Régionales : une étoile scintille

Régionales : une étoile scintille

CVkpukRW4AED7-C

Entre le brouhaha des événements terroristes, le prêche climatique hollandais, l’aumône verte corollaire faite à l’Afrique et le détournement de la campagne par  le grand paniqué Valls contre le Front national, il est un sage à l’allure de revenant qui éclaire le panorama politique avec des mots et des images cinglantes. Partisan naguère égaré dans des ministères de circonstance, orateur peu charismatique à l’accent sifflotant, prophète inaudible, Philippe de Villiers fait un retour stupéfiant dans l’arène littéraire et médiatique. Le fondateur du Puy-du-Fou a quitté pour un temps les lices vendéennes pour les scènes parisiennes et manie l’estoc rhétorique avec une précision et une subtilité toutes nouvelles qui font mouche. Le succès de son livre est à comparer avec les divers « flops » des ouvrages publiés par des hommes (et femmes) politiques, dont le dernier, celui de Cambadélis s’est vendu à moins de 350 exemplaires ! On se demande bien pourquoi ils les écrivent, si tant est que ce soit eux les véritables auteurs ?…

Lors d’une interview radio, interrogé sur la candidate Marion Maréchal le Pen, il déclare tout de go « Si Marion Maréchal Le Pen était dans ma région, je serais content de voter pour elle ! » Et il ajoute à son endroit « c’est une étoile qui scintille, brillante, intelligente et vive ». C’est peu dire qu’il s’agit d’un énorme compliment et encouragement de la part d’un homme qui vient nous dire « ce qu’il a vu » en politique et sur ses bas-côtés.

Si l’on veut bien écarter tout sentiment partisan qui dévoierait l’opinion, cette appréciation est hautement justifiée par les faits. Elue députée à 23 ans, elle a fait montre  lors des interventions à l’assemblée, des débats et des interviews, d’une remarquable maitrise des mots et d’une étonnante culture politique qui renvoie les vieux briscards à leur maroquins parcheminés et leurs éléments de langage rongés par un usage abusif.

Dans la campagne pour les régionales, les mêmes professionnels de la politique et affidés  ne manquent pas de fustiger son âge et son inexpérience pour prétendre présider à la gouvernance d’une région. Quand ils sont à court d’argument, ils évoquent la catastrophe d’une sortie de l’Euro, de la fermeture des frontières et autres exhortions alarmistes, comme si les régions allaient frapper monnaie, reconstruire des octrois et instaurer le concordat ! N’en déplaise aux alarmistes, la démocratie a besoin d’un sérieux ravalement, et les candidatures nouvelles sont rafraichissantes. En effet, selon les données, le profil type des postulants à la présidence est « Un homme blanc ( sauf dans les régions d’outre-mer !) âgé de plus de cinquante ans, conseiller sortant et parlementaire ». La parité tant évoquée et exigée au long des listes est maltraitée, et l’investissement de têtes nouvelles est rarissime et contestée par les apparatchiks.

Pour preuve, dans l’hexagone le PS, l’alliance Républicains-UDI n’ont désigné que 5 femmes têtes de liste. Et comme homme neuf, seul Dominique Reynié (voir papier précédent) investi par la droite, fait figure de pionnier sinon de  conquérant de l’impossible.

Alors, Marion, une nouvelle étoile scintillante ou bien une belle et éphémère comète qui va seulement frôler la planète régionale ?

Henri Gizardin
http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

Partager cette publication

Comments (9)

  • PIGIS Yves Répondre

    Il faut sortir de la démocratie représentative et gouverner avec le peuple et non contre le peuple !
    L’exemple de la Suisse est un exemple à suivre, il faut redéfinir les consultations par référendums sur les mêmes bases, qu’il soient municipaux régionaux ou nationaux.
    Tout doit être fait par le peuple et pour le peuple !

    08/12/2015 à 2 h 43 min
  • vozuti Répondre

    Il est intéressant de noter que ceux qui ont le moins voté pour le fn sont les retraités ,les bretons et les hauts salaires,18% dans les 3 cas.
    Les bretons sont peu confrontés à l’immigration,les hauts salaires sont peu confrontés aux difficultés économiques et les retraités ont du mal a changer leurs habitudes (ceux qui n’ont pas gardé un style de vie actif).
    Par contre les actifs qui sont confrontés à la fois à l’immigration et aux difficultés économiques ont voté fn de manière écrasante (bien plus de 50%).
    Cette statistique répond à la question « pourquoi des gens continuent-t-ils a voter umps malgré une politique catastrophique ? »
    La réponse est que les électeurs umps représente la frange endormie de la population, qui n’a pas encore décidé de se remettre en question.

    07/12/2015 à 16 h 14 min
    • Jaures Répondre

      Cela a toujours été le cas pour les votes extrêmes.
      Autrefois, du temps de sa splendeur, le PCF disait représenter « les forces vives de la nation » justement parce que son électorat était jeune et majoritairement ouvrier.

      07/12/2015 à 21 h 22 min
      • vozuti Répondre

        Ce qui est extrême actuellement en France c’est l’immigration et les impôts… ce qui prouve que les retraités peuvent aussi avoir un vote extrême.

        08/12/2015 à 2 h 15 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    une chose est tout aussi certaine :

     » Sarkozy est … cramé  » …

    … au suivant de ces petits messieurs

    07/12/2015 à 13 h 22 min
  • Claude Roland Répondre

    C’est la panique, certes, et l’explosion des fantasmes sur le FN. Ce serait la fin du monde, la cause de la fonte des banquises, le retour des nazis, l’invasion extraterrestre, etc. On nage en plein délirium trémens. Etre patriote serait diabolique !
    Marion est certes plus amène que Marine trop entâchée par son père. Elle est bien conseillée aussi par Me Collard qui est loin d’être idiot et tordu. Je vois mieux Marion à la tête du pays que Marine, mais bon. Les régionales ne sont pas les présidentielles.
    Cela dit, le talon d’Achille du FN est l’économie. Comme le dit Ménard, le FN ferait mieux de s’allier avec des gens qui pensent dans le même sens (UPR, Debout la France, etc;) pour arrondir ses angles. En tous cas, le FN a compris qu’il faut soutenir les PME/TPE, le vrai moteur économique d’un pays.
    Que penser des autres partis qui se disent patriotes mais qui coulent notre pays depuis 30 ans ?

    07/12/2015 à 13 h 16 min
    • Jaures Répondre

       » En tous cas, le FN a compris qu’il faut soutenir les PME/TPE, le vrai moteur économique d’un pays ».
      Ah bon ??
      Vous pensez donc que les TPE supporteraient facilement une augmentation générale de 200€ de tous les salaires jusqu’à 1500€ et leur indexation sur les prix ?
      C’est étonnant de lire cela sur un site libéral.
      Quant à Marion, nous aurons l’occasion d’en reparler notamment en ressortant ses propos tenus récemment sur « Radio Courtoisie ».

      07/12/2015 à 14 h 00 min
  • RT Répondre

    « Quand ils sont à court d’argument, ils évoquent la catastrophe d’une sortie de l’Euro, de la fermeture des frontières et autres exhortions alarmistes, comme si les régions allaient frapper monnaie, reconstruire des octrois et instaurer le concordat ! »

    Même pas !

    Hier soir à la télé, ils ânonnaient tous, journaleux comme politiqueux: « planning familial », « planning familial » « planning familial »….

    Se croyaient encore dans les années 70, tout juste s’ils ont pas pleuré sur le pantalon patte d’eph, les chevelus-moustachus et les meubles en plastique orange.

    Tous des vieux arriérés et réacs ridicules face à la jeunesse lucide de Marion.

    07/12/2015 à 11 h 25 min
  • lauranceau Répondre

    Je crois que ce qu’il faut surtout retenir du dernier scrutin, c’est que plus d’un français sur deux ne fait plus confiance dans la république représentative pour assurer sa prospérité et sa sécurité.
    Il est grand temps de faire évoluer cette forme de gouvernement vers un tiers de représentation et deux tiers de participation.
    Ce qui veut dire en un mot réduire le Parlement à deux députés par département et un sénateur par région.
    Suppression de tous les Comités théodules , Instances dites supérieures et autres pseudo Haut -Conseil bidon.
    Revenir aux Principes fondamentaux de la Démocratie : Liberté, Sécurité, Propriété.
    Et laisser tout le reste aux bonimenteurs de foire!

    07/12/2015 à 11 h 07 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: