Responsabilités

Responsabilités

La majorité des Français sont à droite et pourtant la gauche aura bientôt tous les pouvoirs dans notre pays – faute d’un accord bien improbable passé entre les droites avant les élections législatives.

Qui en est responsable ? Marine Le Pen, coupable d’avoir fait savoir qu’elle voterait blanc, à en croire Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais celle-ci a récemment publié un livre dans lequel elle affirme qu’en cas de duel entre un candidat socialiste et un candidat Front national aux législatives, elle votera socialiste. Chantal Jouanno a fait une déclaration dans le même sens. Nicolas Sarkozy lui-même a déclaré que les électeurs du Front national étaient de pauvres gens qui souffraient et qu’il fallait écouter pour les consoler, sans trop les prendre au sérieux cependant : leurs vote n’était pas un vote d’adhésion, juste un cri de douleur.

Voilà 30 ans que l’on entend ce discours, venant d’une droite qui est tombée dans le panneau que lui avait à l’époque tenu Mitterrand, et qui n’a jamais voulu se tirer de ce piège. Historiquement, chronologiquement, c’est cette droite parlementaire qui porte, la première, la responsabilité de la division – et par conséquent celle de la défaite. Ses caciques continuent sur la même voie, sans en démordre. D’autres défaites sont donc à prévoir.

Quant à Marine Le Pen, elle a gauchi son discours, jusqu’à se retrouver sur les positions de Jean-pierre Chevènement, voire de Jean-Luc Mélenchon, pour élargir une base électorale qu’elle élargirait de toutes manières en s’en tenant au discours traditionnel de son parti contre l’immigration de peuplement. On peut par ailleurs se demander si, tout en professant le plus ardent patriotisme, elle ne fait pas passer en fin de compte son appétit de revanche avant les intérêts de la France. Il est vrai que l’attitude de la droite parlementaire lui laisse peu d’autres choix que l’appel au « ni Hollande, ni Sarkozy», mais à quoi rime-t-il, quand Gérard Longuet tend la main dans un entretien donné à « Minute », de répondre qu’il n’est « pas l’arbitre des élégances » et qu’elle ne savait pas « si on peut parler aux gens d’extrême droite ». Cela dénote un maque de sens politique déplorable.

Les responsabilité de ce qui n’est pas une victoire de la gauche, mais une défaite des droites provoquée par leur désunion, est donc partagée entre la droite parlementaire et le Front national. Tant que la droite ne se sera pas débarrassée à la fois de la pusillanimité héritée du chiraquisme, et des rancœurs lepénistes, la gauche aura de beaux jours devant elle.

Partager cette publication

(21) Commentaires

  • Anonyme Répondre

    bonjour tournesol ,assez d’accord avec vous sur la mauvaise évaluation de Meur Sarkozy envers le FN ,vieux sympathisant de ce parti ;à cause de ma participation à Suez en 1956 aux côtés du 1er REP et du Lieutenant LePen ;j’étais alors jeune  Fusilier-Marin .Pour la suite ,il n’en reste pas moins que j’espère une saine réaction des électeurs aux législatives quitte à endurer une cohabitation avec les utopistes rétrogrades de gauche .En revanche ne croyez pas que nos ancêtres se soyent sacrifiés pour rien ;partant de nombreux monuments portent le nom des miens (y compris en territoires étrangers ) le mien a failli y figurer ,mais comme dit la chanson;je ne regrette rien ! De surcroit ,si nous ne le faisons pas qui le fera ?

     

     

    12/05/2012 à 11 h 21 min
  • HOMERE Répondre

    A vous tous les beaux parleurs qui avaient fait élire Hollande :

    Elle en est où la Liste Noire que Alliot Golnisch et Marine sont en train de dresser contre l’UMP ?

    Ou en est elle ?

    Minable !!

    Vive le front républicain !!

    09/05/2012 à 10 h 57 min
  • tournesol Répondre

    Marine LE PEN a tendu la main à Sarkozy en lui demandant  quel mot d’ordre il donnerait aux législatives. Sarkozy lui a répondu, aucune alliance avec le FN. L’ostracisme, le mépris et l’insulte de l’UMP envers  des Français démocrates , nullement racistes qui adhèrent à un parti démocratique , lui ont fait mordre la poussière. Il ne peut s’en prendre qu’à lui même.

    Sarkozy n’a aucune vision de l’avenir, Sarkozy a eu peur que les millions de musulmans que l’on a fait venir en France depuis plus de 30 ans se révoltent parce qu’ils veulent une France algérienne, Sarkozy a été prisonnier de ses caciques anti FN, Copé, Juppé,pour ne citer que ceux là, Sarkozy n’a pas entendu les millions de Français qui se sont détournés  de lui parce qu’ils sont incompris. 

    La droite nationale sera sans doute aux législatives le fossoyeur de ce qu’il restera de l’UMP . Seule un éclatement de celle ci et une nouvelle recomposition des droites avec une droite nationale ex FN trés forte pourra défendre ce qu’il reste encore de la France , sinon notre pays rejoindra le Liban et le Kosovo.

    Pourquoi nos grands pères , nos pères et nos fils  se sont battus dans les dernières guerres ?

    Pour rien.

    08/05/2012 à 23 h 49 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ dissident

    c’est bien devant ces faits avérés , que je considère depuis des lustres , que le vote F.N. est au mieux un vote contestataire  au  pire une entourloupe ( qui n’est pas entièrement de son fait , soyons juste  )
    comme en politique " on n’ insulte pas l’avenir " il est certain que Nicolas Sarkozy a sans doute en tête de revenir " en sauveur " en 2017 … mais l’Histoire l’aura alors effacé des mémoires …
    quant à connaitre le destin de la " droite populaire " encore faudrait il que cette mouvance UMP se structure ( ce que l’UMP parti bonapartiste ne permettra pas , en tout cas pas Copé , Fillon étant déjà évincé du  leader-ship par la majorité des députés )

    08/05/2012 à 23 h 25 min
  • petitcollin patrick Répondre

    bonsoir !

    pourquoi traiter tous les partis très à droite d’extrème droite de "neo-nazis" ?

    pourquoi ne pas traiter les partis de cetre (droite ou gauche) de couilles-molles ?

    pourquoi ne pas comprendre que c’est le narcisisme et la suffisance de Sarko qui l’ont mené à sa perte ?

    la France n’a pas élu Sarko car elle a voté contre Sarko.

    il n’a plus qu’a aller pleurer dans son coin comme il l’a promis; mais mensonge, comme tous les autres :::: Zorro sky revient.

    Beurk = j’ai toujours voté à droite, mais franchement, là, j’ai été obligé de m’abstenir.

    Vous avez la réponse ?

    08/05/2012 à 23 h 03 min
  • Athos Répondre

    « C’est pas ma faute, c’est la tienne », assez de ces disputes de cour d’école. Il y a des choses beaucoup plus intéressantes. Par exemple, si l’on additionne les voix des « Territoires d’Outre mer », ce que j’appellerai les résidus coloniaux, on constate qu’ils ont rapporté quelque 660.000 voix au candidat socialiste. Pas mal, Ya bon les colonies! Autre sujet d’intérêt, la manifestation des vainqueurs à la Bastille, presque pas de drapeaux français et même peu de rouge, mais des algériens, des marocains, etc. Etes-vous bien sûr qu’il s’agissait d’une élection française? La pression immigrée se fait de plus en plus lourde. Pourquoi se gêneraient-ils? Ils se considèrent en pays conquis Alors, la faute à Sarko? la faute à Le Pen?…vous avez cinquante ans de retard. Réveillez-vous. En 39, personne ne voulait regarder les choses en face. La Paix, la Paix. On a vu le résultat. La défaite, l’occupation, la collaboration, et la victoire grâce aux américains! Pas de quoi être fier. Là,le programme est un peu différent. Mais le résultat risque d’être encore plus terrible. Alors les disputes de cour d »école, les disputes de Gaulois… Une dernière chose. Qu’on me parle pas de racisme. J’ai assez voyagé pour me passer de ce genre de réaction. Ce ne sont pas les immigrés qui m’inquiètent, mais les Français, ces gens qui se disent tels.

    08/05/2012 à 21 h 56 min
  • RAYNAUD Répondre

    Mademoiselle Le Pen a épuré le parti des catholiques. Elle s’est ouverte sur la Laïcité, l’ avortement… toutes les conceptions de la gauche te avec un peu de poujadisme elle réunit les « antis » ceux qui ne font que refuser en bloc dès qu’ une idée ne leur correspond pas. C’est de la prostitution pour faire survivre financièrement le parti Qui oubliera sans doute de rembourser ses dettes aux candidats aux précédentes législatives qui y ont été de leur poche. Mais de cela, silence, Bleu Marine lave plus blanc.

    08/05/2012 à 21 h 56 min
  • Oeildevraicon Répondre

    HOMERE, bonsoir.

    Ne soyez donc pas si vindicatif parce-que votre poulain s’est fait battre et gardez votre hargne pour combattre nos ennemis communs! Ils sont de l’autre coté.

    Si il y avait eu un 2eme tour, M Le Pen vs Hollande, je doute fort que vous auriez voter pour M Le Pen,
    donc ne demandez pas la réciprocité aux électeurs du FN. Marine L Pen a laissé le choix à ses électeurs,
    ce que n’auraient pas fait les ténors de l’UMP.
    Soyez plus démocrate et acceptez le résultat des urnes.

    Comme vous, nous avons perdu, donc œuvrons pour le rapprochement et essayons de limiter la casse pour les législatives, bien que la stratégie des dirigeants Umpiste et Lepeniste, démontre qu’ils préfèrent saborder leur parti, plutôt que de parvenir à un accord. Il est peut-être utopique de penser que sous la pression des bases, les dirigeants parviennent enfin à un accord!
    Sans cet accord, il n’y aura pas de vainqueur!     NI UMP, NI FN, mais ceux que vous vilipendez dans vos   commentaires précédents et que moi aussi j’exècre.
    Alors, pourquoi la droite ne serait-elle pas capable de faire ce qui a été réaliser à gauche?
    Ou vous aussi, vous estimez que le front de gauche est plus fréquentable, moins facho, moins que moins  que le FN?

    Salutations de droite. 

    08/05/2012 à 21 h 12 min
  • dissident Répondre

    il faut dire quand meme ou il y a eu une epoque ou le fn combattait uniquement la gauche et l extreme gauche, facile a verifier : en 1985, aux elections cantonales les dirigeants du fn retirent SANS RECIPROCITE leurs candidats pour le 2eme tour en cas de danger de gauche, 1988 aux elections legislatives suivant la reelection de MITERRAND il n y a pratiquement pas de triangulaire au 2eme tour le fn ayant retire ses candidats arrives apres l opposition udf rpr au 1ER tour, dans le sud de la France il y a meme eu reciprocite l udf rpr retirant ses candidats arrives derriere le fn au premier tour, ce qui avait provoque des pleurnicheries mediatiques bien sur mais enfin cela avait casse la vague rose attendue, chacun peut verifier les chiffres pas de majorite socialo communiste a ll assemblee en 1988, MITTERRANT A DU gouverner peniblement avec quelques centristes rallies a la gamelle genre baillerou de l epoque, enfin pour dire que de 1984 a 1989, le fn a joue le jeu loyalement sans aucun profit politique, que du mepris en recompense une fois les elections passees donc cette attitude ne pouvait durer eternellement on ne peut tendre tojours la main a quelqu un qu on prend pour un allie et qui se revele etre un adversaire alie a ses ennemis

    08/05/2012 à 17 h 29 min
  • HOMERE Répondre

    Le côut du vol Tulle Paris de Flambard = 30.000 Euros……..celui du Fouquet’s = 800 Euros !!!

    Cherchez l’erreur !!

    Hollande est contre la finance mais pour le pognon…..

    Les socialos au pouvoir, c’est la facture la plus sucrée que nous allons payer……

    08/05/2012 à 15 h 33 min
  • HOMERE Répondre

    Vote FN :  51%  Sarkozy – 25% Abstention – 10% Blanc ou nul – 14% Hollande (49% contre Sarko)

    Voilà la vérité !!!

    Vote musulman : 59% Hollande – 23% Mélenchon – 7% Bayrou – 4% Sarkozy (82% à gauche)

    Voilà la vérité !!

    Allez les FN vous allez avoir votre moment de gloire : Lenglet BFM et Sapir EDHESS : "Hollande le Président du retour au franc " ……… inflation maxi, dettes non remboursées,faillite des banques, la France pulvérisée et …… la guerre civile…… le retour de Sarkozy plébiscité par 99,99% de français !! sans le FN…..bien entendu !!

    08/05/2012 à 15 h 04 min
  • Magne Répondre

    Situer le FN à gauche de l’échiquier politique est complétement farfelu . Les personnes qui se reconnaissent dans la droite doivent voter à droite , ceux à gauche , à gauche . Deux grandes forces à droite pour les législatives . Le Rassemblement Bleu Marine et l’UMP . Au premier tour des législatives chacun pour soi . Au second tour les appareils des deux formations sans accord ( nul besoin ) doivent retirer , en cas de triangulaires , leurs candidats arrivés troisiéme , et l’UMP et le Rassemblement Bleu Marine cesser leur campagne en se tirant dessus . Qu’un UMP ou un RBM disent qu’ils ne voteront pas pour un RBM ou vice – versa ,passe encore , mais qu’ils se maintiennent ou déclarent qu’il voteront pour un homme de gauche , dépasse l’entendement . Ils mépriseraient gravement le corps électoral . Déclarer comme M. Fillon qu’entre un RBM et un homme de gauche il voterait socialiste et une inversion totale des valeurs . Pour les Présidentielles chacun était libre , mais l’Assemblée nationale refléte la volonté populaire .

    08/05/2012 à 11 h 36 min
  • HOMERE Répondre

    Marine LePen a raté a plus belle occasion de sa vie politique et va retourner dans les abysses profonds des résidus de l’histoire……D’ailleurs,le FN n’est plus un parti de droite,je ne vois alors pas pour quelles raisons l’UMP ferait des accords avec un parti d’ultra gauche qu’est devenu ce FN ? Si l’UMP perd les législatives,alors la droite (la vraie) aura perdu….et alors ? le FN aura t il gagné pour autant ?

    Rassurez vous,le FN n’aura pas de député à l’Assemblée,d’ailleurs en veulent ils ?

    Je vais vous faire une confidence : la droite populaire va devenir un groupe important dans l’UMP rejetant le FN à ses fantasmes et à ses outrances qui vont se multiplier,le rejetant de plus en plus de la scène politique……

    Je crois que l’OPA de la PME le Pen sur le parti conduit à sa perte…mais eux s’en fichent car ils ne veulent que régler des comptes…..

    On comprend tout celà lorsque l’on lit la tirade de Pierre et celle de François…..

    Jamais d’alliance avec le FN voilà la meilleure attitude de la droite……..JAMAIS !!   VIVE LE FRONT……REPUBLICAIN !! 

    D’ailleurs pour quoi faire ? Le nouveau Flambard  de l’Elysée va se casser le nez (dans très peu de temps) et Sarkozy reviendra en 2017……et gagnera sans problème devant la catstrophe socialiste qui commence déjà…..(l’Allemagne c’est nein, le Japon c’est Toshi Nin (rien en Japonais)

    J’aurais aimé que l’auteur de ce couplet Menou Pierre l’ait publié avant les élections….bizarre !!

    08/05/2012 à 9 h 33 min
  • François Répondre

      Sondage opinionway : 93% des musulmans ont voté Hollande au 2° tour ( ils étaient déjà 53% au premier)…
      Cela se passe de tout commentaire.

    08/05/2012 à 9 h 14 min
  • Pierre Répondre

    Plus que jamais, les amateurs de charcuterie ont intérêt à satisfaire leurs gourmandises car dans quelques années la France deviendra le premier pays musulman d’Europe. Disparition de notre belle culture française sous peu. Un livre en fait mention sans détours « les corps indécents ». Pour preuve, à la Bastille, le soir de la victoire de François Hollande, les drapeaux de l’Algérie côtoyaient ceux de la Palestine. A défaut d’avoir réussi l’Algérie Française il se pourrait bien que nous ayons bientôt la France Algérienne. Les jeunes ont tout intérêt à changer d’horizon pour échapper à cette nouvelle tendance.

    08/05/2012 à 8 h 10 min
  • Oeildevraicon Répondre

    Qui est responsable ?

    Ni M le Pen, ni N Sarkozy ! Mais bel et bien l’UMP…

    Ce parti est tout ce qu’il reproche aux autres… Il ne tient compte ni de ses électeurs, ni de ses sympathisants, ni de ses adhérents.

    Il va même jusqu’à négliger l’avis de ses édiles locales, juste bonnes à donner leur parrainages.

    Fort de ses 48%, il va s’obstiner à poursuivre sa course vers le néant dans la perspective  des législatives, fuite en avant qui lui fera perdre le restant des sièges qu’il détient à l’assemblée et toutes ses illusions au "peuple de droite".

    S’il n’y aura pas de remise en cause à ce niveau, la France sera toujours majoritaire à droite mais sans exercer le moindre pouvoir, tant que la diversité appelée à voter par les 700 imams sera minoritaire…

    Puis ce sera le cahots, une France en tout point comparable au Kosovo.

    07/05/2012 à 21 h 20 min
  • Pierre Répondre

    Le problème n’est pas tant un problème de défaite électorale et de tactique politicienne (faire gagner la "droite", faire perdre la "gauche", faire perdre le "socialisme", faire gagner le "libéralisme"), que d’une vision de la société et de morale.

     Quelle société voulons-nous ? Celle du PS et de l’UMP: société mondialiste dirigée par les banques où les états sont réduits à la faillite les uns à la suite des autres et contraints de tout vendre à ceux qui peuvent créer de l’argent à partir de rien, soit les organismes financiers ? Ou celle des souverainistes qui veulent appliquer la volonté des peuples, redonner le pouvoir à la nation pour construire son propre destin ?

     A quoi sert d’appliquer une politique si elle est rejetée par la grande majorité du peuple. L’UMP a toujours refusé de tenir compte de la volonté du peuple, d’où son aveuglement à poursuivre la même politique suicidaire  de donner tous les pouvoir à la commission européenne, de remplacer le peuple par une immigration de masse du tiers-monde, de destruction de l’industrie et de l’agriculture par l’imposition de charges sociales astronomiques et d’une délocalisation à grande échelle qui ne profite qu’aux multinationales.

    A QUOI SERT DE FAIRE UNE ALLIANCE AVEC L’UMP SI C’EST POUR SE RALLIER AUX MËMES IDEES DU PS ET DE L’UMP DONT ON NE VEUT PAS: des idées socialistes pour maintenir le peuple en esclavage, et libérales pour favoriser en fait les multinationales et les banques au dépend des petites entreprises de taille humaine, car les règles de la concurrence et de la morale ne sont mêmes pas appliquées par l’Etat ?

    Oublions les termes vides de droite et gauche pour une fois. Les faits prouvent l’UMP a toujours eu les mêmes idées que le PS.

    De quoi parlons-nous quand on parle de libéralisme?  est-ce la liberté individuelle que tout le monde veut avec un état qui arrête de voler les gens, ou est-ce le libre-échangisme des biens et des hommes, dont rêve Attali, qui faisant abstraction des peuples et de la démocratie, voudrait créer une société mondiale nomade, déconnectée des peuples et qui, pour baisser les salaires et les conditions de travail, ne  favoriserait que les multinationales, via les délocalisation de masses et l’alignement des salaires et des conditions de travail sur les pays les plus pauvres et sur les dictatures ?

     

     

    07/05/2012 à 20 h 53 min
  • dissident Répondre

    rien a ajouter, je me retrouve pleinement dans cet article, soulignons quand meme le culot immense de KOSIUSKO qui rend responsable mme LEPEN  de la defaite de son president apres avoir ecrit un opuscule ou fait ecrire contre le fn juste bon a enivrer de plaisir les voyous de ras le front ou les bobos hallucines qui eux vont bientot dechanter, enfin tres juste helas mme Lepen n a pas le sens politique de son pere, pour le moment il faut faire avec

    07/05/2012 à 19 h 03 min
  • François Répondre

       En fait, depuis que Marine Le Pen est à la tête du FN, celui ci est devenu un parti nationaliste de gauche. Certains électeurs de droite continuent malgré tout à voter pour lui pour son discours nationaliste et patriote d’une part et parce qu’il faut bien reconnaître que ce créneau du nationalisme est aujourd’hui vacant à droite.
       Il y aurait un moyen de résoudre la quadrature du cercle: Que l’aile droite de l’UMP ( la droite populaire) reprenne à son compte la préférence nationale et le discours (fondé) sur l’immigration avec un volet économique libéral ( place à prendre également). Ce qui remettrai le FN là où il est vraiment aujourd’hui: A gauche où il devrait continuer à être "infréquentable" ( quoi que, s’il est estampillé "gauche", il lui sera certainement beaucoup pardonné)…Et les électeurs de droite du FN trouveraient alors davantage chaussure à leur pied à la droite populaire, qui elle, serait fréquentable…

    07/05/2012 à 16 h 14 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    foin  des  lamentations !
    chacun défend son fief , l’ennemi occupe déjà la campagne et chaque baron se retranche dans sa forteresse où l’assiégeant  le fera mourir de faim et de soif !
    nous sommes revenus au 30 Septembre 1938 : " les cons " disait  Daladier en parlant des " Parisiens " qui l’acclamaient à son retour de Munich

    07/05/2012 à 15 h 46 min
  • Casey Ryback Répondre

    Il faut arrêter de renvoyer systématiquement la faute sur Marine Le Pen ou autres.
    Ces personnalités politiques n’ont pas soutenu Sarkozy, certes, mais leurs électeurs sont libres de voter pour qui ils veulent au second tour.

    Si Hollande a été élu par une majorité de Français; c’est tout simplement parce que les habitants de notre beau petit pays sont profondément antilibéraux, avec une peur frileuse de tout ce qui touche au capitalisme et au libéralisme. Point.

    Eh bah de l’antilibéralisme, ils vont en goûter pendant 5 ans.
    Par contre, ce sera pas la peine de renvoyer la faute sur la droite si notre pays est dans la merde…

    07/05/2012 à 15 h 13 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: