Racisme anti-blanc et totalitarisme mou

Posté le mars 16, 2011, 12:00
8 mins

Gilles-William Goldna­del n’a plus besoin d’être présenté. C’est un avocat bril­lant, un homme courageux, un infatigable défenseur d’Israël. C’est aussi un homme de pensée et de réflexion. Il a, au fil des ans, développé des analyses brillantes et remarquables sur l’antisémitisme, l’« antisionis­me » et l’évolution des sociétés européennes.

Il a publié voici quelques semaines le plus personnel, et le plus politiquement incorrect de ses livres. Le titre, « Réflexions sur la question blanche », est déjà très évocateur, et renvoie très volontairement à un autre titre où il s’agit de la question juive. Le sous-titre rend le propos extrêmement clair : « Du racisme blanc au racisme anti-blanc ».

Nous sommes passés du racisme émanant des blancs, qui n’a pas disparu, mais se trouve largement marginalisé, à un racisme anti-blanc qui, lui, ne cesse de se répandre et menace la civilisation occidentale elle-même.

« Pour des raisons historiques et psychologiques particulières, l’homme occidental est devenu un blanc détestable », écrit-il.

Quelles sont ces raisons ? La détestation de l’état-nation et de tous ceux qui portent un uniforme, née après la Seconde guerre mondiale et, aussi, la captation de la pensée par la gauche et l’extrême gauche, qui condamne tout contrevenant à « être immédiatement présenté comme extrêmement de droite par des médias sous influence ».

La détestation est instillée, jour après jour, depuis des années, la captation fonctionne à plein régime.

L’histoire se trouve relue sous un prisme déformant con­sistant à imputer tous les crimes du monde à l’Occi­dental blanc, tout en occultant les crimes commis par des non Occidentaux. Il en va ainsi pour l’esclavage (il est tabou désormais de rappeler que celui-ci a été pratiqué en Afrique subsaharienne et dans le monde musulman longtemps avant la traite négrière et longtemps après l’abolition de celle-ci), pour le nazisme et la collaboration à celui-ci (il est difficile aujourd’hui de rappeler que le monde arabe a « manifesté pour les puissances de l’Axe un enthousiasme général et constant »). Il en est ainsi pour l’antisémitisme aussi, dont on tend à oublier qu’il a existé et existe toujours, de manière effroyablement virulente, dans le monde musulman tout entier.

Goldnadel explique, ici, la détestation virulente subie par Israël, née après la guerre des Six Jours en 1967 : le Juif est passé du statut de persécuté à celui d’homme capable de se battre, et il est devenu la quintessence du blanc honni. C’est d’ailleurs à ce moment-là, poursuit Gold­nadel, que s’est opérée la découverte de la shoah qui, jusque-là, n’intéressait personne. Il n’a pas fallu longtemps pour qu’ensuite, les Juifs se trouvent accusés de commettre des atrocités semblables à celles qu’ils ont subies dans le passé.

Le Juif israélien est devenu l’Occiden­tal blanc détestable et le Palesti­nien s’est trouvé dépeint comme le Juif victime de la shoah.

La détestation de l’Occidental blanc est, note Goldna­del, « d’autant plus puissante qu’elle est ignorée », enfouie profondément désormais dans « l’inconscient collectif occidental ».

Dans l’ère contemporaine, seuls les crimes commis par des blancs intéressent vraiment les grandes consciences occidentales : les massacres commis au Darfour n’intéressent pas dans la mesure où ce sont des massacres commis par des Arabes ou des noirs musulmans contre des noirs. Les massacres de chrétiens dans le monde musulman n’intéressent pas non plus. Le discours de haine de l’islam radical est délibérément ignoré : « l’Occidental qui ne s’aime plus a perdu le droit de haïr la haine d’un ennemi qu’il n’a même plus le droit d’avoir, pas même de nommer ».

En concluant, Goldnadel pose la question : l’inféodation à la molle dictature du conformisme de l’époque n’est-elle pas la définition de tous les pré-fascismes ? Il existe effectivement une dictature qui ne dit pas son nom, et un conformisme suicidaire. Des livres comme celui-ci constituent un puissant antidote pour y résister.

À commander auprès de notre service abonnements : 300 pages – 22,90 € (+ 5,50 e de port) 4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19 OU
OU ACHETER SUR AMAZON

 

 

46 réponses à l'article : Racisme anti-blanc et totalitarisme mou

  1. sas

    11/04/2011

    merci mr brunier…..

     

    interessant et instructif……mais peu de gens save que le negre poete  avant d être fondamentale etait comuniste……

    ET COMME TEL IL C EST LARGEMENT EMBOURBE AVEC MARX ET LES AUTRES, ET A DONC FAIT PREUVE DE SA STUPIDITE POLITIQUE……

    UN LABEL QUE DIS JE ,UN TITRE POUR ËTRE CLOISONNE AU MILIEUX DE TOUS LES FRERES TROIS POINTS DU APNTHEON…..

    on a donc les héros que l on mérite je suppose….

     

    sas

    Répondre
  2. Jean-Marie BRUNIER

    08/04/2011

    L’Ultramarin dépanthéonisé…

    Aimé Césaire, le Nègre Fondamental… Il a toujours prévenu « On n’est pas Nègre impunément… »

    Dans cette période préélectorale, toutes les voix comptent.

    Ainsi, "Naboléon", ayant appris que les "Nègres Fondamentaux" représentaient trois millions d’électeurs, s’est fendu d’un speech au Panthéon. Oubliant qu’en décembre 2005, il s’était fait jeter par le poète et alors qu’il était, à l’époque, de bon ton d’aller visiter le bonhomme pour obtenir un caution socialisante d’anticolonialisme notoire. Naturellement, comme les français ont la mémoire courte et que "Naboléon" démago ne manque pas de culot, le camouflet du "Négre Fondamental" passa aux oubliettes…C’est ainsi, pour le plaisir de l’esprit, que je me suis procuré quelques exemples des postures et de "la littérature césairienne"qui déverse sa loghorrée partisane sur le Monde. Ainsi, tout ce pataquès inutile, orchestré par le "Grand Zéro", me fait dire que c’est comme ça que le grand poète-diplomate disparu et également ultramarin, Alexis Léger, passe à la trappe de l’histoire à cause de la couleur de sa peau.

     

    JMB


    Le 05/12/2005 Aimé Césaire a refusé d’apporter une caution au ministre de l’intérieur français et aux débats « colonostalgiques » en cours en France. Le ministre de l’intérieur de la France, lui-même d’origine hongroise se démarque de la classe politique par un discours frontal et particulièrement, gratuitement agressif vis-à-vis des Noirs, qualifiés par lui de violents, et l’usage de termes choisis sur les Jeunes de banlieues [voyous, racailles, …] a provoqué de vives réactions politiques et citoyennes, notamment celle de Lilian Thuram, une personnalité respectée dans le monde du sport et au-delà. 

     

    Communiqué d’Aimé CESAIRE
    Député Maire Honoraire

     

    Je n’accepte pas de recevoir le Ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy

    Pour deux raisons:

    1ère: des raisons personnelles

    2ème: parce que, auteur du “Discours sur le Colonialisme”, je reste fidèle à ma doctrine et anticolonialiste résolu.

    Et ne saurais paraître me rallier à l’esprit et à la lettre de la loi du 23 février 2005.
    Je vois dans toute campagne faite par tel quotidien martiniquais sur une possible rencontre Sarkozy-Césaire un piège dans lequel je ne tomberai pas.

     

     

    Aimé CESAIRE & Staline:

     «J’ai passé sept jours à Moscou. Je suis arrivé dans la capitale soviétique pendant les journées de deuil, le lendemain de l’enterrement du généralissime Iossip Vissarionovitch Staline. Mais sa présence dans les pensées et les cœurs des gens était toujours perceptible. Des foules immenses emplissaient la place Rouge ; les innombrables gerbes apportées pour les obsèques du leader formaient une gigantesque colline de fleurs au pied du mur du Kremlin.

    «La douleur des milliers et milliers de citoyens soviétiques témoigne de manière éloquente qu’il est dur pour eux de vivre la perte de leur meilleur ami.

    «Staline est mort, mais tout autour parle de lui. La mémoire de Staline, ce n’est pas seulement la tristesse du peuple, c’est aussi une inébranlable détermination qui marque tous les visages, la détermination de protéger l’œuvre grandiose de Staline de toutes les atteintes ; c’est également l’unité indestructible du peuple soviétique qui s’est encore raffermie durant ces jours de malheur ; c’est sa volonté qui désormais va être concentrée sur la mobilisation de toutes ses forces pour achever l’ouvrage gigantesque d’un des plus grands bâtisseurs de l’Histoire.

    «Tout, à Moscou, parle de la grandeur du leader défunt. Donc, qu’ai-je vu au cours de ces quelques jours ?

    «J’ai vu un grand peuple blessé au cœur même, mais empreint de la détermination à ne pas plier sous le coup atroce du destin. C’est un grand peuple amoureux de l’art, de la science, de la culture, un grand peuple occupé par le travail, par la gigantesque édification de la paix. C’est un grand peuple fier d’être actuellement le conservateur des plus grands trésors de la civilisation : liberté, égalité, pain et lumière pour tous. Un peuple qui sait que, sous toutes les circonstances, l’avenir lui appartient.

    «Je suis le fils d’un des plus petits peuples du monde, celui du peuple de la petite île de Martinique, une possession française qui se trouve non loin des côtes de l’Amérique centrale et que contemplent avec convoitise les magnats des États-Unis.

    «Je suis le fils du peuple persécuté avec acharnement par les “chevaliers” du Ku Klux Klan. Je suis originaire d’un petit pays qui souffre sous le joug du régime colonial. Mais j’ai visité l’Union soviétique, et je sais que la cause de la paix et de la libération nationale, la cause pour laquelle se bat le peuple de ma patrie et les peuples opprimés dans toutes les parties du monde, triomphera, car elle est indissolublement liée aux grandes idées de Lénine et de Staline ! »

    Aimé Césaire, écrivain noir de l’île de la Martinique

    Source : Litératournaïa Gazéta (Journal littéraire), n° 34, 19 mars 1953, p. 4. Texte traduit du russe par Arina Laudelout. Copyright : Succession Aimé Césaire/ Édition établie par David Alliot

    Répondre
  3. Anonyme

    01/04/2011

    Jaures La drogue et les photos pédophiles ne font partie de l’ Histoire, Mien Kampf , oui! Enfin vous en arrivez bien bas pour ne pas admettre que vous faites des erreurs mais vous n’êtes pas une bassesse près.

    Répondre
  4. Jaures

    31/03/2011

    "Si "Mein Kampf" était interdit était interdit à quoi, la vente, la vente, pourquoi en trouve t on, cher Jaures."
    Cher Siniq, bien que ce soit interdit, vous trouverez aisément de la drogue ou des photos pédophiles.
    Pourquoi ?

    Et être un acteur de l’Histoire ne donne pas plus de certitudes sur son déroulement.

    Répondre
  5. grepon

    30/03/2011

    Où ai-je qualifié les terroristes en Irak de "résistants" ? Ceux-ci ont prospéré grâce au chaos de l’invasion et les Etats-Unis, comme puissance occupante, est responsable de la sécurité des civils victimes.

    Ils ont "prosepere"???     Ils ont ete degomme a tour de bras.   On a attire du jihadi de partout pour s’user contre nos soldats entraines et surequipes.   Ils ont fait chier tellement que les iraquiens resistant a l’occupation ont tout de meme retourner contre les assholes-pour-allah etranger.   C’etait plus une massacre pour eux qu’une aubaine.

    D’aillieurs, le premier responsable de sa securite est soi-meme AUX ETATS-UNIS, un pays occupee depuis quelques siecles par les Etats-Unis, il se trouve.   En Iraq, au debut, l’armee americaine n’a pas desarme le citoyen privee, pour ne les pas laisser a nu.      Desarmer totalement l’armee iraquien totalement a ete probablement une erreur, erreur a ne pas repeter si jamais on se decide d’enlever la dictature des mullahs en Iran du dos des perses.    Il n y que des segments de l’armee qui sont du cote du regime.   Un deratissage irait vite a mon avis, le moment que l’hiearchie sera degommee.

    Répondre
  6. Anonyme

    30/03/2011

    Si « Mein Kampf » était interdit était interdit à quoi, la vente, la vente, pourquoi en trouve t on, cher Jaures. Petite perle:  » je n’ai aucune certitude quant à son résultat. Churchill en avait-il lors du débarquement de Juin 44 ?? »; à la différence de Churchill, vous êtes comme nous tous, un petit spectateur mais vraiment petit, Churchill lui était un acteur majeur de l’histoire. Son avis était certainement plus fiable que le vôtre, il n’ aurait jamais engagé ses tommys et connaissait certainement mieux la géostratégie que Duflot sa géographie et vous l’interdiction d’un livre. Voici ce que dit la loi:  » En France, la cour d’appel de Paris a décidé, dans un arrêt du 11 juillet 197925, d’autoriser la vente du livre, compte-tenu de son intérêt historique et documentaire, mais assortissant cette autorisation de l’insertion en tête d’ouvrage, juste après la couverture et avant les pages de garde, d’un texte de huit pages mettant en garde le lecteur, notamment en rappelant par quels aspects l’ouvrage « tombe sous le coup » de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 modifiée par la loi du 3 juillet 1972 et notamment de ce qui était à l’époque son article 23, l’alinéa 5 de l’article 24, l’alinéa 2 de l’article 32 et l’alinéa 3 de l’article 33 et en faisant suivre ce rappel des dispositions légales par un survol historique des méfaits du Troisième Reich. » Aux Pays-Bas, la possession de Mein Kampf (Mijn Kamp en néerlandais) est autorisée mais pas sa vente, interdite depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, et pénalement punissable depuis 1987. Nous sommes encore pour quelque temps dans une démocratie appelée France, mais pour combien de temps et là sauf à être Madame Soleil, personne ne le sait. Vous certainement!

    Répondre
  7. Jaures

    30/03/2011

    François, ne tombez pas dans la rhétorique de style siniq en réfutant des propos que je n’ai pas tenu. (Je n’ai jamais écrit que "Mein Kampf" est introuvable mais qu’il est interdit. Vous pouvez aussi vous procurer des armes ou de la drogue.)

    Où ai-je qualifié les terroristes en Irak de "résistants" ? Ceux-ci ont prospéré grâce au chaos de l’invasion et les Etats-Unis, comme puissance occupante, est responsable de la sécurité des civils victimes.

    Encore une fois, que les Irakiens votent est très bien. Sauf que cela ne sert à rien car il n’existe pas d’offre politique. D’ailleurs, le parlement passe son temps à essayer de trouver un équilibre précaire entre sunnites, chiites et Kurdes.
    Ce n’est pas le vote en soi qui est important mais les institutions et la vie politique qu’il engendre.

    Quant à l’intervention actuelle, je n’ai aucune certitude quant à son résultat. Churchill en avait-il lors du débarquement de Juin 44 ? La coalition actuelle est ce qui était juste possible de mettre en place à court terme malgré les intérêts contradictoires des différentes nations.
    Vous pouvez aisément dire qu’il aurait été mieux de faire ceci ou cela sachant que l’on ne le saura jamais.

    Attendons quelques semaines avant d’en tirer des conclusions et surtout, souhaitons bonne chance aux combattants Libyens qui, eux, sont bien contents d’être aidés par la coalition car c’est leur peau qui en dépend.

    Répondre
  8. francois

    30/03/2011

    merci greppon pour ces precisions interessantes.cela ne m’etonne pas…..l’incompetence de ce president est dramatique !

    amitiés

    Répondre
  9. grepon

    30/03/2011

    "ne pourrait-on dire que les néoconservateurs ne condamnent la coalition que parce que la France et Obama y participent ?"

    Peut-etre que vous pouvez clarifier de quelle coalition vous parlez?

    Par aillieurs:    Je m’em contrefout eperdument de "l’opinion publique" international ou de celle de la France, evidemment, et celle de la Ligue Arabe et de l’ONU..DES QUE notre Congress n’a pas ete consulte.    Obama dit que tout ceci est super-legitime parceque il y a eu une petite coalition et que les forces americaine dedans ont est fait voluntaires par d’instances internationales, et strictement internationale.     Le probleme c’est que notre Constitution et meme le War Powers Act demande a ce que notre President consulte le Congress.      Voyez, les trois branches de notre gouvernement sont sense se contrebalancer.   Bush (les deux Bush) a compris ceci, et ont eu l’accord de Congress pour ce qu’ils ont lance.      Pour la "coalition" la Ligue Arabe s’est change d’avis apres un jour ou deux, et les allemands se sont foutu le camps assez rapidement aussi.    L’unite de commande dans cet engagement est a peu pres aussi solide qu’attendu, resultant de l’intervention de deux lawyers multi-lateraliste et anti-militaire, c.a.d. Hillary Clinton et Barack Obama.  Ce dernier, je repete, n’a aucune baggage d’executive ou de gerant de quoi que ce soit, et ca se voit dans tous ce qu’il touche.

    Répondre
  10. francois

    29/03/2011

    jaures,

    si si vous crachez dessus qd meme qd vous parlez de simulacre .les gens votent comme ils veulent vous savez il faudrait qd meme l’admettre un jour…meme fn des fois lol

    vous qualifiez ces votes comme la resultat unique d’une appartenance ethnique.que sous-entendez vous vous?que ces gens ne sont pas capables de voter????ne s’agirait-il pas encore du complexe de supériorité dont je vs ai deja parlé ?donnez moi donc les critères qui permettent d’évaluer ,selon vos valeurs que je ne partage pas,si un peuple est capable de voter ou non svp j’attends avec impatience.

    d’apres vous comme il n’y a pas eu de revoltes,les irakiens n’ont pas envie de voter.ds ce cas la ,il me semble plus logique de ne pas voter pas vous?et pourtant,malgre des menaces de morts ,un minimum de 80p 100 de votants….imaginez le mem contexte en france ;quel serait le taux d’abstention ????malgre une jeune democratie,malgre des menaces de barbares,ces gens se deplacent en masse pour voter ;c’est au contraire une preuve eclatante de reussite de l’intervention.cela me parait tellement plus chargé de valeur que les vociférations des gauchistes occidentaux bien installés ds le confort .les irakiens souhaitent ,comme nous et bien d’autres,vivrent libres .8 ans apres l’intervention militaire ,le retour aux années sombres est impossible et les irakiens peuvent enfin s’imaginer un avenir.merci d’arreter de devaluer leurs votes.

    je n’ai jamais dit que reconnaitre les attentats donnait une légitimité aux assassins.vous avez fait bien plus que ça;vous(l’ensemble des gens opposés à l’intervention)avez utilisé l’existence de ces attentats pour les associés à la resistance du peuple irakien.n’avez vous utilisé le mot de resitance pour qualifier des terroristes venus de l’etranger(el zarquaoui saoudien leader de la resistance irakienne ….c’était qd meme le sommetd e la malhonnetete).

    en ce qui concerne la libye,si vous croyez que les neoconservateurs sont opposés à virer son dictateurs ,vous vous trompez lourdement .du reste ce sont vos amis verts accompagnés du grand dieudonné(qui a plus souvent voté avec vous qu’avec nous à mon sens!!!!) qui sont sur place pour defendre l’injustice ….

    ce que je trouve ridicule ds cette intervention c’est d’y aller en donnant l’image de ne pas y aller;c’est un aveu de faiblesse tres grand et la guerre ne fait que commencer.ce cher colonel va profiter de cette enorme faiblesse pour commettre les pires actes et que va faire votre petite coalition bancale???

    soit elle va laisser tomber les insurgés qui seront massacrés (comme en irak en 1990)soit ds le meilleur des cas,elle gagne et va laisser le colonel en place …ce qui assurera un bain de sang ultérieur.le colonel n’est pas un imbecile et va entrainer la coalition sur une pente tres glissante(guerrilla urbaine,boucliers humains prises d’otages etc)apres quoi les opinions publiques occidentales hurleront .il a deja bombardé avant-hier un hopital avec de nombreux morts…

    soyez ,jaures,tres prudent sur vos certitudes à ce sujet.il etait qd meme bcp plus simple de bombarder le colonel et de l’eliminer comme cela a été fait en irak.au dela du resultat immediat ,cela génère la peur chez les dictateurs qui peuvent évoluer seulement si ils ont peur pour eux.ce cher colonel n’avait-il pas fait allégeance à bush apres l’irak??mais il est vrai que depuis l’arrivée de ce cher obama,le comportement des dictateurs a evolué…..

    Répondre
  11. siniq

    29/03/2011

    Messieurs Grepon et François. Vous perdez vôtre temps en discutant avec le sieur Jaures même le couteau sous la gorge, il trouvera des circonstances atténuantes au sicaire surtout si ce dernier est une de ces victimes de l’ Occident COLONIALISTES. Pour Jaures, seule le racisme occidental ne l’ intéresse, les autres sont si minimes. Prenez ses premiers écrits et comparez les aux derniers, la faute est toujours du aux mêmes, les vilains occidentaux.Les reste qui entoure sa logorrhée est un tissu niaiseries. Un seul exemple, selon lui « Mein Kampf » serait introuvable en France, un tour sur Amazon lui prouverait son erreur. Des erreurs, il en commet à tour d’écrits.

    Répondre
  12. Jaures

    28/03/2011

    François, je ne "crache" absolument pas sur les Irakiens qui votent. Je dis simplement, et j’attends que vous me démontriez le contraire, que ce vote n’est que l’expression de l’appartenance à une ethnie ou une religion et non un choix politique.

    Cela s’explique en partie par la manière dont ces scrutins ont vu le jour (pas de révolte populaire avant l’intervention, donc pas de personnalités ou de mouvement politiques légitimes) et par l’Histoire du pays, résultat d’un découpage coloniale arbitraire. La division du pays en entités rivales et antagonistes devait fatalement dégénérer. D’ailleurs, on a retrouvé cela dans les Balkans où la chute d’un dictateur a laissé ressurgir les haines nationalistes et rivalités religieuses.
    Et je ne vois pas en quoi reconnaître qu’il y a des attentas les légitime.
    Il y a eu des attentas meurtriers en Irlande du Nord, des centaines de morts dans les années 90. Est-ce que dire cela légitime les terroristes de l’ IRA ?

    L’intervention en Libye, dont j’apprécie que vous l’approuviez, est d’un tout autre acabit puisqu’il s’agit de soutenir une révolte populaire contre un dictateur sans occupation du pays. Cela n’est pas une certitude quant à l’instauration d’une démocratie, mais un incontournable préalable. au même titre que l’indépendance nationale.

    Répondre
  13. francois

    27/03/2011

    jaures,

    grepon dit qq chose de vrai meme si cela vs derange….

    je suis neoconservateur et j’approuve l’intervention en libye meme si je condamne la façon d’intervenir…..par contre ,cher ami,je ne vois pas de reelle coaltion ds ce cas precis mais j’espere qu’elle va se mettre enfin en place.

    ce qui est le degre 0 à mes yeux ,c’est de cracher sur des irakiens qui vont voter,c’est de parler d’une intervention unilatérale sans jamais dire qu’il y avait 48pays,c’est de critiquer l’intervention sous pretexte qu’il y a eu des attentats:cela s’apelle donner une légitimié aux terroristes.et c’est justement parce qu’il s’agisait de bush que la gauche mondiale a bien voulu donner une légitimité aux terroristes d’ou le post de greppon qui ne fait que constater la réalité.

    mais vous ,homme de gauche vous voudriez maintenant ques les neocons soient tres moderes ds les propos.c’est juste une blague (non?) alors que ns ns sommes fait insulter pendant 8 ans meme si vs me l’avez dit vous n’avez pas le moindre souvenir de propos injurieux au sujet de bush (et ça c’est vraiment le degre 0 de l’honnetete)

    Répondre
  14. Jaures

    26/03/2011

    Grepon, votre message est le degré zéro du débat.
    Si la France et les opinions publiques internationales, y compris aux USA où le soutien à Bush s’est retourné au bout de quelques mois, ne se sont opposées à l’invasion de l’Irak que parce qu’elles haïssaient Bush, ne pourrait-on dire que les néoconservateurs ne condamnent la coalition que parce que la France et Obama y participent ?

    C’est évidemment ridicule.

    Mitterrand était-il un admirateur de Bush père pour se ranger à ses côtés en 1990 ?

    Par ailleurs, je vous rappelle que les pays de l’est, avant de se libérer, ont connu également la répression en Hongrie, en Tchécoslovaquie, en Pologne.
    Actuellement, nul ne peut dire se qui se joue dans les pays arabes, de la Tunisie à la Syrie, de l’Egypte à la Libye.

    Et si, comme vous semblez le penser, les Arabes ne cherchent qu’à changer de tyran, pourquoi dire que l’Irak est libéré et que la démocratie y est en marche ?

    Répondre
  15. francois

    26/03/2011

    grepon,

    rien à rajouter;votre message est exact;en fait tout depend qui est à l’origine de la guerre !!!!c’et pitoyable mais c’est comme ca et qd il s’agissait de bush c’etait forcement horrible malgre 27 resolutions consecutives de l’onu.l’onu ,pour la gauche ,c’est super surtout si on peut s’en servir à des fins politiques!!!qui est à l’origine d’une action determinera le fait que cette action est juste ou fausse.telle est l’analyse actuelle de la gauche intellectuelle…..

    amitiés.

    Répondre
  16. grepon

    25/03/2011

    "Franchement, vous ne voyez aucune différences entre les deux contextes ?"

    Vous avez laisse de cote l’element contextuel le plus important.   Obama est un gauchiste bien aime par les zeuropeens et la presse.    Il etait de meme lors de la geurre de Clinton au Kosovo.   Ca aussi etait une guerre ou le muscle serieuse, le leadership veridique, a ete rendu possible par l’entree de l’Amerique dans l’affaire.    L’invasion de 2003, bien evidemment, a eu lieu lorsque le Commander in Chief des armees occidentaux a ete George W Bush, que les europeens, les gauchistes, et le medias haissait jusqua dans leur os.     Alors la dedans est la reponse le plus pertinent.   Les gauchistes comprennent que "il n y a pas d’ennemis a gauche".     C’est comme ca qu’il ont pu gagner et maintenir leur emprise bien qu’ils soient assez impopulaire.    Il est interdit de critiquer Obama ou de contredire sa perception ou ses dires.   

    La presse et la gauche n’ont donc pas grande chose a dire, vu que ce President totalement inexperimente dans la gerence de quoi que ce soit, et totalement inexperimente en matieres militaires ou meme diplomatique, se contredit sans cesse.    A ecouter la presse les soulevements seraient le fait de peuples cherchant a se liberer de tyrans pour de bon, alros que tout ce qui se joue est un changement de tyrans et de types de tyrannies.   Ceci n’est pas le moment ou les allemands de l’est ont detruit le mur du Berlin pour se liberer veritablement, bien que les medias voudraient tres fortment pouvoir donner un telle narrarative aux evenements.

    Répondre
  17. francois

    25/03/2011

    jaures,

    vous n’avez surtout jamais dit qu’il y avait 48 pays ds la coalition en irak !!!!!! c’est cela le fond de votre malhonnetete intellectuelle.c’est ce que vous avez appelé une intervention unilatérale…..cela prete à rire non???

    les victimes sont surtout américaines et donc vous avez la preuve que c’était une intervention unilatérale…preuve irrefutable !!!! il y avait commandement américains et de plus il est difficiles de demander aux iles marshall de mettre autant de soldats que la premiere puissance mondiale non?cela ne vs est jamais venu à l’esprit????allez imaginons que ce soit possible et que les victimes américaines ne soient pas majoritaires que n’auriez vous pas dit !!!!!

    soutien logistique et ponctuel .vous mentez encore et cela est genant je vs renvoie à mon mail precedent tiré de wikipedia;role actif,significatif,politique et armé.j’espere que vous saisissez le sens des mots car ces derniers ne sont pas synonymes de soutien logistique ponctuel…..qd l’histoire est revisitée à la sauce rouge façon jaures !!!!

    je suis d’accord avec vous il y avait bcp de manifestations contre la guerre en …..occident !!!!!et cela interpelle me semble t-il.on est arrivé à un point ou les gens se foutent des horreurs du moment qu’ils ne se sentent pas concernés.la base du neoconservatisme c’est de penser que au contraire tout est lié et que laisser des regimes monstreux prosperer tranquillement est à l’origine de drames comme la shoah ou le 11 septembre.je vais develloper ds mon prochain mail

    Répondre
  18. Jaures

    24/03/2011

    Cher François, où ai-je écrit que l’invasion en Irak n’était pas soutenue par 48 états ?
    Il est inutile de réfuter des assertions qui n’existent pas.

    Mon propos était le suivant:
    Il n’y a eu que 3 pays qui ont participé à l’invasion initiale (USA, GB et Australie).
    La quasi totalité de l’effort de guerre était supporté par les Américains et les Anglais. De fait, dans les 10% que vous attribuez aux "non-Américains", les deux tiers étaient des Britanniques.
    Reprenez le relevé des victimes: 4500 pour les Américains, 180 pour les Britanniques et 140 à diviser entre les 46 états restant.
    En fait, les autres pays se sont contentés de soutiens logistiques ponctuels.

    Mais surtout, les opinions publiques ont toutes manifesté régulièrement contre l’offensive de 2003: des centaines de milliers de personnes ont défilé en Europe, en Asie et en Amérique dés l’entrée en guerre.
    Aujourd’hui, il n’y a aucune manifestation contre l’intervention, même dans les pays arabes. Les soulèvements s’étendent également aux dictatures pro-iraniennes.

    Franchement, vous ne voyez aucune différences entre les deux contextes ?

    Répondre
  19. francois

    23/03/2011

    jaures,

    tiré de wikipedia en tapant guerre d’irak 2003,meme si semble t-il vs savez mieux qu’eux :force de l’offensive initiale:usa,gb,australie.puis pays ayant un role actif,significatif,politique et armé jusqu’en mars 2004(‘retrait des troupes suite aux elections legislatives):usa,hongrie,japon,lituanie,italie,pays bas,philippines,pologne,portugal,royaume uni,roumanie,rep tcheque,slovakie,turquie,ukraine.

    en mars 2003 les 48 pays de la coalition sont:afghanistan,albanie,angola,australie,azerbaidjan,bulgarie,colombie,corée du sud,danemark,rep dominicaine,salvadore,erythrée,espagne,estonie,usa,ethiopie,georgie,honduras,hongrie,italie,islande,japon,koweit,lituanie,rep de macedoine,iles marshall,micronesie,mongolie,nicaragua,ouganda,ouzbekistan,palaos,panama,les

    philippines,pologne,portugal,roumanie,rwanda,singapour,slovaquie,rep tcheque,royaume uni,tonga,turquie,ukraine.

    un peu plus loin ds le recit de wikipedia:en nov 2006,les forces non americaines represent 10p100 des effectifs.outre le royaume uni,les nations ayant des forces en irak sont par ordre decroissant des effectifs:la corée du sud,l australie,la pologne,la roumanie,le danemark,le salvador,la georgie,l’azerbaidjan,la bulgarie,la lettonie,l’alabanie,la slovaquie,la repub tcheque,la mongolie,la lituanie,l’armenie,la bosnie,lestonie,la macedoine,le kazakhstan et la moldavie soit plus de 14000 militaires.

    simplement comment peut-on ecrire des aneries comme votre derniere correspondance?????

    avoir des debats opposés avec vs me plait mais à condition de coller un minimum à la réalité historique.

    merci d’avance de faire un effort

    amitiés.

    Répondre
  20. Jaures

    22/03/2011

    Cher François, puisque c’est vous, vous commettez d’emblée 2 erreurs. Tout d’abord, il n’y avait pas 48 pays sur le terrain en 2003 mais 3, comme je l’ai précisé plus haut. Et en dehors des britanniques et des Américains, les autres pays ont apporté une aide symbolique et ponctuelle.
    D’ailleurs, les pertes au combat en 8 ans sont éloquentes: 4500 Américains, 180 Britanniques et 140 pour tous les autres pays.
    En second lieu, si la France et l’Angleterre  ont commencé l’intervention suivis des Américains, les Belges, les Scandinaves, le Canada et bientôt l’ Australie et le Qatar ont envoyé des avions.

    Pour ce qui concerne les opinions publiques, je sais qu’elles sont versatiles et ne promets donc rien.
    Je rappelle cependant que le drapeau Français flotte sur Benghazi . Je ne me souviens pas avoir vu le drapeua américain sur Bagdad et les foules remercier Bush en 2003 (et même maintenant).
    Je n’ai aucune malice dans cette affaire. S’il avait suffit que les Etats-Unis débarrassent l’Irak de Saddam pour que s’instaure une démocratie, j’aurai approuvé des deux mains.
    Malheureusement, après 8 années de malheur, de sang et d’exil, la démocratie n’est qu’une chimère.
    Certes, les populations votent mais uniquement sur des bases ethniques ou religieuses. Les élections sont une forme de recensement: vous savez combien il y a de chiites, de sunnites, de Kurdes, mais où sont les projets politiques ?
    Les députés Irakiens sont restés 17 mois sans même se réunir alors qu’un quart de sapopulation n’a toujours pas accès à l’eau potable et les attentats sont quotidiens.
    Pouvez-vous pronostiquer avec certitude ce qui arrivera quand tous les Américains seront rentrés ?

    Le but de l’intervention en Libye n’est pas de virer Kadhafi mais de donner une chance aux insurgés de le faire eux-mêmes. Je ne puis assurer qu’ils y parviendront mais sans l’intervention, nous aurions assister à des nouveaux Guernica, Oradour sur Glane et Santa Maria de Iquique.
    En Irak, il n’y avait pas de rébellion mais nul ne peut dire si elle aurait eu lieu un jour. Qui avait prédis celles de Tunisie, d’Egypte, de Libye et d’ailleurs ? Qui peut assurer que de pareilles révoltes n’éclateront pas bientôt en Iran ?

    Sous Bush père, les Américains avaient incité les chiites à se révolter puis avaient fait demi-tour laissant Saddam les massacrer. Sans doute avaient-ils pensé qu’il valait mieux garder Saddam qu’amplifier l’influence de l’Iran.

    Je partage votre réserve sur l’ONU mais avouez que mettre d’accord la Chine, la Russie, l’OTAN et les pays Arabes ne doit pas être chose aisée. On pourrait dire que, puisque c’est ainsi, chacun doit faire ce qu’il entend mais je ne suis pas sûr que le Monde serait meilleur pour autant.

    Enfin, qui a calomnié sur l’Irak ? Où sont les ADM qui ont justifié l’invasion ? Qui écrivait le 24/08/ 2003:
     "95 % du territoire irakien, selon les données disponibles, est sous contrôle et ne présente pas le moindre problème"
    Ou bien:  "La sécurité est assurée. L’école et l’université ont repris leurs activités, sans la censure omniprésente qui pesaient sur elles. Des policiers irakiens ont été formés et commencent à être opérationnels"
    Ou encore: "Quelques semaines, quelques mois au plus, et tout sera fini." ?
    Qui a raconté des bobards ?
    Allez chercher dans les archives "4V", pages Guy Millière.

    Répondre
  21. francois

    22/03/2011

    jaures,

    oui oui je suis le meme que d’habitude mais sincerement vous avez une notion de droit à géométrie tres variable…..ET VOUS LE SAVEZ

    je note que vous connaissez l’unanimité des opinions arabes pour les semaines à venir .nous n’avons pas longtemps à attendre…

    JE PARLE SIMPLEMENT DE CHOSES FACTUELLESque vs pouvez verifier si vous avez un brin d’honneteté intellectuelle.il y a 3 pays sur le terrain libyen pas un de plus il hy en avait 48 en irak

    si vous n’avez pas vu la liberation de bagdad c’est etonnant pour qq un comme vous bien informé mais que vs ne vouliez pas en entendre parler est simplement malhonnete rien de plus …

    la lique arabe moins de 24 h apres le debut ne fait que critiquer ces bombardements.cela est juste factuel aussi meme si cela vous contrarie….et je partage votre contrariété.mais je suis nettement moins surpris que vous.

    vous me parler d’autres pays qui ne font que parler!!!! les pays qui interviennent jusqu a ce jour sont :la france,la gb et les usa avec un obama qui y va en marche arriere .si vous trouvez cette intervention contraire à une intervention unilatérale de 48 pays cela est votre droit jaures mais c ‘est ridicule !!!!

    vs avez parlé ds un mail precedent du droit qui semblait vous interesser. mais pour vous le droit s’arrete à un vote .pour moi cela doit etre juste, qu’il y ai vote de l’onu ou non !!!!! l’onu est une institution qui n’a jamais concretement empéché les crimes de masses et les dictateurs sanguinaires de massacrer les peuples.cela est malheureusement factuel.

    si vous aviez un brin d’honneteté ,vs pourriez reconnaitre qu’un saddam était aussi monstrueux et meme plus que khadafi,que le peuple irakien n’avait aucune chance de se rebeller contre un système baasiste tres bien organisé pour supprimer le moindre opposant.vous pourriez au minimun reconnaitre que la liberation de bagdad ne vs a pas envoyé les images que vous souhaitiez,et que la reconstruction d’un pays libre est en cours avec l’adhesion d’une population qui vote en masse.les attentats de criminels n’y changeront rien!!!

    vous pourriez reconnaitre que avoir pour but une zone d’exclusion aerienne ne chagera rien à l’affaire et que la seule solution est de mettre le colonel hors d’état de nuire.cette statégie tétraplégique aboutira probablement comme en irak sous bush pére au maintien du dictateur et au massacre de masse des populations rebelles.

    je pense que pour l’irak ,il y a eu 2 choses honteuses:

    les 27 votes consécutifs de l’onu sans aucune action ce qui discredite totalement ce machin

    l’attitude lache des qq pays qui n’ont pas voulu participer à la liberation de l’irak.nous pouvions ne pas y aller mais de la à faire de la calomnie systèmatique ds un but interieur démagogique est pitoyable.

    Répondre
  22. Jaures

    21/03/2011

    Cher François, vous me décevez (si vous êtes le même que d’habitude). Votre réthorique juvénile et vos approximations sont pour le moins inhabituelles.

    Ainsi, l’invasion de l’Irak s’est effectuée en 2003 sans l’accord du conseil de sécurité. Les Américains sont passés outre sachant qu’ils n’auraient pas la majorité malgré leurs fausses preuves de présence d’ADM.
    L’ONU n’est intervenu qu’ a posteriori pour organiser l’occupation de l’Irak.
    Il est vrai que l’ONU a voté des résolutions qui n’ont pas été respectées par Saddam mais Israël n’a pas respecté plusieurs dizaines de résolutions sans avoir pour cela été envahie.
    Pour la Libye, il n’y a pas eu de veto et le conseil de sécurité a voté pour .

    Par ailleurs, quel soulèvement populaire en Irak en 2003 ? Quelles villes prises par des insurgés ?
    Les scènes de liesse dont vous parlez n’ont guère duré. Quelques semaines plus tard, c’était l’enlisement, l’occupation, des centaines d’attentats, la guerre civile, 2,5 millions d’exilés, des dizaines de milliers de civils morts, des milliers d’Américains tués,…
    Je ne dis pas que tout est gagné d’avance dans l’actuelle intervention, mais il sera difficile de faire pire.

    "le contraire d’une action unilatérale de 48 pays se trouve etre une action de 3 pays….." dîtes-vous.
    C’est évidemment faux. «Nous avons demandé aux Nations unies de mettre en place une zone d’exclusion aérienne et nous respectons la résolution de l’ONU, et il n’y a aucun désaccord», a dit le secrétaire général de la Ligue Arabe aujourd’hui.
    Les alliés sont, outre les USA, la France et l’Angleterre, la Norvège, la Belgique, l’Australie, le Canada, les EAU, le Qatar, le Danemark, la Grèce,…
    Je rappelle que si 48 pays ont soutenu l’initiative (unilatérale car non consécutive à un vote) de Bush en 2003, seuls 3 pays ont participé à l’invasion initiale.
    Mais surtout,pour la Libye, personne n’a remis en cause le vote du conseil de sécurité…sauf Chavez.
    Que la Chine et la Russie se sentent morveuses n’est guère surprenant.
    Contrairement à ce que vous dîtes, les opinions Arabes s’expriment dans les médias et sont largement favorables à l’intervention.

    Après les humiliants cafouillages de la diplomaties française avec Kadhafi, il était temps de retrouver une attitude honorable.

    Répondre
  23. siniq

    21/03/2011

    Jaures Je vous cite : « Si Pinochet s’est contenté de quelques milliers de victimes, de centaines de milliers de torturés et d’exilés (voir rapport Valech), c’est que cela était suffisant pour un pays de moins de 15 millions d’habitants. »; mais dans les journaux de cette France dernier bastion européen de la gauche décadente , les victimes d’un tyran de droite sont plus souvent désignées en martyr que celles des massacreurs de gauche. Combien de morts pour Pol-Pot, on oublie souvent Cuba mais ce pays est un parc d’ attraction pour les bobos de la gauche caviar.

    Répondre
  24. francois

    21/03/2011

    jaures,

    cette intervention c’est le contraire de ce qui s’est passé en irak qui était une action unilatérale,sans mandat de l’onu et sans soulevement populaire.

    en libye,vos 3 arguments sont mandat de l’onu,SOUTIEN DE LA LIGUE ARABE,appel du peuple,l’intervention a reçu un soutien quasi-unanime et pas de manifestations contre l’intervention.

    c’est bien de vous ça non??????????????????

    alors,mon ami jaures,qd on affirme des choses comme ça et que 24h apres (en fait moins de 24h mais je ne voudrais pas vous accabler lol)la tournure prise ridiculise votre opinion ,le mieux serait de faire amende honorable au lieu de cela vous cherchez à noyer le poisson(plus gros que la sardine !!!!)

    rapidement point par point et uniquement FACTUELLEMENT:

    le contraire d’une action unilatérale de 48 pays se trouve etre une action de 3 pays…..

    pas de soulevement populaire en irak;j’ai donc la confirmation d’un problème de reception télé ds votre maison le jour de la liberation de bagdad.vous pouvez aller sur le net voir les nombreuses vidéos de liesse tournées par les irakiens le 09 avril 2003 .

    sans mandat de l’onu mais apres 27 résolutions consécutives ds lesquelles il est évoqué 27 FOIS DE SUITE le recours à la force en cas de refus de saddam.ce qui est illegitime ,jaures,svp je voudrais avoir votre avis ce sontt ces 27 textes ou le fait de ne rien faire 27 fois de suite malgrè le refus de saddam ?svp expliquez moi votre point de vue SUR CE QUI EST JUSTE comme vous dites si bien(vous l’avez dit aussi il me semble…)

    soutien de la ligue arabe !!!!! sans commentaire mais allumez la radio si votre tele est à nouveau defaillante !!!!

    soutien du peuple oui mais comme en irak.vous trouverez toujours des gens utiles à la dictature qui vont crier haut et fort que cette intervention est injuste et horrible.je suis certain que ces gens payés par le colonel tournent deja en boucle sur les télés arabes.nous ne les verrons peut etre jamais en france puisque cela n’est pas notre interet.pour l’irak c’etait effectivement le contraire puisque nous avons eu en boucle sur nos télés les qq ordures inféodées à saddam qui venaient nous raconter le bonheur de vivre sous la main du rais.le role des medias français est absolument desastreux parce que jamais le reflet de la réalité qui est toujours plus complexe en cas d’intervention militaire.si vous avez la naiveté de croire que tout le monde en libye souhaite les bombardements je pense qu’une fois de plus vs etes ds l’erreur grave d’analyse

    soutien quasi-unanime lol mais de qui jaures svp??????

    pas de manifestations contre l’intervention .il n’y a que ça ds la capitale libyenne .elle sont commanditées par la colonel ok mais c’etait la meme chose en irak cher jaures.de plus cela fait tres peu de temps que nous bombardons alors soyez tres prudents ds vos affirmations car une guerre est toujours complexe et quasi vouée à l’echec qd on veut la faire du bout des doigts.attendons qq semaines et voyons jaures….

    sincerement apres une analyse aussi juste que si jamais vs n’avez un jour plus votre place de syndicaliste vous devriez pouvoir retrouver du travail chez bouglione lol

    Répondre
  25. Jaures

    21/03/2011

    Cher François, où ai-je écrit "soutien inconditionnel" ? Comme chaque fois, vous m’attribuez des propos que je ne tiens pas pour les réfuter. Quelle est l’utilité de cette rhétorique ?

    La ligue arabe intègre des pays aux intérêts contraires. La Tunisie et l’Egypte n’ont évidemment pas les mêmes préoccupations que la Syrie ou l’Algérie. Ce qui compte, c’est la réaction des opinions publiques: pas de manifestations contre l’intervention.
    C’est que, contrairement à l’Irak en 2003, l’intervention arrive après un soulèvement populaire qui aurait sans doute atteint la capitale si le déséquilibre militaire n’était si important. Ce qui compte, c’est que le peuple libyen se "libère par lui-même". Pour cela, quoi qu’il en coûte, il ne faut pas envoyer de troupes au sol.
    "les gens qui votent à l’onu sont au dessus des soupçons????" demandez-vous ingénument. Mais quelles lois sont donc votées par des gens au-dessus de tout soupçons ? Les pays votent selon les intérêts des dirigeants et du contexte. Qui peut dire que Sarkozy n’a pas également agi en fonction de ses propres intérêts ?
    Ma seule préoccupation est que ce qui est voté soit juste. Qui l’a voté et pourquoi m’importe peu.

    Qu’un dictateur se définisse comme socialiste, nationaliste, libéral ou religieux ne le rend pas moins dictateur pour autant. Comme je l’ai souvent dit, un dictateur n’utilise les idéologies ou religions que pour légitimer sa tyrannie: que Franco ou Salazar se soient définis comme catholiques ne signifie pas que tous les catholiques soient des tyrans potentiels.

    Siniq, les dictateurs que cite ne sont pas plus au pouvoir que ceux des pays de l’est européen. Mais tous, comme Kadhafi, se sont dit représenter leur peuple et la liberté.
    Quant au nombre de victimes dont a pu se targuer tel ou tel tyran, il n’est que fonction de ses intérêts du moment et de la population du pays. Si Pinochet s’est contenté de quelques milliers de victimes, de centaines de milliers de torturés et  d’exilés (voir rapport  Valech), c’est que cela était suffisant pour un pays de moins de 15 millions d’habitants.

    Répondre
  26. siniq

    21/03/2011

    Jaures Vous écrivez ceci:  » ceux d’aujourd’hui comme les Franco, Salazar, Videla, Pinochet, Aguerrondo,… »; rectification les dictateurs que vous citez ne sont plus au pouvoir et furent largement conspués par les hommes de gauche et leurs soutiens journalistiques de même obédience. Je remarque avec quelle célérité, vous et vos amis gauchisants avez la mémoire défaillante quand il s’agit des dictateurs nés sous le signe de la rose. Revisitez l’histoire et vous constaterez que les rouges ont certainement plus de sang sur les mains que les camarades du style Pinochet.

    Répondre
  27. francois

    21/03/2011

    jaures,

     

     

    svp relisez vous et ecoutez la radio:vs constaterez le ridicule de vos commentaires !!!!!

    moins de 24 h apres le debut des bombardements ,la ligue arabe critique cette intervention.vous nous parliez de son soutien  inconditionnel !!!!

    d’apres vous l’onu dit le droit mais d’abord au nom de quoi?les gens qui votent à l’onu sont au dessus des soupçons????prenez la liste des pays votants et on en reparle…..passons et disons que l’onu ddit le droit mais NE LE FAIT JAMAIS RESPECTER.27 resolutions consécutives pour l’irak sans la moindre décision ,cela represente un veritable exemple de droit qui restera ds l’histoire……

    un soutien quasi unanime vous avez ecrit cela dimanche !!!!!c’est fort parce que dimanche soir ,soit 24h apres le debut,il n’y a que des critiques cher jaures !!!!!      ce "petit contre-temps" (lol) devrait vous faire constater le ridicule de vos idées deformées par l’idéologie socialiste !!!!!

    j’ai bien aimé aussi :d’apres vs meme si on est socialiste cela ne veut rien dire donc vous reniez instantanement ces dictateurs à qui pourtant vous n’avez JAMAIS contesté l’appelation de socialiste!!!!!svp jaures vos commentaires sont audela du n’importe quoi !!!!!

    est-ce pour antant que cette intervention n’est pas justifiée ?bien sur que non mais cela devrait vous faire mediter sur la difficulté d’obtenir le soutien de plusieurs pays.alors qd il y en a 48 cela devrait inspirer le respect meme si cela est UNILATERAL .   lol   lol lol

    Répondre
  28. grepon

    21/03/2011

    "Que les résolutions de l’ONU eu égard à la diversité des intérêts et des passés historiques soit difficile à obtenir est un fait, mais elle est une condition nécessaire à la réussite de l’intervention."

    Heureusement que l’ONU etait la lors de la deuxieme guerre mondiale, pour assurer la reussite de la conquete et democratisation du Japon et l’Allemagne.    

    Répondre
  29. grepon

    20/03/2011

    "Selon la morale joressienne, comme la Chine s’est abstenue, la guerre contre la Libye devenait donc non seulement permise, mais nécessaire, indispensable. Ceux qui ne veulent pas y aller sont des lâches, des fascistes…..              Mais si la Chine avait voté contre, on aurait dû qualifier la guerre contre Kadhafi d’abomination et Sarkozy de nazi."

    Belle demonstration.   D’aillieurs, sans l’ONU, sorte de club a parlottes des branches executives des gouvernements du monde, Gaddafi n’aurait pas eu la protection de l’ONU en tant que etat-membre de cette organisation sur les dernier 40 ans.   Le systeme de souverainete maintenu par cette organisation a permis tant d’horreurs a une si grande echelle sur le temps, que c’est surprennant de trouver des humanitaro-gauchistes utilisant cette organisation comme une reference pour quoi que ce soit.

    Répondre
  30. Anonyme

    20/03/2011

    jaures,

     

    votre reponse frise le ridicule:

    une reponse unilatérale:factuellement il y avait 48 pays qui ont participé sur le terrain à la libération de l’irak alors qu’il y a exactement 3 pays qui bonbardent la lybie.renseignez vous et arretez de prendre vos desirs…..de plus à entedre monsieur obama ce dimanche, il ne devrait plus y en avoir que 2 rapidement !!!!

    pas de soulevement populaire:la liberation de bagdad a été vue ds le monde entier.aviez _vous une panne de télé ou etiez vous en attente d’un rdv chez l’ophtalmo????

    la libearation militaire de l’irak est venue apres 27 résolutions consecutives de l’onu qui prévoyait l’usage de la force si refus de saddam!!!!!

    le soutien de la ligue arabe est tellement insistant qu’il est assourdissant ne trouvez vous pas????

    ces dictateurs font tous partie de monvement socialiste arabe cela vous interpelle t il?????

    il faudrait ,cher jaures,vous reveiller  !!!!! les faits existent vous ne pouvez pas distordre la réalité pour que cela colle à votre idéologie du siecle dernier.

    Répondre
  31. Jaures

    20/03/2011

    Dampierre2, le vote de l’ONU n’est pas un principe de morale mais de droit.

    Que les résolutions de l’ONU eu égard à la diversité des intérêts et des passés historiques soit difficile à obtenir est un fait, mais elle est une condition nécessaire à la réussite de l’intervention.

    Je n’ai jamais dit que ceux qui ne participent pas sont les "lâches" ou des "fascistes". Cette rhétorique m’est étrangère. Que les Russes ou les chinois, gênés aux entournures, ou Chavez ne voient pas les motifs de l’intervention d’un bon oeil était attendu. Comme l’attentisme de l’Allemagne ou de l’Italie, marque de l’Histoire.
    Mais en dehors de ces réticences, l’intervention a reçu un soutien quasi unanime, réunissant même Palestiniens et Israéliens !

    Iosa, ce n’est pas du père de Marine que je rappelle l’attitude, mais du Président d’Honneur du FN.

    Siniq, il ne suffit pas de se dire socialiste pour l’être. Tous les dictateurs se disent aussi démocrates épris de liberté, ceux d’aujourd’hui comme les Franco, Salazar, Videla, Pinochet, Aguerrondo,…

    Répondre
  32. dampierre2

    19/03/2011

    A Joresse

                    Si je vous comprends bien, les "socialistes" sont contre les guerres, sauf si elles ont la bénédiction de l’ONU. Voici un principe de morale qui va bien aider les âmes tourmentées. Toutefois, il faut avouer que les résolutions de l’ONU ne brillent pas toujours par leur clarté. La dernière décision sur la Libye n’a été obtenue qu’à la minorité de faveur : 10 voix et 5 abstentions (tous des poids lourds) dont deux membres permanents du Conseil de Sécurité. La Chine a beaucoup hésité ; elle aurait pu très bien opposer son veto.

                    Selon la morale joressienne, comme la Chine s’est abstenue, la guerre contre la Libye devenait donc non seulement permise, mais nécessaire, indispensable. Ceux qui ne veulent pas y aller sont des lâches, des fascistes.

                    Mais si la Chine avait voté contre, on aurait dû qualifier la guerre contre Kadhafi d’abomination et Sarkozy de nazi.

                    Les socialo-joressiens feraient bien d’un peu réfléchir par eux-mêmes.

    Répondre
  33. IOSA

    19/03/2011

    Quant à cet article, je trouve qu’il manque un élément très important et qui n’est absolument pas souligné dans l’acceptation de cette repentance inculquée depuis des lustres aux européens et qui par conséquence, permet le racisme anti-blanc par soumission culturelle…

    C’est la religion qui en est la cause première.

    IOSA

     

    Répondre
  34. IOSA

    19/03/2011

    Jaurè[email protected]

    Celui qui s’y est opposé en allant serrer la main du dictateur s’appelait Jean-Marie Le Pen.


    Mais je rêve, voilà que vous faites comme les chrétiens….en accusant la fille de la faute de son père !

    ps: c’est vrai que vous ne le dites pas, vous faites juste un amalgame.

    IOSA

    Répondre
  35. siniq

    19/03/2011

    @ Jaures Un oubli constant de vôtre part, l’ appartenance politique des dictateurs récemment mis en difficulté par les populations locales.Ils ont tous membres de l ‘Union socialiste arabe. Un mot vous interpelle: SOCIALISTE. Vos annotations ne sont que larmes de tartufe .

    Répondre
  36. grepon

    19/03/2011

    "En Irak, il y a eu une action unilatérale, sur des prétextes fallacieux, sans mandat de l’ONU ni, sur place, de soulèvement populaire ni d’appel à une intervention."

    Une seule des maintes pretextes s’est trouve par la suite peu justifiee.    Une seule.   Pour le reste, Saddam a ignore plus d’une dizaine de declarations contraignantes (ce qui est different d’une condamnations sans dents) de l’ONU, l’ONU corrompu jusqua la moelle dans l’odieuse programme "Food for Oil".    Pour ce qui en est de l’unilateralisme, il y avait un tas de pays engage a faire plier OU faire disparaitre le regime de Saddam.   Si de Villepin et Chirac, n’aurait pas fait l’erreur gravissime et lourde de consequences de "call the bluff" a George Bush sur l’affaire, Saddam aurait plie, et il y aurait pas de de geurre, ni d’occupation.    Cette masquerade machiavellique par vos enarques s’est deroule au sein de l’ONU, et souvenons nous des PLEURS du generale cinque etoiles Colin Powell sur l’instant de la revelation de ce coup fourre.    Ce n’est pas un acteur celui la.   Il savait, a cet instant meme, que l’opposition de la France a maintenir la pression sur Saddam aurait pour resultat une veritable guerre grande echelle, et l’occupation qui allait avec.    La France de sa cote, a perdu ses mises sur Irak, plus d’une centaine de milliards de dollars de prets.    Bush ne bluffait pas du tout.    Les USA et le monde ne veulent pas d’un USA qui bluff.    La France et l’ONU de l’autre cote, sont si regulierement d’un ridicule criante que personne n’attendent rien d’autre de leur part.  Regardons un peu Gaddaffi, qui ne croyait pas du tout au resolve de l’ONU ou la France avec leur histoire de no fly zones.

    Répondre
  37. Jaures

    19/03/2011

    François, ce qui se passe actuellement est exactement le contraire de ce qui s’est passé en Irak.

    En Irak, il y a eu une action unilatérale, sur des prétextes fallacieux, sans mandat de l’ONU ni, sur place, de soulèvement populaire ni d’appel à une intervention.

    En Libye, il y a un mandat de l’ONU, un appel du peuple libyen, le soutien de la Ligue Arabe,…

    Je rappelle que les socialistes ont soutenu la première guerre en Irak qui répondait aux mêmes critères.
    Celui qui s’y est opposé en allant serrer la main du dictateur s’appelait Jean-Marie Le Pen.

    Répondre
  38. grepon

    18/03/2011

    Well, Jaures, Mein Kampf is a best seller in arab countries, 80 years later.  

    Répondre
  39. francois

    17/03/2011

    jaures:

    "un dictateur va probablement massacrer son peuple ds l’indifference du monde."

    mais jaures vous progressez !!!!vs allez suivre la meme route que milliere et devenir neoconservateur !!!

    vous voyez bien qu’au fond de vous ,vous souhaitez arreter ce "colonel" comme il fallait stopper saddam …

    gros progres jaures par contre vs avez commis une petite erreur :vous pouvez enlever probablement et aussi va car c’est deja fait….

    amitiés.

    Répondre
  40. Jaures

    17/03/2011

    Inutile de s’attarder sur de telles billevesées.

    Dire que le monde arabe a « manifesté pour les puissances de l’Axe un enthousiasme général et constant » est évidemment stupide.
    Les Palestiniens étaient dans les années 30 plutôt pro-allemands, mais surtout parce que l’ennemi était le colon anglais.
    Par contre, les nationalistes maghrébins espéraient que les Américains les débarrassent des Français, alliés des nazis.
    Par contre, pour les nazis, il n’y avait pas d’ambiguïté:selon eux, Noirs et Arabes étaient des sous races méprisées et allègrement massacrées.
    Rappelons tout de même ici la contribution des soldats Africains à la libération de la France.

    Soyons honnêtes: les génocides du XXème siècle , les 2 guerres mondiales, la Shoah, le goulag, sont l’oeuvre des occidentaux. Les Arabes et les Noirs n’y ont joué qu’un rôle marginal.

    Cela ne veut pas dire qu’ils soient meilleurs que nous: du Rwanda à la Libye, tout nous montrent que toutes les ethnies savent engendrer les mêmes monstres avec une égalité dans l’horreur qui devrait nous convaincre définitivement de l’existence d’une seule race humaine.

    Sur l’esclavage, il est établi que tout le monde l’a pratiqué. Les civilisations Grecques et Romaines s’y sont édifiées et développées. Les Africains ne s’en sont pas privé.
    C’est l’échelle industrielle qui a caractérisé l’esclavage pratiqué par les occidentaux, mais le principe en était le même.
    L’esclavage n’est pas une invention de telle ou telle ethnie mais une invention des hommes.

    Pour le reste, il est vrai qu’il suffit de se dire aux côtés d’Israël sans la moindre nuance pour trouver Millière à ses côtés et être qualifié de "penseur" à bon compte.

    Pendant que l’on perd du temps sur ces fariboles à deux balles, une catastrophe nucléaire est en route et un dictateur va probablement massacrer son peuple dans l’indifférence du monde.

    Répondre
  41. Djerbien des Joncs

    17/03/2011

    Gilles, vous dites:

     »  Ce combat est le nôtre, vous pouvez vous joindre à nous si vous voulez, mais en suivant nos instructions »

    Quelles sont exactement vos instructions?

    Répondre
  42. Rosanov

    17/03/2011

    Des fois que j’aurais été tenté d’acheter ce bouquin cet article va me faire gagner du temps.

    Je mettrai ce bouquin direct à la poubelle avant de l’avoir lu.

    Je me dis qu’il est forcément pourri puisque Millière, <la Pravda de Tel-Aviv>,  en a fait l’apologie, dans son zèle grotesque habituel.

    Répondre
  43. Guillermo

    17/03/2011

    @Gilles,

    Je trouve votre commentaire absolument sublime. Je vais le faire encadrer ! 

    Répondre
  44. grepon

    16/03/2011

    "Vos classez les gens selon le degré de soutien qu’ils affichent envers Israël. "

    Ils…les juifs disons pour englober l’histoire du phenomene…jouent le role du canari dans la mine de charbon quand meme.    La presse et l’academie sont feroces envers Israel, appliquant deux poids deux mesures pour les "palestiniens" et autres pays arabes et/ou ouvertement en guerre avec Israel.     Un autre intellectuel que Milliere a apprecie dans le temps, et que beaucoup a pris pour un imbecile double bien sur d’un raciste, a explique que appliquer deux poids deux mesures quand a l’evaluation et le traitement differentiee des peuples suivant leur couleur ou ethnie c’est pratiquer le "soft racism of low expectations."    Je vous laisse deviner de qui il s’agit, le non-imbecile en question.     Perso j’en suis coupable, quand je lis les resultats de sondages d’attitudes de la population de Egypte par exemple, mais j’ai quand meme commence par me dire que a priori c’est un peuple sauvageable.    Le "peuple" palestinien est cas dix fois pire….ca se trouve, labas sur le terrain….ou ils font des celebrations pour le meurtre atroce d’une famille, y compris un bebe de trois mois, au couteau.   

    Mais voila que l’ONU et nos diplomates blame Israel pour ce genre d’incident, Israel une veritable civilisation toute a fait admirable, se passant de publier l’horreur que c’est, mais tres visiblement les ennemis voisin activement en guerre a Israel, accroupi dans leur propre merde et haines barbare au possible.      Cette attitude de notre part (d’occidentaux heritiers de greco-romaines, judeo-chretiens, et lumieres) reflete non seulement une perte confiance en soi de l’ouest, mais une inversion des valeurs et perte de notre sens d’identite qui aura des resultats catastrophique en peu de temps.     CA, va peter pres de chez vous, mais la signe avant coureur de cela, c’est encore cette fois ci la diabolisation de juifs, cette fois ci sous forme de diabolisation de "l’etat Juif"…entre guillemets parceque en realite un etat multi-ethnique, pluraliste dans tant de domaines y compris la religion…comprennat environs 20% de citoyens arabe et des tonnes de musulmans libres et prosperes.

    Répondre
  45. Pierre

    16/03/2011

    LE LOBBY PRO-IMMIGRATIONNISTE ET SES CONSÉQUENCES

     

     

    « Ce que je ne parviens pas à comprendre et qui me plonge dans  un abîme de perplexité navrée, c’est pourquoi et comment tant de Français avertis et tant d’hommes politiques français concourent sciemment, méthodiquement, je n’ose dire cyniquement, à l’immolation d’une certaine France sur l’autel de l’humanisme utopique exacerbé »  (Jean Raspail) 

     

                    Il ne se passe pas un jour où l’actualité (pourtant assez réservée dans ce domaine) ne dévoile son lot de violence dans les rues, les cités, les écoles, les transports publics, les manifestations syndicales… Force est de constater (les associations « antiracistes » vont s’étrangler) qu’elles ont pour principaux acteurs des « jeunes » issus de l’immigration maghrébo-africaine. Cette violence, cette haine à l’égard de la France, de son hymne, de ses couleurs, s’exprime-t-elle par souci de manifester un ressentiment face à une situation inextricable de rejet ? Bien sûr que non ! Il y a là tous les ingrédients d’un racisme violent anti-français que nos analystes ne savent pas ou ne veulent pas décrypter par incompétence, lâcheté, idiotie ou crainte d’être taxés de démagogues… voire, de racistes.

    Depuis plusieurs années déjà, nous subissons les revers d’une immigration sauvage qui est à l’origine de ces troubles et qui deviennent désormais monnaie courante. Durant des années des accusations de racisme ont été portées à tort et à travers contre des hommes qui dénonçaient cette immigration sauvage, génératrice d’incompréhension, de haine, et souvent de violence meurtrière venant, la plupart du temps, d’immigrés inassimilables… qu’un certain Ministre de l’Intérieur, aujourd’hui Président de la République, avait qualifié de « racaille ». Et ces hommes furent condamnés et jetés en pâture à la vindicte publique parce qu’ils dénonçaient courageusement, sans trêve, ceux qui voulaient de droit une nationalité, la nôtre, qu’ils méprisaient mais qui leur donnait des avantages sociaux et économiques ; ceux qui, rassemblés par SOS Racisme, le MRAP, la LICRA, la Ligue des Droits de l’homme… choisissaient soigneusement les accidents « racistes », ignoraient les attentats dont étaient victimes les citoyens à peau trop pâle et ne retenaient que les « horreurs » qui concernaient les peaux brunes ; ceux qui, ayant une place dans le monde grouillant de la politique, voulaient l’élargir en exploitant un mouvement dont ils n’ignoraient pas les artifices et même en l’accélérant ; ceux qui, bornés par une conception nationale ridiculement étriquée, n’admettaient aucune différence.

    Nous avons à être ouverts et tolérants envers les immigrés, mais nous avons le devoir d’exiger la réciprocité. Notre tolérance n’est pas une raison pour que nous soyons de « bonnes poires » et nous sommes en droit d’exiger que cette tolérance soit appliquée aux nôtres ! Du reste, encouragés par le lobby pro-immigrationniste, ces jeunes « désœuvrés » ne cessent de se lamenter et de se plaindre, qualifiant leur violence coutumière « d’actes désespérés » et les justifiant par le rejet et l’exclusion dont ils se disent victimes. Et les raisons d’une telle violence ne manquent pas : Mépris, discrimination à l’embauche, chômage, manque de projet politique à l’égard de ces jeunes délaissés, racisme, xénophobie, échec de l’intégration… en bref, tout ce que nous avons coutume d’entendre depuis des décennies… mais de racisme anti-français on ne parle point!

     Cependant, on constate qu’outre les centaines de milliards d’euros engloutis en pure perte pour détruire des tours, rénover des quartiers et construire des infrastructures permettant le « mieux vivre », les centres culturels islamiques, les mosquées –qui ne cessent de s’implanter- les radios islamiques, les journaux, les revues et même les émissions de télévision qui se multiplient prouvent, à l’évidence, que nous sommes un peuple tolérant. Chaque année, le Fonds d’Aide Social (F.A.S) distribue à près de deux mille associations, censées s’occuper d’immigration, deux cents millions d’euros, prélevés sur les Caisses d’Allocations Familiales. En revanche, la réciproque, présence d’ecclésiastiques, ouverture d’églises ou de synagogues en terre d’Islam est tout à fait impensable vu le fanatisme notoire qui sévit dans les pays musulmans. Y a-t-il là justice ? Et  c’est,  précisément, cet excès de tolérance que nous affichons à l’égard de ces jeunes immigrés ou fils d’immigrés –la plupart possédant la nationalité française- qui les poussent aux pires extrémismes. Pour la petite histoire, souvenons-nous de ce Lies Hebbadj, polygame aux quatre femmes, aux 17 enfants et aux quatre maisons vivant à Rezé (Loire-Atlantique) qui a perçu en trois ans la coquette somme de 175 000 euros de prestations sociales pour « entretenir » sa smala… Il aurait probablement pu jouir encore longtemps de cette manne providentielle si l’une de ses compagnes n’avait eu la fâcheuse idée de refuser d’ôter sa burqa lors d’un contrôle routier. Ah ! « Quel bon pays est la France, à tous les escrocs, les aventuriers et les fripons ! » s’était déjà exclamé en son temps le Duc de Saint-Simon.

                Par conséquent, au nom de la « lutte contre l’exclusion », ces mêmes partisans antiracistes, avec l’appui des plus hautes personnalités de l’Etat, veulent priver les citoyens français de la liberté de préférer. Le parlement n’est plus un lieu où l’on s’efforce de convaincre, mais le terrain où s’affrontent les idéologies, par parlementaires interposés.

    Ainsi s’instaure progressivement un climat de violence idéologique de plus en plus éloigné des principes démocratiques de tempérance et d’équilibre, sans parler du respect des opinions d’autrui.

    Ce qui m’attriste et m’horripile le plus dans cette situation, c’est qu’il existe une frange de la population, couverte par des lois ineptes et des magistrats bienveillants, qui voudrait nous interdire d’affirmer que notre pays, la France, doit appartenir en priorité aux citoyens français. Pour les représentants de l’anti-France, notre fidélité à cette terre pour laquelle tant de nos pères se sont offerts en sacrifice ne serait dictée que par la haine de l’Autre, de celui qui est différent. Comment faire comprendre que cette accusation est grotesque et nous en avons assez de le répéter à tout propos. Nous reconnaissons à tout être humain le droit le plus absolu d’être fier de sa race, de son drapeau et de lutter pour la grandeur et l’indépendance de sa Patrie. De même nous réclamons le droit pour nous de pouvoir en faire tout autant, sans être soupçonnés aussitôt de fascisme, de racisme, de xénophobie ou de quel désir inavouable de génocide ! « Tout royaume divisé contre lui-même court à la ruine » (paroles du Christ; saint Jean, 12,25).

                Les politiciens sociaux-démocrates construisent un peuple désincarné dont les jeunes déracinés de SOS Racisme et du MRAP constituent l’avant-garde. Nous, au contraire, nous jugeons plus raisonnable de décider de rester ce que nous sommes plutôt que de devenir ce que nous ne sommes pas et nous mettrons toute notre volonté à défendre notre identité en nous conformant à cette ligne de conduite : Vouloir sauvegarder l’identité de sa patrie et de la civilisation dont elle fut le creuset n’est pas du racisme… « Aimer l’autre implique que l’on reste soi même ! »

                L’engeance la plus exécrable, c’est bien cette intelligentsia « progressiste » -la même qui a servi les tueurs du FLN durant la guerre d’Algérie- constituée par tous ces pseudo-intellectuels qui forment une hiérarchie malfaisante et dominatrice, prétendent monopoliser aujourd’hui la culture et hurlent au racisme quand on évoque un tant soit peu les inconvénients de l’immigration. Pour comprendre ces problèmes de cohabitation, lorsque l’on réside dans des quartiers « sélects », des hôtels de luxe, des palaces, voire des ministères, il faut venir sur les lieux mêmes, en subir toutes les nuisances. Que ces professeurs de morale viennent donc sur place affirmer leur « respect de l’autre » !…

                La France, terre de liberté, est allée sans nul doute beaucoup trop loin dans l’usage de cette liberté, jusqu’au libertinage, à la perte des valeurs morales et familiales, oubliant que les droits sont peu de choses auprès des devoirs et que la liberté de l’autre est au moins aussi sacrée que la sienne propre. Mais il est possible de revenir à ces valeurs, chrétiennes souvent, en tout cas humaines qui ont fait l’unité et la grandeur de la France et son rayonnement dans le monde sans laisser notre pays se travestir en colonie de l’Iran, du Maghreb ou d’un quelconque pays d’Afrique…

                Barrés écrivait : « L’intelligence, quelle petite chose à la surface de nous-mêmes ! » La France, de génération en génération, se reconnaît à travers ces lignées. Elle n’a pas besoin pour exister d’une référence extérieure. Cette existence implique que tout pouvoir politique en charge du peuple, et qui se voudra démocratique, se devra de préserver l’identité française puisqu’elle sera l’une des sources de sa légitimité.

    Il y a une loi de la vie des civilisations et elle est immuable : Lorsque les peuples s’abandonnent, ils sont conquis par une force vitale extérieure, celle qui manque à leurs cœurs amollis et à leurs intelligences perverties. La démocratie meurt de la mort des lâches.

     

                                                                                                                                                             José CASTANO

    Répondre
  46. Gilles

    16/03/2011

    Cher Guy,

    A chacune de vos interventions, la moitié de vos textes sont consacrés à Israël, à chaque foispour en dire du bien. Votre zèle caricatural permet de dévoiler votre religion ou celle de vos ancêtres, merci!

    Vos classez les gens selon le degré de soutien qu’ils affichent envers Israël. Moi, il se trouve que je classe les gens selon leur degré de soutien aux Blancs. Je ne crois pas qu’Israël et la diaspora aient fait preuve de diligence dans ce sens là (voir le façon dont la LICRA ou le CRIF défend les Blancs et les Français, les déclaration de Sharon suite au 21 avril 2002), c’est pour ça qu’à mon avis je devrais pas être de vos amis, quelle avanie!

    Vous et les vôtres, aidés par les opportunistes et les imbéciles – très nombreux, hélas – avez depuis 40 ans fait de votre mieux pour nous submerger de l’immigration de la Terre entière, et maintenant vous voulez qu’on se range derrière vous pour combattre les troubles dont vous avez été la cheville ouvrière??? C’est ça l’humour des Marx Brothers, de Woody Allen ou de Mel Brooks je présume?

    Ce combat est le nôtre, vous pouvez vous joindre à nous si vous voulez, mais en suivant nos instructions. En attendant, j’ai des meilleures lectures que celle de votre pote, merci!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)