Raffarin, entre LR et LREM

Posté le septembre 03, 2019, 10:08
4 mins

Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre de Jacques Chirac, vient d’annoncer qu’il songeait à quitter les Républicains – vraisemblablement pour rallier LREM.

Bien que son bilan comme Premier ministre soit des plus minces, bien qu’il ait vécu l’essentiel de sa vie aux crochets des contribuables, il se permet donc de donner des leçons à ses anciens amis – devenus, paraît-il, trop de droite.

Pour la plus grande partie des électeurs de droite, LR présente exactement le problème inverse: les élus y sont beaucoup trop centristes pour mener les réformes indispensables afin de remettre la France sur les rails.
Mais, pour M. Raffarin, LR est donc trop peu centriste.

Il faut dire que l’ancien Premier ministre a les yeux de Chimène pour Emmanuel Macron. J’ignore si on lui a déjà promis un poste ou une prébende, mais dire du mal de ses anciens amis et du bien du chef de l’État, cela «mérite» une récompense!

À vrai dire, il n’a pas tout à fait tort sur la déliquescence des LR. Il en est même la plus belle illustration. M.Raffarin a servi Giscard, Chirac, puis Sarkozy, avec, dans trois les cas, un bilan plutôt maigre, si ce n’est en termes d’ouverture à gauche et de politique de l’adversaire. Cette pseudo-droite semble persuadée que la gauche est seule moralement légitime pour gouverner.

D’où les alliances autorisées et les alliances interdites. Il est «immoral» de s’allier avec le RN, mais aucun problème pour soutenir un socialiste, voire un communiste – au moins quand les intérêts personnels ou partisans sont en jeu!

D’ailleurs, M. Raffarin n’a pas hésité à soutenir la liste LREM aux européennes, contre celle de son propre parti.
Que croyez-vous qu’il arriva ? Rien ! Un membre aussi éminent du parti LR peut soutenir publiquement une liste concurrente sans risquer la moindre exclusion, ni même le moindre rappel à l’ordre public.

En revanche, si des parlementaires rencontrent Marion Maréchal – sans parler d’alliance –, le ban et l’arrière-ban des «grandes consciences » sont convoqués.

Pour ce qui me concerne, je ne suis pas certain du tout que LR soit encore «sauvable». Ses dirigeants successifs ont tout fait pour en dégoûter les militants et les électeurs.

Mais la meilleure chose qui pourrait arriver à ce parti en triste état est sans conteste que ceux qui partagent ainsi, avec MM. Mitterrand, Jospin, Hollande et consorts, la responsabilité du déclin effrayant de notre pays en dégagent le plus tôt possible. Et qu’ainsi revenus à un programme politique capable de redresser la France et de restaurer la confiance des électeurs, les dirigeants de la droite dite « parlementaire » puissent enfin travailler avec le RN pour en finir avec les vieilles lunes socialo-communistes!

9 réponses à l'article : Raffarin, entre LR et LREM

  1. quinctius cincinnatus

    3 septembre 2019

    pourquoi consacrer un article à Raffarin ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 septembre 2019

      par masochisme ?

      le masochisme de l’ éternel cocu ?

      Répondre
  2. HOMERE

    3 septembre 2019

    Rafarin de Tarascon….une Rafarinade de plus…un retournement de veste impeccable et,comme disait le copain de Francis Blanche…votre avenir est devant vous et lorsque vous vous retournerez,vous l’aurez dans le dos…..
    Faite confiance à un centriste,si vous ne savez pas d’ou le vent vient,lui il sait….si encore il fermait sa grande gueule…mais non….LREM avec çà est richement dotée…une pépite !!

    Répondre
  3. BRENUS

    3 septembre 2019

    Raffarin, c’est bien ce bouffi qui n’avait pas trouvé mieux, comme formule d’encouragement, que de sortir cette connerie : “la pente est rude mais la route est droite” . Il pensait, déjà, s’adresser à des débiles. Politicard, fils de politicard, qu’a t il produit de concret durant sa vie? A part les étrons qu’il a pu constituer à partir de la nourriture que lui a payé le peuple à cette grosse feignasse de girouette?
    Qu’il se tire et rejoigne fissa les Bertrand, Pécresse et autres douteux.
    Pour le parti LR, c’est cuit et tant mieux. Il ne servait qu’a faire rêver les idiots. Si les raimiens se le récupèrent, ce sera un boulet de plus pour eux. Hamdoulillah!

    Répondre
  4. Hagdik

    3 septembre 2019

    A LR, si vous mettez un coup de pied dans une poubelle, il en sort 3 ou 4 Raffarin.
    Autant dire que ce parti est foutu, il n’y a rien de sauvable.

    Répondre
  5. betsynette

    3 septembre 2019

    Ce traître peut partir, à sa place j’aurai honte de rechercher encore à profiter de l’argent …..des Français.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 septembre 2019

      ne pas confondre : traître et opportuniste

      Répondre
    • OMER DOUILLE

      9 septembre 2019

      Betsynette. Parce ce que vous croyez réellement que ces gens sont capables de honte ? Il sont absolument sans vergogne, pourvu qu’ils puissent se servir plutôt que servir.

      Répondre
    • Gérard Pierre

      15 septembre 2019

      Chez tout homme politique actuel un coup de honte passe toujours plus vite qu’un coup de soleil !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)