Qu’importe la méthode, la fin justifie les moyens…

Qu’importe la méthode, la fin justifie les moyens…

Partout en Belgique le mécontentement gronde, partout en Europe les peuples s’interrogent ou se rebiffent ; le climat social, économique ou financier se dégrade lentement mais inexorablement. Les caisses sont vides, la classe politique est aux abois, les caciques gouvernementaux sont à court de remèdes parce que sans aucune volonté ni souhait d’enrayer le déclin.

Quel politologue ou patron d’institut de sondages avait-il, en janvier 2002, annoncé la présence de Jean-Marie Le Pen au soir du 21 avril pour le 2ème tour des présidentielles en France ? Leur consternation égalait leur médiocrité.

Quel spécialiste ou partisan des délires européens aurait-il voulu en février 2005 prédire les « Non » français et néerlandais au projet de Constitution Européenne du 29 mai et 1er juin 2005 ? Divorce entre réalité et légalité.

Le piège irakien, le cancer du terrorisme international depuis des décades, la montée en puissance des appareils industriels asiatiques, le bourbier afghan, l’invasion de l’Europe par les peuples sous-développés et la décérébration de notre jeunesse par la cocaïne et l’endoctrinement du politiquement correct, nous conduiront inévitablement à un choc entre la réalité et le conte de fée raconté à longueur de mensonges politiciens depuis 30 ans. Le réveil sera brutal…

Néanmoins, que ce soit sous le nom de Pierre, Paul ou Jacques, l’essentiel est que le message soit publié ! Et le plus souvent, par d’autres aussi, sera le mieux. Pour les sceptiques, je continue à prétendre que l’obstination paye à long terme, de même que l’impact d’un article, qui parait à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires dans la presse, suscite de toute façon une certaine réflexion de la part de très nombreux lecteurs. Les exemples passés démontrent à posteriori que l’investissement en temps et en matériels (négligeables) justifie amplement les résultats obtenus.

« En politique, le désespoir est une sottise absolue » (Charles Maurras). Il n’y a pas d’alternative : il faut PERSEVERER !

Pieter Kerstens

Partager cette publication

(10) Commentaires

  • ozone Répondre

    ozone"Un ambassadeur de l’humanité pour accueillir les extraterrestres nommé "

    Z’auraient du nommé David Vincent,   il à plus d’experience

    17/10/2010 à 11 h 43 min
  • Euréka Répondre

    Partout ça gronde, même en Belgique ?

    Ben voyons… que les Belges ne viennent pas se plaindre car j’ai lu que n’importe quel étranger arrivant sur le sol belge, a droit à une allocation de 700 euros/mois, sans travailler !!!

    J’espère bien que la Wallonie ne sera jamais rattachée à la France. Qu’ils se gardent leurs musulmans, cause du contentieux avec les Flammands.  Pas de ça chez nous.

    16/10/2010 à 19 h 00 min
  • Euréka Répondre

    Marine Le Pen ayant le sens de la formule, je ne résiste pas au plaisir de vous ressortir sa dernière trouvaille :

    "La mondialisation c’est faire fabriquer par des esclaves, pour vendre à des chômeurs !"

    Les politiques encouragent l’islamisation des pays européens pour vaincre les dernières résistances au libre marché mondialisé, car tout le monde sait que l’islam est une machine à broyer les individus.

    Je voterai pour le parti (s’il y en a un) qui reviendra sur les conditions de l’octroi de la nationalité française depuis 1962. (excepté immigration européenne).

    La loyauté envers notre pays est fortement facilitée par le lien du sang, alors que le droit du sol n’est qu’une terrible machine à nous coloniser. Nous devons exiger le retour chez eux de tous ceux qui n’ayant aucun lien direct de parenté avec un parent français de souche, s’ils ont déjà fait l’objet de condamnations.

    Dès lors qu’un individu se trouve dans ce cas, c’est toute sa famille avec lui qui devrait être "défrancisée". Un français d’origine immigrée doit savoir que son comportement engage la situation de toute sa parenté.  Et qu’on en finisse avec le principe de l’acquisition de nationalité automatique.  Il est grand temps de faire un grand ménage car il est innacceptable que nous gardions sur notre sol des individus qui ont rompu le pacte social, et nous narguent après avoir commis des délits. 

    16/10/2010 à 18 h 56 min
  • IOSA Répondre

    [email protected]

    Bonnes conclusions, mais j’aurai mis tout au début des causes incriminées, celle qui a permit tout ce qui en a suivit :

    "des dirigeants completement deconnectés des peuples"

    Ceci expliquant celà …

    IOSA

    16/10/2010 à 18 h 51 min
  • SAS Répondre

    article passé inapercu….et si c’etait le bon moment…pour nous le dire…

    Subject: c’est peut etre ca la NUEVO ORDO SECULARUM DE 2012

    Un ambassadeur de l’humanité pour accueillir les extraterrestres nommé par l’ONU?

    67 commentaires

    Publié le 27 septembre 2010.
    Mazlan Othman, astrophysicienne malaisienne à la tête du Bureau des Nations Unies des affaires spatiales (Unoosa).

    Mazlan Othman, astrophysicienne malaisienne à la tête du Bureau des Nations Unies des affaires spatiales (Unoosa). Zainal Abd Halim/Reuters

    ESPACE – Elle s’appelle Mazlan Othman, c’est une astrophysicienne malaisienne, et… elle aurait démenti…

    «Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur Terre, venez-vous en paix?» Cette phrase, Mazlan Othman pourrait un jour avoir à la prononcer. Cette astrophysicienne malaisienne de 58 ans devrait être nommée par l’ONU dans les jours qui viennent ambassadeur de l’humanité en cas de visite extraterrestre.

    C’est en tout cas ce que croyait savoir la presse internationale, jusqu’à ce que le site du Guardian ne vienne modérer les enthousiasmes. Selon le site anglais, Mazlan Othman aurait donné sa version des faits dans un email: «Ca a l’air vraiment cool, a réagi l’astrophysicienne, mais je dois démentir.»

    Nouvelles planètes, nouvelles formes de vie

    La scientifique, actuellement à la tête du Bureau des Nations Unies des affaires spatiales (Unoosa), a pourtant déclaré récemment à ses collègues que l’humanité devait être prête à faire face à une rencontre avec les extraterrestres. «La découverte de nombreuses planètes augmente les possibilités de trouver une vie extraterrestre dans le cosmos», a-t-elle justifié.

    Mais le célèbre professeur Stephen Hawking a tenu à la mettre en garde: «J’imagine qu’ils peuvent exister, dans de gros vaisseaux, ayant utilisé toutes les ressources de leur planète. Ce serait alors pour nous comme quand Christophe Colomb est arrivé en Amérique: ça ne s’est pas très bien passé pour les Amérindiens.»

    16/10/2010 à 13 h 20 min
  • Anonyme Répondre

    Hiroshima devait être polluée par la radioactivité pour 1000 ans.   Regardez les photos de cette ville maintenant.  Et ensuite regardez celle de Detroit-USA avec des maisons, des immeubles, des qaurtiers démolis et abandonnés, bref la misère…

    Est-ce les bombes nucléaires le pire, ou les hommes politiques ?

     

    C’est marrant, mais cet article fait penser à la description de l’Apocalypse avant l’arrivée de la bête…

    16/10/2010 à 12 h 54 min
  • Geneviève Répondre

    Lavandin résume bien la situation. Le problème c’est comment en sortir ? La paupérisation touche toutes les classes sociales, la substitution de notre culture par une autre culture devient insupportable (livre  » les corps indécents  » ) la peur devient la règle. Cette Europe utopique n’est qu’un cauchemar. Quitter la France peut être une solution difficile mais salutaire. Sortir le pays de l’ornière sera une tâche sans doute impossible à réaliser. Depuis 30 ans les responsables politiques opportunistes et cyniques de gauche comme de droite ont mené la France à la ruine et au bord de la guerre civile.

    16/10/2010 à 10 h 11 min
  • lavandin Répondre

    En 1958, l’Europe c’était la promesse et  la perspective d’une vie meilleure,d’une paix durable, d’une sécurité assurée,d’une démocratie évoluée, d’une prospérité économique certaine et stable, à l’intérieur de frontieres sures et respectées.  Depuis, nous avons connu  le chomage, le démantelement de nos industries et  les delocalisations, l’invasion par des populations qui ne nous aiment  pas, la ruine des états  surendettés, le pillage de nos systemes sociaux,  les frontieres passoires, des dirigeants completement deconnectés des peuples, la fuite de nos technologies vers l’extreme orient, l’intrusion en force de l’Islam qui entend bien nous vaincre,  la dictature des minorités, un certain délabrement moral, un declin démographique qui nous entraine inexorablement vers notre disparition

    15/10/2010 à 23 h 46 min
  • Anonyme Répondre
    15/10/2010 à 23 h 43 min
  • ozone Répondre

    "la montée en puissance des appareils industriels asiatiques,"

    Avec l’apport massif du fruit de recherches qui ont couté chez nous la peau des fésses,qui confine dans pas mal de cas a la trahison.

    Voilà une des causes principales de la situation,la trahison des nations,des peuples et de tout ce qui passe a portée,pour une poignée de dollars,les deniers de Judas.

    Article réaliste.

    15/10/2010 à 20 h 32 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *