Réaction Socialiste

Réaction Socialiste

S’exprimant sur l’annonce du sondage donnant Marine Le Pen en tête du premier tour de la prochaine présidentielle, Manuel Valls a déclaré que pour réagir à cette « dramatique » situation, il fallait que le PS fasse des propositions aux Français… ce qui veut dire en clair que seul le risque d’être battu à une élection est de nature à faire bouger ce parti et le sortir de sa torpeur, et que s’il n’y a pas de danger, les préoccupations du peuple sont donc sans aucun intérêt !… Les électeurs de gauche apprécieront…

Bravo et merci pour cette information qui exclut d’office le choix du parti socialiste pour succéder à Nicolas Sarkozy en 2012, choix que de toute façon, je n’aurais pas fait ; mais si j’étais socialiste, je pense que je réagirais plutôt méchamment.

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • Anonyme Répondre

    j’ai 70 ans et je n’ai jamais vu ou lu une proposition concrete du PS ;par contre les propositions destructrices de l’unité de la nation j’en connais plusieurs ,la pire de toute a ete l’attribution d’une allocation « mere celibataire »notre pays est devenu une pepiniere de faineants en puissance et de futurs magouilleurs ,les parents donnant l’exemple de vivre de la generosité nationale

    14/03/2011 à 7 h 42 min
  • IOSA Répondre

    Peut être qu’avec un cornet à l’oreille, le PS pourra mieux entendre que c’est la fin des haricots pour eux.

    Après ? Il faut tout simplement passer cet instrument auditif à l’ UMP….pour qu’il se le fourre dans le fond du problème.

    Et à choisir entre le PS, l’UMP et Marine, il faut vraiment être dur d’oreille, aveugle et con pour choisir encore entre les deux premiers.

    IOSA 

    13/03/2011 à 23 h 29 min
  • alf007 Répondre

    Manque de pot les propositions faites ou a venir du PS, sont nulles, inquietantes.. irréalistes:

    L’UMPS n’arrive pas a porter des réponses au peuple.

    13/03/2011 à 11 h 49 min
  • HOMERE Répondre

    Si quelqu’un ou quelqu’une avait des propositions suceptibles de tirer notre pays vers le haut,celà se saurait.Mais quelles propositions ? y en a t elles qui ne seraient pas connues ? que nenni…..nous les connaissons toutes et aucune ne semble répondre aux préoccupations des français…tels les chiens qui attendent leur os à ronger,nous espérons qu’un messie viendra nous guider un chemin dans lequel nous serions enfin,heureux….très bien très bien,mais nous savons au fond de nous que celà est une grande utopie et que personne ne possède les clefs…personne ! DSK pour faire du Sarko ? Aubry pour faire du Mélanchon ? Le Pen pour faire du Le Pen ? …un peu de social par ici, un peu d’impôts par là, un peu de distribution vers le bas, un peu de cadeaux vers le haut,un peu d’Europe pour la galerie,de la laïcité en veux tu , du RMI en voilà, des fonctionnaires en revoici, des flics et des juges en revoilà, …un peu de tout et beaucoup de rien…pour pas grand’ chose…..

    Sclérose de masse, impérétie chronique, individualisme exacerbé, je m’en foutisme intégral, déculturation généralisée, manip éhontée, jouissisme impondéré, suffisance affirmée, méfiance débridée……voilà comment faire de bonnes propositions pour notre avenir dont nous ne voulons pas !!

    Alors la gauche ? la droite ? le milieu ? le centre ? l’extrême ….?  bof on s’en fout !

    13/03/2011 à 11 h 15 min
  • Antoine Répondre

    Le PS n’a pas de propositions: juste des déclarations. L’UMP n’a pas de positions: juste des postures. Un bien beau système de gouvernement…Et ils s’imaginent, ces beaux messieurs aux budgets publiques, que les révoltes Arabes ne peuvent pas se passer en France? Le Jasmin passera par les urnes, avec le même thème: dégage!

    12/03/2011 à 15 h 56 min
  • Pierre Répondre

    Le PS comme l’UMP (=UMPS) a un programme commun… et l’ appliquent malheureusement une fois au gouvernement… et les resultats sont toujours plus desastreux (et cela dure depuis plus de trente ans): immigration massive (pour abaisser les salaires…au profit des grandes entreprises), encore plus d’impots, discrimination positive, islamisation, insecurite, toujours moins de pouvoir d’achat, etc.

     

     

     

    11/03/2011 à 19 h 21 min
  • Jaures Répondre

    Qu’un parti fasse des propositions pour sortir d’une situation, dramatique ou non, n’est-ce pas tout simplement son rôle ?
    L’auteur de ce courrier s’attendait-il à ce que M Valls réponde qu’il n’y a pas de propositions à faire ?

    Le risque d’être battu est inhérent à toute élection, ce n’est pas cela qui amène à faire des propositions mais une situation nouvelle posant des problèmes nouveaux.

    Ainsi, si on posait à un socialiste une question sur le déficit qui se creuse, le chômage qui s’installe, les révolutions nord-africaines, les profits qui explosent sans conséquence sur les salaires qui stagnent, le séisme au Japon,…, gageons que la réponse serait: "pour réagir à cette dramatique situation, il faut que nous fassions des propositions".

    Peut-être l’auteur de ce courrier répondrait, lui: "Tout cela n’a aucune espèce d’importance. Il n’y a donc pas à faire de propositions".

    11/03/2011 à 15 h 19 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: