juste. Essayez de leur refuser leur nourriture halal et vous déclencherez leur fureur..
          Les musulmans sont incapables de compromis. A part leur coran, et leur loi coranique, rien d’autre ne compte. Ils ne veulent pas se voir imposer des règles du jeu. La réciprocité, n’y comptez pas. Ils ne savent même pas ce que cela signifie.
          Ce sont des racistes et des suprémacistes.
          Il n’y a qu’une Loi, c’est la leur.
          Pour l’instant ils ne sont pas encore majoritaires en France. Mais le jour où ils le seront, ils s’empareront de tout et finiront par liquider
          tous ceux qui n’auront pas accepté de se soumettre à l’islam.

          Répondre
          • Moktar

            03/10/2014

            Tout est dit. Hélas je crains fort que vous ne prêchiez dans le désert. Les Occidentaux, dans leur ensemble, sont et resteront de sombres crétins fascinés par le chant des sirènes ou des Muezzin.

  9. philippe 01

    02/10/2014

    @jJaures
    Vous vous contredites en écrivant « exiger le respect de la liberté de conscience est inutile car le cas contraire est illégal… » Si le non respect de cette liberté est illégal tout comme le vol, le viol, le meurtre, il faut donc exiger de tous son respect, sous peine de poursuites pénales et de sanctions. Vous dites justement « la laïcité c’est le droit pour chacun de croire en ce qu’il veut dans le cadre des lois de la république' », « en ce qu’il veut » d’accord, à cette nuance près et elle est de taille « dans le cadre des lois de la république », et c’est bien pourquoi l’islam ne saurait en droit français récuser la liberté de conscience.

    Répondre
    • Jaures

      02/10/2014

      Je ne me contredis en rien.
      On peut dire qu’on est contre la liberté de conscience, ce n’est pas illégal tant qu’il s’agit d’une opinion. Par exemple, nombreux sont sur ce site ceux à vouloir interdire l’Islam, donc à limiter la liberté de conscience. C’est une idée qui peut être débattue. Par contre, les lois de la république ne permettent pas de l’interdire
      Et si vous voulez physiquement exiger de quelqu’un qu’il renie sa foi ou son engagement, vous êtes dans l’illégalité.

      Répondre
      • Nadine Bebeck

        02/10/2014

        Les lois de la raie publique ne peuvent interdire l’Islam?! soit. Mais l’Islam a t’il le droit d’imposer ses doctrines d’un autre monde?! C’est de cela qu’il faut parler; pas jouer les philosophes.
        L’Islam ne se soumet pas; l’Islam impose. Et c’est en cela que nous devons le combattre car, mettez-vous bien cela dans le crâne: demain vous qui vous exprimez de la sorte, vous ne le pourrez plus car l’Islam n’admet des autres que sa propre doctrine; c’est à dire l’intolérance sur tout et sur tous. Etudiez le Coran; cela vous fera le plus grand bien.

        Répondre
        • Jaures

          03/10/2014

          Aucune religion en pays laïc n’a le droit d’imposer quoi que ce soit. Qu’ont donc imposé les musulmans en France ?

          Répondre
          • Moktar

            03/10/2014

            Qu’en donc imposer les Musulmans en France? C’est bien la peine de se nommer Jaurès pour être aussi ignare. Donc je ne perdrais pas de temps à rappeler ce que nous impose l’Islam depuis 3 décennies. Je ne perdrais pas non plus de temps à établir l’état des lieux des méfaits commis au nom de l’Islam sur le territoire Français; je ne citerais pas non plus les centaines de zônes dites de « non-droit ».
            Allez Jaurès retournez dans votre cour d’école et cessez je vous prie de venir perturber. Car en réalité vous n’êtes qu’un sombre provocateur et je suis d’ailleurs surp^ris que les 4V ne vous aient encore censurer.
            Un intervenant vous disait que vous serez, vous les bobos gôchos, les premiers à subir l’Islam. Je confirme; donc profitez encore de vouloir nous faire croire à vos connaissances encyclopédiques.

      • philippe 01

        03/10/2014

        Je suis d’accord avec vous: dire qu’on est contre la liberté de conscience n’est pas illégal tant qu’il s’agit d’une opinion, mais devient illégal et passible de poursuites pénales quand la négation de cette liberté de conscience se traduit par le meurtre ou l’encouragement au meurtre du présumé renégat ou apostat. Je ne veux pas interdire l’islam, je veux tout simplement que l’islam se plie aux lois de notre république, sans ruse ni faux semblants.
        On ne peut laisser l’islam se servir de nos libertés démocratiques pour en appeler sans cesse à plus de tolérance et nous imposer en douceur la dictature et les lois rétrogrades de la charia, en contradiction totale avec nos principes de liberté, d’égalité et de fraternité.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        03/10/2014

        Et … si mon  » OPINION  » ( qui conclue une observation rationnelle des sociétés humaines ) est qu’ il existe des différences  » FONDAMENTALES  » entre les divers types de sociétés humaines, est ce une opinion  » illégale  » ?

        Répondre
  10. Agathe

    02/10/2014

    César était général en chef et grand pontife, Alexandre général en chef et pharaon.
    Le tsar de Russie, la reine d’Angleterre, sont aussi les chefs spirituels de leur empire.

    Complexité…
    Il y a aussi des fous sanguinaires en liberté.

    Répondre
    • Fucius

      02/10/2014

      « Le tsar de Russie, la reine d’Angleterre, sont aussi les chefs spirituels de leur empire. »

      Ce n’est pas cela qui fait que les deux domaines sont distincts.
      Ce sont les références religieuses.
      Jésus s’est prononcé avec autorité sur certains sujets seulement, et a refusé sur d’autres.
      Donc ces sujets-ci sont donc temporels, et ceux-là sont absolus.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        02/10/2014

         » rendez à Cesar ce qui appartient à Cesar, et à Dieu ce qui appartient à Dieu  » … Mon Dieu , Jésus Le Nazaréen était un … » collabo  » !

        P.S. le problème que pourrait poser le cas du Christ a t il été sérieusement étudié en …psychiatrie ? si quelqu’un peut me renseigner merci à lui ( à elle )

        ATTENTION : je ne dit pas que Jésus était fou ? je veux seulement savoir si quelqu’ un s’ est penché sur son psychisme  » héréditaire « 

        Répondre
  11. Moktar

    02/10/2014

    @ Quinctius…suite; vous avez compris que j’évoquais une majorité de Français devant leur TV et une minorité s’intéressant un tant soit peu aux Nations. Et oui dans la hâte des erreurs peuvent être commises.

    Répondre
  12. philippe 01

    02/10/2014

    L’islam qui interdit à ses adeptes la liberté de renier cette foi, d’en embrasser une autre ou de ne plus en avoir du tout (athéisme), n’est pas une religion comme les autres.
    C’est une évidence, sauf pour nos hommes politiques. Les musulmans sont de fait les prisonniers d’une secte dont ils ne peuvent s’échapper qu’au risque de leur vie. C’est la caractéristique même des sectes privatives de liberté et qui, à ce titre, relèvent de la MIVILUDES et sont en principe passibles de poursuites judiciaires en droit français. On s’étonne que le gouvernement français, qui connait les ressorts et les pratiques de l’islam depuis des siècles, n’ait pas pensé à exiger des citoyens de toutes confessions, y compris les musulmans, qui ont ou qui prétendent à la nationalité française, le respect absolu et inconditionnel de cette liberté de conscience et de conviction, partie intégrante et non négociable de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.
    Il ne saurait y avoir deux catégories de citoyens en France, les uns qui auraient tous les droits de 1789 et les autres qui, sous prétexte qu’ils sont nés musulmans ou qu’ils sont de confession musulmane, ne les auraient pas.
    MM. Valls et Cazeneuve, qui ne manquent pas une occasion de chanter les louanges de la 2e religion de France, feraient bien de se rappeler ce principe de non-discrimination et de l’imposer à leurs interlocuteurs du CFCM. Tout agrément à l’ouverture d’une nouvelle mosquée, d’un centre culturel ou d’enseignement devrait être soumis à l’acceptation inconditionnelle de ce principe non négociable. N’est-ce pas M. Boubakeur, Mme Dounia Bouzar, M. Malek Chebel et MM. les recteurs de Lyon, Bordeaux et autres imams qui jurent la main sur le coeur que l’islam est compatible avec la république ?

    Répondre
    • Moktar

      02/10/2014

      Merci Philippe de cette clairvoyance; fasse le ciel et non Allah que nos bons concitoyens en prennent conscience

      Répondre
    • Jaures

      02/10/2014

      Se soumettre aux lois de la République est une obligation universelle.
      Par contre, n’importe qui a le droit de les critiquer. Par exemple, il existe des groupes royalistes (on a eu des candidats royalistes à la présidence de la république), ils ont le droit de remettre en cause la République dans le cadre de ses lois (dont la liberté d’expression). On a le droit d’être contre la laïcité et de l’exprimer, mais la loi vous oblige à la respecter comme vous devez respecter les limitations de vitesse même si vous les jugez inutiles.

      Exiger le respect de la liberté de conscience est donc inutile car le cas contraire serait illégal. Ou bien il faut également jurer de ne pas voler, violer, tuer,…Ce que s’empresseront de faire y compris les plus malintentionnés.

      Ce que vous pensez de l’Islam, les athées en pensent de même du christianisme. La laïcité c’est le droit de chacun de croire en ce qu’il veut dans le cadre des lois de la république. Cela protège peut-être trop l’Islam à votre goût mais cela vous protège également si vous êtes chrétien car vous pouvez également être victime d’intolérance.

      Répondre
      • 02/10/2014

        Il n’y a AUCUNE COMPARAISON A FAIRE ENTRE N ‘MPORTE QUELLE RELIGION ET L’ISLAM . L islam est anti-démocratique ( IMPOSSIBLE DE TROUVER UNE DEMOCRATIE MUSULMANE dans le monde .) Quelle LIBERTE ? L’homme ne doit – il pas tout faire pour obéir au Coran ? Ne pas changer de religion par exemple .QUELLE EGALITE ? Y a-t-il dans le Coran la
        promesse de trouver 72 puceaux si la femme musulmane meurt en propageant l’Islam? , y a-t-il une obligation de se vêtir chaudement pour les hommes par exemple .? Quelle FRATERNITE dans cette religion qui prône que le non musulman doit payer un impôt aux musulmans ? Cette religion qui permet à ses adeptes de couper la tête aux pauvres chrétiens et Yazidis de Syrie ,qui permet de lapider , de rendre esclaves leurs prisonnières et prisonniers .
        Moquez-vous de ce que vous venez de lire et si vous êtes nombreux à vous en moquer , pour vous moquer bêtement encore plus , lisez ce délire , ce cauchemar pas si impossible que ça .
        Pourquoi dans x dizaines d’années , cent ou 200 ans , peut-être moins , des Pays Islamistes dirigés par des barjots barbus chariarisés à mort ne répandront -ils pas la mort par les bombes atomiques qu’ils auront pu enfin se procurer.
        FINI DE RIRE alors sur cette terre que vous foulez aujourd’hui des pieds .
        Hum ! reflexion faite , vous vous en foutez , parce que , dans 200 ans , n’est-ce pas…. Oui , mais si c’est dans 40 ans ?
        Ciao bambini …..

        Répondre
        • Nadine Bebeck

          02/10/2014

          Ne vous fatiguez pas à tenter de convaincre Jaurès; vous perdez votre temps. Laissez le vivre avec ses doux rêves et sa philosophie de « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil ». Jaurès me fait penser à notre premier sinistre Vals qui tente de nous éblouir avec ses connaissances.
          Demain Jaurès comme bien d’autres déchanteront lorsque, sur le sol national, se dérouleront les faits tel notre pauvre Hervé Gourdel.
          C’est de cela qu’il faut parler: ne vous leurrez pas: demain ce sera chez nous et alors les Jaurès et autres intellos vous irez négocier avec les barbus!!!

          Répondre
          • Jaures

            03/10/2014

            Vous tenez le même discours que la droite des années 70 qui nous disait que les chars russes défileraient bientôt sur les champs elysées.
            Que reste-t-il de tout ça ?

          • Nadine Bebeck

            03/10/2014

            Dites nous Jaurès où vous vivez; car vous êtes bien unique dans vos analyses; vous êtes bien dans les très rares personnes qui n’observent pas la métamorphose de la France (me semble t’il votre pays) depuis plus d’un demi-siècle.
            Ne lisez-vous pas les journaux (pourtant de votre tendance gauchiste) qui ne relatent que quelques faits en réalité étant l’arbre qui cache la forêt? n’êtes-vous pas au courant de ce qui se passe dans les cours de collèges, de lycées? le petit voile d’une adolescente que tout le monde prenait pour une gaminerie s’est transformé en voile intégral de partout en France dans un seul but de provocation; hormis quelques très rares exceptions l’Islam nous a imposé dans les cantines scolaires leurs menus (c’est à dire interdiction de porc); sur les plages de France (Var, Bdr, Océan) sont apparus les bélphégors si baignant toute habillée de la tête aux pieds; dans toutes les villes de France existent des zônes dites sensibles (je sais MOI de quoi je parle) où la police a INTERDICTION d’y pénétrer car c’est signe de provocation; êtes-vous au fait que journellement des églises sont souillées? êtes vous au fait que lors d’offices religieux les racailles ont agressés à l’intérieur même de ces lieux? Alors Jaurès au lieu de vouloir nous abreuver de vos connaissances hors sujet, lisez plutôt les journaux, informez vous sur cette pénétration de l’Islam nous imposant ses us et coutumes d’un autre âge; allez vous balader dans certains centre-ville pour observer ce qui s’y passe; et surtout……..surtout Jaurès.lâchez-nous.

          • Jaures

            03/10/2014

            Nadine, je veux bien vous croire mais il faut tenir un discours crédible.
            Dans quel collège porte-t-on le voile intégral ?
            En quoi l’existence d’un menu sans porc (qui n’est pas propre aux musulmans) vous impose quoi que ce soit sachant qu’il est alternatif ?

            En quoi les zones de non droit sont-elles propres aux musulmans ? N’y en a-t-il pas pareillement dans les pays dépourvus de musulmans ? Ces zones ne seraient-elles pas plus liées aux trafics qu’à une religion ?

            Que des églises soient vandalisées est un fait. On en dénombre une centaine par an (sur 45 000). Mais est-ce le fait de musulmans quand les murs sont tagués de « Ni dieu ni maitres » ou « les curés au bûcher » ? Qu’il y ait des abrutis parmi les musulmans est un fait. Mais tous les abrutis ne sont pas musulmans.
            Par ailleurs, des lieux de culte musulmans sont également régulièrement vandalisés.

        • Jaures

          02/10/2014

           » IMPOSSIBLE DE TROUVER UNE DEMOCRATIE MUSULMANE dans le monde  »
          Exact ! Il n’existe aucune théocratie démocratique. Pour que la démocratie s’installe en pays musulman il faut que ce pays se sécularise et devienne laïc.

          Les démocraties laïques se sont développées en pays chrétien contre l’Eglise et pas avant pas mal de siècles.
          Vous dîtes que cela est impossible en pays de culture musulmane ? Je ne sais pas. Qui aurait dit au milieu du XVIIIème siècle que l’Ancien Régime et le pouvoir confisqué par nobles et prélats s’effondrerait ?

          Laïcs et théocrates se sont affrontés tout le XIXème siècle. Personne n’aurait pu dire quelle serait l’issue des multiples conflits, révolutions et guerres civiles.
          Je ne sais ce qu’il en sera dans 40 ou 200 ans (souvenez-vous de l’état du monde il y a 40 ans !) mais je ne pense pas que vous en sachiez beaucoup plus.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            02/10/2014

            l’ espoir fait vivre dit on … mais il peut aussi faire mourir puisque il y aura toujours des fanatiques religieux … voyez, par exemple, les ultra-orthodoxes juifs !

          • Fucius

            02/10/2014

            Les démocraties sont générales en pays chrétien, ce qui suffit à un esprit rationnel à comprendre la causalité: Christianisme => démocratie.

            L’affrontement français du 19e siècle était entre des socialistes totalitaires, soi-disant démocrates, et une Église qu’ils persécutaient, après la barbarie de la Révolution (qui choquerait les militants de l’ISIL).

            Le récit de l’expulsion des congrégations expose les opposants de l’Église du XIXe siècle pour ce qu’ils étaient: Des fascistes.
            Athées, comme il sied à des fascistes.
            Que l’Église les ait combattus est tout à son honneur.

            On compare souvent et à juste titre les hussards noirs aux prêtes de la nouvelle religion socialiste.
            Ce que la France a vécu, c’est le renversement d’une religion laïque et non-violente par une autre religion violente et totalitaire.

          • Jaures

            02/10/2014

            Christianisme => démocratie… au bout de 19 siècles !
            Avant il y a eu 18 siècles de théocratie avec à la clef des hérétiques massacrés, des juifs persécutés, des dizaines de guerres de religion,une colonisation sanglante du continent américain…
            « il n’y a jamais eu de royaume où il y ait eu tant de guerres civiles que dans celui du Christ. » écrivait Montesquieu en 1721.
            C’est lourd pour une religion non violente.
            La Révolution n’a pas inventé la barbarie.

          • Moktar

            02/10/2014

            Monsieur Jaurès; Tout le monde a pris conscience que vous étiez une encyclopédie vivante. Personnellement je n’ai que faire de vos informations sur telle ou telle religion, de ce qui s’est passé il y a dix huit siècles, etc, etc… Aujourd’hui ce que nous vivons, ce que vous vivez et ce que nous vivrons est conditionné par l’Islam: ce ne sont pas des faits d’il y a 18 siècles, ce ne sont pas des faits qui se dérouleront dans mille ans; ce sont des faits que nous vivons aujourd’hui. L’Islam, que vous le vouliez ou non, est en train de détruire petit à petit, de façon pernicieuse, VOTRE civilisation; vous connaitrez monsieur Jaurès l’Islam dans toute sa splendeur dans peu de temps et je puis vous affirmer que vous n’échapperez pas, même si vous devenez transfuge (ce qui ne m’étonnerait guère) à la loi coranique. Vous avez surement des connaissances mais mon pauvre ami vous êtes loin, très loin des réalités; à moins que vous nous abreuviez pour satisfaire un complexe.

        • Fucius

          02/10/2014

          L’Égalité entre religions est un dogme socialiste.
          Ne cherchez donc pas à détromper un socialiste: Les faits lui indiffèrent.

          Mais laissez-moi vous faire observer la similitude entre les religions musulmane et socialiste:
          – Violence : Ce que subissent les chrétiens et autres minorités aux mains des islamistes est semblable à ce que subirent les 12000 prêtres assassinés à la Révolution française et plus généralement les innombrables victimes de l’intolérance religieuse socialiste soviétique
          – Holisme (totalitarisme): Comme l’islam et contrairement au christianisme, la religion socialiste ne se connaît pas de limite, elle se veut compétente sur tout sujet.

          Répondre
          • Jaures

            02/10/2014

            Le christianisme n’a créé aucune violence ? Avant 1789 nous aurions connu 17 siècle de paix et de fraternité entre les peuples ?
            Le christianisme ne connait de limites que depuis qu’il n’est plus dominant. Au temps où il l’était, il régissait tout, des arcanes du pouvoir à la vie quotidienne et intime du paysan.

      • Rouletabille

        03/10/2014

        @Jaurès

        « si vous êtes chrétien car vous pouvez également être victime d’intolérance ».

        Mais nous le sommes déjà! Il suffit d’ouvrir la télévision française et plus particulièrement Anal +

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      03/10/2014

      je pense, mais n’ en suis pas certain sauf peut être pour l’ hindouisme intégriste ,que l’ Islam soit , la seule Religion a, de nos jours, persécuter et jusqu’ à sa mort, l’ apostat … mais en tout cas pour ce qui la concerne on sait de façon sûre ce qu’ elle enseigne et ce qu ‘ elle … pratique !

      Répondre
  13. Agathe

    02/10/2014

    Suite : un système n’est pas bon ou mauvais, c’est un outil. Il faut aussi voir la population qui compose le pays.

    À ce sujet, le mot assassin vient de haschiche.

    Aristote préconisait la vertu du citoyen pour pouvoir gouverner.

    Répondre
  14. Agathe

    02/10/2014

    Éternel problème : séparation ou non du politique et du religieux ?
    À Rome, le père de famille était aussi le prêtre familial, et pour accéder aux fonctions politiques de la cité il fallait, non seulement avoir servi dans l’armée, mais avoir une fonction sacerdotale.
    Jules César était d’abord grand-prêtre.
    Alexandre avait été consacré pharaon, avant de partir en Orient.
    La Grèce et Rome étaient des théocraties.
    Au contraire, les druides chez les celtes, les brahmanes chez les hindous, castes des sages, conseillaient la castes des familles régnantes.
    Le christianisme catholique, (sauf les protestants et les orthodoxes), à repris le système celte/indien.

    Répondre
    • Moktar

      02/10/2014

      C’est très bien Agathe de nous faire part de vos connaissances et on y adhère.
      Dans le cas présent on évoque une religion maléfique qui a tout mis en œuvre pour détruire toutes les autres cultures et y installer et instaurer ses règles barbares d’un autre monde. C’est très bien de philosopher et de vouloir prendre tel ou tel exemple comme le fait Marquais; mais demain l’Islam apportera pierres, cailloux, sable; demain l’Islam détruira tout ce qui vous reste de savoir, de liberté.
      C’est de cela qu’il faut parler, rien d’autre. Mais libre à vous de croire que l’Islam ce n’est pas pire que le fascisme, le communisme, etc…..

      Répondre
      • 02/10/2014

        Je viens d’arriver ,je viens à peine de lire quelques textes , ceux de Moktar sont pleins de bon sens  » ISLAM religion maléfique qui veut ANEANTIR toutes les autres cultures » AVEC LES GENS . Ca s’appelle de l’INTOLERANCE ça !
        Pis aussi « Dzm

        Répondre
  15. salminander

    02/10/2014

    Votre article est clair et vrai. Mais la conclusion est bien naïve.Les musulmans « modérés » ne toucheront JAMAIS à ces symboles que sont le coran, les haddiths, la sunna. Leur idéologie (qui n’est pas une RELIGION mais une simple SECTE) n’admet aucune compromission, aucun avenant. L’islam est l’islam dans toute sa négation de la vie, de la beauté, de la culture, de l’intégrité de l’homme. Les modérés sont soumis à leurs lois mais contrairement aux esclaves, ils ne réclament aucun affranchissement. Ils sont bêtes et bornés et n’acceptent aucune compromission. Alors leur faire accepter les autres, les autres religions, les autres cultures, les autres humains, est complètement impossible et inenvisageable. Leur intellect, leur mental, ne sont pas fait pour quelque dialogue ou discussion que ce soit.

    Répondre
  16. Marquais

    02/10/2014

    Que faire de l’Islam ? Qu’a-t-on fait de la monarchie,du fascisme, du communisme , du colonialisme …. ?
    Les comportements se modernisent c’est comme ça , pas toujours favorable a un progrès de la société mais c’est comme ça, il semble qu’on y puisse rien !
    1-on détecte l’ennemi ou le mode de vie périmé
    2- on le détruit et le remplace
    Enfin, jusqu’à présent c’était comme ça !

    Répondre
  17. Sanzilluse

    02/10/2014

    Quelle vision. Mais n’est-il pas trop tard pour enrayer l’avancée de l’Islam conquérant, qui, devant nos faiblesses, se croit tout permis?

    Répondre
  18. obachiwa

    02/10/2014

    M. Antony, je vous aime beaucoup, de meme que vos articles en general. Mais la voyez-vous, si vos propos sur une reaction militaire face a l’islam sont logiques et salutaires, pour une simple raison de vie ou de mort,, le reste de vos propos, sur la liberte religieuse et tout et tout, temoigne d’une ignorance helas repandue en occident, epouvantable, sur la realite de l’islam.

    Si vous saviez de quoi vous parlez, en aucune facon vous ne pourriez etre l’auteur d’ inepties pareilles. SVP lisez au moins le coran et les hadiths et c’est deja beaucoup de lecture pas passionnante pour un rond, mais c’est apprendre a connaitre l’ennemi. Une guerre nous est declaree et entre l’islam et nous, c’est ainsi depuis 1500 ans au moins. Connaitre l’ennemi, c’est la premiere chose qui mene a la victoire.

    La liberte religieuse, et la liberte tout court d’ailleurs, le renoncement a l’islam, etc… dont vous parlez, sont tout a fait impossibles. L’islam est l’islam et tout ce dont vous revez n’en fait pas partie tout simplement. Tout vient de Dieu et rien ne peut etre modifie par l’homme. Point.

    Apprenez je vous prie.

    Répondre
    • Moktar

      02/10/2014

      Cher compatriote, n’en veuillez pas trop à Bernard. Moi-même lui ai donné mon sentiment sur l’Islam, sur les musulmans.
      Les musulmans, je le répète, sont tellement pernicieux, hypocrites, caméléons que le pire des assassins amadoue le simple citoyen.
      Il faut avoir vécu avec eux pour connaitre le fond de leurs pensées qui globalement sont obscures.
      Un roumi reste un roumi. La démocratie n’existera jamais chez eux.
      D’ailleurs les humoristes dans certains scketchs les imitent bien  » J’ti jur cé pa moi m’sieur ».
      L’Islam est une plaie.Ce n(est point du racisme C’est un constat.
      Et si les Musulmans veullent prouver le contraire, qu’ils le démontrent par des faits et non despropos tels ceux de Boubakeur.

      Répondre
      • Fucius

        02/10/2014

        Je partage votre opinion est c’est si peu du racisme que selon moi les pires seront les « gaulois » convertis.

        En effet, la France est leur patrie.
        Or que fit Mohamed à la sienne, La Mecque ?
        Il consacra toute sa vie à la soumettre, par tous les moyens.
        L’Hégire, origine du calendrier musulman, marque le début de son djihad contre La Mecque.
        Il s’installa à Médine qu’il soumit à la charia, au prix de meurtres, de torture, de nettoyage ethnique et d’un génocide.
        Après 20 ans de guerre, il revint à La Mecque à la tête d’une armée telle que son pays se soumit à la charia (il eut la mansuétude de n’exécuter que quelques ennemis jurés).

        Que conclure d’un tel modèle ?
        Si je suis un musulman français patriote conséquent, qu’Allah me demande de soumettre la France à la charia et que la terreur à cet effet est recommandée pour son efficacité.

        Répondre
  19. mako

    01/10/2014

    Lorsqu’on dit ce qu’il faut faire avec l’islam on se fait censurer.
    Buvez la coupe jusqu’à la lie, vous l’aurez cherché !!

    Répondre
  20. Agathe

    01/10/2014

    Observer les pays à majorité chrétienne qui protègent les communautés musulmanes, et les pays à majorité musulmane qui protègent les communautés chrétiennes.
    La politique US-Europe, c’est d’éliminer les chefs d’état musulmans qui protègent les chrétiens.

    Répondre
  21. druant philippe

    01/10/2014

    Le commentaire de Moktar est limpide et devrait servir à certain bisounours du site .
    Je plains sincèrement les non muzz (athées / agnostiques / chrétiens ….) vivant dans les pays contaminés par l’ Islam .
    Non contents d’ avoir renversés et tués Saddam , les yankees et leurs hommes liges s’ en prennent maintenant par des voies détournées à Assad .

    Répondre
    • Fucius

      02/10/2014

      Cessons d’accabler les États-Unis.
      La réalité est que des socialistes y ont le pouvoir.
      Comme partout leur appareil d’État est infesté de socialistes, car l’État attire les personnes de mentalité socialiste (désireuses de soumettre les autres à leurs opinions) et répugne à celles de mentalité libérale.

      Les Étatsuniens sont généralement moins socialistes que les Français, quoique là-bas aussi l’école publique (qui est aussi aux mains de syndicats socialistes) est calamiteuse.

      Le problème n’est donc pas les États-Unis, mais le socialisme.

      Répondre
  22. Moktar

    01/10/2014

    Bernard vous rêvez. On voit bien que vous ne connaissez nullement ni les Musulmans ni la religion qui les dirige.
    Il n’y a jamais eu d’Islam modéré et ce depuis la nuit des temps; il n’y aura jamais de démocratie car c’est la religion qui est prépondérante. Il y a, en revanche, à souhaiter que d’autres Saddam Hussein voient le jour; ce sont eux et eux seuls qui ouvriront la porte à la laïcité telle qu’elle existait mais à condition que les Occidentaux ne fassent aucune ingérance sur la politique de ces dirigeants.
    Je n’apprends à personne que l’assassinat par ces bons ricains de Saddam Hussein a apporté la déstabilisation non seulement du proche et moyen orient, mais du monde entier avec les conséquences que nous connaissons aujourd’hui.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/10/2014

      Le but inavoué des Américains ( inavoué, pas tant que cela puisque les documents cartographiques de l’ U.S.Army datent des années 90 ) était de  » redessiner  » les frontières de la Région ( sans toucher bien entendu, ni à l’ Arabie Saoudite et aux  » sultanats  » , ni à Israël … bien entendu Saddam Hussein y était opposé , tout comme l ‘est aussi Bachar el-Assad et … comme la stupidité  » religieuse  » des Yankees est au moins aussi grande que leur soif de l’ or ( noir ou … autres ) tout a été  » motif  » à justifier une intervention militaire ( il faut toujours satisfaire le complexe militaro-industriel ) … que Monsieur Guy Millière n’ en soit pas conscient est pour le moins ahurissant !

      Répondre
      • Moktar

        02/10/2014

        tout à fait exact mais ce que vous évoquez, hélas, n’est connu que d’une minorité de français qui s’intéresse plus aux programmes télévisés qu’à l’étude, surtout quand elle est extérieure, des Nations. En un mot avoir au moins quelques balbutiements de connaissance en géo-politique.

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)