Remaniement ministériel et écologie

Remaniement ministériel et écologie

Les supputations et hypothèses sur le remaniement ministériel s’usent de débats circulaires qui se réaniment mollement lorsque les prétendus-prétendants se prennent un pieds dans les tapis mouvants de l’actualité médiatique… Et l’on passe vite au suivant dont on scrute, qui la coiffure, qui les bijoux, qui les petites phrases antérieures pour bousculer l’image potentielle de premier-ministrable.

A ce jeu de Monopoly politique qui enchante la presse et illustre ses unes à défaut d’éclairer les autres, tout le monde peut s’inscrire et jouer. C’est la grande braderie d’Automne de démocratie participative. Bien-entendu chaque postulant se drape dans une humble modestie et convient, avec le nez oscillant, que seul le Président qui-ne-s’en-est-jamais-entretenu-avec-lui, est le seul décideur. Merci de la précieuse confidence!

Le brouhaha médiatique et les propos de couloirs qui échappent au citoyen moyen génèrent une folle dépense d’énergie. Ajoutée aux deux mois de turbulences publiques qui ont durablement pollué l’atmosphère, elle va obliger le ministre de l’Écologie à faire procéder à une purification profonde de notre environnement et régénérer l’oxygène qui manque douloureusement à nos poumons…

Était-ce ce que désirait Nicolas Sarkozy en annonçant six mois à l’avance ce remaniement qui, depuis, fait tourner les esprits et les rotatives comme jamais?

Henri Gizardin

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • AB Répondre

    Merci pour l’article; mais après l’avoir lu on ne saitt rien de plus. Etait-il donc vraiment utile? AB

    09/11/2010 à 4 h 27 min
  • sas Répondre

    bla,blab;bla…blab,bla…

    en vérité…

    Les faiseurs de fortunes ont pris le pouvoir en France

    Travailler c’est trop dur pour les hommes politiques

    Quelle république pourrie ! Quelle opacité dans les véritables raisons qui poussent les hommes politiques vers les strapontins du pouvoir ! On va voir qu’une bonne part des leaders de droite qui nous gouvernent, ou bien, n’ont jamais connu le besoin de travailler pour vivre ou bien sont issus du milieu des finances et des affaires. Les réalités d’une société basée sur le travail salarié leur échappent donc complètement.

    Il y a d’abord ceux qui, étrangement, n’ont jamais connu le monde du travail mais se sont bâtis un destin au sein du cabinet de leur mentor.

    C’est le cas de Brice Hortefeux (CLIC ICI), fils de banquier, qui devient à l’âge 25 ans, juste après des études de droit, directeur de cabinet du maire de Neuilly, Nicolas Sarkozy.

    Même chose pour François Fillon (CLIC ICI), dont le premier boulot à 22 ans fut assistant parlementaire d’un député, Joël Letheul.

    Il y a encore Christian Estrosi (CLIC ICI), passé d’une carrière de pilote de moto aux petits papiers de Jacques Médecin, le controversé maire de Nice.

    Et voler, c’est très haut..

    Dans un article récent (CLIC ICI), je vous parlais de Jean-François Copé et de sa rémunération d’au moins 36.000€ mensuels résultant du cumul de mandats électoraux importants et d’une fonction d’avocat d’affaire. 36.000€ par mois, c’est dix fois le salaire d’un cadre moyen ou d’un kiné.

    Mais il y a aussi le passé professionnel de certains dirigeants actuels qui tranche avec leur souci de l’intérêt général si fréquemment affiché.

    Nicolas Sarkozy, avocat d’affaire

    Christiane Lagarde, avocat d’affaire

    Eric Woerth, expert-comptable

    Jean-François Copé, avocat d’affaire

    Xavier Bertrand, assureur

    Malgré les lavages de cerveau de certains JT, malgré les plans com’, malgré les déclarations d’intentions généreuses et rassembleuses, il faut tout de même en convenir : nous sommes dirigés par des dilettantes qui n’ont jamais connu le monde du travail et des gens très fortunés issus du monde de la finance et des affaires.

    Dans la vidéo de 1981, ci-dessous regardez comment Sarkozy, Hortefeux et Raoult font la claque pour Chirac en se déclarant au service de tous les jeunes…

    VOIR LA VIDEO : http://www.ina.fr/economie-et-socie

    Même Jean-Louis Borloo

    Et puis, il y a le cas de Jean-Louis Borloo. Mediapart consacre un article (CLIC ICI) fort bien documenté sur son parcours professionnel d’avocat d’affaires. Alors que toute une campagne de com’ nous le présente comme « social », proche des gens, la réalité est toute autre.

    Jean-Louis Borloo est un avocat d’affaire lui aussi, avec un passé « sulfureux ». Avant de faire de la politique, il s’est spécialisé dans les faillites et proposait à ses clients des reprises d’entreprises en faillite pour un franc symbolique. Le système est simple mais demande du doigté. Le repreneur se retrouve propriétaire du patrimoine de l’entreprise (immeubles, machines) qui servira de garantie à un prêt bancaire pour payer les dettes de l’entreprise qui tourne tant bien que mal après licenciement d’une partie du personnel. Cela se poursuit jusqu’au remboursement de la dette qui donne une valeur à l’entreprise et peut être ainsi revendue… Pour cela, on s’alloue la bienveillance des administratreurs judiciaires dans une sorte « d’intéressement » financier aux conditions douteuses.

    Ce système mis en place par Jean-Louis Borloo a bénéficié à de grandes fortunes françaises : François Pinault, Vincent Bolloré, Bernard Tapie. Jean-Louis Borloo, va même obtenir l’effacement de dettes fiscales pour certains de ses clients auprès du ministre du budget de l’époque : Nicolas Sarkozy…

    Grâce à l’efficacité de ce système, le cabinet de Jean-Louis Borloo frôle les 20 millions de francs de chiffre d’affaire annuel et emploie 50 personnes.

    On le voit dans une vidéo où il accompagne Bernard Tapie à une conférence auprès des étudiants de l’Institut Supérieur des Affaires.

    VOIR LA VIDEO : http://www.ina.fr/video/I09161701/b

    La démocratie confisquée

    La situation n’est certainement guère meilleure chez les centristes, à l’extrême-droite ou au parti socialiste puisque des personnalités de ces trois pôles de la vie politique collaborent au système Sarkozy soit ouvertement, soit dans l’ombre.

    Comment peut-on espérer une seconde que ces gens aient la capacité à se mettre à la place du peuple puisqu’ils n’en ont jamais connu les souffrances ?

    Le peuple en bave à cause de leurs combines et de leurs jeux de pouvoirs. Le danger est qu’une oligarchie est en train de se mettre en place pour longtemps, remettant en cause les équilibres démocratiques. Au piston de l’extraction sociale et des protecteurs bien en cour, s’ajoute l’arrivisme des faiseurs de fortune, ceux qui conseillent les puissances financières et se font une place au soleil avant de cumuler mandats électifs et fonctions de prestige, des positions clés qui en font les égaux de ceux qu’ils servaient habilement, devenus pour longtemps leurs obligés.

    sas excellent texte,non de moi, mais qui reflète aussi ma penséé et mon analyse…

    08/11/2010 à 13 h 01 min
  • Gérard Répondre

    Remaniement ? … avez-vous dit  ?

    Je m’en f…   de m’en f …    tellement je m’en f…    !

    07/11/2010 à 14 h 19 min
  • avatar67 Répondre

    Ilsuffit de reduireIl suffit de réduire le nombre de ministre avec 2à3 réajustement et au travail le nombre de ministre avec 2à3 reajustement et au travail

    06/11/2010 à 19 h 55 min
  • Pierre Répondre

    Remaniement ministeriel, il y aura sans doute mais l’UMP persiste et signe avec sa politique socialo-immigrationiste caviar, soutenue officieusement par l’autre partie de gauche caviar (= PS-PC-VERTS).  Ils programment et votent souvent ensemble dans les assemblees communales, departementales, regionales, etc. et le bilan y est catastrophique.

    L’UMP fait beaucoup de "com", histoire d’essayer de tromper a nouveau nos compatriotes mais le bilan est catastrophique: immigration incontrollee, discrimination "positive", islamisation, impots qui continuent a monter, insecurite qui explose, protection sociale en faillite, etc.  L"UMP-PS-PC-VERTs fait de nous malheureusement le leader europeen inconteste dans beaucoup de ces tristes domaines!

    05/11/2010 à 11 h 33 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: