Réforme sociale ?

Posté le mars 31, 2020, 9:50
3 mins

La loi « d’urgence sanitaire » prévoit un certain nombre de dispositions sociales et économiques abrogeant « provisoirement » des « acquis sociaux » qui tuent (de moins en moins) lentement notre pays.

Ainsi les règles de calcul des congés payés pourraient être modifiées dans les entreprises, les 35 heures pourraient être abrogées dans certains secteurs, etc. Et il est question que les vacances d’été soient abrégées.

Ces mesures semblent aller dans le bon sens.

D’abord, conjoncturellement : il est évident que, pour éviter les faillites en cascade, il faut alléger au maximum la pression sur les entreprises.

Mais aussi structurellement : tout le monde sait que les 35 heures ont ravagé l’économie française et qu’il faudrait avoir enfin le courage de les abroger.

Plus généralement, il n’est pas sain que la protection sociale soit étatisée ou collectivisée, comme c’est le cas chez nous depuis 1944.

On semble oublier qu’il y avait avant cette date des retraites, des allocations familiales, des allocations-chômage, etc. Mais c’étaient alors les entreprises ou les professions qui s’organisaient pour cela.

C’était à la fois bien plus légitime et bien plus efficace, comme à chaque fois que l’on respecte le principe de subsidiarité.

Pourtant, je m’inquiète de voir ces dispositions d’abrogation dans un texte qui n’a rien à voir – et qui a toutes chances d’être balayé après la crise sanitaire, sous l’effet de la colère montante des Français.

Il me semble extravagant que le gouvernement dise que ces dispositions sont « provisoires » et, « en même temps », qu’il refuse toute introduction de date limite dans le texte de loi. Tout se passe comme si nous nous préparions à du « provisoire qui dure », comme la nomenklatura (anti-) française en a l’habitude (songez à l’impôt sur le revenu, et à tant d’autres impôts).

Il est méprisant pour le peuple français de lui refuser le débat social auquel il a droit sur ces questions qui engagent son avenir.

J’ignore si le gouvernement a vraiment – comme l’en accuse à mi-voix l’extrême gauche – l’intention d’abroger les « acquis sociaux » à la faveur de cette situation d’urgence. Si c’était le cas, ce serait suicidaire. On ne réforme pas en catimini. Le retour de bâton serait violent.

Et je suis persuadé que, si le débat était correctement posé, la majorité des Français, mesurant à la fois les bénéfices (évidents), mais aussi les coûts (plus cachés) des 35 heures et autres lois sociales démagogiques, renoncerait à ces lois. Il suffit pour cela d’expliquer que , malgré la propagande, ce ne sont pas les « riches » qui paient, mais nous tous.

6 réponses à l'article : Réforme sociale ?

  1. OMER DOUILLE

    03/04/2020

    Les commentaires sur cet article sont exclusivement réservés au donneur de leçons. Prière de ne pas interférer, sous menace de « raclée ».
    Encore que, face un Uzi qui peut vous découper en tranche en quelques secondes, il est douteux que les « cogneurs » parviennent au bout de leurs intentions.
    D’ailleurs nombre de lecteurs qualifiés de « connards » ont déjà laché le morceau depuis longtemps, au point d’appauvrir le site et le laisser au nouveau Narcise qui doit être un adepte de la méthode Griveaux. Qu’il n’oublie pas de publier une vidéo à l’instar de l’autre, cela devrait en valoir la peine.
    Ah, la décrépitude mentale de l’âge, c’est d’un triste.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      04/04/2020

      je suis toujours dans la disposition physique et mentale de vous donner une raclée

      Répondre
      • OMER DOUILLE

        06/04/2020

        Grand diseux, petit faiseux. Par contre, la consultation psychiatrique s’impose d’urgence pour vous qui ne faites que disjoncter et sortir des insanités. Votre pseudo (pas le nom bidon d’un docteur du 19 siècle) ne serait ce pas quinctius détritus, par hasard ? Ceci expliquerait bien des choses. Et si vous en voulez tellement à Israel, envoyez donc votre défi à un spécialiste du Mossad, histoire de nous faire rire. Minus habens que vous êtes et grand destructeur de ce site.
        Vous vous targuez régulièrement et d’une manière ridicule d’être un « huguenot de stricte obédience ». J’ignore s’ils sont tous comme vous, mais si c’est la cas, on comprend mieux pourquoi Richelieu en son temps les a mis a terre, brisé leurs places fortes en même temps que leurs incommensurables prétentions. A leur instar et avec des moyens de tout petit que vous êtes vous reproduisez leur goùt d’égémonie qui a fini par mal tourner, Déo gratias …
        P.S. pas de rendez vous au bois de Boulogne dans le quartier travelo où vous officiez régulièrement.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          06/04/2020

          que savez vous de ce qu’ a été ma vie ? et alors là vous courrez des risques !

          Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    02/04/2020

    dans le fond nous sommes bien d’ accord : RESPONSABILISER les Français ( et les … autres ! par exemple le yankee de base ) Mais une méthode qui ne s’ appuie que sur des  » convictions  » et non sur la Raison a t elle la moindre chance ?

    commencez déjà par EDUQUER VOS LECTEURS et ne flattez plus leurs … convictions ; je constate que certain(e)s s’ y emploient … timidement ( De Thieulloy, Mme Lerat entre autres )

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    31/03/2020

     » la caque sent toujours son hareng  »

    on ne peut pas toujours dissimuler ses  » origines « 

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)