Raccourcir les vacances scolaires

Raccourcir les vacances scolaires

Parmi les éternels débats de l’Education nationale, celui des rythmes scolaires vient de resurgir :

Interdiction de la semaine de quatre jours en primaire, raccourcissement des vacances d’été ou encore diminution des cours magistraux au collège et au lycée : la mission d’information sur les rythmes scolaires, créée en avril par la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale, entend participer au débat et préfigure certaines des idées que Luc Chatel dévoilera l’an prochain sur la base des réflexions menées par la Conférence nationale qu’il a nommée sur le sujet. Une réforme dans ce domaine n’entrera cependant pas en vigueur avant la rentrée 2013 pour des questions de calendrier scolaire.

Alors que l’année scolaire française est l’une des plus courtes du monde, avec 144 jours d’enseignement, la mission propose une année scolaire de 180 à 200 jours. La durée des «grandes vacances» devrait donc être réduite. Le président de la Fédération des parents d’élèves de l’école publique (Peep), observe d’ailleurs que 80 % de ses adhérents déclarent ne passer durant l’été, en tout et pour tout, que quinze jours de vacances avec leurs enfants. Une année scolaire débutant la dernière semaine d’août et finissant aux alentours du 7 juillet ne serait donc pas, dans ces conditions, «indécente», estime le rapport.

Figée dans son jacobinisme autoritaire, la république continue à sacrifier les petits Français et leur avenir en leur imposant à tous et en même temps des modes fonctionnement figés et contre productif. Pourquoi ne pas laisser la place à l’expérimentation puis à la comparaison des résultats ? Ne serait-ce que pour des raisons de climats, les vacances ne devraient pas être les mêmes dans l’ensemble du territoire métropolitain.

Le mieux serait de redonner aux parents une véritable liberté d’éducation et de comparer ensuite les performances des élèves pour suggérer les meilleures solutions.

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • DOE Jane Répondre

    200 jours de classe c’est 165 jours de repos
    pas mal ! surtout que cela devrait alléger les horaires hebdomadaires et donc laisser du temps pour la pratique sportive ou culturelle; de quoi remonter le niveau de notre enseignement qui est tombé si bas
    mais RIEN n’évoluera tant que des syndicats irresponsables auront la haute main sur le ministère

    10/12/2010 à 8 h 42 min
  • MALBOS Isabelle Répondre

    A chaque ministre sa réforme…de quoi déstabiliser lesélèves et les parents ! C’est « la révolution permanante » ! …Tout cela plus la destruction de la Famille et des valeurs et plus la crise économique…comment veut-on instruire et structurer les enfants…A peine cette future réforme sera mise en oeuvre qu’une autre se profilera ! …Et les enseignants iront de formations en formations et ne seront pas toujpours remplacés
    Hélas oui : « la République continue de sacrifier les petits Français !  »

    C’ EST LA…CHUTE FINALE…

    09/12/2010 à 13 h 39 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: