Questions sur l’affaire Rugy

Posté le juillet 23, 2019, 1:32
3 mins

François de Rugy a donc démissionné, à la suite des révélations successives sur son train de vie aux frais des contribuables.

Je ne vais certes pas pleurer sur son sort.

Ce «père la vertu», qui n’avait pas de mots assez durs pour réclamer la «transparence» contre ses adversaires politiques, paie et c’est justice : il est préférable de ne pas avoir le caleçon breneux quand on monte au mât de cocagne !

Mais cette cabale est tout de même surprenante.

D’abord, on se demande d’où viennent les «révélations». Car, enfin, Mediapart n’a pas trouvé les menus de l’hôtel de Lassay tout seul.

«Quelqu’un» l’a «informé», comme toujours avec la presse dite «d’investigation» en France: il s’agit d’une affaire de basse police ou de basse politicaillerie.

À qui profite-t-elle? J’ai bien des idées, mais aucune certitude.

On peut penser que d’autres pseudo-écologistes ont voulu se débarrasser de Rugy. On peut penser qu’Emmanuel Macron veut être l’unique incarnation de l’écologie politique.

On peut penser bien des choses en somme, comme eût dit Cyrano!

Ce qui est certain, c’est que Rugy a été «balancé». Ce qui est certain aussi, c’est que Mediapart est une curieuse officine.

Dirigée par un ancien (?) trot­skiste (donc expert en coups tordus), Edwy Plenel, cette agence semble désormais régner sur les médias français.

Une «révélation» de Médiapart et c’est la mort politique assurée.

Vous aurez d’ailleurs noté que l’on «flingue» Rugy pour avoir mangé du homard avec ses invités à l’hôtel de Lassay – ce qui ne semble pas tout à fait inhabituel : la table et la cave du président de l’Assemblée, comme de celui du sénat, sont notoirement parmi les meilleures de Paris. Cela nous coûte cher bien sûr mais, enfin, beaucoup moins que les «investissements» des politicards et cela contribue au rayonnement de la France.

Mais, pendant que l’on s’occupe d’une affaire insignifiante, on «oublie» qu’à l’Élysée ou à Bercy, siègent des gens qui ont vendu à la découpe des trésors de notre industrie ou de notre patrimoine, à prix cassés.

Personnellement, je suis beaucoup plus scandalisé par l’affaire Alstom que par l’affaire Rugy. Comment se fait-il donc que les «affaires» qui intéressent les médias soient toujours les plus insignifiantes?

Pour comprendre, je m’en remets à La Fontaine: «Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous feront blanc ou noir.»

4 réponses à l'article : Questions sur l’affaire Rugy

  1. Gérard Pierre

    28 juillet 2019

    Je n’ai envers monsieur de Rugy ni empathie ni aversion mais, …… peut-on me rappeler ce qu’il reprochait à « une certaine époque » à monsieur Fillion, …… et en quels termes élogieux il tenait alors le ‘’révélateur‘’ des prétendues turpitudes de l’ex premier ministre ?

    Au passage, alors que, dans l’affaire Fillion, dans les vingt-quatre heures qui ont suivi les « révélations » du Canard Enchaîné la justice était promptement saisie, …… où en est-on aujourd’hui ?

    Il est vrai qu’en 2017 le sieur de Rugy chassait en meute ! …… et il convenait alors que ‘’l’avenir‘’ s’en souvint !

    C’est fait !

    Répondre
  2. Alain PROTTE.

    24 juillet 2019

    Ce qui parait “étrange, c’est que l’on fasse une montagne d’indignation de ce qui n’est que pratique courante dans les Palais de la République. Le personnage a été utile et il ne l’est probablement plus. Mais ce qui devient intéressant, c’est de savoir qui l’a remplacé dans cette juteuse position, probablement une copine de Brigitte, ce qui n’est pas surprenant dans la gynécomania actuelle. Pauvre François, carrément viré, par une campagne médiapartite dont les origines ne semblent pas douteuses, mais en toute indépendance.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    23 juillet 2019

    hé bien moi, Monsieur Rouxel je suis ” scandalisé ” par TOUT

    ” qui vole un oeuf vole un boeuf ”

    il est plus que temps que la République se ” lutherianise ” et que ces habitudes ” romaines ” soient sévèrement sanctionnées comme par exemple par des travaux d’ intérêt citoyen pour les cas les moins ” graves “

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24 juillet 2019

      par exemple par un emploi , non rémunéré bien sûr, de serveur dans un restaurant spécialisé ” fruits de mer et crustacés ” pour De Rugis en … contrat courte durée ( saisonnier )

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)