Qui dirigera le groupe UMP à l'Assemblée ?

Posté le novembre 17, 2010, 8:13
2 mins

La nomination de Jean-François Copé à la tête de l’UMP ouvre sa succession âu groupe UMP à l’Assemblée. Un poste qui sera d’autant plus stratégique que l’Elysée attendra une fidélité absolue des députés dans la période qui nous sépare de 2012, surtout si la majorité présidentielle venait à perdre le Sénat.

Jean Leonetti, premier vice-président du groupe UMP à l’Assemblée et candidat à la succession de Jean-François Copé à sa tête, entend « garantir » à la fois « l’indépendance et la cohésion » du groupe majoritaire. Dans la profession de foi adressée à chacun de ses collègues UMP, dont l’AFP a obtenu copie, le député-maire d’Antibes en appelle au rassemblement « pour soutenir, avec une loyauté sans faille, le gouvernement de François Fillon ».

Le groupe UMP doit aussi « rester une force de proposition et participer activement à l’élaboration des réformes dont notre pays a besoin », affirme le texte. « Nous pourrons ainsi, en liaison avec notre mouvement et nos militants, préparer la réélection de Nicolas Sarkozy et notre victoire lors des échéances de 2012″, ajoute M. Leonetti, qui souligne la « légitimité » de sa candidature en sa qualité de premier vice-président du groupe UMP depuis 2005.

Outre M. Leonetti (radical), sont en lice le chiraquien Christian Jacob (ex-RPR), bras droit de Jean-François Copé, le gaulliste Hervé Gaymard (ex-RPR) et le libéral Louis Giscard d’Estaing (ex-UDF). D’autres candidatures pourraient suivre. L’élection du successeur de M. Copé aura lieu à bulletins secrets mardi prochain au sein du groupe UMP.

S’inscrire à la newsletter de l’Observatoire :

Email:

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)