Réseau de tranports : le terrible retard francilien

Réseau de tranports : le terrible retard francilien

Les débats publics sont donc ouvert pour ArcExpress et pour le réseau de transports du Grand Paris. Deux débats pour que les Franciliens s’expriment sur deux projets :

– celui de la région qui prévoit des prolongements de ligne de métro et un métro en rocade. Coût du total : 19 milliards d’euros.

– celui de l’Etat, le Grand Paris voulu par Nicolas Sarkozy : relier les pôles d’activité : Saclay, la Défense, Descartes, Marne la Vallée, et les aéroports : Roissy-Orly (par le prolongement de la ligne 14). Coût : plus de 21 milliards d’euros.

Les franciliens ne peuvent plus attendre. Les deux projets seraient nécessaires pour fluidifier le trafic, diminuer le recours à l’automobile et dépolluer l’Ile de France.

Mais après 30 ans de sous-investissement, la France n’a pas les moyens de combler le retard d’équipement de transports de sa locomotive économique. Un seul des deux projets sera retenu et financé (avec de la nouvelle dette)…

Voilà comment un pays s’enfonce dans le sous-développement : des dépenses courantes, des distributions de moyens à tous les petits intérêts particuliers électoralement payant, un déficit et une dette qui empêchent de réaliser les équipements en infrastructures nécessaires.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: