Régionales : le spleen du MPF

Posté le février 18, 2010, 12:00
49 secs


Les listes d’union de la majorité présidentielle ne font pas que des heureux : de nombreux élus et militants UMP se sont plaints de voir de si nombreuses places éligibles laissées à des partis
alliés, surtout dans la perspectives d’élections où ces places éligibles sont comptées…
Mais du côté du MPF, c’est une véritable grogne : trois fois moins de places éligibles que ce qu’avait demandé Philippe de Villiers. Les élus locaux du MPF annoncent donc pour
certains qu’ils ne soutiendront pas la liste de la majorité présidentielle dans leur département, comme le montre les témoignages cités par le Salon
Beige
.

A l’opposé, côté gauche, tout le monde est satisfait : Jean-Louis Borloo qui a su placer son parti radical, Jean-Marie Bockel, Eric Besson se
félicitent de la pratique de l’ouverture. Quand au Nouveau centre, il a récupère de nombreuses places alors que les sondages lui donnaient à peine 5% des voix !

Morale des élections : ce qui compte ce n’est pas d’avoir des électeurs, c’est d’être à gauche du président.
Deuxième morale des élections : avec une victoire annoncée de la gauche et une grande partie des places éligibles de la majorité donnée à des personnes de gauche, qui restera-t-il en région pour
représenter la droite ?