Que la France reste la France…

Que la France reste la France…

Eric Ciotti a défrayé la chronique médiatique, ces derniers jours, pour avoir osé dire qu’en cas de duel entre Éric Zemmour et Emmanuel Macron, au deuxième tour de la présidentielle, il voterait sans hésitation pour le premier.

À vrai dire, c’est plutôt le contraire qui eût été surprenant.

Je suis personnellement plus étonné par la feinte stupeur des commentateurs que par la déclaration du député LR.

Chacun sait, depuis longtemps, qu’Éric Ciotti est sur une ligne plutôt «droitière», notamment sur la sécurité et l’immigration, qu’il s’est opposé énergiquement – y compris aux dernières élections régionales – à l’alliance de LR avec LREM.

Alors comment s’étonner de cette déclaration?

Et, surtout, comment oublier opportunément le reste de la déclaration?

Car le plus important, dans les récentes prises de position d’Éric Ciotti, ne concerne pas son hypothétique vote de deuxième tour (d’autant que ni Éric Zemmour, ni Emmanuel Macron, n’ont encore annoncé leur candidature!).

Il me semble beaucoup plus important de savoir pourquoi le député est candidat à la primaire LR (dont, d’ailleurs, on ignore toujours si elle va avoir lieu!). Il affirme vouloir s’engager dans ce combat pour «que la France reste la France».

Selon moi, c’est le cœur du débat pour les échéances à venir.

Une partie significative des candidats – notamment à gauche, mais pas seulement – veulent accélérer le «changement» – c’est-à-dire, en français plus compréhensible, accélérer l’immigration et la destruction de notre civilisation.

J’ignore jusqu’à quel point Éric Ciotti est sincère. Mon premier mouvement est de méfiance car il a, dans le passé, soutenu sans état d’âme des personnalités qui ont gravement empiré l’effondrement civilisationnel dont souffre la France.

Mais qu’il soit le premier candidat à définir clairement les enjeux profonds de 2022 est à mettre à son actif.

Cela n’a d’ailleurs pas plu à l’inénarrable Castaner.

Ce dernier a cru malin de déclarer que Ciotti avait dû voter Le Pen en face de Macron en 2017. Et alors? Si, vraiment, l’intéressé est dans la disposition d’esprit qu’il annonce, il me semblerait assez logique qu’il ait voté Le Pen plutôt que Macron qui a accusé la France de crime contre l’humanité pour avoir civilisé l’Algérie ou qui a contesté l’existence d’une culture française.

Si, vraiment, l’enjeu est que la France reste la France (et, sur ce point, Éric Ciotti me semble avoir tragiquement raison), alors toute nuance entre ceux qui veulent se battre en ce sens est secondaire.

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Eleventh,
    pour vous remonter le moral allez sur YouTube et tapez:
    « Aoife Leonard Thinking Tonight of My Blue Eyes »

    13/09/2021 à 15 h 55 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    ELEVENTH vos propos plus que flatteurs à mon encontre ont paru sur les commentaires d’ un autre article des  » 4 Vérités  » … il suffit de lire ( le blog à ce qui me parait n’ a pas de  » filtre  » ) à ce propos on dit ANASTASIA et non pas Anastasie
    d’ autre part je ne suis pas surpris d’ apprendre que la scatologie chez vous est un lourd héritage génétique
    sur le propos d’ enfoncer le clou ce proverbe  » à celui qui a un marteau tout ressemble à un clou  »
    ELEVENTH ( du XVIII ième arrondissement de Paris ) rassurez vous vous ne serez pas une grande perte pour ce blog plus que confidentiel

    13/09/2021 à 14 h 19 min
  • ELEVENTH Répondre

    @ a la « modération ».
    Ma réponse à Q.Q. souhaitant une « France sans Eleventh(s) » ayant été escamotée …… ça commence bien et le sarrazin suivi de l’islamo-gauchistes Jojaurès doivent être ravis de cette nouvelle ANASTASIE.

    Pour enfoncer le clou, je vais récidiver avant de vous tirer ma révérence définitive, car si les 4V doivent devenir un site d’envahisseurs, ce sera sans moi : la tropicalisation à outrance n’est pas ma tasse de thé et je préfère avoir des descendants qui me ressemblent, faussent-ils moins beaux que ces merveilleux « colors of bandecons ». Chacun ses gouts, la m..de a bien le sien disait un vieil oncle.

    Réponse : Q.Q. le sarrazin voudrait surtout une France sans blancs, sauf à tolérer quelques dhimmis pour lui torcher le Q. ainsi qu’à ses blédards.
    Souriez, vous êtes déjà vaincus et ceux qui persisteraient ne seraient plus que des idiots, pas même utiles.

    13/09/2021 à 13 h 06 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    surtout que la France ne reste pas la France telle qu’ elle est devenue !
    une France sans ELEVENTH(s) me conviendrait déjà assez !

    11/09/2021 à 19 h 13 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    à force de multiplier les candidats microscopiques la Droite va faire l’ addition de grosses désillusions

    07/09/2021 à 20 h 24 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *