Qu’est-ce que l’Europe ?

Qu’est-ce que l’Europe ?

Le 19 janvier dernier, Emmanuel Macron prononçait à Strasbourg un important discours à l’occasion du début de la présidence française de l’Union européenne.

Nous aurons sans nul doute l’occasion d’y revenir dans ces colonnes, tant les sujets abordés sont importants pour notre avenir.

Mais je voudrais noter ici l’un des éléments qui m’ont le plus frappé à la lecture de ce discours – et qui me semble profondément symptomatique de la vision de bien des membres de l’oligarchie.

M. Macron parle de l’Europe, mais il se révèle incapable de saisir la spécificité de notre civilisation.

On le voit d’abord dans sa proposition d’élargissement. Ce point a été peu évoqué par les médias, mais il est fondamental : M. Macron veut profiter de la présidence française pour accélérer le processus d’intégration des pays des Balkans.

Que ces pays appartiennent au continent européen est hors de doute, mais nombre d’entre eux ont fait le choix de tourner le dos à notre modèle civilisationnel et l’on voit mal comment il serait possible de les intégrer à brève échéance.

Aucun pays n’est nommé, mais, à l’heure actuelle, les candidats déclarés sont l’Albanie, la Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la Turquie.

À quoi il faut ajouter Bosnie et Kosovo, candidats « potentiels ».

Il saute aux yeux que plusieurs de ces pays sont clairement islamistes (sait-on que, dans plusieurs villages de Bosnie, à moins de 500 km de la frontière française, le drapeau qui flotte est celui de l’État islamique ?) ou aux mains de mafias.

Comment M. Macron envisage-t-il d’en faire en quelques mois des pays « européens » ? Mystère.

Mais, après tout, on pourrait répondre que ces pays ont fait partie de l’empire romain et qu’ils pourraient retrouver, avec le temps, les sources gréco-latino-chrétiennes de notre civilisation.

Encore faudrait-il que nous leur proposions effectivement un modèle européen.

Or M. Macron prétend que « no­tre singularité d’Européens » réside dans notre foi aux « promesses de démocratie ».

À ce compte, les islamistes qui menaient les « printemps arabes » seraient d’excellents Européens quand les royalistes français devraient songer à s’expatrier !

Il est absurde de réduire notre civilisation à une simple question de régime politique.

Nous savions que M. Macron ignorait l’existence d’une culture française ; nous découvrons avec intérêt qu’il ignore tout autant (ou méprise, ce qui est pire !) la civilisation européenne.

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • Oh mon dieu Répondre

    L’Union européenne tue l’Europe, elle est déjà morte !!!

    26/01/2022 à 21 h 09 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: