Rassembler les forces de droite

Rassembler les forces de droite


Dans la dernière livraison de notre journal, les 4 Vérités Hebdo, Guillaume de Thieulloy précise le sens de notre action :

« la droite, majoritaire dans le pays, perd régulièrement les élections faute de savoir s’unir. Il faut donc défendre la possibilité d’une entente à droite.

En particulier, nous sommes farouchement hostiles au pseudo « front républicain » que la gauche impose à la droite dite parlementaire, pour refuser toute alliance avec le Front
national. De deux choses l’une, en effet : soit le FN est un parti illégitime, mais alors il faut avoir le courage de l’interdire par la loi ; soit il est légitime, auquel cas on voit mal
pourquoi l’UMP devrait se soumettre au diktat mitterrandien interdisant toute alliance avec lui. »

« Et, pour faire avancer cette entente à droite, nous sommes favorables (c’est notre deuxième conviction
politique) au débat à droite » (…) Plutôt que d’écouter ceux qui sont censés représenter la droite, nous préférons écouter le « peuple de droite ». C’est pourquoi nous sommes un
journal fait par ses lecteurs – même les chroniqueurs les plus réguliers sont d’abord des lecteurs, débattant avec d’autres lecteurs, l’argument d’autorité cher aux « élites »
politico-médiatiques n’a donc pas cours ici. »
Ce qui explique sans doute pourquoi notre journal est plus authentiquement de droite que les grands journaux d’opinion ! Mais nos différences ne doivent pas faire oublier ce qui nous unit :

« Nous sommes tous favorables aux libertés économiques et hostiles au socialisme que
nous subissons depuis maintenant plusieurs décennies.
Nous sommes tous extrêmement « réservés » sur l’immigration-invasion. D’autant qu’elle se conjugue avec une fuite des
cerveaux et des capitaux. Avec une logique suicidaire remarquablement constante, la France fait venir à grands frais des personnes qui n’apporteront pas grand-chose à notre pays, mais pour qui
l’état-Providence va fonctionner à plein régime, et fait fuir nos jeunes diplômés, nos investisseurs, nos chercheurs les plus chevronnés…

Nous sommes tous scandalisés de l’état de l’« éducation nationale »

(prétendue éducation et prétendue nationale), qui cherche à endoctriner à on ne sait trop quoi (à ce magma
idéologique informe qu’on appelle le « politiquement correct ») nos en­fants, mais « oublie » de leur apprendre à lire, écrire et compter.

Nous sommes tous écœurés de la gabegie du système soviétoïde des retraites « à la française ». »

Parole au peuple de droite, débat entre les sensibilités de la droite en vue d’un programme et d’une alliance la plus large possible et engagement ferme contre toute forme de socialisme, voici
notre ligne, celle qui fait si souvent défaut à nombre de nos représentants politiques et médiatiques !

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: