Référendum sur le déficit : la lumineuse idée de Bayrou

Posté le mai 22, 2010, 12:00
2 mins

François Bayrou semble avoir retrouver un peu de la vista qui avait fait de lui le 3e homme en 2007. Ce
n’est pas surprenant s’agissant du sujet sur lequel il était en point à l’époque : la règle d’or des déficits publics.

 

Il suggère aujourd’hui un référendum pour rendre cette règle d’or constitutionnelle. François
Bayrou
prend ainsi les prétendus héritiers du gaullisme au piège de la référence gaullienne, tout en leur administrant au passage une leçon politique.

 

Le référendum est l’arme absolue du gaullisme. Il a suffit que les héritiers du Général fussent infidèle à l’héritage pour
que le référendum signale leur compromissions (maastricht), ou leurs échecs (la constitution européenne). Bayrou les place donc habilement devant leurs impasses…

 

Il leur donne aussi une leçon politique. En effet, Nicolas Sarkozy ne dispose pas de la majorité des trois
cinquièmes nécessaire pour faire entériner une réforme par le congrès. Il ne reste donc, en toute logique que le référendum.

Celui-ci serait l’occasion de mobiliser l’électorat perdu de Nicolas Sarkozy autour de ce sujet angoissant
des déficits et de la dette. Une bonne façon pour le Président de reprendre la main à moins de deux ans de la prochaine échéance présidentielle. Une façon aussi de placer le PS dans
l’embarras :
il faut soit soutenir le gouvernement, soit passer pour irresponsable, ce sous le projecteur d’une campagne référendaire…

 

Enfin, le référendum, ferait assumer à l’ensemble du corps électoral la responsabilité des mesures prises ensuite pour
revenir à l’équilibre budgétaire. Parce que les électeurs, contrairement aux gouvernants, se sentent engagés par le résultat d’un référendum !