Réflexions sur l’éviction probable d’Éric Zemmour

Réflexions sur l’éviction probable d’Éric Zemmour

On a appris, voici une dizaine de jours, qu’Éric Zemmour serait sans doute évincé de RTL.
Cette éviction survient un an après que Laurent Ruquier a décidé d’évincer le même Éric Zemmour de l’émission du samedi soir « On n’est pas couchés ». Je ne sais si d’autres évictions suivront.

Le crime d’Éric Zemmour ? Penser autrement. Dire ce que nul n’ose plus dire : que la grande majorité des délinquants emprisonnés sont originaires du monde arabe et d’Afrique subsaharienne, ou que la gauche adopte une attitude de compassion biaisée vis-à-vis des criminels et les traite comme des victimes de la société.

Vous me direz qu’en disant cela, Éric Zemmour ne fait qu’énoncer des évidences. Vous aurez raison. Vous ajouterez peut-être que nous entrons dans une époque où énoncer des évidences est de plus en plus dangereux, et vous aurez raison à nouveau.
Si vous en déduisez qu’en ces conditions, l’époque où nous entrons est porteuse de cécité et de mensonge obligatoires, vous aurez encore raison.

J’ajouterai qu’une telle époque est une époque où disparaissent la démocratie, la liberté de choix, la liberté de penser et de parler et, par conséquent, la liberté tout court. Et nous sommes bien dans une époque de ce genre.

Je pourrais noter, en ce contexte, qu’Éric Zemmour a de la chance. Il n’est pas totalement « politiquement incorrect » et extérieur à la pensée unique française : il est gaulliste et souverainiste, plutôt anti-américain, assez anti-israélien, plutôt hostile au capitalisme mondialisé, ce qui lui fait des points communs avec la gauche et a pu le rendre acceptable.

Je pourrais noter que, si Éric Zemmour avait été plus « politiquement incorrect » encore, vous n’auriez pas entendu parler de lui. Il n’aurait jamais eu la moindre émission ou la moindre chronique. Il ne serait pas journaliste au « Figaro ». Aucun éditeur ne voudrait de ses livres.
Éric Zemmour incarne encore une sorte d’opposition de sa majesté : une opposition acceptable qui ne va pas trop loin et ne sort pas totalement du cadre. Ce qui rend la situation encore plus accablante.

On parle souvent, en France, de « pensée unique ». Nous sommes bien au-delà de la simple imposition d’une pensée uni­que. Nous sommes dans une grande entreprise de lavage de cerveau où, à une pensée uni­que qui définit ce qui peut se dire, s’écrire, et se penser, et ce qui ne peut pas se dire, s’écrire ou se penser, s’ajoute une définition préalable et formatée de la façon dont on peut tenter de critiquer ce qui peut se dire, s’écrire et se penser.

Ce n’est pas du totalitarisme bête et brutal, tel celui qui pouvait exister en Union Soviétique sous Staline ou en Italie sous Mussolini, c’est un totalitarisme insidieux,
sans brutalité visible, qui laisse subsister une apparence de pluralisme.
Celle-ci ressemble à la célèbre recette du pâté d’alouette : un cheval, une alouette. Le cheval est la pensée unique, le rôle de l’alouette est joué par des gens comme Éric Zemmour, qui peuvent jouer leur rôle jusqu’au moment où on les fait passer à la trappe.

Il existe d’autres alouettes façon Éric Zemmour. Élisabeth Lévy en est une. Ivan Rioufol, qui a encore une place au « Figaro », en est une autre. Renaud Camus a pu jouer ce rôle jusqu’au moment où il a montré des sympathies pour Marine Le Pen. Aussitôt après, il a perdu tous ses contrats chez des grands éditeurs, et il s’est trouvé attaqué en justice par les chiens de garde habituels de « l’antiracisme » professionnel : n’a-t-il pas publié un livre appelé « Le grand remplacement », dans lequel il s’inquiète de la transformation de la population française par les flux migratoires ?

Dans ce totalitarisme insidieux, il existe des gens qui ne sont pas même susceptibles de jouer les alouettes dans le pâté d’alouette : ceux qui sont porteurs d’idées devenues impossibles à énoncer. Qui sont-ils ? Les économistes libéraux. Des penseurs comme Philippe Némo. Des conservateurs au sens anglais et américain du terme.

La France est un pays largement coupé des pans essentiels de la réflexion intellectuelle planétaire. Un pays rongé par mille maux et dans lequel personne ne peut plus poser un diagnostic, et donc proposer un remède. Un pays dans un tel état peut-il survivre ?

Partager cette publication

(47) Commentaires

  • Find_First Répondre

    Merci Jaurès de vos commentaires intéressants. Vous apportez un peu de fraîcheur dans ce forum. Un peu comme si vous installiez un courant d’air pour aérer une pièce… Un petit florilège… – la suppression des lois mémorielles, – « (ce sont…)les arabes qui élisent le président » ou alors c’est les USA, – la demande de « suppression des subventions aux associations » qui sont qualifiées « d’excrèments de communisme » (sic), – « si donc il y a beaucoup d’escroqueries chez les Israëlites c’est AUSSI et SURTOUT par ce qu’ils contrôlent ( en grande partie ) le monde des Banques et de la Finance  » – « la colonisation démographique des musulmans qui se sert de la démocratie pour imposer un totalitarisme socialo-islamique en France » – « J’ai eu l’occasion de voyager, même brièvement je peux affirmer que dans le pays France nous sommes à 70% un peuple de nuls et de cancres finis … – Les 30% valides maintenant en survie artificielle les 70% restants dont fait parti le syndicaliste. » (le syndicaliste, c’est vous !) – les menaces à votre encontre « je vous jure que ça va barder pour lui et/ou pour vous. A priori je ne vais pas vous violenter sauf si vous me menacez physiquement; mais par contre je vais vous expliquer face à face quelques règles de bon sens. » – Obama est socialiste, c’est une « vermine idéologique » ! – « la seule solution reste la guerre civile » – « Ce sont les musulmans eux-mêmes qui ne supporteront plus le dernier carré de socialo-bobo-homo-judeo-christiano-franzouia et qui décideront d’en finir avec cette masse inerte d’infidèles. » Soulagement, il semble qu’ils ne boivent pas que de l’eau: – grepon: « Je veut dire, deja, que fait l’individu s’emiscant, etant donne sa mortalite et limites de cognitions et biais farfelus, dans la direction que prend sa communaute. Les fonctionnaires savent faire, guidee par l’etat sacrosancte. », je ne souhaite pas être suffisant en parlant de l’orthographe, je n’ai pas capté le sens général ! – certaines références font peur « « Les Américains ont suivi une voie (très) légèrement différente en votant Obama ». Oui en effet, ils se sont bien fait avoir ! Ils ignoraient les méthodes socialo-communistes et ses bourrages de crane, ses magouilles, ses égouts, les mensonges a la Goebbels distribuées comme vérités par les medias, le culte du Dear Leader a la Mussolini ou Hitler. » Conclusion, vous êtes l’empêcheur de se causer entre nous. Le débat ne s’enrichit pas d’une autre opinion que la leur ! – « Vous n’avez pas compris que les gens ne veulent pas de vous ici » – « Maintenant, soyez gentil svp arrêtez d’embêter les gens ici. » Alors, MERCI, CONTINUEZ !

    23/06/2012 à 23 h 43 min
  • Annika Répondre

      Jaures: « Pour le reste, vous adoptez complaisamment le vocabulaire de Millière » si vous lisiez les medias américains, vous sauriez que c’est le vocabulaire employé de plus en plus par les démocrates et ceci depuis plus de 10 mois … car même eux se rendent compte qu’Obama n’est pas le Messie et ne l’a jamais été. Les fautes, erreurs de jugement, mépris des lois, et magouilles chicagoennes employées par le gauchiste radical de la maison blanche l’ont révélé pour ce qu’il est, et l’empereur est nu. Jusqu’au mois dernier les medias français étaient encore coincés à 2008 et huilait ses pieds ! C’était une routine très divertissante pour moi d’ailleurs, de lire le journal de gauche NY Times critiquer Obama, puis ensuite aller sur Le Monde lire ses éloges – sur le même point !! Pour être en retard, il n’y a pas mieux ! Sauf bien sur la Pravda fin 1990 – ou tout allait parfaitement bien dans ‘le meilleur des mondes communistes’ – puis l’on connait la suite. 

    Tout change très vite en politique, aujourd’hui Obama est mal parti pour être réélu mais il ne serait pas  au-delà de cet homme de nous jeter une nouvelle petite guéguerre, histoire d’assurer une réélection. Tout comme il est en train d’interdire (au travers du DOJ) que Florida retire de ses listes de scrutin les gens inéligibles (les morts et les illégaux).  Oui, les morts votent en Floride, et ainsi qu’on le sait depuis JF Kennedy, ils votent toujours démocrate…aussi Obama (au travers du DOJ) a aussi interdit qu’on demande aux électeurs un papier d’identité…  magouilles, malhonnêteté, socialisme, pauvreté, tyrannie et mensonges, définissent cette administration.

    "Pas de croissance dans l’emploi, les démocrates ont été humiliés dans le Wisconsin, le procureur général est confronté à une poursuite pour outrage de la part du congrès, les discussions avec le Pakistan se sont effondrées, Bill Clinton est deux fois en contradiction avec Obama, Mitt Romney récolte plus d’argent pour sa campagne qu’Obama, les démocrates et les républicains se plaignent d’un cascade de ‘fuites’ provenant de l’administration Obama –(fuites de secrets sur la sécurité-nationale), et il est maintenant connu partout qu’Obama a dit «le secteur privé se porte bien. La situation pourrait-elle être pire? "

    Pour plus de détails http://www.washingtonpost.com/opinions/car-wreck-at-the-white-house/2012/06/11/gJQAl8MpVV_print.html?utm_source=Newsletter&utm_medium=Email

    13/06/2012 à 17 h 28 min
  • Annika Répondre

      quinctius cincinnatus:  La culture se cultive et une de ses marques, c’est les aptitudes plurilingues. Si vous préférez on peut se parler en anglais ! Vous pourrez alors montrer à Grepon et à moi-même combien vous maitrisez et cultivez les subtilités d’une langue étrangère – on pourra alors ainsi comparer…

    13/06/2012 à 13 h 12 min
  • Jaures Répondre

    "mais notez que son éducation remonte quand même a quelques années ! " écrit Annika. Certes, chère Annika. Millière a obtenu ses diplômes à une période où l’Université française était la plus politisée. Il enseigne dans une université fondée par des intellectuels de gauche et d’extrême-gauche. C’est la raison pour laquelle celle-ci a d’ailleurs, sous l’égide de Chirac, été déménagée de Vincennes. La secrétaire d’Etat à l’université de l’époque affirmait qu’à Paris VIII "même un cheval obtiendrait un diplôme". Apparemment, le "formatage" de l’Education National ne fonctionne pas si bien.
    Plus généralement, s’il est parfaitement honorable de posséder des diplômes, ceux-ci ne vous donnent en rien accès à la Vérité Absolue. Surtout quand il s’agit de Sciences Humaines. Le Nobel récompense régulièrement des économistes brillants défendant des thèses totalement opposées.
    Et n’oublions pas que de nombreux Prix Nobel ou penseurs considérables comme Heidegger ont soutenu Hitler quand des ouvriers ou des paysans prenaient le maquis.
    Je veux bien croire que l’arrivée des Démocrates au Congrés a immédiatement provoqué une crise mondiale mais, pardonnez-moi, ce n’est pas ce qu’écrivait votre ami érudit. Relisez ses articles du 2 avril 2008, du 11 juin 2008 ou du 17 septembre 2008. Millière y décrit une Amérique paisible, où la crise ne serait qu’une légère défaillance passagère ("
    la croissance se poursuit, à un rythme plus faible, c’est tout.". "Le spectre s’éloigne et la confiance pourrait revenir plus vite qu’on ne pense." écrit-il en avril 2008.)
    Pour le reste, vous adoptez complaisamment le vocabulaire de Millière. Obama, qui en France serait membre de l’UMP, tendance Nouveau Centre, est pour vous un "gauchiste"(ce qui veut tout dire). Les Tea Parties l’ont comparé à Hitler, Staline, Ben Laden, Satan,…Millière l’a qualifié d’islamo-marxiste. Tout cela est dérisoire. Peut-être qu’Obama sera battu. Personne n’en sait rien. Millière l’a tour à tour, en quelques semaines, jugé battu, puis probablement réélu, puis encore défait,… jusqiu’au prochain revirement.
    En fait, il n’en sait pas plus qu’en 2008 où il avait juré mordicus qu’Obama "ne sera jamais élu".

    13/06/2012 à 10 h 55 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Annika

    cela n’est pas pour m’étonner vous concernant  … la "culture " ça se …  cultive … les subtilités de la langue Française également  … et c’était justement pour cela qu’elle était la langue des … diplomates

    13/06/2012 à 8 h 39 min
  • Annika Répondre

    Cincinnatus: Je m’excuse mais je ne comprends pas ce que vous me dites. 

    Jaures: « il est lui-même issu de l’Education Nationale (dont il est diplômé). » Oui, mais notez que son éducation remonte quand même a quelques années !  De plus je connais plusieurs personnes avec UN doctorat, mais je ne connais personne d’autre qui en ait trois. Evidemment un doctorat n’est pas impératif pour apprendre à réfléchir, mais il est certain que ça peut parfois aider…

    « Les Américains ont suivi une voie (très) légèrement différente en votant Obama ». Oui en effet, ils se sont bien fait avoir !  Ils ignoraient les méthodes socialo-communistes et ses bourrages de crane, ses magouilles, ses égouts, les mensonges a la Goebbels distribuées comme vérités par les medias, le culte du Dear Leader a la Mussolini ou Hitler.  Le halo sur la tête d’Obama retouché par Photoshop, ils l’ont cru vrai, quand Obama a dit que s’il était élu « les marées allaient reculer » le peuple s’est laissé envouter par un beau-parleur. Depuis la période royaliste les français connaissent bien les beaux-parleurs et sont donc très versés sur les propagandes des élites ; ces méthodes étrangères a l’Amérique, ces crottes de l’humanité sont dorénavant parmi nous. 

    L’économie américaine connait une crise à peu près tous les 7 ans ceci depuis plus de 60 ans, c’est une règle reconnue et prouvée – et l’on ne peut comparer l’Amérique qu’a elle-même, le Canada etant la seule possible exception. Il n’est donc pas anormal qu’il y ait eu une crise sous GW Bush, ce qui est anormal c’est qu’on n’en soit pas sorti. Revoir les courbes fulgurantes quant Ronald Reagan nous sortit de la crise début 80 ; et les comparer a la présidence Obama…

    Vous dites « je ne pense pas, bien au contraire, que le partage et le progrès social nuisent à la prospérité économique ».  Il est certain que le gauchisme nuit en France depuis si longtemps vous avez perdu toute mesure de comparaison. De notre côté les preuves du mal gauchiste deviennent aussi nombreuses que les montagnes des Rocheuses, tel le rapport sur CNN d’hier :

    "La valeur nette de la famille américaine moyenne a baissé de presque 40% entre 2007 et 2010, selon une étude triennale publiée lundi par la Réserve fédérale. La baisse stupéfiante de la valeur nette moyenne – de 126 400 $ en 2007 à 77 300 en 2010 $ en 2010 – indique que la récession a anéanti 18 années d’épargne et d’investissements par famille."

    Se rappeler que les deux chambres du congrès étaient gauchistes dès le 3 janvier 2007 http://money.cnn.com/2012/06/11/news/economy/fed-family-net-worth/index.htm?iid=HP_LN

    13/06/2012 à 5 h 49 min
  • Annika Répondre

      Le système français  crucifie Zemmour pour de simples paroles, alors que la France etouffe encore les meurtres quelle a commis durant la 2eme guerre mondiale.  http://www.fondationshoah.org/FMS/DocPdf/Coinchercheurs/GAIDA.pdf

    Question liberté dexpression, Obama lui, cible les noirs pour se faire réélire, une sorte de concours racial (race bating en anglais).  Ca pu cette administration.

    http://thegrio.com/2012/06/11/obama-campaign-releases-first-black-radio-ad/

    12/06/2012 à 23 h 10 min
  • grepon Répondre

    Quant aux Etats-Unis, la crise y a pris corps bien avant qu’Obama n’y mette le premier pied. D’ailleurs on essaie maintenant de nous faire croire que l’Amérique de Bush était socialiste.

    Obama a aide concretement au desastre meme avant de devenir politicien, quand il etait l’avocat de ACORN(reseaux peu claire franchement marxiste) faisant proces a des banques en concert avec le Dept of Justice de Bill Clinton!    (ou, "dans l’Amerique de Clinton" parceque vous imaginez l’Amerique change rapidement de style suivant l’individu occupant le bureau oval).     En 2008, apres avoir ete un politicien d’envergure nationale depuis un rien de temps, il est devenu….les banques engagee dans la bulle immobiliere avaient appris leur lecons…le deuxieme politicien de toute les Etats-Unis en terme de fonds recu de ce secteur.   Impressionnant, quand le champ incluaient d’ancien politiciens tres connectee, et personne voyaient Obama en tete en 2007.     Obama est leur homme dans une grade mesure, aux boites au centre du desastre, y compris l’anciennement "privee" boites Fannie et Freddie, poids enormes dans l’affaire, truffee de democrats, et dirigie strictement car CONGRESS et non pas par "Bush" ni dans "l’Amerique de Bush" ni dans "l’Amerique de Quiquonque" sauf a compter "l’Amerique de Jaures".

    12/06/2012 à 21 h 43 min
  • ozone Répondre

    En Europe se sont les USA qui ont le plus favorisé l’avancée de l’Islam,alors de ce coté là les pro-gringos doivent y mettre une sourdine,Milliéres lui même vomit le FN,comme aucune autre force politique n’est préte a controler l’immigration je ne vois pas qu’est ce qu’il à a dire la dessus.

    12/06/2012 à 20 h 21 min
  • Toni Répondre

    Jaures a écrit: "Encore une fois, tout ceci mérite un débat ouvert mais qui ne peut se dérouler sans un minimum de tolérance."

    Vous parlez sans doute de la tolérance sauce Jean Noel Guerini, ou section CFDT Sea France.

    C’est sur que avec ces gens là les débats se déroulent dans le calme et le respect de la loi. La presse en fait régulièrement écho et montre l’exemple.

    Je n’irai pas plus loin Mr le syndicaliste parce que j’évite ces gens là et ne participe pas à leurs débats.

    Vos collègues de gauche viennent également polluer les journaux comme le figaro en accusant certains "riches" et moins riches de vouloir quitter le navire France. Vous savez que si quelqu’un me parle de cette façon dans la vie, je ne veux rien à voir à faire avec lui. Si un de ces internautes ou vous même ou un de vos collègues s’amusent dans la vie courante à me faire la morale … j’ai un proche gravement handicapé … je vous jure que ça va barder pour lui et/ou pour vous. A priori je ne vais pas vous violenter sauf si vous me menacez physiquement; mais par contre je vais vous expliquer face à face quelques règles de bon sens.

    Maintenant, soyez gentil svp arrêtez d’embêter les gens ici.

    Bonne Soirée Mr Jaures.

     

    12/06/2012 à 20 h 14 min
  • HOMERE Répondre

    Jaurès a raison….l’économie n’est pas une science exacte,ce n’est même pas une science du tout…seulement l’expression d’idéologies marchandes et financières qui consistent soit à faire du profit,soit à spolier les tenants des richesses et les redistribuer.On accomode ensuite les sauces par des ajouts sociaux plus ou moins importants.Ce n’est pas un débat ouvert mais hermétiquement fermé dont on voudrait nous faire croire qu’il serait extrêmement compliqué.Toutes les analyses économiques sont simplistes parce qu’elles ne peuvent intégrer les variabes très aléatoires d’évènements hypothétiques inconnus.Pour ces raisons, les travaux des économistes présentent des résultats extrêmement fluctuants et divergents …leur attribuer autre chose n’est pas raisonnable.

    12/06/2012 à 19 h 31 min
  • Toni Répondre

    Jaures je vous trouve bien mal placé pour faire le schtroumph moralisateur …

    Merci mais personne ne m’explique comment je dois vivre.

    12/06/2012 à 14 h 25 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Annika

    On peut être Giovanni Pico Della Mirandolla et  DE CE FAIT  ne pas pouvoir être Galileo GalileI !

    certes le cerveau ressemble macroscopiquement à une éponge , mais ce n’est pas fonctionnellement ni microscopiquement    … une éponge

    ce qui revient à dire que l’on peut être aussi instruit que  stupide !

    c’est même à ce critère qu’on reconnait  souvent …  un " universitaire français " !

                                                      l’esprit critique avant toute chose !

    12/06/2012 à 14 h 22 min
  • Jaures Répondre

    Chère Annika, que Guy soit votre ami ne me gène en rien. J’ai des amis qui sont aux antipodes de mes opinions politiques et alors ? Cela ne les empêche pas d’être des gens tout à fait respectables et honorables. Je ne reproche pas à Millière d’être un néoconservateur libéral. Ce que je souligne sur ce site sont ses nombreuses contradictions et son intolérance. Ce n’est pas un hasard si j’ai utilisé les termes de "décérébré" ou "analphabète" car ce sont ceux dont il affuble ceux qui ont l’outrecuidance de ne pas penser comme lui.
    En cela, d’ailleurs, votre appréciation d’un soit-disant "spectrum" idéologique qui enserrerait la pensée française tel un carcan trouve en Millière sa propre contradiction: il est lui-même issu de l’Education Nationale (dont il est diplômé) où il enseigne depuis plus de 30 ans dans la même université. A l’Université Paris Dauphine exercent de nombreux professeurs d’Economie issus de l’école libérale (dont Pascal Salin, mentor économique de Millière).
    Ce qu’il faut admettre, chère Annika, c’est que des personnalités, bardées des mêmes diplômes, parlant autant de langues que votre ami aient des opinions tout à fait différentes. D’ailleurs, comme vous le soulignez, les Américains ont suivi une voie (très) légèrement différente en votant Obama. Est-ce en raison de l’Education Nationale française ?
    Sur votre analyse économique que je trouve simpliste, ce qui est évident c’est que les pays qui réussissent le mieux sont ceux qui possèdent des matières premières enviées, que ceux-ci soit plutôt libéraux comme le Canada (7ème producteur de pétrole), plutôt socialistes comme la Norvège (2ème exportateur de gaz) ou plutôt des dictatures théocratiques. Les pays que les libéraux ont soutenu, comme l’Irlande, le RU ou l’Espagne (lire les livres de P.Salin de 2007) ont connu la crise, la récession et l’endettement. Quant aux Etats-Unis, la crise y a pris corps bien avant qu’Obama n’y mette le premier pied. D’ailleurs on essaie maintenant de nous faire croire que l’Amérique de Bush était socialiste.
    Comme je l’écris souvent, l’Economie n’est pas une science exacte. Comme la météo, des causes similaires peuvent produire des effets différents car les contextes ne sont jamais identiques. C’est pourquoi l’idéologie, quelle qu’elle soit n’y a que faire.
    Enfin, je ne pense pas, bien au contraire, que le partage et le progrès social nuisent à la prospérité économique. L’égalité ne veut pas dire le nivellement mais trop de disparité nuit au lien social et donc au bon fonctionnement d’un pays, y compris dans son progrès économique. Encore une fois, tout ceci mérite un débat ouvert mais qui ne peut se dérouler sans un minimum de tolérance.

    12/06/2012 à 10 h 09 min
  • Annika Répondre

    Anonyme & Jaurès : Guy est un ami, il ne sera pas offensé si je l’appelle Guy ! Quant au Macdo… je n’ai jamais gouté et suis végétarienne depuis + de 30 ans. Ne pas juger les gens ou pays suivant des idees recues..

    Ce n’est pas du tout une question d’être « analphabète », les français sont loin de l’être puisqu’ils continuent leurs études advita aeternam sans option d’emploi ! Mais leurs connaissances se limitent à un Spectrum idéologique, un mode de raisonnement, une culture, un curriculum d’une Education Nationale, 40 medias relativement uniformes qui ressassent les mêmes choses en utilisant les mêmes termes – le tout entraine une perspective limitée. Quand on parle plusieurs langues, et que l’on est le produit de plusieurs cultures, cultures on l’on a vécu de très nombreuses années ; grâce à l’internet il est facile d’aller de l’une à l’autre et comparer le niveau, le pluralisme des débats, la vérité dans les medias, et le « formatage » d’un côté et de l’autre.   C’est une confrontation constante des idées reçues, un exercice fascinant. Guy parle plus de langues que moi, c’est un être érudit qui a trois doctorats, il est non seulement un sage il est aussi tres humble. Vous avez la chance de lire ce grand homme et jetez ses paroles aux chiens comme de vulgaires ordures.  La France est tombée bien bas depuis que je l’ai quittée, c’est dommage et c’est triste, en fait c’est tout ce que je voulais vous dire.  

    Beaucoup de choses dans la vie sont une question de perspective.

    Le pays que Guy érige en exemple (les U.S.) est tombé aux mains des gauchistes (congres et M.Blanche) depuis 6 ans ; le socialiste actuel de la Maison Blanche a eu beau cacher son jeu, le résultat de cette vermine idéologique est flagrant – aussi donc il ne sera pas réélu – c’est de plus en plus clair.  Tourner le ‘paquebot’ sera neanmoins difficile, car le peuple devient tres vite dependent et vous en savez quelque chose en France. Mais l’Amérique n’est pas comme la France, elle est un consortium de 50 petits pays relativement indépendants les uns des autres – on observe bien aux U.S. les succès du libéralisme au niveau des états qui le pratiquent – c’est surement pour ca qu’on n’en parle pas en France.  Le Canada s’est engagé dans une voie libérale il y a +ou-10 ans, et sa position économique actuelle est excellente.   Je n’ai aucun doute que l’Amérique sortira de son ‘funk’, tant qu’elle retrouve sa culture d’individualisme car elle a toujours la force de sa Constitution, et elle a aussi son grand peuple.  Peuple tout aussi créatif que le peuple français d’ailleurs ; mais vu qu’aux U.S. cette force innovante n’est pas piétinée, règlementée, taxée, et étouffée a coup de « c’est impossible », et de redistribution socialiste – l’innovation continue.

    11/06/2012 à 22 h 57 min
  • HOMERE Répondre

    Quinctius….l’orthodoxie n’exclue pas la liberté de pensée,elle exige cependant un respect des principes qui la fondent.Ceci est mon cas,en appartenant et en étant fidèle aux fondements des pensées libérales et sociales je suis positionné à droite,sans aucun doute.Néanmoins,l’évolution de notre société dans ce qu’elle n’a plus de respectable,m’amène à adhérer à certaines positions conservatrices et patriotiques qui sont soutenues par des mouvements identitaires,dont le FN est une partie.En ce qui concerne la liberté de pensée,qui comme vous le dites,est inverse de la théocratie,il va de soi que nous subissons des atteintes intolérabes du fait de groupes d’intellectuels de gauche,qui eux justement,voudraient établir une théocratie stratifiante de la pensée.

    Je suis pour la réalisation politique d’une droite intégrale regroupant toutes les tendances traditionnelles de cette famille politique,incluant les positionnements identitaires du FN et autres valeurs en relation avec la défense de notre patrie.Je pense que ce parti se trompe en désignant l’UMP comme son principal adversaire et l’amalgame anagrammique UMPS ne me paraît pas du plus bel effet pour un rapprochement des droites.De même,sa position concernant l’Europe ne me paraît pas aussi solide qu’indiscutable.Les idées fiscales de ce parti seraient également à réexaminer comme ses orientations "ouvriéristes" qui semblent opportunistes.

    Ceci ne signifie pas que toutes les options politiques de l’UMP m’agréent,loin sans faut…..il me semble toujours que Nicolas Sarkozy,malgré ses grandes responsabilités dans la mauvaise gestion de son mandat,avait,lors de sa campagne Présidentielle,posé les bases d’un rapprochement politique avec le FN,lequel,à mon sens, n’a pas saisi l’occasion d’être enfin représenté utilement dans l’espace politique français. Les dernières élections législatives accentueront encore ce déphasage entre un FN avec un bon score électoral et sa représentativité effective quasi nulle.J’attends toujours,sur ce dernier point,des actions très fortes de ce parti pour imposer rudement la proportionnelle,par des manifestations fortes et répétées,voire une saisine de la Cour Européenne des Droits de l’Homme au motif d’une stigmatisation évidente d’une forte partie de l’électorat français,indigne d’un état de droit.Moi même irai manifester dans de telles opérations pour soutenir un parti et ses électeurs ainsi réduits à une représentation inacceptable.J’ai dit aussi que Jean Marie Le Pen constituait un obstacle majeur à la reconstitution large de la droite et que sa fille devrait composer pour nuancer ses propos et revoir son attitude vis à vis des autres partis de  droite dont l’UMP !!!

    Ce faisant……tout deviendra possible !!!

    11/06/2012 à 19 h 38 min
  • Anonyme Répondre

    Jaures a écrit: "Les pays que Millière et ses amis libéraux érigeaient en exemples s’en sortent-ils tellement mieux ?"

    En tout cas je préfère la compagnie de ces pays à la votre. Si j’y vais ce n’est pas néssairement pour être plus riche mais parce que je ne supporte pas les gens comme vous qui m’expliquent comment je dois vivre.

    Je fume et je mange gras salé et sucré mr le syndicaliste …

    Vous n’avez pas compris que les gens ne veulent pas de vous ici.

    cdlt,

    toni.

    11/06/2012 à 16 h 17 min
  • Anonyme Répondre

    @ Annika

    à chacun son formatage …Guy ( comme vous l’appelez familièrement ) c’est de " l’ U.S. patent  "… sans plus d’originalité ! moi ce que j’aime c’est la civilisation européenne , pas le Mac Do !

    11/06/2012 à 10 h 53 min
  • Jaures Répondre

    Annika, pouvez-vous penser une seconde qu’on puisse ne pas partager vos opinions sans être forcément décérébré ou analphabète ? Les pays que Millière et ses amis libéraux érigeaient en exemples s’en sortent-ils tellement mieux ? N’est-il pas temps d’en revenir à une certaine humilité en matière économique, reconnaître qu’il ne s’agit pas là d’une science exacte et que le débat doit être permanent et respectueux, les vérités de la veille n’étant surement pas celles d’aujourd’hui et encore moins celles de demain ?

    11/06/2012 à 10 h 41 min
  • Annika Répondre

    Howdy Folks!

     Guy est toujours aussi magnifique, mais quand on lit les commentaires, on retrouve toujours les mêmes amalgames et clichés socialistes répétés ad-nauseum. L’intellect français est aujourd’hui un copier-coller formé à la même usine, ou l’on ressasse les mêmes façons de penser, appris au même totem d’Education Nationale. C’est l’effet perroquet et la plupart des français ne s’en rendent même pas compte. Le socialisme a multiplié au même format les neurones des êtres humains, tuant tout pluralisme et toute autre idée, et il faut vivre en dehors de la France pour se rendre compte de la différence. You guys are in deep doodoo.

      

    11/06/2012 à 4 h 30 min
  • grepon Répondre

    Ce n’est pas moi, Jaurès, qui donnerai le coup d’envoi de la guerre civile. Ce sont les musulmans eux-mêmes qui ne supporteront plus le dernier carré de socialo-bobo-homo-judeo-christiano-franzouia et qui décideront d’en finir avec cette masse inerte d’infidèles.

    Je repete le message encode:   Les AK sont dans les banlieux.   Les AK sont dans les banlieux.

    10/06/2012 à 21 h 15 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Homère

    j’avoue que mon G.P.S. politique n’arrive pas à vous localiser clairement !
    un coup U.M.P ORTHODOXE  , la fois suivante critiquant vertement cette UNITE DE PENSEE anti- déviationniste !
    la Liberté de pensée et l’Histoire n’appartiennent pas aux LEGISLATEURS
    s’il devait en être ainsi nous serions , de ce simple fait , dans un régime de type théocratique * où tout ce qui  DOIT EST VRAI  DOIT ÊTRE REVELE donc ne POURRAIT être " disputé  "…
    L’histoire d’un Pape Infaillible ( historiquement tardive ) est à ce sujet des plus édifiante , puisque ses fondements sont purement d’inspiration  politique !

    * à ce sujet on peut voir sans efforts intellectuels prodigieux  que ceux qui s’opposent à la main mise " islamique sur les moeurs le font avec le même souci d’intolérance et cela  au nom d’Une Autre Religion … rarement ou alors partiellement  au nom d’une Civilisation

    10/06/2012 à 14 h 53 min
  • HOMERE Répondre

    Le vidage de Salviac à la radio et à le télé et significatif d’une épuration journalistique dont les expressions libres n’ont pas l’heur de plaire à Valou Trierwieler qui se prend pour la première dame de France pacsée au mou du genou !!! Ah !! lorsqu’il s’agissait de Sarko, ils y allaient à dégueuler sur lui….c’était même leur jeu préféré à ces petits cons…..

    Tout çà parce que Salviac a dit aux journalistes féminines qu’il "suffisait de baiser avec un Président pour devenir la première dame de France " je vois là une vérité absolu, sauf qu’elle pourrait induire un contre sens si celà n’était pas le cas…….

    Il me plaît moi ce Salviac…..après Zemmour….Salviac…….à qui le tour ?

    Et Jaurès ? on le vire quand ? …..non!!!!! il nous est trop précieux ,et ses analyses et commentaires sont d’une telle qualité qu’elles nous manqueront…immanquablement !!! Jaurès ? il est impayable….!!!

    10/06/2012 à 11 h 05 min
  • WatsonCorsica Répondre

    Réponse à jaurès

    Ce n’est pas moi, Jaurès, qui donnerai le coup d’envoi de la guerre civile. Ce sont les musulmans eux-mêmes qui ne supporteront plus le dernier carré de socialo-bobo-homo-judeo-christiano-franzouia et qui décideront d’en finir avec cette masse inerte d’infidèles. Cela se passera dès qu’ils seront majoritaires dans le pays grâce au taux de fécondité de leurs génitrices encapuchonnées. C’est écrit dans le Coran ( sourate VIII verset 17 : tuez-les tous, ce n’est pas vous qui les tuez, c’est Allah qui les tue ). Mohammed Merah fait figure de prémisse, après vous serez bien obligé de vous défendre. Cela s’appelle la "libanisation", moi, je préfère le terme de guerre civile, les muzlims nomment cela le jihad. Pendant ce temps, vous leur trouverez encore de nouvelles circonstances atténuantes, vous direz par exemple qu’on ne les a pas compris, qu’ils réagissent légitimement face à la STIGMATISATION dont ils ont été victime. Et quand vous sentirez le choc brûlant d’une balle qui entrera dans votre tête, vous penserez encore que c’est un signe avant coureur de paix et de tolérance mais il sera trop tard, vous comprendrez trop tard les véritables fondements de l’identité Arabe.

    10/06/2012 à 10 h 52 min
  • Toni Répondre

    Jaures a écrit: "Avouons-le, la seule solution reste la guerre civile": des années que vous nous assénez cela, Watson. Mais, concrètement, vous commencez quand ?

    Vous menacez les gens mr le syndicaliste ?

    Je ne pense pas commencer la guerre civile voyez vous, vos agents de la police de la pensée unique sont trop puissants pour cela pour le moment. J’ai des moyens plus subtils de corrompre vos agents de la pensée unique.

    Pour le modération, je commence à en avoir par dessus la tête de personnages comme le syndicaliste local. Non mais zut, ça va durer combien de temps ce cirque ??!!!

    09/06/2012 à 22 h 26 min
  • grepon Répondre

    Avouons-le, la seule solution reste la guerre civile

    Ahem, il vous faudrait mieux que des pavots pour ce faire, mais qu’esce que l’etat providence a vu loin!    Commencant avec le remenagement de Paris pour que le mitraille des vieux canons pouvaient dechirer les foules, finissant avec l’etat actuel des choses, ou le recours a la violence est reservee a l’etat, ainsi que la possession d’armes utiles par l’occasion du besoin de formation de milices, ou simplement pour preserver sa personne, autrui, ou ses possessions.

    A well regulated militia being necessary to the security of a free state, the right of the people to keep and bear arms shall not be infringed.

    So much for "France"

    Une message encode pour vous:    Les AK sont dans les banlieux.    Les AK sont dans les banlieux.

    09/06/2012 à 19 h 54 min
  • F Répondre

      Exactement, Grepon
     Un don fait par un particulier est à une subvention décidée par un ou des élus ce que le référendum est à une directive ou une décision ministérielle.
     C’est vrai que c’est intolérable et antidémocratique au possible…
     Si le peuple commence à avoir un avis, s’il a l’outrecuidance de choisir qui il aide et qui il n’aide pas, s’il a l’impertinence d’user de son argent comme bon lui semble, et si l’état l’écoute et le suit, où allons nous?
     Au Goulag tout de suite, le facho!

    09/06/2012 à 17 h 03 min
  • Jaures Répondre

    "Avouons-le, la seule solution reste la guerre civile": des années que vous nous assénez cela, Watson. Mais, concrètement, vous commencez quand ?

    09/06/2012 à 13 h 31 min
  • Toni Répondre

    watsonCorsica a écrit : "Mais le pire, dans tout ça, c’est la colonisation démographique des musulmans qui se sert de la démocratie pour imposer un totalitarisme socialo-islamique en France."

    Et tout ceci avec la bénédiction du syndicaliste local.

    La guerre civile? Mais les gens sont d’une telle mollesse en France métropolitaine que ça rien de cela ne se produira avant longtemps. Ils ont élu fraisibabar, vous pensez vraiment qu’il va se passer quelque chose de géant.

    J’ai eu l’occasion de voyager, même brièvement je peux affirmer que dans le pays France nous sommes à 70% un peuple de nuls et de cancres finis …

    Les 30% valides maintenant en survie artificielle les 70% restants dont fait parti le syndicaliste.

    Le pays France a réussi l’exploit de faire une campagne présidentielle sans aborder les problèmes de fond. On peut dire que chez nous ça fonctionne en circuit fermé …  

    Plus grave beaucoup de gens comme jaures ne prennent aucune responsabilité individuelle quant aux conséquences de leurs choix électoraux et de l’application de tels programmes. C’est un désastre dans un contexte mondialisé.

     

    La suite des évènements ? Sans parler du géant Chinois, même un petit pays comme Singapour nous dictera notre politique et nous dépassera en niveau de vie.

    09/06/2012 à 13 h 17 min
  • HOMERE Répondre

    On voit bien que le problème est d’origine bien plus inexistentiel que philosophique….on sert la soupe aux demeurés que nous sommes devenus sous les coups assénés par les nettoyeurs de cerveaux,de façon à assurer une égalité dans la crasse intellectuelle.L’incapacité de révolte est le fruit ignoble de cette grande lessive !!

    La  standardisation de la pensée et de la vérité sont  en marche….tous pareils….rien qui dépasse….!!!

    Elles sortent  des plumes lénifiantes d’écrivassiers en mal de notoriété…pour les rendre acceptables et présentables.Les autres sont destinés au chaudron du déviationisme…..

    Normal…quoi !!!!!!

    09/06/2012 à 11 h 49 min
  • grepon Répondre

    mais il faut être logique et ne pas prolonger la déduction fiscale pour dons ca r il s’agit là d’une subvention indirecte.

    Il s’agit surtout de subventions faites librement, par, quel horreur, des individus, et on ne peut pas sentir cela.   La sainte planification centralisee doit etre servie en tous points, et le subvention de dons faites librement et sans direction du gouvernement, par des individus, amplifie l’horreur de l’erreur, evidemment.  Je veut dire, deja, que fait l’individu s’emiscant, etant donne sa mortalite et limites de cognitions et biais farfelus, dans la direction que prend sa communaute.  Les fonctionnaires savent faire, guidee par l’etat sacrosancte.

    08/06/2012 à 20 h 21 min
  • WatsonCorsica Répondre

    Mais le pire, dans tout ça, c’est la colonisation démographique des musulmans qui se sert de la démocratie pour imposer un totalitarisme socialo-islamique en France.

    N’oublions pas pour parler court que ce sont les Arabes qui élisent aujourd’hui le président français.

    Avouons-le, la seule solution reste la guerre civile

    08/06/2012 à 11 h 01 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Dans mon précédant post, s’il passe la censure, j’avais commenté la réponse du socialiste et omis de substancier mes remarques. Je vais le faire:
    Quand Guy Milliere essaie de nous montrer la lune ä l’aide de son doigt le socialiste lui nous fait une analyse détaillée du doigt. Apparemment les autres intervenants ont bien enregistré qu’il s’agissait de la lune.

    07/06/2012 à 13 h 12 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ SEMBOUR

    avoir le sire Murdoch comme " référence libertaire  " me semble , à vrai dire , complètement décalé … il faut vous ressaisir au plus vite … d’ailleurs j’ai tout lieu de croire que @ JUSTICIER va vous donner une réponse cinglante ( et méritée ) …

    07/06/2012 à 12 h 20 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<Ainsi, lutter contre le harcèlement sexuel et les violences faites aux femmes est peut être politiquement correct, cela veut-il pour autant dire que ce combat serait injuste ? Doit-on louer un éditorialiste qui, par souci d’être politiquement incorrect nierait l’existence de tels comportements, voire les justifierait ?>>
    Comme toujours le socialiste n’a rien capté à l’article de Guy Milliere. On s’y attendait d’ailleurs! Problème de cablage de neurones sans doute.

    07/06/2012 à 11 h 55 min
  • lavandin Répondre

    on peut encore y ajouter Eric Naulleau , Robert Menard, et je me demande encore comment Jean Raspail  est passé entre les mailles du filet sans etre inquiété . Si cet état de chose dure aussi longtemps que l’union soviétique, les dégats seront irrémédiables et irréversibles

    07/06/2012 à 10 h 09 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @  Jaurès

    dans le  Pentateuque  il est dit :

    " Tu ne voleras pas TON  FRERE … "

    mais cette règle morale  , de par son énoncé , ne semblait  donc pas devoir s’appliquer   à ceux qui … ne seraient pas …  "MES FRERES …"

    ajoutons également que l’Eglise ( Catholique ) a une lourde part de responsabilités pour avoir de facto abandonné aux seuls Israélites la possibilité de pratiquer les prêts avec intérêts !

    bien entendu les Chrétiens ne respectaient pas ce principe moral  ( et pour tout dire inhumain ! ) : Chevaliers de l’Ordre du Temple , banquiers Lombards , Florentins etc …

    Moralité ( sic ) :

    si donc il y a beaucoup d ‘escroqueries chez les  Israëlites c’est AUSSI  et SURTOUT par ce qu’ils contrôlent ( en grande  partie )  le monde des Banques et de la Finance

    ne " stigmatisons " donc pas  , puisqu’il ne s’agît là que de statistiques !

    07/06/2012 à 9 h 34 min
  • Jaures Répondre

    F, vous pouvez demander à l’Etat de renoncer à toute subvention aux associations, mais il faut être logique et ne pas prolonger la déduction fiscale pour dons ca r il s’agit là d’une subvention indirecte. A moins que votre souhait est que seules les associations soutenues par les plus riches, qui mécaniquement pourront déduire bien plus que les ménages modestes, perdurent.
    Or, on sait que la générosité des riches est très mesurée. Toutes les associations constatent que les dons proviennent majoritairement des moins favorisés. Sans l’aide de l’Etat, de nombreuses associations verraient leurs activités décliner:un tiers du budget de la croix-Rouge provient de subventions diverses.
    Car si on oriente pas un peu les revenus des riches vers des actions utiles, on obtient par exemple des Robert-Louis Dreyfus qui a dépensé 1,5 miliard en 10 ans pour l’OM ou Mourad Boudjellal qui se ruine pour le RC Toulon. Heureusement qu’on leur demande de payer quelques impôts afin que l’on ne sacrifie pas les associations et leurs bénévoles qui oeuvrent pour le bien commun quand d’autres sacrifieraient tout pour quelque caprice futile.
    "Proust et Chateaubriand, ça ne sert à rien !" a dit Louis Nicollin, président du club de foot de Montpellier. Peut-on espérer que, sans une petite contrainte fiscale, cet homme contribuerait au fonctionnement des bibliothèques associatives ou aux associations qui travaillent pour la promotion de la lecture et  luttent contre l’analphabétisme ?

    07/06/2012 à 9 h 25 min
  • Dagmar Répondre

    très bon article, mais il ne va pas assez loin.
     Le dénominateur commun de toutes les associations contrôleuses, des surveillants de la pensée etc sont les syndicat rouges.
    Përsonne, ni I frap ni autre n’ose même pas en parler. Les associations en question ne sont queles  excrèments de communisme, qui, comme vous dites exactement a changé le masque, mais par le fond.

    Dagmar

    07/06/2012 à 8 h 42 min
  • Anonyme Répondre

     

    Vos propositions sont judicieuses et vont dans le bon sens.

    Il existe par ailleurs littéralement des centaines de listes de propositions alléchantes par de très nombreux penseurs, ou « think tanks »de « droite » (IFRAP, IREF, Institut Turgot, Institut des libertés, etc. etc.), ou par de simples blogueurs, listes qui comportent chacune des « silver bullets » (en français panacées) prometteuses.

    Le SEUL VRAI PROBLEME est de trouver CELUI qui osera mettre en œuvre une SEULE d’entre elles. Jusqu’à maintenant et depuis Pompidou, il n’y a jamais eu PERSONNE ayant suffisamment de pouvoir officiel, pour faire autre chose, faute de balles en argent, que de tirer des cartouches de gros sel (donc nullement létales) sur les difficultés et blocages français.

    Par contre Giscard, Mitterrand, Chirac – Jospin- Chirac, Sarkozy, ont chacun réussi des tirs magistraux et groupés dans …le pied de la France. Hollande est manifestement en train d’hésiter sur les cibles, mais il est déjà certain qu’il les ratera toutes, sauf bien-sûr, carabine verticale et doigt crispé sur la gâchette, à loger quelques coups supplémentaires dans le pied français, qui ressemble à un Emmental.

    Les médias français verrouillent ENTIEREMENT la situation. Il n’y a pas en France de Murdoch pour jouer les trouble-fêtes.

    06/06/2012 à 22 h 41 min
  • Daniel Répondre

    "Les solutions sont pourtant simples et ne coûtent rien"…

    Donc elles ne peuvent intéresser des socialistes.

    06/06/2012 à 22 h 16 min
  • dissident Répondre

    excellent comme souvent, je dirai que comme tout pensee totalitaire la pensee dominante ne peut pas accepter de discours dissident ou si peu.. cest pourquoi des gens comme Zemmour sont toujours en semi liberte surveillee,, il peut s exprimer jusqu a un certain point, il est toujours a la merci des censeurs, de ce qu il nomme les cures du politiquement correct, d un cote le systeme le tolere car il donne l impression d un faux pluralisme, de l autre cote il exaspezre tellement les censeurs de la pensee dominante qu il n est jamais certain de pouvoir rester longtemps, ici chez Ruquier emission grotesque t vulgaire, la au Figaro journal soit disant liberal en fait d un rare conformisme ou a RTL ou la je ne dirai rien

    06/06/2012 à 19 h 18 min
  • Hommet Répondre

    Les associations n’étant que les gardiennes de la pensée unique, elles ne seront évidemment jamais supprimées. Elle sont le moyen que représentait la « Sécurité d’Etat » dans les pays du glacis soviétique en moins expéditif parce qu’elle n’ont (pour le moment) comme moyens de coercition que les tribunaux, ce qui, connaissant la couleur politique d’un certain Syndicat de magistrat peut vous assurer du pire. Ces associations sont la décalque de ce qu’Orwell décrit si bien dans 1984. Si Molière avait vécu à notre époque, il n’aurait eu que le choix du nom de l’une de ces associations « bien pensantes » à la place de Tartufe.

    06/06/2012 à 18 h 25 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ F

    si vous recommandez à Monsieur Guy Millière la suppression des " lois mémorielles " , vous allez être marqué au fer rouge à croix gammée de l’antisémitisme … n’avez vous donc pas relevé que parmi les journalistes qu’il désigne comme victimes d’un ostracisme répugnant il n’ y pas l’ombre d’un seul  anti-sioniste …
    on pourrait même croire qu’il y a plus d’anti-sionistes en Israël  qu’en France , ce que je pense  … cela dit ne croyez pas quand même que j’en fasse une obsession

    06/06/2012 à 15 h 19 min
  • Jaures Répondre

    Tout d’abord, rappelons que si Zemmour entrevoit la porte de RTL, c’est avant tout pour s’en être pris à la volonté de Mme Taubira de faire passer d’urgence une nouvelle loi contre le harcèlement sexuel. Pour lui cette loi s’en prendrait aux "hommes blancs" qui seraient selon la ministre "dans le mauvais camp", "les femmes et les jeunes de banlieue dans le bon camp". On pourrait se contenter de souligner la niaiserie du propos (comme si les hommes blancs étaient plus adeptes du harcèlement sexuel que les autres, comme si les problèmes des femmes et ceux des jeunes de banlieue étaient identiques), si RTL préfère se séparer de cet histrion, c’est son problème. Après tout, pour des propos comparables ( "mes consoeurs, baisez utiles !") Salviac a également pris la porte. D’autres, pour d’autres raisons, ont eu des destins semblables: S.Guillon ou Didier Porte ont été virés de France Inter.
    Deux éléments m’interrogent dans l’article de Millière. Tout d’abord, je veux bien que l’on lutte contre les lieux communs du politiquement correct mais cela autorise-t-il à tout dire sous ce prétexte ? Ainsi, lutter contre le harcèlement sexuel et les violences faites aux femmes est peut être politiquement correct, cela veut-il pour autant dire que ce combat serait injuste ? Doit-on louer un éditorialiste qui, par souci d’être politiquement incorrect nierait l’existence de tels comportements, voire les justifierait ?
    De même, que veut dire énoncer des évidences ? Que les délinquants emprisonnés soient majoritairement plus ou moins d’origine immigrée, personne ne le nie. Cela fut toujours le cas. De même, ceux-ci sont majoritairement des hommes (+ de 80%) et y sont sur-représentés les catégories populaires et moins éduquées. Pourquoi donc s’en tenir à l’origine religieuse ou ethnique ? Si Dieudonné stigmatisait Madoff comme escroc Juif ou Strauss-Kahn comme pervers de même origine, Millière louerait-il ces propos "évidents" ?
    Enfin, je ne sais si "les chiens de garde habituels de « l’antiracisme » professionnel" attaquent en justice Renaud Camus mais Guy Millière ne se gène pas lui-même de les attaquer. En 2003, il a traduit le MRAP en justice à la suite d’un rapport dénonçant les intellectuels qui stigmatisent les populations arabo-musulmanes. Procès qu’il a perdu, ce qui lui a coûté 1500€ pour abus de partie civile..

    06/06/2012 à 14 h 59 min
  • Casey. Répondre

    "Ce n’est pas du totalitarisme bête et brutal, tel celui qui pouvait exister en Union Soviétique sous Staline ou en Italie sous Mussolini, c’est un totalitarisme insidieux, sans brutalité visible, qui laisse subsister une apparence de pluralisme.
    Celle-ci ressemble à la célèbre recette du pâté d’alouette : un cheval, une alouette. Le cheval est la pensée unique, le rôle de l’alouette est joué par des gens comme Éric Zemmour, qui peuvent jouer leur rôle jusqu’au moment où on les fait passer à la trappe."

    Bien dit M. Millère.
    D’ailleurs ce totalitarisme ne s’observe pas uniquement dans les domaines de la politique ,de l’immigration et co.
    La nouvelle mentalité en France c’est : "Vous êtes libres, mais attention, n’émettez surtout de critiques, vous risquez de faire du mal aux gens". Bref, vive la dictature des bisounours.
    Le Français est un être tellement borné et fermé à la critique qu’il n’y a plus aucune liberté d’expression dans notre pays.

    06/06/2012 à 11 h 48 min
  • F Répondre

       Les solutions sont pourtant simples et ne coûtent rien. Elles économisent au contraire de l’argent.
              -1) Interdire par la loi toute subvention publique aux associations.
              -2) Interdire par la loi toute subvention publique aux médias.
              -3) Supprimer la loi permettant aux associations d’attaquer en justice en ne laissant cette possibilité qu’aux victimes (ou se croyant telles) et au ministère public.
              – 4) Suppression de toutes les lois mémorielles. ( La dernière sur le génocide Arménien ayant été déclarée anticonstitutionnelle, je ne vois pas pourquoi les autres ne le seraient pas. La simple logique commanderait de les supprimer).

     Au passage, on notera qu’on supprime davantage de lois qu’on en crée ce qui, dans notre fouillis législatif va dans le bon sens.

       Garder par contre l’avantage fiscal lié aux dons aux associations, car il accompagne les associations dans la proportion de leur soutient populaire. Ce qui est très différent du clientélisme des subventions…

    06/06/2012 à 11 h 21 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: