Questions sur le retour de Nicolas Sarkozy

Questions sur le retour de Nicolas Sarkozy

La plupart des commentateurs politiques s’accordent à dire que Nicolas Sarkozy prépare un retour prochain à la vie politique d’ici la fin de l’été. N’ayant aucun contact personnel avec l’ancien chef de l’État, je les crois volontiers, mais, comme électeur de droite et comme observateur, je m’interroge.

Le premier motif de mon interrogation porte sur les « affaires ». Si j’en crois les gazettes, c’est notamment à cause de l’affaire Bygmalion et des problèmes qu’elle a entraînés à la tête de l’UMP que Nicolas Sarkozy reviendrait.

Il me paraît évident que l’UMP manque cruellement d’une direction digne de ce nom et non moins évident que Nicolas Sarkozy est un chef politique de qualité. Mais j’avoue ne pas bien comprendre comment l’affaire Bygmalion serait l’occasion de son retour : si affaire Bygmalion il y a, c’est qu’il y a un problème de financement de la campagne de Nicolas Sarkozy. Je trouve étrange que le sauveur soit précisément celui qui a mis l’UMP dans cette situation.

Et je ne parle pas ici des autres « affaires » qui menacent Nicolas Sarkozy.

Certes, il n’est pas question de faire comme les journalistes gauchistes chez qui suspicion vaut condamnation – pour un homme de droite.

Cependant, j’ai peine à croire que le retour de Nicolas Sarkozy ne serait pas suivi d’une avalanche de « révélations », qui n’amélioreraient sans doute pas la situation de l’UMP.

Par ailleurs, on dit que Nicolas Sarkozy refuse les primaires. Pour ma part, je crois qu’il est urgent que les partis de droite comprennent qu’ils ont tout intérêt à s’intéresser enfin à leurs sympathisants – et pas seulement pour faire la quête ou quémander un bulletin de vote ! À mon avis, des primaires ouvertes à tous les sympathisants de droite seraient le signe d’un parti enfin « populaire » (comme l’UMP dit l’être) et enfin adulte.

Enfin, ma dernière interrogation porte sur ce qui pourrait motiver les électeurs de droite, qui ont fait défaut en 2012, à revoter pour Nicolas Sarkozy en 2017. Car le rejet massif de François Hollande n’y suffira pas et le fameux « J’ai changé » nous a été servi trop de fois pour être encore utilisable.

J’ai eu l’occasion de dire à un conseiller de l’ancien président qu’à mon sens, il n’y avait qu’une façon de montrer que ce dernier avait vraiment changé, c’était d’avoir un programme résolument de droite et d’annoncer qu’il fera un gouvernement d’ouverture à droite, avec des ministres FN. Malheureusement, je doute fort d’avoir été entendu…

Jean Rouxel

Partager cette publication

(15) Commentaires

  • R. Ed. Répondre

    Sarkoléon ?

    Il vient d’être arrêté, on saura bientôt si il sera libre ou bien ira faire un p’tit séjour en prison.

    En garde à vue, il n’est plus libre de ses mouvements et quand les policiers prennent un peu de repos, il le mettent en cellule en attendant.
    Vaut mieux être roi que président, au moins la personne du roi est inviolable.( du moins dans les, non, le pays où on ne leur coupe pas la tête )

    01/07/2014 à 13 h 08 min
  • lavandin Répondre

    revenir pour faire les memes conneries ?….. non merci

    28/06/2014 à 18 h 33 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    NS pense avoir traversé son désert ce qui le qualifierait pour un come-back.
    Malheureusement il a surtout divagué d’oasis en oasis et esquivé les épreuves qu’il aurait du affronter. En fin de compte il est resté le même.
    Son retour ne serait rien d’autre qu’une répétition de son premier quinquennat.
    Qu’il reste où il est.

    27/06/2014 à 21 h 17 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      dans le désert la soif du pouvoir peut être la cause de …mirages !

      27/06/2014 à 21 h 59 min
  • Roban Répondre

    « ’à mon sens, il n’y avait qu’une façon de montrer que ce dernier (NS) avait vraiment changé, c’était d’avoir un programme résolument de droite et d’annoncer qu’il fera un gouvernement d’ouverture à droite, avec des ministres FN. Malheureusement, je doute fort d’avoir été entendu… »
    C’est également mon avis !

    27/06/2014 à 19 h 29 min
  • DESOYER Répondre

    Nicolas Sarkozy n’est pas un chef de qualité: il n’a pas la tête à droite et son potentiel est insuffisant.
    Quant aux autres « chefs » de lUMP, ils sont encore pires.

    27/06/2014 à 19 h 03 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      pire que Sarkosy , n’est pas possible !

      27/06/2014 à 19 h 05 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        tiens j’ai zappé le  » Z » de notre  » Zerro  » de série C

        27/06/2014 à 19 h 07 min
  • vozuti Répondre

    l’UMPS a choisi alain juppé pour 2017.Il n’y a aucun suspens,l’élection ne sera qu’une rediffusion en différé d’un scénario déjà écrit à l’heure qu’il est.

    25/06/2014 à 18 h 03 min
  • druant philippe Répondre

    Sarkozy est un mondialiste ,donc un ennemi à abattre sans pitié doublé d’ un bonimenteur , d’ un fort des Halles et d’ un caniche des USA !
    Plus répugnant que cela , on trouve le président supermollusque 1er

    25/06/2014 à 17 h 38 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      je trouve même François Hollande moins  » répugnant  » ( comme vous l’écrivez ) que Le Grec … malin comme un notaire normand certes , mais pas manipulateur comme l’est l’Ex

      25/06/2014 à 20 h 07 min
  • A.F Répondre

    Quand on est frontiste, on ne vote pas pour Sarkozy, ni pour une pseudo-union bidon entre l’UMP, Sarkozy et le FN, qui lui reste la seule et unique solution.

    25/06/2014 à 16 h 55 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      et même sans être F.N. , comme moi, on veille à garder sa  » dignité  » et on ne vote pas : Sarkozy

      25/06/2014 à 20 h 09 min
  • Agathe Répondre

    Déjà, Sarkozy veut-il revenir ?
    Il est évident que les graves erreurs psychologiques de la gauche profitent à la droite.
    Mais il y a une grande nouveauté politique : les citoyens ne sont plus passifs, ils veulent donner leur avis et participer.
    La politique demain sera interactive.

    25/06/2014 à 7 h 55 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    deux remarques s’imposent à mon sens :

    – la première concerne la phrase  » Nicolas Sarkozy est un chef politique de qualité  » NON Nicolas Sarkozy est psychologiquement ce qu’on définit comme un  » pervers narcissique  » , ce n’est pas un chef, c’est un hédoniste dans le registre primaire de l’hédonisme

    – la seconde concerne la phrase  » j’ai changé  » … un pervers narcissique  » ne peut JAMAIS changer

    on pourrait ajouter que de cela découle logiquement que JAMAIS N. S. se rapprochera du F.N. ( un parti  » populaire  » ) car il nuirait à l’image ( l’icône ) qu’il VEUT donner de lui

    Monsieur Rouxel votre plaidoyer subliminal pour Le Grec est une supercherie de plus à droite

    25/06/2014 à 7 h 39 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: