Quelquechose de brisé entre l'UMP et ses électeurs

Quelquechose de brisé entre l'UMP et ses électeurs

L’IFOP a analysé la remontée du Front National canton par canton. Sa forte présence dans les
régions témoigne d’une rupture avec l’UMP de deux électorats qui lui avaient assuré la victoire en 2007 :

Un électorat fidèle à la droite, qui ne se reconnaît plus dans Nicolas Sarkozy, à force « d’ouverture » et de discours gauchisants ;

Un électorat populaire, celui de la France qui se lève tôt, déçu par le « bling-bling », la comédie Jean Sarkozy et la taxe carbone, particulièrement douloureuse
dans la France néorurale où il faut se lever tôt et faire un long trajet en voiture pour se rendre au travail chaque jour.

Les sondeurs n’hésitent pas à dire que quelquechose « s’est brisé » entre ces deux électorats et l’UMP de Nicolas Sarkozy, les uns sont restés à la maison, remachant leur déception, les
autres sont allés votés pour le FN…

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: