Restaurer un État régalien

Posté le février 26, 2019, 3:41
5 mins

Mis souvent au service de projets idéologiques ou partisans, l’État doit être restauré autour de trois principes fondamentaux :

Premier principe : la seule légitimité de l’État réside dans le service qu’il rend à la nation et à chacun de ses membres. L’État est donc le garant du bien commun national et, pour la réalisation de ce bien commun, le dépositaire de l’exercice de la souveraineté, qui appartient au peuple et réside en chacun des citoyens.

Deuxième principe : le « service minimum » de l’État réside dans les fonctions qu’il est le seul à pouvoir assumer. Communément appelées « régaliennes », ces fonctions relèvent de la sécurité intérieure, de la sécurité extérieure, de la justice, des finances et de la monnaie, des relations extérieures de la nation. La nation doit être extrêmement vigilante sur ces points, car son avenir dans la paix et la solidarité en dépend.

Troisième principe : l’État ne doit s’immiscer dans les autres affaires que si les responsables manquent à leur devoir ou si la nation le lui impose expressément. En ce début de XXIe siècle, on peut considérer que la nation doit confier à l’État deux autres fonctions majeures : préparer l’avenir de la France d’une part et, d’autre part, permettre aux initiatives de la nation de s’épanouir et les faire converger au service du bien commun national, que ces initiatives soient personnelles ou collectives et dans quelque domaine qu’elles surgissent.

Quant à l’État-providence, son abandon est désormais une nécessité, pour des raisons économiques certes, mais surtout parce qu’il nous déresponsabilise et, finalement, nous réduit à diverses formes d’asservissement au lieu de nous libérer.

Ce retour aux fondamentaux doit s’accompagner d’une réorganisation du gouvernement aux nécessités actuelles et futures. Il doit être organisé en trois ministères d’État :

– de loin le plus important, le « ministère d’État aux affaires régaliennes » comprendra cinq ministères : défense, intérieur, diplomatie, justice et finances ;

– le « ministère d’État à la préparation de l’avenir », qui disposera d’un puissant service de prospective, comprendra six ministères : famille, enseignement, indépendance alimentaire, indépendance numérique, indépendance énergétique, cohésion nationale ;

– enfin, le « ministère d’État à la promotion des initiatives » comprendra quatre ministères : solidarité nationale, santé, travail et économie. Ce dernier ministère comptera un secrétariat à la valorisation de nos espaces maritimes, qui sont les deuxièmes du monde par l’étendue.

Le Premier ministre devra évidemment coordonner l’activité de ces trois ministères d’État.

Il aura également sous sa tutelle directe six secrétariats d’État pour les missions transverses : écologie, communication de l’État, culture, outre-mer, recherche et développement, administration territoriale, logement et urbanisme.

Il gérera directement les services nécessaires au fonctionnement de l’État, notamment les ressources humaines.

Bien sûr, ces réformes doivent être faites progressivement, non dans la hâte, mais avec constance et détermination.

Mais une telle réorganisation suppose que la nation se réapproprie d’abord sa souveraineté.

Elle suppose aussi que soit mis fin à la mise sous tutelle de l’État par le système désastreux des partis.

Elle suppose enfin que soit décidée la reconstitution des moyens de la souveraineté nationale : des forces armées et des forces de maintien de l’ordre suffisantes dont les moyens sont maîtrisés par l’État et non achetés à l’étranger ; une justice solide, exemplaire et efficace ; une diplomatie active et non-alignée sur quelque puissance étrangère que ce soit.

La réflexion quant au retour à une monnaie nationale doit être approfondie, mais toute précipitation en ce domaine peut être porteuse de gros risques.

16 réponses à l'article : Restaurer un État régalien

  1. quinctius cincinnatus

    10/03/2019

    c’ est beau comme un  » ordre de marche  » lu ans la cour du quartier, mais, mais … la réalité, cette cruelle, a vite fait de rattraper les  » bons plans  » !

    tout le monde n’ est pas Napoléon … dans ses premières années !

    Répondre
  2. Thesmios

    04/03/2019

    Comment mettre en œuvre ces belles idées tant que les pouvoirs politiques, nationaux et locaux restent aux mains des partis ? Alors, pourquoi ne pas aller jusqu’au bout de la réflexion et dire « Restaurer un État royal » ?

    Répondre
    • IOSA

      05/03/2019

      Dois je affûter la guillotine ?

      Les esprits libres n’ont que faire d’un roitelet, ni même d’un Roi…descendant direct de ceux qui asservis le peuple avec la complicité de la religion inculquant aux uns et humbles la menace des foudres divines envers ceux qui se rebelleraient contre ceux qui faussement détiennent un droit de cuissage par naissance.

      Pensez qu’un Roi et sa progéniture sont issus d’une volonté divine, n’ est que le pâle reflet d’une ignorance de la destinée humaine.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        10/03/2019

        communard et sur ce blog encore !

        nota bene

        je précise pour les esprits que la Nature, cette impitoyable … Reine du Monde, a privé du sens de l’ humour qu’ il ne s’ agit là que d’ un  » joke « 

        Répondre
  3. marco

    04/03/2019

    j’approuve pleinement le point de vue du général Tauzin et pense également, après avoir suivi sa tentative de se positionner à la dernière présidentielle, que le général Tauzin est la personne que la France a besoin pour se sortir de son marasme et ses vassalités qui ne font que l’affaiblir.

    Répondre
  4. Hagdik

    27/02/2019

    Et en parlant d’état régalien, si on abordait le sujet du stock d’or de la France que macrounet vient de refiler en douce à JP Morgan ?
    Il va faire pire que miteux et chiracaille avec l’or de la mine du Pérou ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      06/03/2019

      ah bon ? ne serait ce pas plutôt Nicolas Amphétamines qui a refilé aux banques une grande partie du stock d’ or de la .B de F. , contre l’ avis de son directeur, et alors que les cours étaient au plus bas !

       » LaDrouâte  » a toujours su se choisir des  » chefs  » particulièrement lucides : Giscard, Chirac, Sarkozy … pourvu que Martine n’ y arrive pas !

      Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    27/02/2019

    Un « état » tout court ne suffirait-il pas déjà?
    Pour certains le mot « régalien » risque de leur fait hérisser tous les poils.
    En écrivant cela je pense à l’état suisse où c’est le citoyen-soldat qui dicte la loi et non les « zélites » comme ici en France.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10/03/2019

      heu ? le croyez vous vraiment ? les  » phynanciers  » ne joueraient aucun rôle selon vous ?

      Répondre
  6. françois courjault

    27/02/2019

    J’ai deja lu le projet Presidentiel du Gal Tauzin: c’est ce qu’il faut pour la France si nous voulons avoir une chance de la sauver;
    Il est necessaire qu’il soit porté au pouvoir, non par les « partis » mais par le peuple et par l’Armée du peuple.
    Nous avons besoin d’une vraie revolution, il faut en finir avec les institutions de la 5eme Republique, elles doivent etre balayées par
    une nouvelle constitution qui instaurera la 6eme Republique sous la direction , transitoire, d’un gouvernement ferme dirigé par
    des militaires de haut rang,a la tete desquels sera le Gal Tauzin.
    Toutes les reformes entrainant une modification fondamentale de notre mode de vie devront etre soumises a referendum et deboucher sur la nouvelle constitution.
    Retablissement de la peine de mort pour les traitres a la France, tribunaux d’exception pour tous ceux qui sont des soutiens
    de l’etranger.
    En particulier pour tous les collabos de l’Islam, qui devrait etre interdit en France et ses adeptes expulsés vers les si riches pays des Arabes et si grands partisans de cette religion de haine , de mort et de regression dans tous les domaines.
    Aux armes citoyens

    Répondre
    • IOSA

      28/02/2019

      « Retablissement de la peine de mort pour les traitres a la France, tribunaux d’exception pour tous ceux qui sont des soutiens
      de l’etranger. »

      Il n’y a pas assez de place aux cimetières et encore moins en prison

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        10/03/2019

         » celui qui tue par l’ épée périra par l’ épée  » … les Révolutions l’ ont souvent démontré et les exceptions sont rares pour ce qui concerne les subalternes au moins … méfiez vous, c’ est un conseil … d’ un ami qui ne vous veut que du bien ! si, si !

        Répondre
    • Hela Pernollet

      01/03/2019

      J’avais soutenu le Général Tauzin lorsque il s’est présenté au présidentielle en 2017!!! Il avait écrit un livre  »LE PROJET PRÉSIDENTIEL » distribué aux députés sous les ordres de Hollande en 2017… Et les français ont couru vers la macronite= »pierre rare », mise en place par la finance et les intérêts de ceux en place! Lisez pour mieux connaître le virage à gauche et depuis le n’importe quoi bien décrit dans le livre de Christian Combaz :  »PORTAIT DE MARIANNE avec un POIGNARD dans le dos  ».
      On est très mal barré!

      Répondre
  7. IOSA

    27/02/2019

    Tient donc, on pourrait presque croire qu’il s’agit de la liste de revendication de C. Chalençon.

    Répondre
  8. blum

    27/02/2019

    travail – famille – patrie

    Répondre
  9. Hagdik

    26/02/2019

    Ca peut m’aller … sous l’autorité d’une dictature militaire associées au retour de la peine de mort pour un certain nombre de délits dont il convient de dresser la liste … l’islamisme et le communisme arrivant au premier rang.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)