Réponse à Guy Millière sur le FN

Réponse à Guy Millière sur le FN

L’article de Guy Millière dans le n° 937 reflète une position typiquement politiquement correcte – celle que nous martèlent depuis des années la gauche et la fausse droite représentée par l’UMP, partis à tendance hégémoniste.

Non, le FN n’est pas marxiste, ni xénophobe, accusation caractéristique de ceux qui, pour éliminer un concurrent, utilisent cet anathème facile.

Le FN est, tout simplement, un parti qui aime la France et les Français, comme le dit si bien Serge Douplitzky dans le même numéro des « 4 Vérités ».

Les autres partis, UMP, PS, qui dirigent la France depuis tant d’années sont internationalistes et mondialistes. Ils ne rêvent que d’Europe et du reste du monde (Sarkozy n’avait-il pas promu la discrimination « positive » ?).

Les accords de l’OMC ont détruit notre industrie et les traités de Maastricht et Schengen ont ouvert nos frontières à une immigration sans limite, à toutes sortes de trafics (drogue, armes, etc.). Rétablir un contrôle à nos frontières est une question de survie de notre nation. Les frontières, caractéristique d’un État souverain, ont toujours existé, ce qui n’empêchait pas un commerce international fructueux en fonction des besoins du pays importateur, et non pas pour la seule satisfaction des consommateurs, en se pliant à une concurrence déloyale.

Le mondialisme a été promu par des partisans de la suppression des nations, par des financiers occultes pour accroître leurs bénéfices en se souciant comme d’une guigne de la survie des nations qui ne se protègent plus de cette concurrence.

L’UE est, à l’image de ce mondialisme, sans limite (voir la Bulgarie, la Roumanie, et maintenant peut-être l’Ukraine et la Turquie ?).

Elle ne nous a apporté que du chômage et une immigration non contrôlée, en provenance de pays de cultures étrangères à la nôtre, et qui ne fait que peser sur les comptes sociaux et notre sécurité.

Que certaines prises de position du FN sur la question de l’âge de départ à la retraite ou sur l’augmentation des bas salaires, sous l’influence de Florian Philippot, soient contestables, cela n’en fait pas, pour autant, un parti de gauche marxiste – à moins que, dans la conception de M. Millière, défendre les intérêts des Français soit une idée de gauche (quid, alors, de l’Internationale socialiste ?). Mais comment expliquer, dans ce cas, que l’UMP qui n’a cessé de coller aux idées du PS soit encore considéré comme un parti de droite (voir la composition du gouvernement Fillon avec son « ouverture ») ?

Comme le dit M. Douplitzky, voter UMPS, c’est continuer le voyage actuel vers l’abîme !

Patrick Joly

Partager cette publication

(32) Commentaires

  • HOMERE Répondre

    Bien sûr Jaurès les planqués qui planquent leur pognon outdoor sont antifrancs au même titre que les autres qui vendent le pays aux plus offrant…ainsi les patrons voyous (ceux qui se graissent sur l’entreprise alors qu’ils sont incompétents) sont antifrancs. Kron et Tchuruk sont de celà…Messier et Tapie par exemple….
    Ceux qui font le lit de l’immigration au prétexte que les importés sauront qui il doivent remercier,sont des antifrancs.
    On remarquera que les cas peuvent être croisés….(façon de parler)
    Les activistes qui ont hâte de voir disparaître notre culture et notre patrie sont également des antifrancs.
    Ce n’est pas simplement une marotte personnelle mais une réalité tragique…qui va finir tragiquement….
    Vous ne sentez pas Jaurès le vent mauvais qui se lève et qui va mettre notre pays dans l’abîme ?
    Vous seriez bien le seul…..

    23/05/2014 à 16 h 57 min
  • druant philippe Répondre

    He oui, Jaures, les insultes proférées à cette époque à l’ endroit des étrangers étaient malgré leur brutalité, parfaitement justifiées : elles étaient la réaction épidermique de locaux qui se voyaien,t mis en concurrence sur leur propre territoire par des immigrés .
    Gageons que si la situation était inversée et que les FRançais
    envahissaient divers pays , ils subiraient le même rejet que les immigrés et ceci est normal .
    Tout peuple a un solide fond de racisme et de misoxénie ,
    preuve de l’ existence d’ un instinct de conservation en bon état de marche : je sais , un gauchiste mondialiste ne peut comprendre cela !

    02/05/2014 à 12 h 59 min
    • Jaures Répondre

      M Druant, il est vrai que l’on se méfie toujours de l’étranger. Autrefois, c’était celui qui venait du village voisin qui était indésirable. Réaction épidermique, dîtes-vous. C’est exacte. Mais doit-on en rester à l’épiderme ? Quand je vois emménager un nouveau voisin, mon épiderme m’incite à la méfiance mais ma raison m’amène à lui tendre la main et à me présenter. Essayons de dépasser nos instincts reptiliens qui conduisent au racisme et à la misoxénie. L’instinct de conservation ne doivent pas conduire aux peurs irrationnelles comme le montrait Pyrrhon aux marins effrayés par leurs propres histoires de monstres mythiques quand les porcs sur le pont mangeaient en toute insouciance.

      02/05/2014 à 17 h 06 min
  • HOMERE Répondre

    Dire que des français aiment la France,revient à dire que d’autres,ne l’aiment pas…et c’est ethnologiquement vrai puisque la plupart des immigrés avouent être dans ce cas,comme d’ailleurs plusieurs « intellos » gauchiques ou autres importés brandissant ci là drapeaux algériens tunisiens ou marocains.Nos ex colonisés n’aiment pas la France sauf pour les aides toujours bienvenues (l’argent n’a pas d’odeur)
    En élargissant le concept,on pourrait classer les « français » en deux catégories :
    ceux qui aiment la France par leurs manifestations et leurs attitudes nationalistes,
    ceux qui n’aiment pas la France par leurs manifestations hostiles et leurs attitudes anti nationalistes…..
    Dès lors il est évident que les premiers sont français et les autres anti français que l’on désignera comme « Antifrancs:
    Par exemple,les Verts sont antifrancs (Placé,Cohn Bendit,Duflot,Mamère….) les sportifs (Nasri,Ribéry,Evra,Tsonga….les journalistes (Demorand,Pulvar,Apathie,Bourdin…..) les thinks thanks (Terra Nova…) ou les sectes comme le Francs Maçons….
    Le fait de déclarer que la France est raciste ou colonialiste classe automatiquement la personne comme « antifranc » avec les relents nauséabonds que supposent ces déclarations……aussi discrminatoires et stigmatisantes.
    Bien entendu,les antifrancs sont racistes,xénophobes et la Loi idoine s’appliquera à ces dérives inadmissibles….

    02/05/2014 à 12 h 57 min
    • Jaures Répondre

      Homère, soyons francs, pour vous n’est pas Français celui qui ne partage pas vos opinions.
      Car, curieusement, dans votre listing, vous ne comptez pas ceux qui partent de France pour planquer leur pécule ou échapper à l’impôt. Comme si rester en France et y faire valoir ses idées, même contestables, était moins patriote que de fuir pour garder le magot.

      02/05/2014 à 16 h 38 min
      • HansImSchnoggeLoch Répondre

        Rectification:
        Ceux qui partent Jaures, le font non pour échapper à la France mais bien aux crocs vénimeux des reptiles socialistes.
        Il y a là une nuance qui semble vous échapper.
        Quand il s’agit du fric Jaures, le patriotisme a soudain tous ses attraits qu’il n’a pas chez vous dans tous les autres cas.
        Sacré pharisen va!

        04/05/2014 à 20 h 33 min
  • BRENUS Répondre

    La litanie des anti FN reprend, notamment sur le projet économique de ce parti. Je ne parle même pas de l’infâme qui devrait réserver ses cogitations sur les sites de son bord . Bien sur que cela fait peur de devoir envisager une dévaluation réelle ou masquée de 25% par exemple et que, de ce fait, ceux qui n’ont rien a proposer pour sortir de la nase se mettent a hurler au charron. Mais que croyez vous donc sur notre capacité a rester dans une monnaie qui ne vaut que pour l’Allemagne et ses identiques? Nous sommes comme les clients d’un grand restaurant n’ayant pas l’argent pour payer la note et nous efforçons de la faire avaler par d’autres. On peut continuer à dépenser beaucoup plus que nos capacités nous le permettent (tant que les « cautions » ne se dégagent pas) Ou alors accepter une demande sournoise émanant des milIeux européens (et relayée chez nous) qui ne sont font pas d’illusion sur notre capacité de remboursement et avancent de faire taxer (en plus du reste) tout le patrimoine français pour remplir le vase que l’on nous tend. Ceux qui vivent largement de revenus pompés sur la bête sans rien déclarer par ailleurs s’en réjouiront car la note sera pour les autres. Une spoliation en règle au profit des parasites de tous poils.

    30/04/2014 à 17 h 52 min
    • Jaures Répondre

      Dévaluer n’est pas interdit. Cela a déjà été fait en France. Cela a-t-il résolu les problèmes ?
      Et expliquez-moi comment on peut à la fois dévaluer et augmenter les salaires, nationaliser, réduire l’âge de départ à la retraite, instaurer un salaire parental tout en réduisant la dette et développer l’industrie,…
      Qui ne souscrirait pas à un tel miracle ?

      01/05/2014 à 20 h 54 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        très lucide @ Jaurès … pour une fois …( vous pourriez être un syndic-baby de Nicole Notta ) … mais, cependant, vous croyez posséder la recette miracle , l’élixir de Bonheur, le Filtre d’Amour Universel … vous ne devriez pas croire qu’on arrive au bonheur, sans efforts ou sans talents et vous devriez vous persuader que celui ci [ le bonheur ] n’est pas une chose qui est due  » naturellement  » à l’homme mais, plus raisonnablement vous faire à cette idée triviale que l’homme doit le mériter …

        02/05/2014 à 16 h 56 min
        • Jaures Répondre

          Ce qui se mérite, c’est le confort et le bien être acquis par le travail. Mais qui peut dire à quoi tient le bonheur ? Vous n’avez en rien à me persuader de ce dont je suis déjà convaincu. J’essaye en la matière de garder les pieds sur terre en pensant avec Sénèque que le grand bonheur est de ne pas avoir de malheurs.

          04/05/2014 à 13 h 35 min
          • HansImSchnoggeLoch

            Jaures: Ce qui se mérite, c’est le confort et le bien être acquis par le travail.
            Je ne suis pas sûr si ce cas peut s’appliquer à vous car vous travaillez surtout aux 4V.

            04/05/2014 à 20 h 45 min
      • HansImSchnoggeLoch Répondre

        Dévaluer est l’arme ultime du faible, la France a souvent été dans ce cas ces dernières années, Jaures.
        Les lésés de ces opérations sont toujours les épargnants. De ce fait épargner en France est une opération risquée et de haut voltige.
        Quand n’a qu’un 10 comme atout lors d’un match de belote, il vaut mieux le claquer préemptivement sur la table plutôt que de le laisser crever dans la main.

        03/05/2014 à 10 h 12 min
  • druant philippe Répondre

    GM est un mondialiste pur jus, c’est-à-dire un ennemi de la France !
    Pas étonnant que Jaures le suive dans son appréciation de l’ immigration .
    Si l’ immigration a toujours existé , il n’en demeure pas moins qu’ elle n’ a jamais été aussi nombreuse (en millions ) et d ‘ aussi mauvaise qualité (Africains et mahométans) : qu’ on ne me dise pas que ces gens ont contribué en quoi que ce soit à la construction de ce pays .
    Leur main – d’oeuvre n’ est pas connue pour être de grande qualité sans compter qu’ ils ne sont guère fiables .
    La meilleure façon de réguler l’ immigration serait la pratique de la remigration moyennant conclusion de traités idoines entre pays concernés .

    30/04/2014 à 16 h 24 min
    • Jaures Répondre

      Votre litanie sur les immigrés d’Afrique est exactement la même qui était développée autrefois sur les Belges, les Polonais, les Italiens et les Portugais. Je ne vous rappellerai pas ici (ce serait sans doute et justement censuré) les élégants sobriquets dont on affublait ces immigrés d’alors dont on devait également compter sur les doigts d’une main ceux qui avaient une qualification.

      01/05/2014 à 14 h 11 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Jaures: « L’Allemagne est également membre de l’OMC et n’est pas confrontée aux mêmes problèmes »
    Ah oui, c’est bien la première fois que vous admettez cela. Peut-être que la trop forte dose de socialisme à la française y est tout de même pour quelque chose.

    30/04/2014 à 14 h 32 min
    • Jaures Répondre

      Où avez-vous lu que je niais que la France est confrontée à des problèmes industriels ?
      Les Allemands n’ont pas forcément les mêmes problèmes que la France, mais ils en ont de tout aussi funestes (démographie, pauvreté, précarité,…).

      01/05/2014 à 14 h 05 min
      • HansImSchnoggeLoch Répondre

        Vous avez le verbe variable, consultez vos grimoires..
        Les problèmes industriels de la France sont liés à l’excès de socialisme à la française. Vous en êtes un ardent promoteur sur ce site.
        Le comble c’est qu’ensuite vous osez vous plaindre pour les conséquence.

        01/05/2014 à 19 h 21 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

           » les hommes chérissent les causes, dont ils déplorent les effets  » ( Bossuet )

          02/05/2014 à 16 h 57 min
          • HansImSchnoggeLoch

            Merci Quinctius vous avez mis le point final sur le i.
            Les conséquence prennent un ‘s’, désolé pour le lapsus.

            04/05/2014 à 20 h 36 min
        • Jaures Répondre

          Vous dîtes toujours que je me contredit sans jamais rapporter les propos contraires que j’aurais tenus.
          « Les paroles en l’air,
          ça me sidère,
          ça me scie »

          04/05/2014 à 21 h 10 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    tout le monde des lecteurs des  » 4 V²  » sait, s’il fait appel à sa Raison, que Monsieur Guy Millière roule pour la  » finance internationale  » ou  » apatride  » … de sorte que même certaines de ses prises de position qui séduisent certains, sont marquées de ce fer de la suspicion … ce n’est pas à proprement dire un journaliste, mais un lobbyiste ( assez maladroit, faut il le souligner ) certainement !

    30/04/2014 à 13 h 18 min
  • HOMERE Répondre

    On peut estimer que le programme des Fronts (Gauche et National) sont identiques sur les questions économiques à des nuances près.Seule la question de l’immigration fait différence essentielle et aussi les aides comme l’AME fustigée aussi par l’UMP ou les questions sociétales…
    A savoir si on classe le FN à droite,là la réponse est clairement NON……pas marxiste certes,mais pas à droite.

    30/04/2014 à 10 h 42 min
  • Jaures Répondre

    Bien que en désaccord sur de nombreux, Millière et moi nous rejoignons sur certaines condamnation communes notamment celles de l’antisémitisme, de Poutine ou du FN.
    En ce qui concerne l’analyse économique du programme du FN, il n’en est pas dit grand chose en cet article. Pourtant, Millière n’a pas tort, même si cela pourrait évidemment être affiné, de le qualifier de marxiste tant ses points communs avec le programme du front de Gauche sont nombreux (nationalisations, augmentation générale des salaires, dégel du point d’indice, contrôle administratif de certains prix, retour de la retraite à 60 ans…).
    Pour le reste, Millière a également raison de souligner que le discours du FN s’appuie sur des fantasmes xénophobes. Tout d’abord, ce n’est pas l’OMC qui a cassé notre outil industriel. L’Allemagne est également membre de l’OMC et n’est pas confrontée aux mêmes problèmes. Sans doute des analyses divergentes peuvent être avancées mais l’OMC n’est pour rien dans l’état de la France. Je rappelle que cette condamnation est un autre point commun avec l’extrême gauche.
    Pareillement sur l’immigration, celle-ci a toujours existé. Elle a notamment été encouragée dés la fin de la guerre pour reconstruire une France en ruines. Pour trouver de la main d’oeuvre, la France s’est naturellement tournée vers ses colonies. D’ailleurs les Etats non membres de Schengen comme le R.Uni (clause d’opting-in) n’ont pas moins de pression migratoire que les autres. Ce qui crée cette pression est la différence de niveau économique et de libertés entre nos démocraties occidentales et les pays du Sud. La seule manière de protéger efficacement la France de toute pression migratoire est de la ruiner économiquement et d’y instaurer une dictature.
    Est-ce cela, selon Patrick Joly « aimer la France » ?

    30/04/2014 à 10 h 20 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      ce qui confirme mon jugement si Millière et @ Jaurès sont en accord *** sur deux points essentiels ( Poutine et le F.N. ) c’est bien que tous deux sont  » anti-nationaux  » , ce sont donc des alliés objectifs !

      *** pour ce qui est de l’anti-sémitisme, cela se diabolise ainsi : si vous pensez que le pan-sionisme est un apartheid ( ce qu’il est en train de devenir ) c’est que vous êtes un anti-sémite ; là encore l’habilité est dans la réductio ad antisemitum !

      30/04/2014 à 13 h 54 min
    • Euréka Répondre

      Nous sommes plusieurs millions à préférer la dictature et la banqueroute au grand remplacement.
      L’idée même m’est intolérable. Bien que je sois d’accord pour « fraterniser », je dois avouer que je tenterai tout à mon modeste niveau pour empêcher l’avènement d’une France noire et islamisée. Pas vous ?

      02/05/2014 à 2 h 41 min
      • Jaures Répondre

        Pour que la France reste blanche, il eût déjà été préférable de ne pas coloniser et de renoncer aux troupes d’Afrique pour nous aider lors des grandes guerres. Le mal est fait, il faut assumer et, par ailleurs, à partir de quel niveau de pigmentation de la peau considérez-vous un individu comme Noir ?
        Je me souviens de Zemmour disant à R.Diallo « je suis de race blanche » ! Cette affirmation péremptoire a dû en faire sourire plus d’un en Bavière et en Haute-Autriche…

        02/05/2014 à 17 h 22 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          Les Bavarois et les Haut-Autrichiens ne rient pas pour autant. Leur sens de l’humour est bien plus développé que celui des socialistes français.
          Pourquoi la Haute-Autriche et non le Tirol ou la Steiermark?

          04/05/2014 à 20 h 41 min
  • BAYLE Répondre

    Si le F.N. défend en effet la préférence nationale et la meilleure surveillance des l’immigration venant des pays nord et africains, ceci est une bonne chose, s’attaquer également à toutes les indemnités versées à ces mêmes immigrés clandestins(AME par exemple), ainsi qu’aux abus de certains citoyens, là tout à fait d’accord. Par contre faire une politique économique basée sur le repli sur soi-même et tenter de vivre en autarcie, alors là pas d’accord.
    Si vous mettez des frontières hermétiques aux importations qui ne vous plaisent pas ou si vous mettez des droits de douane trop importants, les pays visés feront la même chose vis à vis de nos propres produits ; résultat c’est la mort de ce qui nous reste de notre industrie ! Et là, bonjour l’augmentation du chômage !

    30/04/2014 à 8 h 37 min
    • Euréka Répondre

      « Ne pas vivre en autarcie » ….

      La Suisse et la Norvège qui ne sont pas dans l’euro vivent-elles en autarcie ?
      L’une et l’autre ont des PIB supérieurs au nôtre et des excédents commerciaux qui font l’admiration de tous.

      D’une façon ou d’une autre, nos problèmes ne se règleront qu’en restaurant notre compétitivité et cela passera par un retour au Franc et sa dévaluation de 25 à 30 %.
      Salaires et retraites baisseront d’autant, ..précédés d’un casse de la protection sociale. Va falloir se retrousser les manches pour remettre le pays debout.

      02/05/2014 à 2 h 57 min
      • Jaures Répondre

        Je ne pense pas que la Norvège et la Suisse aient une monnaie faible. Par contre, je me souviens que la France a à plusieurs reprises utilisé l’arme de la dévaluation, ce qui n’a en rien freiné le chômage ou boosté la croissance.
        A quoi sert de dévaluer si c’est pour pousser salariés et retraités dans la misère ? Vous pensez que nous avons quelque chose à expier ? Vous vous incluez personnellement parmi ceux qui doivent payer ?

        02/05/2014 à 17 h 31 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          Jaures; Je ne pense pas que la Norvège et la Suisse aient une monnaie faible.
          Si car l’euro vaut plus, voir le cours du jour pour vous en convaincre.

          04/05/2014 à 20 h 47 min
  • Marquais Répondre

    Il et vrai que Marine fait un peu dans la facilité en caressant la bête dans le sens du poil ! Mais comment avoir la moindre chance d’être élue autrement …. c’est pour ça qu’ils le font tous!
    Ce sacré gaillard de Jean-Marie ne mangeait pas les restes dans la gamelle de la Démocratie …mais le résultat ?

    30/04/2014 à 7 h 41 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: