Quelle ingratitude ! L’ouverture à gauche, quel bilan ?

Posté le 17 avril , 2012, 12:00
2 mins

Nicolas Sarkozy affecte aujourd’hui de tenir un discours radicalement à droite, qu’on aurait certes aimé l’entendre tenir au cours des cinq précédentes années. Dès la formation du premier gouvernement Fillon, il avait au contraire fait le choix et le pari de « l’ouverture à gauche », en appelant à son gouvernement, ou parmi ses conseillers, plusieurs personnalités socialistes. Avec quel succès pour finir ?

Bernard Kouchner, figure de proue du ralliement, a claqué la porte du gouvernement en lui reprochant sa politique « sécuritaire ». En avril 2011, il annonçait son intention de voter aux primaires socialistes, parti dont François Hollande, alors Premier secrétaire, l’avait pourtant exclu lors de son premier retournement de veste. « Ça s’en va et ça revient… », chantait Claude François.

Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand, avait rallié après 2007 le club des conseillers présidentiels. En 2012, il a fait savoir à sons de trompe qu’il votera Hollande : « Cela correspond surtout à ma trajectoire personnelle, je n’ai jamais autrement voté qu’à gauche. » Voter à gauche et en mettre à droite n’est-il pas le B-A-BA du politicien avisé ?

Dernier retour en date, Martin Hirsch, également débauché par Nicolas Sarkozy qui en avait fait un haut commissaire aux solidarités actives, vient à son tour de déclarer qu’il votera Hollande.

Voilà Sarkoléon abandonné par l’aile gauche de ses maréchaux. Reste à savoir si mai 2012 sera son Waterloo.

12 Commentaires sur : Quelle ingratitude ! L’ouverture à gauche, quel bilan ?

  1. François

    19 avril 2012

      Quinctius, parce que vous estimez avoir été secoué dans la tempête, vous préférez débarquer le capitaine qui, malgré l’inconfort a maintenu le bateau à flot ,pour le remplacer par le maître d’hotel?
       Je ne sais lequel de vous deux sera le plus puni à terme…

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    19 avril 2012

    @ blanc

    et bien j’appelle cela de la " bêtise "* !
    que ce Monsieur bien-pensant et craintif , chétif de courage même dans l’isolement et le secret d’un vote , veuille être cocufié sa vie entière n’est ce pas un manque de fierté , de dignité , de lucidité ?
    * sans connotation péjorative

    Répondre
  3. Blanc

    19 avril 2012

    Excellent françois !

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    18 avril 2012

    Et maintenant Chantal Jouanno qui L’accable !
    Je le savais " craint et détesté " *** mais pas à ce point  !
    Puisque de toute façon ILest MORT votez donc pour M. Le P. pour qu’elle soit au second tour et là vous pourrez voir QUI  dans la majorité veut VRAIMENT se mettre au service du peuple français , non pas que je crois à " la femme providentielle " mais pour compter les vrais UMPS  !

    *** " oderint dum metuant "  ( qu’ils me haïssent pourvu qu’ils me craignent )

                                  Caligula

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    18 avril 2012

    @ François

    Ne pensez vous pas qu’il serait temps de donner un " carton rouge " à ceux qui vous ont trompé hier , qui vous trompent  toujours aujourd’hui, et qui vous tromperont encore demain …
    Si vous ne le faites pas maintenant , alors quand … ?
    Lorsque l’on voit  Ncolas Sarkozy aller à la pêche miraculeuse dans le programme de SES adversaires politiques pour sauver SA peau , comment ne pas être écoeuré par tant de mépris pour SES électeurs…  …la dignité cela ne se mendie pas …

    Répondre
  6. Magne

    18 avril 2012

    Et voici que Fadela Amara quitte le navire , et rejoins les chiraquiens et certains villepinistes dans le vote Hollande . Ils avaient rejoints Nicolas Sarkozy , mais pour lui donner le baiser de Judas , Poutou de la mort . Poutou signifiant baiser , bise et l’on sait que dans la Mafia le baiser de la mort signifie la mort annoncée pour celui qui le reçoit . Judas avait embrassé Jésus pour le désigner aux Romains . Rien de nouveau sous le soleil , nous dit la Bible . Allez , c’est bientôt fini et on va avoir les JO à Londres .

    Répondre
  7. François

    18 avril 2012

      Ouais! Et bien pour ma part, je continue à préférer un candidat de droite qui ne tient pas toutes ses promesses à un de gauche qui les tient.
      Je préfère être déçu par quelqu’un dont j’attendais le meilleur plutôt que d’être bien servi par quelqu’un dont je crains le pire…
       Je préfère m’en tirer déçu que mourir comme on me l’avait promis…

    Répondre
  8. Oeildevraicon

    17 avril 2012

    « Voilà Sarkoléon abandonné par l’aile gauche de ses maréchaux ».

    Mais pas que , car la droite aussi commence à déserter.

    Corine Lepage, le clan Chirac (l’ex président, sa fille Claude et le gendre) !

    Et j’espère, tout ses électeurs de 2007, qu’il s’est empressé de -COCUFIER- au lendemain des élections avec la gauche dévergondée.

    Il n’a pas été élu en 2007 pour faire cette politique, mais pour appliquer son programme qui était de droite.

    Combien de ses électeurs lui en tiendrons rigueurs de ses fourberies ? Là est la question.

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    17 avril 2012

    Sarkozy , Kouchner , Hirsch , Attali  ?

    pour se " trahir " les uns les autres ( et vice-versa ) il faut sans aucun doute avoir un point commun , ce peut être , pourquoi pas , l’amitié ou mieux l’estime qu’ils se portent mutuellement ( et réciproquement )

    Répondre
  10. Blanc

    17 avril 2012

    N’oublions pas une chose : la volonté commune de maghrébisation de l’Europe… volonté commune de la droite aux ordres de DESERTEC et de la gauche affamée d’électeurs faciles. N’oublions pas ce qu’avait dit Sarko au tout début de son mandat : « Je serai le président du métissage ! » Sous-entendu « je serai le valet zélé de DESERTEC ». Le raciste devenait l’ennemi public numéro 1 de la droite et de la gauche. Le raciste qui pouvait contrarier les rêves de FRIC des uns et les rêves d’électeurs des autres était tout à coup devenu un horrible monstre exterminateur, une brute épaisse sans l’ombre de la moindre intelligence, une bête fauve assoiffée de sang, irrécupérable… à abattre sur le champ. Le raciste contrarait les plans les plus égoistes, abjects et immoraux de la droite et de la gauche. On le déclara donc pestiféré et ouvrit en grand, en très grand, en très –très grand la chasse au raciste. JE SUIS RACISTE, ET ALORS… ! Qu’y a-t-il d’anormal à cela ! Il n’y a pas plus aimable, serviable et civique que moi. Je ne vais tuer personne, je ne vais exterminer personne. Simplement j’aime les miens. Même si je sais qu’ils ne sont pas parfaits et qu’il peut y avoir beaucoup mieux ailleurs, ça ne fait rien, j’aime les miens, c’est comme ça. J’ai plaisir à vivre au milieu des miens et beaucoup de peine à vivre au milieu des autres. Ça m’est d’ailleurs très souvent, in-su-por-ta-ble. Les noirs préfèrent vivre entre noirs, les maghrébins entre maghrébins, les asiatiques entre asiatiques et les blancs entre blancs. Qu’y a-t-il d’anormal à cela ! Je suis raciste, comme tout le monde ou pratiquement tout le monde et hétérosexuel comme tout le monde ou pratiquement tout le monde. Je préfère les femmes de ma race, les hommes de ma race, les enfants de ma race, les collègues de travail de ma race, les écrivains de ma race, les artistes de ma race, les paysans de ma race, les ouvriers de ma race, les patrons de ma race, les fonctionnaires de ma race, les sportifs de ma race, les génies de ma race et même les voyous de ma race. Qu’y a-t-il d’anormal à cela ! Je suis raciste comme un lion est raciste, comme une gazelle est raciste, comme un éléphant est raciste, comme un loup ou un aigle, un vautour ou un singe, un papillon ou un moustique, comme un lézard, une coccinelle, une araignée, une fourmi, une bactérie est raciste… On pourra faire tout ce qu’on voudra je ne changerai pas. C’est dans les gènes, c’est ainsi. Je suis comme des dizaines et des dizaines de millions de français : JE SUIS RACISTE ! Tant qu’il n’y a pas métissage, il y a curiosité et respect mutuel… il y a « exotisme ». Le métissage obligatoire est une monstruosité. Il tue l’ « exotisme »… et quand il n’y a plus d’exotisme, il y a rejet, mépris, colère et haine. Que reproche-t-on réellement aux arabes et aux noirs ?… en fait RIEN… ils sont ce qu’ils sont… ils ont leurs qualité et leurs défauts ? Qui n’en a pas ?! Ce qu’on leur reproche c’est simplement d’être là et d’être obligés de se métisser avec nous et nous avec eux. Or, personne n’en a envie, ni eux, ni nous. « Chacun son territoire » ne cesse de nous dire et parfois de nous hurler Dame Nature. Tous les êtres vivants sont racistes. Aucun animal n’est antiraciste. L’ANTIRACISME EST LA PLUS GRANDE CONNERIE QUI AIT JAMAIS GERMEE DANS LE CERVEAU DE L’HOMME. D’ailleurs ceux qui le prônent ne se métissent pas. Croyez-vous sincèrement que Sarkozy ou Hollande aimeraient épouser une maghrébine ou une noire et avoir des enfants d’elle ? Non bien sûr ! Ce mélange de races forcené et obligatoire est plus qu’imbécile, il est dément. Il va inévitablement déboucher sur une guerre civile ethnique. NOS DIRIGEANTS SONT ENCORE PLUS CONS QUE DES CONS QUI SONT CONS… ILS SONT CRIMINELS ! Et Mélenchon… le Spartacus des temps modernes qui promet la suppression du travail, la suppression des frontières, la suppression du racisme, Mélenchon qui promet de faire voler les éléphants et barrir les papillons, Mélenchon qui promet tout et la Lune mène son troupeau vers des abîmes. Rien à voir avec le bon sens, le réalisme et le pragmatisme de Marine. Quand tous ces pauvres moutons mélenchonnisés, saouls de rêves et fatigués de suivre leur berger-fou s’en rendront compte, auront-ils encore la force de faire demi-tour ?

    Répondre
  11. HansImSchnoggeLoch

    17 avril 2012

    Jouer avec la racaille socialo c’est comme jeter une tarte en avant par une fenêtre d’un train en marche. Les lois de la physique prédisent que la tarte reviendra dans la figure du lanceur. C’est ce qui est arrivé. Le lanceur ne peut donc que se blâmer lui-même.

    Répondre
  12. Guillermo

    17 avril 2012

    Pas de quoi s’étonner.  Sarko s’est empressé de trahir, il est trahi à son tour.

    Perso, je suis moins géné par une ouverture à gauche, que par le pédigré des gauchistes qu’il est allé chercher : Kouchener ! Attali !!  Borlo !! Rama Yade !!!

    Et même aussi par les bonnes femmes qu’il a rameutées : Dati !  Bachelot !! Boutin !!!   C’est aussi de la trahison que de se payer comme ça de la tête de ses électeurs.

    Voilà pourquoi je voterai nul au second tour.

     

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)