Réagir aux agressions du politiquement correct

Réagir aux agressions du politiquement correct

de l'urgence d'être réactionnaire, rioufolL‘éditorialiste Ivan Rioufol s’affirme clairement de droite. Voilà qui en fait, déjà, un singulier personnage. Circonstance aggravante, il manifeste un talent d’observateur, une curiosité, et une plume merveilleusement affûtée, toutes qualités qui ont à peu près disparu de la corporation. Sans parler d’un goût certain pour la « provocation ».

Au début de la campagne présidentielle, il a ainsi publié un ouvrage intitulé sans fioriture : « De l’urgence d’être réactionnaire ».
Le réactionnaire dont il est question ici est un « néo-réactionnaire », par opposition au réactionnaire du XIXe siècle.
Même si je confesse volontiers mon affection pour ce dernier, puisque je suis moi-même un « archéo-réactionnaire », je partage avec Rioufol l’idée selon laquelle nous ne réagissons pas aujourd’hui contre les mêmes principes qu’il y a deux siècles. Même si les principes mortifères de jadis (notamment l’égalitarisme) sont souvent les pères de ceux d’aujourd’hui.

Ce qui, en tout cas, reste commun, c’est la volonté de réagir, de ne pas mener la politique du chien crevé au fil de l’eau…
Pour le dire simplement et brutalement, nous avons le choix entre ré­agir et être mort. Et j’avoue que, comme Ivan Rioufol, je préfère la vie !
Mais, venons-en au fait : contre quoi Rioufol invite-t-il les Français à réagir ? Eh bien, pêle-mêle, contre le « politiquement correct », contre les prêcheurs cathodiques, contre le déclin de l’école française, contre la dhimmitude, acceptée ou choisie, de trop de nos politiques…
En un mot, contre l’injonction qui nous est quotidiennement faite de renoncer à être nous-mêmes.

Cette injonction tient, nous le savons, à la haine de la plupart des membres de notre pseudo « élite » à l’égard de notre vieille civilisation. Et elle trouve dans l’immigration de masse et dans l’islam qui l’accompagne de puissants alliés. D’autant plus puissants que les Français « de souche » sont priés, que dis-je sommés, de ne pas résister aux agressions culturelles, idéologiques, et, de plus en plus souvent, physiques.
C’est ainsi que se comprennent la discrimination positive, la criminalisation de la légitime défense, le discours de l’excuse…

C’est ainsi que se comprend aussi le débat surréaliste qui oppose les « Indigènes de la Répu­blique » d’Houria Bou­teldja à d’autres officines anti-racistes. Ces dernières hésitent à re­connaître l’existence d’un racisme anti-blanc, tandis que, pour les « Indigènes », seul un blanc peut être raciste. On se demande alors pourquoi Mme Bouteldja et les siens acceptent de demeurer dans ce pays congénitalement raciste, colonialiste et, pour tout dire, persécuteur !

Il est bien évident que la réalité, c’est que le Français est extraordinairement accueillant. Qu’il suffise, pour s’en convaincre, de voir avec quelle rapidité nous avons intégré les immigrés portugais ou polonais des années 1930.
Mais il est très différent d’accueillir quelqu’un qui veut devenir Français et quelqu’un qui veut forcer les Français à cesser d’être Français et d’aimer la France.

Et, contre ces agressions perpétuelles, Rioufol a mille fois raison : il n’est que temps de réagir !

185 pages18 €
À commander auprès de
notre service abonnements
(+ 5 € de port)
4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19
ou  SUR AMAZON

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • Anonyme Répondre

    mr Rioufol semble lutter contre le politiquement correct mais ne va jamais bien loin, il veut toujours ramenr les brebis egarees dans la bergerie ump seule convenable selon lui, a t il proteste contre la quinzainede la haine suite au premier tour presidentiel en 2002? bien sur que non! je crois aussi que les francais se sont "suicides " en 2002, rien ne les obligeait a voter a 82 pour cent en faveur de l immigration de peuplement!  Le Pen a 30 pour cent en 2002 au 2e tour, l immigration invasion fut alors arretee, il ne faut pas se plaindre des consequences des evenements dont on est la cause

    02/07/2012 à 14 h 33 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Rioufol est un des derniers Don Quichotte en France, se battant avec l’énergie du désespoir contre les moulins à vent érigés par les sbires de l’UMPS. Ses articles sont incisifs et agréables à lire, mais malheureusement trop peu de gens les lisent.

    01/07/2012 à 20 h 21 min
  • HOMERE Répondre

    J’aime bien Rioufol…il concentre et synthétise à merveille ce que droite veut dire….il en tire des urgences et des postures à tenir contre la bien pensance  et les élites devenues anti démocratiques.

    Il faut bien le reconnaître, notre pays France n’existe plus….mais Rioufol ne le sait pas, ou plutôt, feint de l’ignorer…il reste un combattant de qualité et se bat en France pour tenter de sauver les lambeaux de notre république.En celà nous lui devons respect…..

    Pour le reste, il faut consulter Terra Nova qui explique comment Hollande et la gauche vont poursuivre la fin programmée de notre culture et de nos valeurs.

    Votre propension à finguer l’UMP en lui attribuant tous les maux de la nation est minable et désepérante.Vous omettez les électeurs et les citoyens qui se reconnaissent dans les hommes et femmes politiques pour lesquels ils ont voté ou accordé leur soutien…ce sont eux qui sont responsables de leurs choix….sous les promesses, sous infuence des médias, sous la déculturation, sous l’individualisme, sous le corporatisme, sous la propagande débridée, sous développée intellectuellement par l’apport hétérogène, sous la laïcité sclérosante, sous les coups de boutoir des officines gestapistes, sous les influences maçonniques……nos belles paroles ne servent pas à combattre l’immanence implacable du déclin de notre pays….seule une révolution violente pourrait contrarier cette entreprise de démolition….personne ne le veut…..trop tard !!

    Alors vous savez….l’UMP, le PS, le FN, Le Modem, le NPA, Assis la République, …..ils s’en foutent car eux ont compris depuis très longtemps que les français eux mêmes ne sont que des électeurs…Rien de plus…..de la baudruche pour foire d’empoigne……  Vos agitations et gesticulations n’y feront rien, les miennes non plus….

    30/06/2012 à 12 h 29 min
  • F Répondre

      Daniel
     Quand vous posez la question " Qu’est ce que la droite?" je comprends votre désarroi si vous cherchez une réponse Française.
     Il n’y a malheureusement PAS de droite en France. Seulement une gauche plus ou moins dure…

    30/06/2012 à 11 h 29 min
  • Daniel Répondre

      quinctius
    "j’aime TROP la Vie pour  la confier à ces fossoyeurs de mes libertés ?
    je préfère plutôt émigrer que de  supporter encore ces " bien pensants de droite "

     Entièrement d’accord!.  Mais peut-on être de droite quand on vit grace  à un statut établissant des plans de carrière jusqu’aux obsèques?  et ainsi  peut-on être de gauche?
    Et dés lors peut on parler de liberté?
    La droite, c’est quoi au juste sinon un fouillis de raisons qui s’opposent entre elles et qui refusent toute forme de cohérence d’intérêt général qui pourtant servirait l’intérêt  particulier?  … exactement comme la gauche…

    … n’émigrez pas: si on ne "se" trouve pas ici, inutile de "se" chercher ailleurs et la vérité , commune à tous et en tous lieux,  a surtout besoin de gens curieux qui n’imaginent pas être parvenus… 

    30/06/2012 à 9 h 30 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    la tendance actuelle :

    si vous voulez vous débarrasser du P.S. ( démocratiquement s’entend ) il FAUT voter U.M.P.

    je trouve ce mode de raisonnement incompatible avec l’expérience d’un passé récent et pour tout dire délétère  ;  qu’ai je en commun avec ( je cite au hasard de l’esprit … ) : Baroin , N.K.-M. , Valérie Pécresse , Accoyer ,Raffarin , Fillon , Galouzeau ( le revenant ), Bachelot  , @ Homère ( sic )  etc …
     
    RIEN,  ABSOLUMENT …RIEN

    j’aime TROP la Vie pour  la confier à ces fossoyeurs de mes libertés ?

    je préfère plutôt émigrer que de  supporter encore ces " bien pensants de droite "

    28/06/2012 à 21 h 15 min
  • vozuti Répondre

    d’accord sur le fond,mais sur la forme si réagir consiste à voter pour l’UMP alors cela fait 40 ans que les français réagissent….dans le mauvais sens.car les français ont plus souvent voté UMP que PS.donc la question est surtout : comment réagir ? à mon avis,la première réaction efficace serait de ne plus se faire rouler dans la farine par l’UMP.  la seconde question est : n’est-t-il pas déja trop tard ? il me semble que la france a choisi de se suicider en 2002 lorsqu’elle a plébiscité  chirac qui personnifiait la corruption et la transformation de la france en pays arabe.attendre une réaction après un choix aussi marqué est probablement illusoire.

    27/06/2012 à 15 h 23 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: