Régionales : l’autisme de la caste politico-médiatique

Posté le mars 25, 2010, 12:00
4 mins

Ce qui m’a frappé dans ce cycle électoral qui s’achève, c’est l’autisme de la caste politico-médiatique. L’autisme des dirigeants, c’est d’abord cette attitude incompréhensible des dirigeants de l’UMP au soir du premier tour s’obstinant à nier la défaite. Mais c’est aussi (et plus gravement) ce mépris de son propre électorat que les trois premières années du quinquennat ont manifesté : du style bling-bling à l’ouverture à gauche, Nicolas Sarkozy, dont la rupture avec Chirac avait séduit les Français de droite, n’a cessé de prendre son électorat « à rebrousse-poil »…

Je ne parle évidemment même pas de la rue de Solférino qui est peut-être encore plus éloignée du monde réel que l’Élysée !
Mais, surtout, ce qui m’a fait bondir à maintes reprises, au cours de cette campagne électorale, c’est la vulgate et le psittacisme des journalistes.
On l’a vu avec les sondages : il était bien entendu que le FN était mort et qu’il ferait 8 % des voix. Je veux bien qu’on se trompe d’un ou deux points, mais comment se tromper à ce point ? Ou encore le 14 mars, quand on a appris que le Front de gauche était la 4e force du pays. Il faisait 5,8 % des voix, à peine la moitié du FN, mais par la grâce de la propagande, il supplantait ce dernier dans les commentaires !

Pour moi, le sommet a été atteint avec les commentaires sur la Corse : on a parlé de victoire socialiste historique. Peut-être n’est-il pas inutile de rappeler qu’en 2004, l’UMP était très largement minoritaire à l’assemblée territoriale (15 sièges sur 51). Et, si la Corse passe à gauche, ce sera uniquement à la faveur d’alliances entre le PS et les nationalistes (comme, en 2004, pour l’UMP).

Surtout, il est exaspérant d’entendre toujours les commentateurs parler doctement d’écarts infinitésimaux de suffrages exprimés sans noter qu’en pourcentage des inscrits, cela ne veut à peu près rien dire.

Alors que la France compte un peu plus de 46 millions de Français de plus de 18 ans, ils sont à peine 43,6 millions à être inscrits sur les listes électorales, et 4,6 millions ont voté pour la « première force politique » du pays au premier tour.

La seule chose qui ressorte clairement des chiffres, c’est que plus de 80 % des Français en âge de voter ont refusé leurs suffrages à l’UMP et au PS au premier tour. Plutôt que de pousser des cocoricos comme au PS ou de minimiser la défaite comme à l’UMP, il vaudrait mieux se demander pourquoi une écrasante majorité des Français rejette les partis « traditionnels »…

13 réponses à l'article : Régionales : l’autisme de la caste politico-médiatique

  1. Philippe

    28/03/2010

    [email protected] : "Je ne reconnais aucune valeur démocratique aux sondages."

    A la bonne heure ! Je vous rappelle néanmoins que c’est vous qui en avait citer un (en trafiquant les chiffres d’ailleurs) comme parole d’Evangile. Qu’ils existent, vous croyez l’avoir découvert tout seul? Je sais bien que la rougeole comme les émissions télé débiles existent aussi.

    "Ce sont les électeurs qui rendent le front de gauche fréquentable".

    Faux, 1er tour des régionales 2010 : Front de gauche : 6%, Front National : 12%. Ce sont les médias de gauche et la bêtise d’une droite sclérosée, à contrario d’une gauche socialiste, pour qui les plus de 100 millions de morts du communisme au XXe siècle, ne la gênent absolument pas. Ceci afin de s’allier avec les partisans de cette idéologie mortifère.

    Quant à vos "conseils", je ne vous ai pas attendu, sauf que vous masquez mal votre agacement sur le fait que le Front national, que vos amis avaient déjà enterré, est de retour sur la scène politique et double son score des Européennes 2009. Et de plus, avec une Marine Le Pen (qui devrait normalement être élue à sa présidence), bien "meilleure" que son père, ça je vous l’accorde volontiers.

    Pour le reste, [email protected] m’a devancé et vous met KO, et avec la manière en plus !

    Répondre
  2. Anonyme

    28/03/2010

    Donc selon notre tartuffe, 70 % des habitants des régions étaient heureux de leur président de Région et de leurs élus.

    Nous aurions donc eu avoir des assemblées régionales réélues dès le premier tour de ces élection, ce qui ne fut pas le ca,s dans certaines comme l’Île de France, ce fut la liste d’ opposition qui arriva en tête. Les salauds de citoyen n’ auraient ils rien compris ou auraient voulu faire peur à leurs dirigeants tant aimés.

    Que ce dernier qui est un fin analyste politique selon ses affirmations, m’explique ce fait car n’ ayant le temps dont il dispose et malgré les endroits où il prend ses informations, je fais confiance en sa totale probité.

    Grâce à cette mascarade d’ élection ou tous les arrangements les plus saugrenus permirent à certains élus socialistes de garder leur émoluments en baisant les babouches de la nouvelle fée verte, j’ ai nommé l’écologie qui elle ne sera pas interdite comme le fut l’absinthe et pourtant la première citée est bien plus nocive à la santé morale et physique des citoyens.

    Il fallait voir la nouvelle égérie des verts, la camarade Duflot roulait des mécaniques malgré ses misérables 14 % et pérorant comme une perruche devant un parterre de cacatoès énamourés.

     Lire ceci 🙁 Le front de gauche, lui, passe des alliances claires, s’engage avec ses alliés dans la gestion de villes ou de régions. Il est donc crédible comme partenaire) ; pourrait prêter à rire si cette affirmation était l’œuvre d’ un aspirant comique mais venant d’ un fervent adepte de rigidité culturelle tel que notre tartarin est pathétique. Pour ces derniers tous plus rouges les uns que les autres et dont l’idéologie a fait 150 millions de morts, me permet de douter sur le fait qu’ ils œuvrent pour notre bonheur et nôtre bien-être, mais plutôt pour leurs costumes Hugo-Boss et leurs pompes Christian Pellet . Il suffit pour en être persuadé de regarder la tenu du camarade  Melanchon, il n’ a jamais du porter un bleu de chauffe

    Pour terminer sur le nombre incalculables d’ égarements de nôtre amuseur local celle dernière remarque 🙁  entre le blaireau qui ne savait même pas qu’il y avait des élections, le militant nihiliste, le chômeur désabusé et le plagiste insouciant, qui peut déceler une logique des comportements) ; mon petit doigt me dit que dans le cas où ces élection régionales auraient été un plébiscite pour le sarkozisme avec une abstention toute aussi pléthorique, notre politologue maison en aurait tiré une autre conclusion mais là aussi je serais heureux qu’ il m’explique où peut on trouver des plagistes dans le Morvan. Pour les blaireaux, ils nous seraient d’ une grande utilité pour donner du travail à ce raseur qui a du temps en trop.

     

    Répondre
  3. Jaures

    28/03/2010

    Cher Homère au casque d’airain, vous répondez à des propos que je ne tiens pas. Relisez mon post et discutons ensuite.
    Comme je l’écris si vous retranchez les coûts de construction et d’entretien des lycées, la formation professionnelle et les transports qui relèvent des régions, il ne reste plus grand-chose. Si vous supprimez ces budgets, vous économiserez peut-être quelques dizaines d’euros d’impôts, mais vous n’aurez plus de lycées, plus de TER et, si vous travaillez encore, vous ne pourrez vous reclasser ni vous former.
    La belle affaire !

    Cher Philippe, je ne reconnais aucune valeur démocratique aux sondages. Cependant, ils existent et, en dehors de l’instauration d’une dictature, je ne vois pas comment on peut les interdire. Il vous faudra donc vivre avec, comme avec la pub, la star ac et la ligue 1.

    Ce sont les électeurs qui décident de rendre fréquentable le Front de Gauche et non le FN. Ceux-ci ont voté sans état d’âme pour les listes d’Union. Alors que si l’UMP s’alliait au FN, il perdrait dux fois ce qu’il gagnerait, les électeurs centristes, gaullistes et beaucoup de libéraux ne se reconnaissant pas dans une telle alliance.

    Par ailleurs, il ne vous sert à rien d’éructer contre tel ou tel dirigeant. Militez, faîtes valoir vos idées, soyez convainquant et vous serez efficace. Si vous prêchez dans le vide, peut-être est-ce simplement parce que vous vous trompez.

    Répondre
  4. IOSA

    28/03/2010

    Si Pagnol était là, il vous dirait que vous êtes tous des couillons à voter à Gauche et à droite comme des girouettes et que ceux qui depuis des années votent pour un seul parti  sont plus couillonné que les premiers.

    Alors sarkosy a eu une idée formidable…il a créé l’ UMPS le parti de tout les couillons autistes.

    IOSA

    Répondre
  5. Philippe

    27/03/2010

    [email protected],

    Ah! Mais j’oubliais, la superbe leçon de démocratie donnée par les socialistes lors de l’élection de leur 1ère secrétaire : avec bourrage des urnes, fraude sur des résultats "arrondis" dans certaines sections…

    Et c’est vrai qu’au pati socialiste, on ne se "fâche" pas, entre la pestouille du Poitou et la mégère Aubry, ni avec Strauss-Kahn, ni les éructations de leur "ami" le taliban vert Cohn-Bendit…Car dès qu’il s’agit de se partager le gâteau des avantages financiers et autres, liés au pouvoir, ils sont tous autour de la table!

    Répondre
  6. Philippe

    27/03/2010

    [email protected],

    Comme dirait le camarade Siniq, je ne suis point votre ami, et vous répondez toujours à côté de la plaque. La réponse est : quelle est l’utilité démocratique des sondages? Prouvez-la moi. Mais non, c’est impossible, car ceux-ci sont là pour manipuler et influencer, et une belle illustration c’est que vous les citez pour des paroles d’Evangile. Ils ne servent à rien sauf à coûter 1,3 million d’euros aux contribuables, car Sarkozy en commande pour faire sa politique en fonction de "l’opinion publique" (de gauche) et non en fonction du bien-commun national.

    Vous dites vous-même par vos propos que le FN n’est pour rien dans le désastre généralisé de la France (à commencer par les 1600 milliards cumulés de déficit public, ce qu’on appelle la "dette" de la France, et je ne parle pas de celles des conseils régionaux, des départements ou des communes gérées par vos potes socialistes ou assimilés). Je vous ferai grâce de parler de l’islamisation et de la montée des communautarismes, de l’insécurité, de la censure dans les médias ou d’autres sujets, je sais que vous aimez bien la posture de l’autruche.

    Le front de gauche crédible comme partenaire? Disons surtout que les tripatouillages font qu’avec 3 fois moins d’électeurs, les partis du système lui font plus de place que pour les nationaux qui, eux, n’ont pas la langue de bois et une pensée économique digne de la Corée du Nord. Cela s’appelle de l’escroquerie. Seule la vraie proportionnelle est un mode de scrutin démocratique.

    Car tous les partis, je dit bien tous, en investissant de l’argent, des énergies, et en encaissant des coups bas et des insultes (certains beaucoup plus que d’autres) désirent appliquer leurs idées, et avoir des responsabilités politiques. Seulement certains confisquent le pouvoir, je vous signale que l’attribution du financement public aux partis est faite en fonction de règles décidées par ceux qui sont déjà au pouvoir : ainsi, le Front national reçoit entre 5 et 10 fois moins que le PS ou l’UMP. Je ne parle même pas du temps de parole dans les médias, l’écart est encore beaucoup plus grand. Le front national n’a pas de députés? Et vous trouvez ça démocratique, alors qu’il y a quinze députés communistes avec beaucoup moins d’électeurs pour le PC? Ne donnez donc pas des leçons de démocratie aux autres, alors que vos conceptions sont comparables à celles de l’ex-URSS.

    Répondre
  7. HOMERE

    27/03/2010

    Oui,encore que le front de gauche est "présentable" alors que le FN le l’est pas,ou plutôt que tous se sont coalisés pour qu’il ne le fusse pas….et que lui même,arguant de ce fait,s’est recroquevillé  fermant la porte à toute opportunité politique.Personne ne peut nier les dispositions prises pour maintenir hors course le FN…c’est donc à ce parti qu’il appartient qu’il le le fusse plus…J’ai déjà dit celà !

    Ceci étant,on ne peut comparer le score des fronteurs de gauche avec les fronteurs de droite !ce qui accentue d’autant le problème !

    La nouvelle donne est constituée par l’importance des écolos/bobos/cocos dont on sait qu’il s’agit d’un conglomérat d’opinions aussi diverses qu’avariées….nous allons entendre bientôt le son du canon car,hormis les questions droits de l’hommisme et quelques balivernes sur l’égalité….ils ne sont d’accord sur rien et en substance sur l’économie…..parlez du peu !

    Jaurès qui manie maladroitement le sens et le contre sens,nous dit que les régions ne servent pas à grand chose et que c’est pour cette raison que les électeurs ont voté pour la gauche ! En fait cette élection sert énormément…..à critiquer la politique gouvernementale et présidentielle comme on peut le constater….c’est l’extrapolation de l’inutilité vers les horizons incertains !

    Perso je suis pour la diminution de 25 milliards d’euros sur les dotations de l’état aux régions puisqu’ils ne servent à rien….si ce n’est qu’à distribuer prébendes aux assos inféodées et faire vivre les barons dans leurs "fiefs"conquis sur les manants ! sonnez le cor, résonnez musettes !

    Comme la leçon n’a pas suffit,ils renouvellent leurs délires anti Sarko de manière à le faire élire pour 2012….certains vont jusqu’à exiger  (la gauche ne demande pas…elle exige) la démission du Président comme d’ailleurs le FN ! vous voyez bien que les  Régionales servent à quelque chose……c’est d’ailleurs pour celà que les électeurs ont voté pour la gauche et le FN ! CQFD !

     

    Répondre
  8. Jaures

    26/03/2010

    Ami Philippe, je ne suis pas un exégète de tous les sondages parus ces derniers temps mais, par contre, les résultats des élections sont définitifs. Les présidents de régions ont tous été reconduits sans difficulté.

    Sur le FN, il est patent que Le Pen n’a jamais souhaité gérer quoi que ce soit: les rares villes passés au FN ont été reconquises ou  le maire a quitté le parti après s’être faché avec son chef. Après plus de 25 ans que le FN est dans le paysage politique, il ne gère aucune collectivité, n’a aucun député, aucun projet d’alliance et, surtout, les 3/4 des français n’en veulent à aucun prix.

    Le front de gauche, lui, passe des alliances claires, s’engage avec ses alliés dans la gestion de villes ou de régions. Il est donc crédible comme partenaire.

    Interdire les sondages demanderait qu’on interdise également la presse et l’accès à internet. Votre idéal s’appelle la Chine.

    Répondre
  9. Philippe

    26/03/2010

    [email protected] : "un sondage a montré que plus de 70% des électeurs étaient satisfaits, etc.".

    Tiens, la dernière fois qu’il nous citait ce sondage, c’était 63%. Parions que dans une semaine ou deux, ce sera 80 ou 85%. On reconnaît là le statisticien nostalgique des méthodes soviétiques.

    Quant aux déclarations de Le Pen, ne vous en déplaîse, elles sont vraies. Un exemple, dans la région Rhône-Alpes, où vos précieux sondages donnaient 8% au FN (pour les plus élevés), il finit à 15,23%. Languedoc-Roussillon, 19,3% (les sondages donnaient 7,5%). Soit bien plus que vos amis staliniens du Front de gauche qui pourtant, tripatouillages et magouilles de l’entre-deux tours aidant, auront autant d’élus que le Front.

    Les sondages sont anti-démocratiques et devraient être interdits, ils sont là pour influencer les gens avant leur vote. C’est leur seule utilité et elle est otalement néfaste.Quant à ce mode de scrutin stupide (proportionnelle à 2 tours! Ca n’existe à ma connaissance qu’en France) avec des barres à 5% pour les fusions et 10% pour le maintien intégral d’une liste au second tour, il visait à éliminer uniquement le Front National et l’empêcher d’avoir des élus, personne ne peut dire que ce n’est pas vrai, puisque Raffarin en le concoctant avec ses amis en 2004 l’avait publiquement dit.

    Donc pari raté, et les élus nationaux seront là pour dénoncer les dérives socialo-écolo-communistes. Ils seront les empêcheurs de magouiller à rond et de balancer l’argent des contribuables par les fenêtres sans que cela se sache. Rappeler-vous récemment Hénin-Baumont où l’UMP laissait faire tout un système de détournement d’argent par la municipalité socialiste, seule Marine Le Pen  et les conseillers municipaux ont dénoncé cela pour que cela cesse, provoquant la démission du maire malhonnête.

    Répondre
  10. ozone

    26/03/2010

    La détte publique est une trés bonne affaire,surtout ces temps-cis,les banque pompent les ronds en menaçant de s’éffondrer,avec ces sous elles vont de pair avec la hausse de la bourse que provoque l’arrivée de toute cette "liquidité",elles rendent plus ou moins l’argent avec peu d’intérets a la clef,en attendant,la crise creuse tous les déficits et "achétent" la détte des états avec des intérets mirobolants et l’aide de leurs agences de notation.

    Par ici le lapin…Et hop….Rien dans la main,tout dans les poches…

    Répondre
  11. sas

    26/03/2010

    A jaures …décidément l autisme n’est pas la principale qualité de L UMP……

    Si la gôoôô^che etait le miracle et l avenir de la France ????? avec le retour au forcep de Becassine que l on veut nous =vendre pour femme d ETAT et qui en fait est tout aussi responsable ainsi que le baron de mes 2 villiers….. avec leurs arméees insanes de hauts fonctionaires, de la mort de 50 personnes  en VENDEE et  POITOU CHARENTE…… (constante chez ces "enfoirés d humanistes"…de laisser crever les profanes jeunes ou vieux à PARIS lors de la canicule par exemple…) 

    Si donc la gauche et son idiote est l avenir de la france……je veux bien me faire moine …

    et de suite

    Ni gauche ni droite …..UMPS c’est du caca chien…..faut virer ces clans affairistes et maçon de suite.

    Jean marie me parait le mieux placer pour cet oeuvre de salut public.

    le message sera clair…..et les méchants vont devoir courrir.

    sas qui le souhaite.

    NB/ d autant plus utile qu il en est finni de l europe….du pillage , du racket et des privilèges CLANIQUES;

    Répondre
  12. Jaures

    25/03/2010

    Si 80% des Français n’ont voté ni pour le PS ni pour l’UMP, combien n’ont pas voté pour le FN ?
    Si les  leaders de l’UMP ont indubitablement fait preuve d’un autisme caporalisé, que dire de J.Marie Le Pen assurant que le FN est le grand vainqueur de ce scrutin (ce qu’il proclame depuis 1983) alors qu’il perd des élus, que son influence se réduit à 4 régions (seules celles -ci n’ont pas un socialiste élu avec plus de 50% des suffrages) et qu’il a profité à plein de l’abstention.

    Le PS retrouvant ses élus, ce sont les écolos qui peuvent se targuer d’un réel progrès.

    Quant à l’abstention, personne n’est capable de l’analyser: entre le blaireau qui ne savait même pas qu’il y avait des élections, le militant nihiliste, le chômeur désabusé et le plagiste insouciant, qui peut déceler une logique des comportements ?

    Beaucoup pensaient (y compris parmi les votants) que ce scrutin aurait peu d’influence sur leur quotidien, ils n’avaient pas tort: une fois financés les lycées, les transports et la formation, les régions ne disposent  pratiquement plus de ressources. Celles-ci plafonnent à environ 25 milliards. Pas de quoi relancer l’économie.

    Certains se sont donné beaucoup de mal pour noircir le bilan des régions. Pour rien. Un sondage a montré que plus de 70% des électeurs étaient satisfaits du travail de leur président de région, qu’ils ont d’ailleurs tous réélus.

    "Les dossiers noirs des régions" vont finir au pilon.

    Répondre
  13. sas

    25/03/2010

    Dans la ripoublik des manches à couilles….on s ‘affaire….

    …..pendant que la FRANCE titanic sombre et rejoint inexorablement GRECE et PORTUGAL…….avant L ESPAGNE et l ITALIE …..dans les tréfonds des faillites et des economies frauduleuse socialistes…..

    …..le senat "travaille" : Les sénateurs votent la suspension de la commercialisation des biberons au Bisphenol A…..

    …..plutôt rassurant que nos avenirs soient dans ces mains là….hein…

    SAS

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)