Refus des tests ADN : un blocage bien français

Posté le octobre 10, 2007, 12:00
8 mins

L’amendement du député UMP Thierry Mariani au projet de loi Hortefeux sur l’immigration, qui a ouvert aux candidats au regroupement familial la possibilité de recourir à des tests ADN afin de prouver un lien de filiation, fait scandale.

Le 20 septembre, les députés votèrent l’amendement Mariani, non sans l’avoir… amendé à la demande du gouvernement. Outre l’opposition, plusieurs députés UMP et du Nouveau Centre (NC) votèrent contre. Le 26 septembre, la commission des lois du Sénat rejeta l’amendement controversé. Mais le président de cette commission, l’UMP Jean-Jacques Hyest, a présenté un nouvel amendement, à son tour sous-amendé par le gouvernement, qui a obtenu 18 voix pour et 18 contre.

C’est cet amendement sous-amendé qui a été voté, en séance, par la Haute Assemblée, dans la nuit du 3 au 4 octobre, par 176 voix contre 138, devenant un article du projet de loi sur l’immigration. Il soumet à l’autorisation d’un juge ce test génétique, facultatif, réalisé aux frais de l’État. Et le limite à la recherche d’une preuve de filiation avec la mère, pour éviter à un père d’apprendre qu’il n’est pas le géniteur.

La version finale de l’amendement Mariani est bancale. L’autorisation judiciaire pour le test ADN en a fait une usine à gaz. L’exclusion d’une recherche de filiation avec le père a introduit une inégalité inconstitutionnelle devant la loi. Un veuf ne pourrait pas faire reconnaître sa paternité. Le procédé sera expérimenté pendant 18 mois dans des pays dont le gouvernement dressera la liste.

L’amendement Mariani procédait d’un constat : beaucoup de pays d’émigration n’ont pas de service d’état civil fiable. Souvent, les immigrés n’ont pas les papiers prouvant leurs liens de parenté avec leurs enfants. Remédier à cela par les tests ADN relève du bon sens, comme le pensent les onze pays européens – parmi lesquels la Grande-Bretagne, le Danemark, la Norvège – qui appliquent ce procédé. Et, en France, l’immigration de regroupement familial est grevée d’un taux de fraude de 30 %, que le développement des tests ADN réduirait.

Le problème des tests ADN a masqué le reste du projet de loi Hortefeux, qui a le mérite de compléter les lois de 2003 et 2006 sur l’immigration en rendant plus difficile le regroupement familial. Il indexe les conditions de ressources à la dimension de la famille et exige que toute personne de plus de 16 ans désireuse de venir en France au titre du regroupement familial se soumette à un test de français et de connaissance des valeurs de la République ». Il prévoit la création d’un contrat familial pour les parents d’enfants bénéficiant d’un regroupement familial et place l’Office français des réfugiés et apatrides (Ofpra) sous la tutelle du ministère de l’Immigration et non plus celle des Affaires étrangères. Mais ce projet n’est pas au bout de ses peines. Une commission mixte paritaire (CMP), convoquée le 16 octobre au Sénat, statuera. La CMP, où la droite est majoritaire, devrait parvenir à un accord sur un texte commun aux deux assemblées, qui sera soumis, le 23 octobre, aux députés et sénateurs, pour adoption définitive.

La disposition sur les tests ADN, intégrée au projet de loi, suivra donc ce chemin, mais escortée par une vive polémique. Les pays européens appliquant cette mesure le font sans histoire. Mais en France, rien ne se passe comme ailleurs : l’affaire a embrasé les médias et la classe politique. « Ignoble », écrit Bernard Henri-Lévy.
« Il y a de la haine dans cette course à l’ADN, de la haine des autres, de la haine de soi », surenchérit Éric Fottorino, directeur du Monde. « Cela rappelle de mauvais souvenirs, à nous gaullistes. On sait l’usage qu’ont fait les nazis de la génétique », dit Charles Pasqua. Pour le président du MRAP, Mouloud Aounit, c’est « une faute éthique, morale, une régression, une tache qui souille la page de l’histoire des droits et des libertés fondamentales ».
Le Conseil consultatif national d’éthique déclare : « L’inscription dans la loi d’une identification biologique réservée aux seuls étrangers est en contradiction avec l’esprit de la loi française ». Deux pétitions dénonçant cette pratique ont été lancées, qui ont déjà recueilli près de 100 000 signatures. Celle de “Charlie Hebdo” et SOS Racisme a été signée par le Tout-Paris : Michel Rocard, Jack Lang, l’historien Benjamin Stora, le chanteur Cali, Dominique de Villepin ou le PDG de la Fnac Denis Olivennes…

Selon un sondage CSA/Le Parisien, 47 % des Français considèrent le test ADN comme une bonne chose, 45 % sont contre, 8 % ne se prononçant pas. Les périls montent, et la France discute du sexe des anges, comme Byzance avant sa chute.

25 réponses à l'article : Refus des tests ADN : un blocage bien français

  1. Blue Lily

    27/03/2008

    Bonjour

    Raisons officielles de prèlèvement de l’ADN : faux problème, mensonges!

    Recette,:  comment s’accaparer l’indentité d’un ADN et son origine racial et tout le reste, tout en faisant du fric gratuitement, c’est à dire sans création de richesse ?
    – faire des lois iniques à l’encontre des droits légitimes, suite à la création de cas sociaux d’opportunité auxquels le gouvernement devra apporter en solution les dites lois iniques dont la coercition apportera le but rechercher de leur idéologie.ou tout ou moins de l’argent.
    Ce système d’appropriation correspond à : "provocation, réaction, solution". Solution bien entendu apportée par le pouvoir bénéficiant donc à lui même le provocateur, au détriment de l’assujetti réactionnaire.
     le but recherché : ce système est celui utilisé dans tous les faits attribués au terrorisme.
    la collecte systématique de l’ADN est un fait de terrorisme. dont le but est la recherche
    de fichage permettant la découverte par ces idéologues d’une certaine catégorie d’ADN que les intéressés ne veulent pas voir survenir. ce désir amenne des situations telles que :
    http://www.les4verites.com/Refus-des-tests-ADN-un-blocage-bien-francais-1672.html

    Les pouvoirs (gouvernements obéissant à une idéologie répercutée par des monopoles de pouvoir comme EU ou ONU.)  qui doivent mettre en place une collecte de l’ADN comme au USA, de toute l’humanité et doivent utiliser pour cela tous moyens à leur disposition dans la mesure du possible avec des pratiques ayant une quelconque ressemblance avec une banalité afin de ne pas alarmer la fourmilière dont le nombre d’individus submergerait rapidement celui des décideurs intéressés en cas de réactions inattendue. Il faut bien remarquer que cette prise d’ADN  n’intéresse aucunement les individus libres de leur vie et par naissance uniques et maîtres d’eux même, ce que récuse justement cette idéologie qui voudrait maintenir par l’ADN et sa manipulation son hégémonie sur l’humanité. N’appelle t-on pas cela de l’eugénisme excellence du nazisme?
    Prise d’ADN par loi, ruse,obligation – NAZISME
    Toute prise d’ADN et son identification,acceptée pour recherche de toutes raisons justifiées , ne devrait pas faire par loi pour limiter les abus, l’objet de mise en fichier et de conservation des résultats et des prélèvements..
    Cette identité devrait être détruite après l’usage des résultats dont l’ archivage ne devrait mentionner que l’acte en tant que tel  certifié conforme aux résultats de l’analysesans mention de l’identité porteuse obtenue.
    L’ADN est propriété privée de son porteur et doit le rester, personne et aucun pouvoir ne doit se l’approprier, ce qui résulterait de l’esclavagisme.

    BL..Raisons officielles de prèlèvement de l’ADN : faux problème, mensonges!

    Recette,:  comment s’accaparer l’indentité d’un ADN et son origine racial et tout le reste, tout en faisant du fric gratuitement, c’est à dire sans création de richesse ?
    – faire des lois iniques à l’encontre des droits légitimes, suite à la création de cas sociaux d’opportunité auxquels le gouvernement devra apporter en solution les dites lois iniques dont la coercition apportera le but rechercher de leur idéologie.ou tout ou moins de l’argent.
    Ce système d’appropriation correspond à : "provocation, réaction, solution". Solution bien entendu apportée par le pouvoir bénéficiant donc à lui même le provocateur, au détriment de l’assujetti réactionnaire.
     le but recherché : ce système est celui utilisé dans tous les faits attribués au terrorisme.
    la collecte systématique de l’ADN est un fait de terrorisme. dont le but est la recherche
    de fichage permettant la découverte par ces idéologues d’une certaine catégorie d’ADN que les intéressés ne veulent pas voir survenir. ce désir amenne des situations telles que :
    http://www.les4verites.com/Refus-des-tests-ADN-un-blocage-bien-francais-1672.html

    Les pouvoirs (gouvernements obéissant à une idéologie répercutée par des monopoles de pouvoir comme EU ou ONU.)  qui doivent mettre en place une collecte de l’ADN comme au USA, de toute l’humanité et doivent utiliser pour cela tous moyens à leur disposition dans la mesure du possible avec des pratiques ayant une quelconque ressemblance avec une banalité afin de ne pas alarmer la fourmilière dont le nombre d’individus submergerait rapidement celui des décideurs intéressés en cas de réactions inattendue. Il faut bien remarquer que cette prise d’ADN  n’intéresse aucunement les individus libres de leur vie et par naissance uniques et maîtres d’eux même, ce que récuse justement cette idéologie qui voudrait maintenir par l’ADN et sa manipulation son hégémonie sur l’humanité. N’appelle t-on pas cela de l’eugénisme excellence du nazisme?
    Prise d’ADN par loi, ruse,obligation – NAZISME
    Toute prise d’ADN et son identification,acceptée pour recherche de toutes raisons justifiées , ne devrait pas faire par loi pour limiter les abus, l’objet de mise en fichier et de conservation des résultats et des prélèvements..
    Cette identité devrait être détruite après l’usage des résultats dont l’ archivage ne devrait mentionner que l’acte en tant que tel  certifié conforme aux résultats de l’analysesans mention de l’identité porteuse obtenue.
    L’ADN est propriété privée de son porteur et doit le rester, personne et aucun pouvoir ne doit se l’approprier, ce qui résulterait de l’esclavagisme.

    Répondre
  2. Blog Citoyen

    19/10/2007

    Force est de constater à la lecture de votre dernier paragraphe reprenant à votre compte un sondage commandé sur ce projet que vous même considérez que vos arguments ne se suffisent pas à eux-mêmes et qu’il fallait pour légitimer ce recours aux test ADN s’appuyer sur un sondage. Et ne me dites pas que ce disant je commets un déni de démocratie en voulant écarter l’avis de l’opinion publique. Un sondage est une juste une technique statistique utilisée dans une stratégie de communication, recueillir l’avis de la population, n’hésiterait que l’on s’assure qu’elle ait pris connaissance du sujet sur lequel on l’interroge, de faire de la pédagogie et non de la démagogie, que l’on prenne la peine d’expliquer que ces tests ne vont concerner que quelques centaines de personnes par an, que à côté de cela on ne règle pas le déficit démographique à venir de la France qui d’ailleurs se pose pour l’ensemble des pays européens

    Or vous savez comme moi que les sondages ne sont que des réponses à une question très précise et que malgré tout l’intérêt que portent les français à la question de l’immigration [ bien contraints s’ils écoutent la télé, lisent les journaux, écoutent la radio, les médias ne se faisant l’écho que de cela dans l’attente de la prochaine rumeur, non information à commenter ], ils n’ont qu’une connaissance peu détaillée du dossier, du texte, de ce qui se passe dans les autres pays sauf à ce qu’ils "entendent" par les médias …

    Pour nombre de personnes, il apparaît de plus en plus inquiétant de connecter certains faits :

    – création d’un ministère de "l’identité nationale" associé à "l’immigration" [ il est d’ailleurs étonnant de constater que ce ministère aura été créé par un homme issu lui-même de l’immigration comme si il avait un besoin personnel de s’accrocher à cette identité, à cette histoire de France – cf. la lecture obligatoire de la lettre de Guy Môquet ]
    – connexion entre le droit d’être accueilli sur le territoire national et cet ADN  visant de manière délibérée certains pays [ africains ] dont on attend la liste, celle-ci permettra de faire comprendre à nos amis africains comment le Gouvernement Français entend interpréter l’autre mission de ce fameux [ fumeux ] ministère "le co-développement" dont on parle si peu
    – le discours de Dakkar dont la teneur ne peut que nous porter préjudice à long terme

    Alors, ce blocage bien français que vous évoquez n’est qu’un écran de fumée, aujourd’hui on va nous expliquer que la nouvelle Constitution européenne [ qui n’en a que le nom! et pourtant ceux-là mêmes qui fantasment sur le pouvoir de la notion d’identité nationale permettant de glorifier les peuples avaient avec l’identité européenne une chance inouïe! ] n’a pas à être validé par référendum [ cette fois l’opinion on s’en méfie, on demandera le temps voulu un sondage pour savoir si le peuple approuve la méthode ]

    Je crains pour l’avenir de nos démocraties qui s’enfoncent de plus en plus dans une gouvernance de l’opinion par les sentiments, on prend à témoin l’opinion, on compatit, on vient saluer les joueurs d’une équipe nationale sur le terrain pour bien montrer que l’on aime le sport et que l’on est supporter et puis dans le même temps on engage la France sur des terrains dangereux comme celui de la Libye à contre courant de tout le travail effectué par les autres pays européens depuis des mois, à tel point que nos partenaires vont finir par nous demander si nous ne sommes pas plus eurosceptiques que les britanniques eux-mêmes !

    Bien à vous

    Répondre
  3. Brice

    17/10/2007

    Pour R. Ed., merci ça fait du bien rien à rajouter cependant que pensez-vous des asiatiques, personne ne m’a répondu la-dessus. Quand à Jaurès, il dort sous les décombres du mur de Berlin.

    Répondre
  4. Jaures

    17/10/2007

    A Brice: Je suis d’accord: l’Afrique aux Africains, l’Europe aux Européens, l’Amérique aux Amérindiens et l’Australie aus Aborigènes. Mais il va y avoir des tas de gens à convaincre.

    A R.Ed: Ma fille, dans son collège de banlieue, mange régulièrement du porc à la cantine. Ceux qui n’en mangent pas pour des raisons culturelles ou religieuses (musulmans, juifs) ont un repas sans porc. Cela ne pose aucun problème d’organisation ni surcoût (la dinde n’est pas plus cher). Les cas d’alergies sont bien plus problématiques.

    Il y a en France environ 1500 moquées dont la plupart sont de simples hangars ou garages. Comparez avec nos 50 000 églises…souvent bien vides.

    Sur les habits exotiques qui vous choquent tant, on voit que vous n’ètes jamais allé à Londres! Et ce ne sont pas les musulmans les plus originaux.

    Plus sérieusement, pourquoi la communauté noire aurait-elle protesté à la suite du drame épouvantable de la jeune étudiante brûlée ? A t-elle été victime d’un acte raciste ? A t-elle été brûlée parcequ’elle est noire ? Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer cela ? N’avez vous pas une approche communautariste systématique des problèmes qui fausse votre jugement. Bientôt vous direz que l’équipe de France de rugby a été éliminé parcequ’elle a 2 noirs en son sein.

    Les 50 000 véhicules brûlés sont un réel problème mais en quoi est-il lié aux immigrés ? Aux Etats Unis il y a 30 000 morts par an par arme à feu. Sont-ce les immigrés Africains les coupables ? Pouvez-vous jurer aux grands dieux que, sans immigrés africains, il n’y aurait plus de véhicules vandalisés ? C’est une approche bien restrictive de la délinquance.

    Enfin, il est  faux d’affirmer que seuls les africains gardent leurs prénoms d’origine. Les Portugais, par exemple, y sont très attachés (Demandez à Manuel Valls) et on voit encore, après 3 ou 4 générations des Luis, des José, des Aïnara. Pour votre gouverne, Z.Zidane a appelé son fils Enzo.

    Répondre
  5. DBP

    16/10/2007

    caucasien  , polygame … mais c est moi qui paye avec mes éconocroques ; personne n a un sac a patates sur la tete avec un grillage devant les yeux     etc    etc

    Répondre
  6. R. Ed.

    16/10/2007

    La plupart des immigrés sont des gens charmants ?

    Peut-être, mais à la condition de supporter leurs revendications.

    Quelques exemples pour le crypto-communiste de ce site, pour "essayer" de lui ouvrir les yeux, ailleurs que dans le brouillard.

    Le porc dans les cantines scolaires, à l’hôpital, en prison, dans les entreprises et où encore que sais-je, SUPPRIME !!!

    Un peu partout, on voit "fleurir" les mosquées, comme des champignons. Elles se doivent de dépasser tous les autres édifices bien sûr !!!

    Dans tous les espaces conviviaux, en rue, on voit déambuler des Belphégor et des barbus en robes et en pyjamas, et ce en dehors des périodes de carnaval !!!

    Plus de huit cents "zônes" de non-droit en France, là où ni la police, ni les pompiers, ni les médecins, ni tous le reste n’est plus admis, c’est ça la France ?

    50000 véhicules brûlés par an, plus les bâtiments publics et autres, c’est aussi ça la France ?

    Quand on dessine leur pédo-prophète avec une bombe sur la tête, tous, tous descendent dans la rue pour " manifester ".

    Quand on brûle une femme (une Noire en plus) on ne voit personne, absolument personne de leur communauté ne serait-ce que protester du bout des lèvres.

    Les sans-papiers et les sans-papières comme le dit si bien un ministre de la France (mais pas une Française, une personne avec la " double nationalité ", dont on se demande de laquelle elle se réclame) qui viennent chier dans nos églises, pour ne pas souiller les leurs, qui elles sont des lieux de prières, dixit l’iman autoproclamé du coin. Les pôvs z’immigrés, polygames (pas tous) avec leur deux ou trois "femmes", plus la ribambelle de petits moutards qui nous pompent sept mille euro par mois et  le reste. Petits moutards dont on est déjà absolument certain qu’ils feront de bons Français à part entière.

     

    Pour conclure, l’Espagnol, qui s’appelait Luis ou José, quand il est venu chercher en France une meilleure condition de vie à la moitié du siècle dernier, ses enfants se sont eux appelés Pierre, Paul ou Jaques, Françoise ou Martine …

    Les Maghrébins, eux, à la troisième génération, c’est toujours Mohammed ou Rachid, en gage d’intégration, sans doute ?

    Bien le bonjour Monsieur Jaurès, bien le bonjour à tous vos semblables qui ont vendu la France.

    Répondre
  7. Brice

    16/10/2007

    Pour Jaurès et suite,

    Jaurès, mon regard sur les immigrés je vais l’éclaircir. Lorsque je parle d’immigration extra-européenne, le distingue la colonisation de peuplement des peuples maghrébins, africains et moyen-orientaux ou même devrais-je dire ; l’entreprise de submersion démographique des populations du sud sous la bannière de l’islam. Car l’immigration asiatique ne représente que moins de 5% du regroupement familial, le reste c’est de l’immigration professionnelle et étudiante dans la mesure où après ils retournent chez eux. Pour répondre à ton pseudo à forte connotation socialo-communiste, je dirai une chose l’AFRIQUE C’EST LA TERRE DES PEUPLES AFRICAINS ET L’EUROPE C’EST LA TERRE DES EUROPEENS. Car qu’il y en ait un peu oui, mais dans la mesure où en 2010, il y aura en France 15 millions de personnes d’origine extra-européenne dont plus de 90% d’origine afro-arabo-musulmane, ce n’est plus de l’immigration mais de l’invasion/colonisation par le bas. Donc ton argument vis à vis "tous mauvais sauf ma femme, mon pote, mon boulanger", c’est de la merde. Autre chose, sur les bagnoles crâmées, sache qu’en région parisienne ; Paris intra-muros et extra-muros ; 1000 voitures sont incendiées chaque mois. Objectivement ça s’appelle une guerre civile ethnique rampante ou une expulsion territoriale des européens de souche, car c’est leur bagnoles qui sont crâmées. Autre précision, sache que les immigrés asiatiques (chinois, indochinois, coréens et japonais en majorité) ont le même réflexe ethnique que nous et fuient les zones territoriales où l’occupation allogène est trop forte à leur goût. Car ils vivent entre eux les asiatiques, ils ne se mélangent pas et cohabitent néanmoins paisiblement avec nous.

    Pour compléter avec l’ojection qui suivait ton commentaire

    Quand on s’est fait jeter de l’Algerie,croyez vous qu’il ont cherché à savoir s’il y avait des bons et des méchants. Absolument, c’est bien vrai d’autant plus que la gauche et l’extrême gauche sont depuis une quarantaine d’années les grands pourfendeurs de la préférence nationale (instaurée par le Front populaire dont Léon Blum, socialo-communiste était président en 1936). Cela révèle l’inflexion politique de la gauche qui est passée de la lutte des classes à la lutte des races ; voilà donc une substitution de thèmes politiques. Gauche et extrême-gauche ne peuvent exister sans le racisme anti-blanc, le blanc dans la pensée unique et dominante est représenté comme le méchant raciste qui n’aime pas les noirs et les arabes, fait existant et durement réprimé, l’inverse existe à profusion mais est délibérément tu. Voilà "L’intelligence doit prendre le pas sur l’irrationnel. Si ce qu’affirment depuis des décennies sur l’immigration les auteurs alarmistes était exacte, nous n’existerions plus en tant que nation depuis des années" mister gaucho, la France n’existe plus. Elle est diluée dans une société multi-raciale, multi-confessionnelle, néo-tribale et surtout multi-raciste, réveille-toi et admire le spectacle de la rue.

    Répondre
  8. Jaures

    16/10/2007

    Mon cher x, je ne suis pas de mauvaise foi. Par contre, je pense que votre propre jugement est faussé par des rancoeurs passées. Ma grand-mère avait le même problème avec les Allemands.

    En ce qui concerne les journalistes, il est entendu que la plupart sont à la botte. Si vous avez, comme moi, vu les deux derniers matches de l’équipe de France de rugby, vous avez remarqué que quand la France chante la Marseillaise ou gagne, l’image de Sarkozy en communion avec son peuple envahit l’écran. Dès que la chance tourne, le président disparait: pas question de l’associer à une défaite. Les consignes ont été parfaitement respectées. Pour cela les medias français sont imbatables.

    Répondre
  9. Anonyme

    16/10/2007

    Jaurès,

    vous avez avec les immigrés le même regard que beaucoup : tous mauvais sauf ma femme, mon pote, mon boulanger. Non que dalle t’as pas capté je parle d’une partie de l’immigration bien précise ethniquement parlant et j’aimerai le point de vue de tout le monde à ce sujet. Ta réponse est révélative du pseudo socialo-communiste que tu as pris. Je vais être plus clair, l’immigration qui m’emmerde en France c’est l’immigration du sud ; Maghreb, AFrique Sub-saharienne, Turquie, Moyen-Orient, donc l’immigration arfro-arabo-musulmane, qu’ils soient bons au mauvais je les aime bien mais CHEZ EUX PAS CHEZ MOI, car je déteste l’islam, la culture arabo-islamique et arabo-arafricaine. POur rebondir sur ce que dit  "Le problème avec des gens comme Jaurès", c’est ta vision de l’immugration et la mienne, moi je parle de colonisation massive de peuplement de la part des peuples maghrébins et africains ; autrement d’une entreprise de submersion démographique. C

    Répondre
  10. Anonyme

    15/10/2007

    Le problème avec des gens comme Jaurès,c’est qu’ils sont d’une telle mauvaise fois ,ils savent ce qu’il faut dire et ne pas dire,et comment le dire .Quand on voit des occupations de certains lieux,on se rend compte que le regroupement est déjà faitet les associations nous coutent assez chères Et trop c’est trop.Pourquoi viser toujours les mêmes : parce que ce sont toujours les mêmes qui se font remarquer (coincidences ?).Qui leur procure des excuses : les associations et les journaleux . Quand on s’est fait jeter de l’Algerie,croyez vous qu’il ont cherché à savoir s’il y avait des bons et des méchants? Non.Une representation fantoche a décidé que nous étions trop et de trop sans aucune justifiquation et il ont utilisé des méthodes expediditives qui ne derangeaient pas les gauchocultureux (et bien d’autres biens- pensant de France.(Qui les soutenaient par l’esprit et les valises ) Biensur que non il ne faut pas oublier le delit d’initié ,Mais c’est un autre problème qui doit se traiter d’une autre manière.Malheureusement je crois qu’en France la notion de justice a disparu et la coupe du monde de rugby et (comme dit Jaures)les problèmes de L’ADN servent d’écran.Mais que font les journaleux ? C’est à eux de maintenir la pression . Auraient ils peur. Aujourdhuis ils ont un nouveau « cas de conscience » :Le divorce de Moi-je 1er.La livraison du 1er a380 avec les flon-flons comme il se doit Etc….

    Répondre
  11. Jaures

    15/10/2007

    Cher Brice, vous avez avec les immigrés le même regard que beaucoup: tous mauvais sauf ma femme, mon pote, mon boulanger,… Si tous les immigrés "cramaient les bagnoles", nous n’aurions plus de problème de pollution. La quasi totalité des immigrés sont des gens paisibles. Mais nous n’entendons parler que des délinquants. La plupart des patrons sont respectueux des lois, mais nous n’entendons parler que de délits d’initiés, de stock-options et d’indemnités indécentes. C’est ainsi que se créent haines, fantasmes, peurs. L’intelligence doit prendre le pas sur l’irrationnel. Si ce qu’affirment depuis des décennies sur l’immigration les auteurs alarmistes était exacte, nous n’existerions plus en tant que nation depuis des années.

    Répondre
  12. R. Ed.

    15/10/2007

    Pour appuyer le commentaire de Zermi,…

    Moi, Flamand, me trouvant souvent en France ,( j’habite maintenant à 2 km. de la frontière – si si, cela s’appelle encore comme ça ) il m’arrive de m’ y retrouver avec des conpatriotes ( c’est comme ça que sont considérés les patriotes à notre époque) qui me parlent alors en néerlandais ( la langue des Flamands – du côté belge  – de la  frontière ) et je leur fais remarquer qu’ils doivent utiliser la langue du pays d’acceuil ( très temporaire, ce pays, nous ne sommes pas des envahisseurs, mais des visiteurs), par respect pour les autochtones qui ne comprennent pas la langue et qui  " pourraient " penser que l’on déblatère à leur encontre.

    Nous ne touchons pourtant pas ni le RMI, ni les allocs au logement, ni l’AME, aucun de nous n’est polygame ( il ne serait pas là, il serait en prison ! ).

    Aucun de nous ne courre en pyjama dans la rue, aucun de nous ne déguise  SA femme en Belphégor, aucun de nous ne lève son cerveau au-dessus de sa tête cinq fois par jour, ( le nôtre est à la bonne place) aucun de nous ne crache  pas non plus sur la France.

    Et pourtant, parfois, nous sentons une sorte de racisme anti-belge, (anti-anglais, allemand, hollandais, etc…) un racisme sournois et bien entendu  et surtout  """"" non punissable """""

    Allez donc savoir pourquoi.

    Par transposition, sans doute.

    Cordialement, R. Ed.

     

    Répondre
  13. Brice

    14/10/2007

    Pour Zermi et Jaurès,

    D’accord avec ta définition, entièrement d’accord, je dirai même et on va me taxer de favoritiste, mais en ce qui concerne l’immigration extra-européenne en France, celle dont on parle presque jamais, c’est l’immigration asiatique et si on n’en parle jamais, celle car les populations la composant ne font rien de nuisible pour qu’on les remarque. Je parle des chinois, vietnamiens, coréens, japonais etc… Par exemple mon amie est japonaise (le voilà le favoritisme), elle enseigne sa langue dans un institut spécialisé, maîtrise la langue française et désolé pour cet exemple cliché et stéréotypé, mais elle ne crâme pas des bagnoles et ne met pas de foulard à la con. Cette immigration ne me gêne absolument pas, de plus ils sont pour la plupart bouddhistes et des fois chrétiens. Pour terminer, ils viennent pour travailler (restauration essentiellement) ou pour étudier et après repartent chez eux, donc, s’il y a bien une immigration qui rentre très faiblement dans le cas du regroupement familial, c’est bien celle-là, en revanche pour les afro-arabo-musulmans (arabes, noirs et turques) je parle plutôt de submersion démographique. Quand à Jaurès, je suis d’accord avec ton speach sur Lagardère moins sur le début car dans l’immigration la plus massive (afro-arabo-musulmane) seul moins de 5 sur 100 viennent pour travailler. Il suffit de lire la "colonisation de l’Europe" de Faye pour se rendre compte des chiffres qu’il donne et qui n’ont jamais été contestés, là c’est de l’invasion.

    Répondre
  14. Jaures

    12/10/2007

    A J.C.Thialet: Le regroupement familial concerne les émigrés ayant un titre de séjour régulier, un travail avec un revenu et un logement suffisant pour subvenir aux besoins de la famille à regrouper. Dire avec Le Pen que le regroupement familial doit se faire dans le pays d’origine, c’est à dire que le travailleur doit vivre seul ou partir, c’est inciter au départ les émigrés les mieux intégrés et les plus qualifiés, ceux dont notre économie a besoin (il n’est qu’à voir l’origine des ouvriers sur les chantiers ou dans les entreprises de nettoyage).

    Pendant qu’ Hortefeux vous occupe avec son ADN, Sarkozy fait avancer sa loi visant à dépénaliser les délits d’affaire a interdire l’utilisation des dénonciations anonymes sur ces mêmes délits et à les prescrire au bout de 3 ans. Bref, une véritable organisation du laxcisme et de l’omerta pour les patrons voyous. La justice, déjà bien clémente avec les hommes d’affaires, se voit ainsi enlever ses meilleurs pourvoyeurs de révélations de malversations lesquelles coûtent des milliards d’euros chaque année au fisc, aux organismes sociaux et aux salariés.

    Alors continuez à manger de l’émigré, à compter les expulsions et encourager les traques aux sorties d’école. Pendant ce temps, les patrons, à l’image de Lagardère, nationalisent leurs pertes et privatisent leurs gains avec la complicité de l’Etat. Merci pour eux.

    Répondre
  15. Zermi

    12/10/2007

    Pour se faire une idée sur les conséquences financières, et le désastre économique qui en résulte, un lien :

    http://www.freeworldacademy.com/globalleader/IMMIG.htm

    A lire, même si on n’est pour… Et surtout, à méditer….
    N’oublions pas que les "allocs" (entre autres) sont prélevées sur les employeurs, en conséquences, elles se trouvent incluses dans les prix de revient des produits français.

    Répondre
  16. Zermi

    12/10/2007

    Une chose importante à mon avis, est la confusion des termes. Certes, la pub et les magouilles de toutes sortes on fait dégénérer la langue française dans un état tellement lamentable que les mots ne vont bientôt plus rien vouloir dire.
    Parler actuellement d’immigration est totalement incorrect, il s’agit en fait d’une "invasion"
    A quel moment passe-t-on de l’immigration à l’invasion ? Quoique pas vraiment tranchée, le frontière est tout de même assez précise :
    – Un émigré vient dans un pays donné pour y vivre, y travailler, y trouver des conditions de vie plus acceptables que dans son pays d’origine. Il trouve donc du travail, car il apporte nécessairement un savoir-faire et une motivation évidente. Il accepte les us et coutumes du pays, ses lois, ses rites, au besoin, il les fera siens. Il ne renie pas son pays d’origine, mais en garde un souvenir culturel, ce qui le met à l’abri de devoir l’imposer aux souchiens du pays où il vient s’installer. Bref, il participe à la vie du pays, s’y intègre, en accepte la langue, et ne se permet jamais d’utiliser la sienne maternelle en public, en particulier quand il sait pertinemment que ses propos ne seront pas compris par l’entourage : bref, il est honnête, et n’a rien à comploter ! Il devient donc citoyen à part entière dans le pays qui l’a adopté.
    – Un envahisseur n’a pas la même démarche, et il vient dans un pays donné pour en tirer bénéfices SANS apporter la moindre richesse en retour. L’envahisseur refuse (presque) tout du pays qui l’accueille : la langue, les us et coutumes, la législation, le travail. L’envahisseur fait pression, il veut se faire remarquer à tout prix, il joue de la victimisation à outrance, n’expose aucune raison pertinente pour se faire valoir ou adopter, mais entonne systématiquement le registre de la sensiblerie. L’envahisseur connaît les points faibles du pays d’accueil et les exploite systématiquement, et à grande échelle. Il investit très rapidement les groupes pitoyables susceptibles de le soutenir et utilise ces groupes d’une manière totalitaire, les rendant ainsi solidaires de l’invasion.
    Il est clair que l’envahisseur est plus intelligent et mieux organisé que l’envahi. Ce dernier est un benêt qui ne se rend même pas compte de ce qui lui arrive, à tel point qu’il trouve un bonheur supérieur à chercher – et à trouver, le bâton qui permettra de le battre !
    Ah, masochisme, quand tu nous tiens…..

    Répondre
  17. Jean-Claude Thialet

    11/10/2007

    11/10/07    – "Les 4-Vérités"

    Une fois de plus, le gouvernement, les politiciens et les journalistes amusent (et endorment) le Peuple dont ils se moquent, en bla-blatérant sur ce " test ADN" qui serait :

       – pour les tenants du Gouvernement Sarközy/Fillon la panacée qui résoudrait d’un seul coup les problèmes posés par la fraude au Regroupement familial (un "fregroupement familial qui n’est que la partie visible de l’iceberg migratoire)

       – pour les tenants du "toutes portes ouvertes" au flux migratoire, l’abomination de la désolation qui rappellerait les "heures les plus sombres" (chanson connue !).

    Et le mot  "dégueulasse" dans la bouche d’un Ministre qui, quoique "ni pute pute ni soumise" a le langage de la première et la soumission aux lobbies immigatoires de la seconde, a rajouté au tintammare médiatique, comme pour faire mieux oublier que le Gouvernement n’avait rien trouvé de mieux qu’une "astuce" juridique pour lutter contre un problème récurrent. Celui d’une immigration de moins en moins assimilable et de plus en plus envahissante à tous les sens du mot – que lui-même et ses prédesseurs sont bien incapables de résoudre. Faute de crédits ? faute de volonté (tant de la part de la classe politique, des Assoces et des intéressés eux-mêmes) ? ou encore à cause de l’importance-même du flot migratoire, etc ?

    Et, puisque le sujet d’aujourd’hui est le REGROUPEMENT FAMILIAL (dont je rappelle qu’on le doit au tandem GISCARD dESTTAING/CHIRAC qui n’ont pas su prévoir les funestes conséquences de ce qu’ils présentaient  benoîtement comme un "devoir d’humanité"), je suggère que l’on supprime la loi dite du REGROUPEMENT FAMILIAL. Elle n’est pas un dû. Elle l’est devenue dans un pays où, tout ce qui est accordé devient un sacro-saint  "AVANTAGE ACQUIS" auquel on ne peut pas plus toucher qu’à un …POTE !

    A moins que l’on ne préfère la suggestion de Marine LE PEN ("Le Oui/Non", LCI, 04/10/07) : qui propose que "LE REGROUPEMENT FAMILIAL SE FASSE DANS LE PAYS D’ORIGINE !" Pourquoi pas ?

    Quoiqu’il en soit, la situation est pressante   – et même opressante dans certaines banlieues comme dans certains "quartiers" dont les habitants, les allochtones comme les autochtones n’en peuvent plus –   et on ne pourra pas continuer à tourner indéfiniment autour des "POTES" en faisant croire que, même s’il était appliqué sérieusement (comme cela se pratique dans certains pays de l’UNION )(1), le "TEST ADN" allait résoudre le problème du trop plein migratoire. Pas plus d’ailleurs qu’il ne résoudra les questions posées par l’immigration en matière  d’assimilation, de logement, d’emploi, de délinquance, etc.

          Corfdialement, Jean-Claude THIALET

    (1) on le sait, la proposition MARIANI a été tellement dénaturée tant par les Sénateurs que par les députés (à commencer par ceux de la Majorité), que son auteur ne veut même plus en entendre parler ! Le dernier coup venant probablement de Nicolas SARKÖZY dont le pote Enrico MACIAS (ENRICO NIQUE COLAS ?) vient de révéler que le nouveau prrésident n’était pas favrorable à l’utilisation d’un test-ADN ! Révélation que, sur RTL à 12h30 aujourd’hui-même, le porte-parole de Nicolas SARKÖZY s’est révélé incpable de démentir en tenant des propos pour le moins alambiqués.

    Répondre
  18. Brice

    11/10/2007

    Bonjour à tous,

    je ne dirai qu’une chose et là tout le monde sera d’accord ; comme le dit Jospin dans les guignols de l’Info ; "Pays de merde"!!!!!!!

    Répondre
  19. Anonyme

    10/10/2007

    Pourquoi se prendre la tête? La famille leur manque?Une réponse à deux problèmes : Ils rentrent chez eux. Ainsi ils retrouvent leur famille et leur pays qui est si bien, puisque chez nous ils se sentent mal acceptés et ils n’y trouvent pas de travail et pas de papier(qu’ils ont négligemment perdus dans leur voyage). Et pour nous quel soulagement. Nous éviterons ainsi le très controversé test ADN et nous ferons des économies

    Répondre
  20. R. Ed.

    10/10/2007

    Bien vu, le commentaire de la fin de l’article.

     

    Je me permets de citer une phrase lue sur le net.

    ###   Le mot " étranger " dans un pays arabisé comme la France n’a plus aucun sens .  ###

     

    Pour être Français, il n’est même plus nécessaire d’en connaître l’histoire, mais en plus, même pas nécessaire d’en connaître la langue.

    Ce qui est sûr par contre, c’est qu’un Canadien, un Belge ou un Suisse, alors là, dès qu’il ouvre la bouche pour parler, là, c’est sûr, c’est un estranger, et on le lui fait bien sentir, qu’il n’est pas Français,.

    Surtout que c’est sans risques !

    Répondre
  21. Jaures

    10/10/2007

    Le problème est que dans les pays, comme l’Allemagne, où le test ADN est utilisé pour prouver le lien génétique entre l’émigré et sa famille la procédure ne relève pas d’une loi. C’est une technique, comme d’autres, permettant de couper court et d’accélérer la procédure.De fait, 98% des tests sont positifs et le regroupement effectué.Le fait de vouloir légiférer en France n’est pas innocent. S’agit-il de freiner le regroupement familial ? Mais, au départ, cet amendement devait concerner entre 1000 et 1200 familles. Avec les restrictions votées, cela n’en toucherait plus que…quelques dizaines dont la plupart seraient d’ailleurs régularisées. On peut s’interroger sur l’opposition à ce projet. Si seule la gauche s’était insurgée, cela aurait sans doute contenté la droite: voyez ces laxcistes, ces angéliques "droitdel’hommistes!!". Mais qui a-t-on le plus entendu ? Des dangereux Troskystes comme Pasqua ou Raffarin, des islamo marxistes comme C.Boutin et des associations soixantehuitardes comme le congrés des évèques de France ou les organisations protestantes. La famille même de B.Hortefeux s’est démarquée de lui (demanderont-ils un test ADN pour s’assurer qu’il n’est pas un imposteur ?)

    C’est que la ficelle est grosse. Loin de lutter contre l’immigration clandestine, cette loi ne sert qu’à apporter des gages à la frange la plus dure de la droite et à l’extrème-droite. Elle sert également de leurre pour qu’au moment où les nuages s’amoncellent, où l’économie stagne et où la cote de Sarkozy a du plomb dans l’aile, les medias trouvent du grain à moudre entre 2 matchs de rugby. A faire oublier les délits d’initiés qui révèlent, aux naïfs qui ne s’en doutaient pas, la collusion entre l’Etat et les financiers.

    Il est vrai que cela a plus ou moins bien marché jusque là. Mais jusqu’à quand ?

    Répondre
  22. EIFF

    10/10/2007

    LE PROJET DE LOI SARKOZY-HORTEFEUX SUR L’IMMIGRATION S’APPLIQUERA-T-IL AUX ALGERIENS ?

    Bruno Mégret, président du MNR, a lu avec inquiétude la presse algérienne qui affirme que la loi sur l’immigration en débat au parlement ne s’appliquera pas aux ressortissants algériens. Ceux-ci seraient en effet soumis aux dispositions de l’accord bilatéral franco-algérien qui dispose d’une force juridique supérieure aux textes législatifs.

    Dans la mesure où la France est liée par des accords bilatéraux avec la plupart de ses anciennes colonies qui sont par ailleurs les principaux pays d’émigration, Bruno Mégret pose la question au Ministre de l’identité : « Votre projet de loi concernera-t-il les Algériens et si la réponse est négative, aux ressortissants de quels pays s’appliquera-t-il ?

    Répondre
  23. Zermi

    10/10/2007

    Du  baratin, toujours du baratin, pour distraire d’une réalité complètement catastrophique…
    Quand Aounit traîne une loueuse de gîte en justice, parce qu’elle s’est simplement montrée laïque, on ne comprend pas bien que des medias puissent encore donner la parole à ce genre de personnage ! Tout comme à BHL, par exemple, que certrains osent prendre pour un intello…. Enfin, les médias sont aux ordres….
    Les tests adn ne résolvent rien, ne donneront rien, ne réduiront rien, ils donneront malgré tout un peu plus de dépenses à la France – puisque, aux frais des contribuables, mais c’est ce que la France aime par dessus tout : n’est-ce pas le devoir de la France de sauver toute la misère du monde ?… Allez les "super solidaires", mettez donc la main à la poche, vous en avez les moyens, vous n’êtes pas de malheureux défavorisés, exploités, vous…. Veinards !
    Envoyez vos donc, direct à Bercy !
    Enfin si vous n’envoyez pas, ne vous faites pas de soucis, Bercy saura où vous trouver !

    Répondre
  24. Anonyme

    10/10/2007

    Je souscris complètement à cet article.  Mais selon moi cette spécificité typiquement franco-française trouve sa source dans une autre spécificité : celle de nos parlementaires surpayés.

    Je souscris aussi ) la devise employée dans un post précédent : "foutez en l’air le sénat et ce sera l’équivalent de virer 50.000 fonctionnaires". 

    La meilleure f’açon d’avoir des toquards à un poste c’est de sous-payer l’emploi ou bien de le sur-payer.  Dans le premier cas rappliquent des gens non motivés. Dans le second cas rappliquent les arrivistes de tous poils ainsi que les copains des copains, les frères etc ….

    Après ça il faut bien justifier de sa paye juteuse : voilà donc pourquoi ces messieurs (et dames) passent leur temps à spéculer sur le sexe des anges, comme le dit très justement l’auteur de cet article.  Voilà pourquoi les mesures les plus évidents, les moins couteuses font toujours problème chez nous.

    On peut étendre à bien d’autres désastres que le pays doit à ces mêmes parasites : interdiction du clônage thérapeutique, blocage systématique de l’eutanasie, etc etc.  On devrait aussi mesurer tout l’impact de leurs formalités idiotes sous lesquels croulent les administrations ou les entreprises. 

    Au gaspillage pharmineux occasionné par leurs frais de fonctionnement, s’ajoutent les gaspillages que leurs mesures occasionnent, ainsi que la régression sur tous les plans scienfiques et économiques. 

    Répondre
  25. Florin

    10/10/2007

    Force est de constater que la NECESSITE des tests POUR LES INTERESSES a été mal expliquée. Preuve que, même si l’on sort de l’ENA, on a du chemin à faire.

    Il aurait fallu faire le constat de la situation présente : les candidats à l’immigration attendent des ANNEES leur visa, dès lors que le dossier n’est pas complet. Et il ne risque pas de l’être dans des pays où l’état civil n’existe qu’à l’état embryonnaire. Les tests auraient été à leur avantage.  On aurait pu forcer les médias à la botte du pouvoir (quasiment, tous !)  de faire des reportages sur ce sujet en Afrique. Au lieu de quoi, on a tendu le micro aux fanatiques de  gôche, aux assoces etc. Tant pis.

    Dans le domaine de la lutte contre l’immigration, il y a beaucoup d’effet de manche et beaucoup de brassage d’air : sur les 394 clandos de Cachan, 390 ont été régularisés !!! Ils auraient tort, dès lors, de se gêner …

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)