Référendum: vers une réédition du 21 avril

Posté le avril 03, 2005, 12:00
3 mins

Jeudi 24 mars, Jean-Pierre Raffarin défendait son action dans le journal télévisé de TF1. L’homme fait preuve d’une certaine forme de courage en osant revendiquer son rôle de chef de la majorité et donc de chef de la campagne référendaire, alors qu’il est passablement malmené dans les sondages et confronté à une forte hausse de la « grogne sociale », depuis les manifestations lycéennes jusqu’aux grèves à la SNCF – sans compter la morosité ou la hargne des députés UMP !
Mais ce courage ne permet plus de faire illusion depuis déjà de longs mois et chacun s’interroge désormais à haute voix sur l’après-Raffarin. Dominique de Villepin est manifestement en campagne pour Matignon qui, après avoir encensé son action pour contrer Sarkozy, répand plus ou moins discrètement le bruit que l’actuel locataire de la place Beauvau n’y fait pas grand-chose!
De la même façon, Frédéric de Saint-Sernin, proche du chef de l’État, et plus encore du Ministre de l’Intérieur, puisqu’ils sont cousins, a repris dernièrement sa casquette de spécialiste des études d’opinion à l’Élysée pour « s’inquiéter » des conséquences de l’impopularité du Premier ministre sur les résultats du référendum…
Ces agitations font partie du jeu politique et amuseraient si elles ne masquaient un vide abyssal de l’action gouvernementale.
En réalité, si le non progresse dans les sondages, c’est que les électeurs ont le sentiment que l’on se moque d’eux et que les hommes politiques n’ont plus de capacité d’action.
Que l’on se moque d’eux, c’est ce qui ressort très clairement des quelques dossiers de corruption qui font régulièrement la une des journaux (actuellement, les marchés publics d’Ile-de-France), que les électeurs comparent facilement à leur feuille d’impôt. C’est également ce qui ressort du fait que la gauche et la droite font ensemble campagne pour le oui, comme pour le non. Et que les politiques n’aient plus de moyens d’action ressort clairement du fait que la plupart des décisions économiques leur échappent et que, progressivement, une large partie des décisions juridico-politiques émigrent vers Bruxelles.…
Tout cela nourrit fortement le sentiment diffus que les hommes politiques se valent tous, qu’ils ont les mêmes idées, les mêmes mœurs prévaricatrices et qu’en outre, ils ne servent à rien!
Ce sentiment a déjà causé le 21 avril. Et ce n’est pas le remplacement de M. Raffarin par M. de Villepin qui y portera remède…

5 réponses à l'article : Référendum: vers une réédition du 21 avril

  1. souverainisme & démocratie

    09/04/2005

    Vendredi 13 mai 18h30 Débat avec Les Amis du NON « le NON écologiste et SOUVERAINISTE » avec JEAN ROUX expert comptable,secrétaire général de la Confédération des ECOLOGISTES INDEPENDANTS L’Acrobate rue Louis Brindeau LE HAVRE Président Jean-Yves Métayer http://jedisnon.site.voila.fr tel : 06 88 21 75 75

    Répondre
  2. Jean-Claude LAHITTE

    07/04/2005

    Jean-Pierre RAFFARIN, tout comme Tartarin (combien ont-ils entendu parler de ce faux « héros »parmi les jeunes générations ?), est sans doute un brave type qui croit à ce qu’il dit, comme l’autre croyait en ses tableaux de chasse imaginaires. Et c’est ce qui rend le personnage aussi pitoyable que sympathique. Mais la France a besoin, pour être gouvernée efficament, pour se tirer d’affaire, d’un véritable héros national. Assez de bonnes intentions, assez de bonnes promesses, assez d’autosatisfaction, assez de fausse bonhommie, nous avons besoin d’un HOMME (ou d’une FEMME !) qui en ait. Pas seulement dans son pantalon ! Dans son coeur, dans ses tripes ! Et qui sache dire non, non et non, à CHIRAC II, aux lobbies, aux syndicats, à tous les profiteurs du système (à commencer par les fonctionnaires), à tous les assistés (du haut en bas de l’échelle sociale). Cordialement, Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  3. sas

    06/04/2005

    CE QUE VEULENT LES MACONS (raffarin,devillepin)EST FORCEMENT UN POISON POUR LES NON INITIES….non a la constitution europeene sas

    Répondre
  4. cast

    05/04/2005

    Comment voter oui quand on ouvre simplement les yeux? L’UE devait en 92 nous amener tout:la croissance,l’emploi,la sécurité… 13 ans plus tard,on peut estimer que l’UE a eu largement le temps de faire ses preuves.Quelles sont elles? La croissance quasiment nulle par rapport au reste du monde:les seuls pays européens qui s’en tirent sont les pays hors euros et hors Schengen:la Grande Bretagne,le Danemark Idem pour la sécurité,l’immigration,le chomage. L’UE fédérale et bureaucratique est un échec.Il faut avoir le courage de l’admettre et repenser complétement l’europe. Je ne parle même pas de la disparition des nations et l’asservissement aux USA par OTAN interposé que propose le traité. Le vote « oui » est un vote d’autruches appeurées.

    Répondre
  5. Charles Martel

    03/04/2005

    Le 21 Avril fut un grand jour, le jour des Patriotes, le jour de la France. Puisse-t-il se renouveler un jour…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)